Reste avec ta folie et tes imperfections..


…..il suffit d’y croire / Moi je n’y crois plus depuis longtemps ….


Il y aura toujours quelqu’un qui t’aimera pour ce que tu es, c’est-à-dire toi-même !

Quelqu’un qui t’aime vraiment… Pas quelqu’un qui t’envoie cent cœurs par seconde sur les réseaux sociaux !
Je ne veux pas dire quelqu’un qui te paie tout ce que tu veux, non surtout pas.

Oh, mon cher ( ma chère ) , l’amour c’est plus, bien plus !

Je veux dire quelqu’un qui t’appelle sur ton portable à point d’heure du matin, quand les étoiles sont rares et qu’elles ne brûlent pas assez pour chauffer la nuit… Lorsque tout est si sombre et si froid et que tu ressens toutes tes peurs…

Quelqu’un à qui tu peux parler, à voix basse et entre les larmes. Quelqu’un à qui tu peux confesser tes cauchemars et ce sentiment ennuyeux qui coule dans tes veines, qui rampe dans tes os et qui te fait sentir comme si tout devait s’écrouler…

Je veux dire quelqu’un qui veut te décoiffer, et  »sans maquillage  », avec ton sweat préféré et ces baskets que tu n’as pas encore jetées, même si elles sont usées, parce qu’elles restent trop confortables.

Quelqu’un qui te veut avec tes pires facettes, les ébréchées, les rayées et les déchiquetées.
Parce qu’à ses yeux, elles sont magnifiques et parce qu’elles font partie de toi.

Et qui ne veut vraiment rien changer, même pas tes erreurs, même pas tes mauvais choix, même pas ta façon de parler en rafale quand tu es énervé, et toute la folie dont tu es fait!

Quelqu’un qui, quand tu parles, te caresse les cheveux et fait en sorte de te faire sentir en sécurité. Quelqu’un qui, quand tu te perds, te prend dans ses bras, et te serre fort contre sa poitrine. Il t’embrasse le front, les joues, le cou, les lèvres, et te fait te sentir comme à la maison…

J’espère vraiment,
Que tu trouveras quelqu’un comme ça,
Parce que, , tu le mérites…

Parce que….


…….moi , çà ne va pas ! ( et la société , même l’humanité ne va pas non plus ! )

J’ai envie d’arrêter TOUT !………….çà ira mieux demain ……peut-être ……………

Paroles de Le Diable (Ça Va)

{Prologue:}
Un jour le Diable vint sur terre, un jour le Diable vint sur terre
pour surveiller ses intérêts, il a tout vu le Diable, il a tout entendu
et après avoir tout vu, après avoir tout entendu, il est retourné chez
lui, là-bas.
Et là-bas on avait fait un grand banquet, à la fin du banquet, il s’estlevé le Diable, il a prononcé un discours et en substance il a dit ceci,
il a dit:

Il y a toujours un peu partout
Des feux illuminant la terre ça va
Les hommes s’amusent comme des fous
Aux dangereux jeux de la guerre ça va
Les trains déraillent avec fracas
Parce que des gars pleins d’idéal
Mettent des bombes sur les voies
Ça fait des morts originales
Ça fait des morts sans confession
Des confessions sans rémission ça va

Rien ne se vend mais tout s’achète
L’honneur et même la sainteté ça va
Les États se muent en cachette
En anonymes sociétés ça va
Les grands s’arrachent les dollars
Venus du pays des enfants
Les hommes ils en ont tant vu
Que leurs yeux sont devenus gris ça va
Et l’on ne chante même plus
Dans toutes les rues de Paris ça va
On traite les braves de fous
Et les poètes de nigauds
Mais dans les journaux de partout
Tous les salauds ont leur photo
Ça fait mal aux honnêtes gens
Et rire les malhonnêtes gens.
Ça va ça va ça va ça va

J’ai lu que :


Le curé détourne l’argent de ses ouailles et achète 19 voitures

Un prêtre portugais a été condamné le 6 mai 2021 à quatre ans de prison avec sursis. La raison ? Pendant six ans,! l’homme d’Église a détourné l’argent des paroisses dont il avait la charge : Montant total du butin : 420 000 €.

L ’avarice ( si je me souviens bien ) est l’un des sept péchés capitaux de la religion catholique . Parfois ,il est difficile de résister à la tentation y compris lorsqu’on est soi-même un homme d’Église : Le 6 mai 2021, un prêtre portugais a été condamné par le tribunal de Lisbonne à quatre ans et demi de prison avec sursis, pour abus de confiance aggravé et vol qualifié.

