Parodie de la chanson de Nino Ferrer


….par Suzanne Gabriello

Votez hein bon !

Qu’est-ce que j’ai fait du papier
Qui me dit d’aller voter ?
Des bull’tins qu’mon voisin
M’a remis hier matin
En m’disant : « Lisez tout, faites votre choix
Et ne vous en moquez pas !
Vo-tez hein bon ! »

Où est l’adresse du bureau ?
Où sont les clés d’mon auto ?
Où est donc l’isoloir ?
Où je dois faire mon devoir ?
Oui je sais, je perds tout mais pas mes droits
Et vous moquez pas de moi !
Vo-tez hein bon !

Quel nom m’a dit mon mari
Mon père ma meilleure amie
Ma belle-soeur de Hambourg
Et ma tante de Saint-Flour ?
Où sont donc les photos des candidats ?
Ah oui ça y est les voilà !

Mmmmmh… ouais !
Ouais.
Si on veut.
Ouais.
Ah ouais !
A la rigueur.
Vo-tez hein bon !

Quelles initiales m’a-t-on dit
Pour repérer les partis ?
ONM, TNP
RTF, RAPT
LS qui ? C’est SK, non c’est pas ça
SVP n’vous moquez pas !
Vo-tez hein bon !

SNCF, T & E
PMU, SGDG
EDF, HLM
CIC, CQFD
J’abandonne, j’suis K.O. y a trop de choix
Mais ne faites pas comme moi !
Vo-tez hein bon !

Oh lalala lalala
Lalala lalalala
Lalala lalala
Lalala lalalala
Oh lala lalala lalalala
Oh lala lalalala
Wouof !

La vidéo ( INA) :

Vidéo originale :

Avec les paroles originales :

Z’avez pas vu Mirza? Oh la la la la la la
Z’avez pas vu Mirza? Oh la la la la la la
Z’avez pas vu Mirza? Oh la la la la la la

Où est donc passé ce chien
Je le cherche partout
Où est donc passé ce chien
Il va me rendre fou
Où est donc passé ce chien
Oh – ça y est je le vois!…
Veux tu venir ici,
Je ne le répéterai pas
Veux-tu venir ici,
Mmmmm, sale bête va!…
Veux-tu venir ici
Oh – Il est reparti…

Où est donc passé ce chien
Je le cherche partout
Où est donc passé ce chien
Il va me rendre fou
Où est donc passé ce chien
Oh ça y est je le vois!…
C’est bien la dernière fois
Que je te cherche comme ça
Veux tu venir ici
Je ne le répéterai pas
Veux tu venir ici
Ohé ne bouge pas
Veux tu venir ici
Oh yeah! satané Mirza

Si vous connaissez çà , vous n’êtes pas né hier lol

_______________________________________________

Suzanne Yvonne Henriette Marie Galopet dite Suzanne Gabriello, née le 24 janvier 1932 à Paris 18ᵉ et morte le 9 août 1992( il y a environ 29 ans ! ) à Paris 13ᵉ, est une actrice et chanteuse française. Elle était la fille de l’acteur et chansonnier André Gabriello.

________________________________________________________

Nino Ferrer, nom de scène d’Agostino Arturo Maria Ferrari, est un auteur, compositeur et chanteur italien, d’expression principalement francophone, né le 15 août 1934 et mort le 13 août 1998, naturalisé français à sa demande en 1989.

P.S : S. Gabriello a été l’une des compagnes de Jacques Brel, qui écrivit pour elle Ne me quittes pas, bien que ce soit lui qui l’ait quittée. Son poste de présentatrice à l’Olympia a aidé la montée en succès de Brel.

Le Canada ….pourquoi ce nom ?


Cet après – midi , je suis allé faire quelques courses ( le strict nécessaire vu l’état de mes finances ) . J’ai acheté des pommes de terre

, derrière moi , une dame âgée à la caisse , me voyant mettre les achats sur le tapis dit soudain  » zut , j’ai oublié , il me faut aussi des  » canada  » . ( çà m’a rappelé ma grand mère qui employait aussi ce mot pour désigner les pommes de terre ) , il parait que c’était parce qu’elle avait vécu longtemps à la frontière belge et en Belgique , dire  » canada  » à la place de pomme de terre est fréquent ? …

Bref ,j’ai pensé au Canada , la nation ..