Près de 420 000 € détournés

L’ecclésiastique a détourné l’argent de deux paroisses dont il avait la charge : celle de Nossa Senhora dos Remédios, à Carcavelos, et celle de Santo Condestável, à Lisbonne. Son stratagème a duré six ans, de 2011 à 2017. Montant total du butin : 420 000 €.

Pour amasser une telle somme, le curé a commencé par  » faire main  » basse sur l’argent de la quête et les dons des fidèles,

Résultat d’images pour images quête dans église

qu’il gardait pour lui. Il s’est aussi transformé en marchand d’objets d’art religieux, vendant des biens appartenant aux paroisses à des antiquaires locaux peu scrupuleux et peu regardants sur la provenance de ses trouvailles.

Parmi ces objets : des chandeliers, des plateaux en argent, un calice consacré orné de saphir, de rubis et d’émeraudes… Rien n’était trop beau pour faire fructifier le patrimoine personnel du prêtre ! Il réalisait ensuite des transferts depuis le compte des paroisses par virements bancaires réguliers  » de 15 000, 20 000 ou encore 30 000 € sur son compte personnel  », détaille le journal portugais.

Achat de 19 voitures

Avec tout cet argent détourné, l’ecclésiastique s’est offert un train de vie très confortable. Outre ses dépenses quotidiennes comme ses  » achats au supermarché, ses vêtements et ses repas  », cette petite fortune mal acquise lui a permis d’assouvir une autre passion, bien éloignée de la religion : les voitures.

De 2011 à 2017, le prêtre a acheté pas moins de 19 véhicules,  » dont trois Mercedes et douze Volkswagen, son péché mignon  », précise non sans humour le journal  » Courrier international  ».

Le tribunal a condamné l’homme d’Église à quatre ans de prison avec sursis et près de 180 000 € de dommages et intérêts. Une peine allégée par la justice en raison de l’implication du prêtre par ailleurs auprès de ses paroissiens et de son soutien apporté à des toxicomanes et de prostituées, durant de longues années.

Après le 8 mai…..


….commémorant la victoire de 1945 : Que commémore-t-on le 10 mai de chaque année ?

Le 10 mai, plusieurs cérémonies commémorent l’abolition de l’esclavage. Une date instituée par Jacques Chirac, en 2006. Pourquoi le 10 mai ? Parce que c’est ce jour, 5 ans plus tôt, que fut adopté la  » loi Taubira  » :

La loi Taubira = Loi du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité dite loi Taubira, du nom de Christiane Taubira,

Christiane Taubira

députée de l’Assemblée nationale française, ( 1ʳᵉ circonscription de Guyane, rapporteuse de la loi à l’Assemblée ), est une loi française concernant la reconnaissance, en France, comme crime contre l’humanité des traites et des esclavages pratiqués à partir du XVᵉ siècle sur les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes. La loi a été adoptée par le Parlement le 10 mai 2001 et promulguée le 21 mai 2001.? ! Seulement !

Le 10 mai marque la journée des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et leurs abolitions. Du XVe au XIXe siècles, plus de 11 millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont été capturés en Afrique, transportés à travers l’Atlantique et réduits en esclavage pour travailler dans des conditions très dures dans des exploitations coloniales en Amérique.

Evolution rapide de  » l’Empire  » français.

1)Pourquoi coloniser?

Les pays qui colonisaient pour avoir plus de territoires au XIX éme siècle. Ils cherchaient à étendre leur domination sur le reste du monde.

2 ) La France et ces possessions:

Liste des pays colonisés par la France : Indochine ,Guyane ,Madagascar ,nord ouest de l’Afrique .( voir la vidéo  » évolution de l’empire français  » au début du billet )

3) Deux importantes colonies:

Le Royaume-Uni et la France étaient les deux plus grandes colonies. Le Royaume-Uni restait la première colonie avec 22,85 Km2 pour 400 millions d’habitants et la France possédait 11 millions de km2 pour 48 millions d’habitants.

4)Les types de colonisations:

On distingue de types de colonies:

1 : Colonie de peuplement = :Colonie qui s’ installent durablement et créent des petites industries.

2 : Colonie d’exploitation = : Colonie qui s’emparent des  richesses d’un territoire/pays (métaux précieux ,fourrures)et les revendent à leur profit. Ils se servent du pays pour gagner de l’argent.

Quelles sont les conséquences pour les peuples? Les pays qui colonisent imposent un régime : L »’ indigénat  » ( Régime administratif spécial qui s’applique aux indigènes. ) . Ils ne l’imposent qu’à certaines colonies .Ce régime est stricte car ils privent les personnes habitants sur ce territoire avant la   colonisation(indigènes) de vote au parlement, la justice spéciale et sévère pour eux ,ils payent des impôts particuliersetc…..

( Affiche montrant les différents pays colonisés par la France, ces pays sont représentés par des personnes dont on peut identifiés la provenance. donc le pays.)

Les populations d’origine ont du mal à s’intégrer dans la société coloniale .Les transformations de l’économie font apparaître des nouvelles classes sociales :la bourgeoisie et la classe ouvrière. ( qu’ils ne connaissaient pas avant la colonisation… )

La  » situation  » de nos jours ?

L’esclavage aujourd’hui :

Aujourd’hui dans la plupart des pays où l’esclavage est encore pratiqué, il est évidemment officiellement illégal ; mais cela ne l’empêche pas d’exister. Dans le monde, des millions de femmes, d’enfants, d’hommes, sont exploités dans des conditions qui ressemblent  » fortement  » à l’esclavage, même si ,évidemment , on n’utilise généralement pas ce terme. Ils sont en effet ou vendus comme des objets, soit forcés à travailler pour peu d’argent, voire pour rien du tout, et se trouvent à la merci de leur employeur. La traite des êtres humains constitue le 3ème trafic criminel le plus lucratif dans le monde après la drogue et les armes ! Selon des associations et ONG  aujourd’hui au moins 200 millions de personnes sont victimes d’asservissement à divers degrés et pour diverses raisons

Les nouvelles formes d’esclavage :

La servitude pour dettes toucherait  au moins 20 millions de personnes dans le monde.

Par exemple : Pour soigner un enfant malade , une mère emprunte de l’argent . Une dette à un taux d’usure remboursée en travaillant tous les jours de l’année sept jours sur sept dans des conditions abominables.

Un autre aspect de l’esclavage moderne : Le déplacement ou le commerce d’êtres humains .

Généralement des femmes à des fins commerciales !!!

Forcées à travailler comme employées de maison ou comme prostituées. Il y a aussi les mariages précoces ou forcés : Des femmes ou des jeunes filles sont mariées sans leur consentement et forcées à vivre en état de servitude. Et elles sont souvent  l’objet de violences et de sévices corporels.

Enfin l’esclavage traditionnel existe encore !!!! Des personnes sont achetées et vendues comme des objets. Elles sont souvent enlevées de leur foyer, peuvent être héritées ou données en cadeaux.!!

Esclavage moderne en France : « L’indifférence des gens est absolument terrible »

En 1848, la France abolit l’esclavage ( la traite  »négrière  » avait été abolie en 1831 ). 173 ans plus tard, l’esclavage existe toujours. Les esclaves modernes sont invisibles aux yeux de la société. Et les moyens de lutte sont encore limités.

Pour finir ce billet ( que peu de personnes liront ) : Une vidéo ( très longue ) :

 » de la servitude moderne  » :

J’ai lu que :


…. des dinosaures… dans le Jura !

Des empreintes de dinosaures ont été découvertes sur deux sites du Jura. Laissées dans la boue, devenue calcaire, elles sont exceptionnellement bien conservées. Des aménagements ont été effectués pour que les visiteurs puissent observer, sans dégrader, ces vestiges de la Préhistoire.

Photos des empreintes ?

Il y a des millions d’années, des dinosaures ont marché sur un sol meuble, dans le Jura. À cette époque, le climat était subtropical humide. Un peu comme celui des Bahamas aujourd’hui.

Le Jura était baigné d’une mer chaude et peu profonde, avec des lagunes

Les traces des dinosaures sur les rivages se seraient ensuite desséchées à cause du fort ensoleillement, et solidifiées. Puis , été recouvertes par de fins sédiments apportés par la mer. Qui , au fil du temps. se sont transformés en roche calcaire ….

C’est ce qui aurait permis la surprenante conservation de ces empreintes préhistoriques, sur deux sites du Jura : Loulle

Loulle le village

et Coisia.

Croisia le village

Les 1500 empreintes de Loulle ont été découvertes par hasard en 2004. Ensuite , le site a fait l’objet d’importantes fouilles paléontologiques.

Ces recherches ont révélé le passage de plusieurs espèces de dinosaures, sur une période de plusieurs milliers d’années.

Notamment des sauropodes,

Sauropode ..

dinosaures végétariens, parmi les plus grands animaux que la terre ait connus. Comme le démontre la tailles de leurs empreintes : 90 cm à 1 m de diamètre pour les pattes arrière. Les pattes avant, elles, sont en forme de croissant, ou de demi-lune.

D’après les calculs des scientifiques, ces dinosaures mesuraient 25 m de long. Et pesaient entre 20 et 30 tonnes !

______________________________________________

Le site de soule a été aménagé avec une passerelle pour éviter la dégradation du site …

On peut également observer à Loulle des traces de théropodes. Des dinosaures carnivores marchant sur leurs pattes arrière.

Ces derniers ont laissé des empreintes semblables à celles des oiseaux. , mais ( évidemment lol ) en beaucoup plus gros ! Avec trois doigts, dont le doigt central plus long que les autres.

Le site de Loulle a été aménagé pour ne pas dégrader ces empreintes fragiles. Une passerelle permet de s’en approcher au plus près, sans les piétiner. Une partie des traces a été colorée, pour mieux les repérer sur le sol.

Il est , bien sur , interdit de sortir du chemin aménagé et de marcher dans les pas des dinosaures.

Les dinosaures n’étaient pas des alpinistes !

Un peu plus au sud du département, à Coisia, les dinosaures se sont aussi baladés près de la mer. Et ont aussi laissé des traces dans la boue, devenue calcaire.

Mais l’originalité du site est que les empreintes sont aujourd’hui visibles sur une dalle presque verticale ! Et pourtant, “les dinosaures n’étaient pas des alpinistes !”, comme le précise le panneau explicatif

( panneau explicatif )

En fait, la roche était horizontale au départ ! Avant de subir un plissement qui a soulevé les couches sur lesquelles les dinosaures ont marché. Ce plissement, dû à la collision des plaques continentales africaine et eurasienne, a contribué à former le massif du Jura.

_________________________________________________

Passionnant n’est ce pas ? pffffff !

Pour finir….


……un léger sourire : ( richesse de la langue française )

 » Quand t’as plus un radis , plus de beurre à mettre dans les épinards ni de piment dans ta vie , tu te dis que les carottes sont cuites , que c’est la fin des haricots , tu te prends le chou pour un rien , t’as du sang de navet et la tête comme une citrouille tu ne te mêle même plus de tes oignons , bref , tu en as gros sur la patate ;t’es tout juste bon à bouffer les pissenlits par la racines . Je ne vous raconte pas de salades ! J’ai beau avoir un petit pois dans le ciboulot et avoir un cœur d’artichaut , je ne suis pas né de la dernière pluie .Alors, plutôt que faire le poireau comme un cornichon , je préfère appuyer sur le champignon .Quoi ? Je n’fais pas l’ poids ? Chiche ?

 » La complainte du légume  » lol

Le masque-à-barbe de Léopold II …….


……pour se protéger des microbes !

( Léopold 2 roi de Belgique )

Léopold II hypocondriaque :

En vieillissant, le roi Léopold II devient un obsédé des microbes, s’imaginant une proie fatale pour la moindre maladie. Il est , par exemple ,très malvenu de tousser en sa présence, acte pour lequel tout aide de camp risque une sanction. Nappes et serviettes du palais doivent être bouillies tous les jours. Son journal, qu’il lit au lit, doit être préalablement repassé, pour anéantir toute bactérie…!!!

Le rhume est chez lui une obsession et, dit-on, il a été le premier à constater qu’il est contagieux. Sa maîtresse Blanche Delacroix se sert astucieusement de cette obsession :

Résultat d’images pour Blanche Delacroix
Blanche Delacroix

Elle éternue quand elle veut se retrouver seule et, pour écarter les femmes qui approchent le roi de trop près, elle prétend qu’elles sont enrhumées… Si, au cours d’une audience, quelqu’un éternue, Léopold II y met fin sur le champ.  » Celui qui a un rhume est stupide, disait-il, car il n’avait qu’à éviter l’enrhumé.  » Quand il va se baigner à la mer ou quand le temps est humide, il glisse sa longue barbe dans un sac imperméable qu’il a confectionné lui-même.!! Un jour, à l’occasion d’une balade dans les bois des environs de Bad-Gastein, par temps pluvieuse, Blanche Delacroix raconte l’apparition comique qu’il lui réserve :

 » …quelle ne fut pas ma surprise de le voir sortir de sa calèche, gainé jusqu’aux hanches d’épaisses bottes, et le torse emprisonné dans un suroît que les marins endossent les jours de tempête. Et ce n’était pas du tout ! De son menton pendait une longue poche de toile cirée retenue par des cordons à son large chapeau de feutre.

Devant cet accoutrement je ne pus garder mon sérieux. J’éclatai de rire. »

Mais, me dit le Roi,  » je suis très satisfait de mon invention. Avec cette poche, la pluie peut tomber, je ne crains rien : ma barbe restera sèche. Vous riez, mais vous ne riez pas quand une femme, après s’être lavé les cheveux, les sèche et les enveloppe dans une serviette. Vous ne riez pas, et c’est pourtant la même chose. Les femmes en séchant leurs cheveux, et moi en garantissant ma barbe de la pluie, nous ne faisons que nous préserver des rhumes !  »

1913: Quand Hitler,


Trotsky, Tito, Freud et Staline vivaient tous au même endroit …!!!

En janvier 1913, un homme dont le passeport porte le nom de Stavros Papadopoulos débarque du train de Cracovie à la gare du terminal nord de Vienne. De teint sombre, il arbore une grosse moustache de paysan et porte une valise en bois très basique.

L’homme qu’il est venu rencontrer, écrira des années plus tard :  » J’étais assis à table lorsque la porte s’est ouverte en frappant et qu’un inconnu est entré. Il était petit … mince … sa peau brun grisâtre couverte de marques de poches … Je n’ai rien vu dans ses yeux qui ressemblait à de la gentillesse. »

L’auteur de ces lignes est un intellectuel russe dissident, le rédacteur en chef d’un journal radical appelé Pravda (Vérité). Son nom ? : Leon Trotsky. En fait ,l ’homme qu’il décrit n’est pas que  » Papadopoulos  ». Né Iosif Vissarionovich Dzhugashvili, il est connu de ses amis sous le nom de » Koba  » et est maintenant connu sous le nom de Joseph Staline. Trotsky et Staline ne sont que deux des nombreux hommes qui vivaient dans le centre de Vienne en 1913 et dont la vie est destinée à façonner, voire à briser, une grande partie du XXe siècle.

C’est un groupe , un trio disparate. Les deux révolutionnaires, Staline et Trotsky, sont en fuite. Sigmund Freud , lui , est déjà bien établi. Le psychanalyste,  » exalté  » par ses adeptes comme l’homme qui a ouvert les secrets de l’esprit, vit et exerce sa profession sur la Berggasse ( rue au cœur de la ville , de Vienne ).

Le jeune Josip Broz, devenu plus tard célèbre en tant que leader de la Yougoslavie, le maréchal Tito, travaille à l’usine automobile Daimler à Wiener Neustadt, une ville au sud de Vienne, et cherche un emploi, de l’argent et des bons moments.….

Ensuite, il y a le jeune homme de 24 ans originaire du nord-ouest de l’Autriche, dont les rêves d’étudier la peinture à l’Académie des beaux-arts de Vienne ont été anéantis et qui loge maintenant dans une maison à Meldermannstrasse près du Danube, un certain Adolf Hitler .

Dans sa majestueuse évocation de la ville de l’époque,  » Thunder at Twilight  » , Frédéric Morton

( un écrivain juif autrichien qui a émigré aux États-Unis en 1940 ) imagine Hitler haranguant ses camarades de logement sur la morale, la pureté raciale, la mission allemande et la trahison slave, sur les juifs, les jésuites et les francs-maçons. :  » Son toupet se balançait, ses mains tachées de (peinture) déchiquetaient l’air, sa voix montait à un ton d’opéra. Puis, tout aussi soudainement qu’il avait commencé, il s’arrêtait. Il rassemblait ses affaires avec un cliquetis impérieux, (et ) filait dans sa cabine.  » 

L’empereur Franz Joseph, qui règne depuis les grandes révolutions de 1848, préside sur le palais de la Hofburg. ( résidence de la plupart des dirigeants de l’histoire de l’Autriche )

Son successeur désigné, l’archiduc François-Ferdinand, réside au Palais du Belvédère à proximité, attendant avec impatience le trône. C’est son assassinat l’année suivante qui déclenchera la Première Guerre mondiale.

En 1913 , Vienne est la capitale de l’Empire austro-hongrois, qui comprend 15 nations et bien plus de 50 millions d’habitants. A l’époque , Vienne était son propre type de bouillon de culture et attiraient les ambitieux de tout l’empire .

J’ai lu que : Moins de la moitié des deux millions d’habitants de la ville sont nés dans le pays et environ un quart venaient de Bohême (aujourd’hui l’ouest de la République tchèque) et de Moravie (maintenant l’est de la République tchèque), de sorte que le tchèque était parlé aux côtés de l’allemand dans de nombreuses situations .=> Une douzaine de langues étaient parlées dans l’empire ! Les officiers de l’armée austro-hongroise devaient savoir donner des commandements dans 11 langues en plus de l’allemand, dont chacune avait une traduction officielle de l’hymne national.

Ce mélange unique aurait créé son propre phénomène culturel, le café viennois.???? ( Une des origines de la légende se trouverait dans des sacs de café laissés par l’armée ottomane après l’échec du siège turc de 1683 ) .

La communauté intellectuelle viennoise était en fait assez petite et tout le monde se connaissait et … cela permettait des échanges à travers les frontières culturelles. Les discussions dans les cafés de Viennes favorisaient ,aidaient les dissidents politiques et ceux en fuite…..  »Si vous vouliez trouver un endroit où vous cacher en Europe où vous pourriez rencontrer beaucoup d’autres personnes intéressantes, alors Vienne serait un bon endroit pour cela  » écrit Charles Emmerson dans  » 1913 : A la recherche du monde avant la Grande Guerre  »

Résultat d’images pour charles emmerson photos
< ==== le livre

La communauté intellectuelle viennoise était assez petite et tout le monde se connaissait et … cela permettait des échanges à travers les frontières culturelles. Ceci favorisera les dissidents politiques et ceux en fuite.

Le Café Landtmann,

le  » repaire  » préféré de Freud, se dresse toujours sur le Ring, le célèbre boulevard qui entoure la ville historique d’Innere Stadt. Trotsky et Hitler quant à eux , fréquentaient le Café Central, à seulement quelques minutes de marche, où les gâteaux, les journaux, les échecs et, surtout, les conversations étaient les passions des clients.….Une partie de ce qui rendait les cafés si importants était que  » tout le monde  » y allait .Il y a donc eu une  » fertilisation croisée  » entre les disciplines et les intérêts, en plus ,les frontières qui sont devenues si rigides ensuite étaient très fluides.

La montée en puissance de l’intelligentsia juive et de la nouvelle classe industrielle, rendue possible par l’octroi ( taxes indirectes établies au profit des communes sur les objets et denrées destinés à la consommation locale ) de Franz Joseph en 1867 , et le plein accès aux écoles et aux universités viennent s’ajouter à tout cela ..

Un certain nombre de femmes ont également eu un impact.

Alma Mahler ( dont le mari compositeur est décédé en 1911) était également compositeur et est devenue la muse et l’amante de l’artiste peintre Oskar Kokoschka

Résultat d’images pour oskar kokoschka
Auto -portrait

et de l’architecte Walter Gropius.

Bien que la ville ait été et reste symbole de musique, de somptueux bals et de valse, elle avait un côté particulièrement sombre :Un grand nombre de ses citoyens vivaient dans des bidonvilles et en 1913, près de 1 500 Viennois se suicidèrent.?

Personne ne sait si Hitler a rencontré Trotsky ou si Tito a rencontré Staline. Mais des œuvres comme » le Dr Freud vous recevra maintenant, M. Hitler  » ( une pièce radiophonique de 2007 !? de Laurence Marks et Maurice Gran ) sont des images vivantes de telles rencontres.

Une grande partie de la vie intellectuelle de Vienne a été détruite par l’incendie qui a éclaté l’année suivante .

L’empire a implosé en 1918, tout en propulsant Hitler

Résultat d’images pour photos d'hitler jeune
Hitler jeune ?

, Staline

Résultat d’images pour staline en 1918 photo
Staline  » jeune  » ?

, Trotsky

Résultat d’images pour Léon Trotski
Trotsky  » jeune  » ?

et Tito

Résultat d’images pour Tito en 1918 photos
Tito ?

dans des carrières qui marqueront à jamais l’histoire du monde.!!!

KLIKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKK!

pfffffff

 » des satellites-éboueurs  »….


…..pour nettoyer les débris qui polluent l’espace. :

Une société japonaise vient de lancer dans l’espace un satellite destiné à  » nettoyer  » les débris qui gravitent autour de la Terre et polluent l’espace. Ce sera une mission test, visant à déterminer si cet engin peut réussir à enlever un déchet de l’orbite de notre planète.

Une nuée de petits points blancs, qui flottent dans l’espace et entourent la surface de la Terre

Cette illustration publiée par la Nasa , montre bien le problème des déchets spatiaux ( débris de fusée ou de satellites entre autres ) et polluent l’orbite de la terre …..

Pour s’attaquer à cet problème, la société japonaise Astroscale teste un satellite d’un nouveau genre, justement destiné à  »nettoyer  » ces débris spatiaux. L’engin a été lancé aujourd’hui ( 22/03/2021 ), depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.

L’objet est équipé d’aimants très puissants, qui devraient lui permettre de s’accrocher à l’un de ces débris. Une fois celui-ci capturé, le satellite serait alors redirigé vers la Terre, où il se désagrégerait avec sa prise, en entrant dans l’atmosphère terrestre.

Le satellite :

Les japonais veulent réaliser un test grandeur nature de ce satellite : l’idée est, notamment, de tenter de capturer un déchet de 17 kg spécialement lancé pour l’occasion, avant de l’entraîner vers la Terre.

La mission devrait prendre fin au mois de septembre ou d’octobre . Et si celle-ci est concluante, Astroscale pourrait, à terme, proposer ses services de  » nettoyage  » à des entreprises ou des agences spatiales.

34 000 débris de plus de dix centimètres en orbite !

Ce n’est pas le premier projet visant à retirer un débris spatial de l’orbite de la Terre. L’Agence spatiale européenne (ESA) et la suisse  » Clear Space  » projettent, par exemple, de lancer un satellite pouvant capturer un déchet et de se désagréger avec lui en rentrant dans l’atmosphère . Cible : Un déchet issu d’une fusée pesant 112 Kg. Ce nettoyage en conditions réelles devrait se dérouler en 2025.

Des centaines de millions de déchets gravitent autour de notre planète. Ils sont issus d’explosions accidentelles ou encore de collisions par exemple. En tout, 34 000 débris de plus de 10 centimètres se trouveraient dans l’orbite terrestreConcernant ceux dont la taille est comprise entre un millimètre et un centimètre, selon le Centre national d’études spatiales français ,ce chiffre passe à… 128 millions. Et certains de ces débris sont particulièrement imposants : il y a par exemple des étages de fusée ou des satellites entiers .

Ces débris présentent des dangers : ils peuvent percuter l’un des nombreux satellites qui gravitent autour de la Terre, et causer des dégâts importants sur ces engins très perfectionnés. 

Les plus  » conséquents  » de ces déchets spatiaux sont répertoriés et suivis depuis la Terre, grâce à des radars, notamment. Cette surveillance permet de dévier la trajectoire d’un engin qui se trouve sur la route de l’un de ces débris ( comme la station spatiale internationale en 2020 ) . Les plus petits de ces objets sont évidemment plus difficiles à suivre, mais eux aussi peuvent causer d’importants dégâts.

Le problème serait  » gérable et géré   » … 

….. d’après le rédacteur en chef de la Cité de l’Espace  de Toulouse…..

Au fil des années, les agences spatiales et les entreprises spécialisées ont , par exemple , mis en place ce qu’il appelle des  » bonnes pratiques  ». Celles-ci consistent, par exemple, à envoyer un satellite en fin de vie dans l’atmosphère pour qu’il se désagrège, ou à le placer sur une  » orbite cimetière  » où il ne risquera pas d’entrer en collision avec un autre engin.

Un cercle vicieux :

Mais ces   »bonnes pratiques  » ne devraient pas suffire : Il y a déjà beaucoup (trop) de déchets en orbite. Ceux-ci peuvent venir percuter d’autres débris spatiaux, ou des engins  » en fonction  » . Chaque collision créée alors de nouveaux débris, qui, à leur tour, amplifient les risques de collision… Un cercle vicieux sans fin.

Il faut aussi préciser que dans le scénario où deux débris inertes viennent se percuter,  » on n’a aucun moyen d’agir  », ajoute Olivier Sanguy ( le directeur de la Cité de l’Espace ).