, est me suis demandé pourquoi ce pays s’appelle ainsi …J’ai cherché ici et là et…..

En fait , le Canada est un pays jeune qui a su se faire un nom dans le  »concert des nations  ».
Justement, son nom , il le doit aux nations amérindiennes qui vivaient sur ces terres du Nord, avant l’arrivée des premiers colons européens.

Le pays-village : Comme chacun sait , le Canada est un jeune pays d’Amérique du Nord connu pour son drapeau à la feuille d’érable, dont la renommée est tout de même un peu éclipsée par la proximité avec son imposant voisin états-unien.

( pourtant le Canada est plus vaste que les U.S.A )

Le nom qu’il porte, justement, sonne un peu comme un mot exotique aux oreilles des nations du Vieux Continent.

Ceci n’a rien d’un hasard, puisque le mot  »Canada » est en fait un emprunt à la langue des Iroquois

(Image du net )

qui peuplaient ce vaste territoire du Nord, du temps de la conquête européenne.

En effet, selon plusieurs sources, c’est l’explorateur français Jacques Cartier

Résultat d’images pour Jacques Cartier

qui prit pour la première fois connaissance de cette appellation, en 1535, lorsqu’il entra en contact avec deux jeunes autochtones.

Ces derniers firent alors allusion au village de  » Stadacona » (dont l’emplacement correspond à l’actuelle ville de Québec), en le désignant sous le terme de  »kanata  » qui signifie ‘village » dans leur langue.

Par une sorte de malentendu, les Français appelèrent alors progressivement tout le territoire au nord du fleuve Saint-Laurent avec ce terme, dès le milieu du XVIe siècle.

Un nom qui s’impose

Les siècles passant, les explorateurs et les commerçants de fourrures désignèrent un territoire de plus en plus vaste sous le nom de  » Canada  » .

Ainsi, au début du XVIIIe siècle, le terme était couramment employé pour parler de toutes les terres françaises (même celles situées dans l’actuel  »Middle West » américain ou encore en Louisiane !).

Par contre, officiellement le nom  »Canada » ne fut utilisé pour la première fois qu’en 1791, lorsque la province du Québec fut divisée en deux colonies : le Haut-Canada et le Bas-Canada.

Enfin, en 1867 l’ensemble des provinces du Canada, de Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick furent intégrée de manière officielle à une seule confédération appelée “Canada” sur le plan international.

Donc, ce qui était à l’origine, un simple quiproquo avait parcouru bien du chemin.

Je redécouvre…..


Les paroles :

ils ne savent plus.

ils ne savent plus le nom des fontaines
ils ne savent plus la saveur de l’eau
ils ne savent plus le cri de la chaine
aux portes des puits à la mérienne

sauront-ils encore
un jour nos enfants
parler aux chevaux
compter les étoiles

ils ne savent plus quand le feu s’éveille
les matins blottis dans la gelée blanche
ils ne savent plus lire dans couchant
la course des vents pour le lendemain

ils ne savent plus écouter le vent
dire à la moisson la beauté du grain
ils ne savent plus regarder la pluie
quand le ciel vient faire l’amour à la terre

ils ne savent plus marcher sur la terre
d’un pas rassuré aux temps des labours
ils ne savent plus écouter les mots
résonner longtemps au cœur du silence

C’était il y a …..51 ans :


Que pensaient les lycéens de 1970 de l’an 2000 ? Comment voient-ils le prochain siècle ? Quels seront les transports, les nouvelles villes, le design, la mode …. ?


« Pensez-vous à l’an 2000 ? » chaque jeune qui répond :

Un avion dans la salle d’exposition Trav ?

– ITW jeunes groupes dans un living room de l’an 2000

– diff vues de buildings très modernes :

– ITW jeunes « comment voyez-vous l’habitat ? »

– DP de buildings , une maison forme bulle.

– GP Lionel SCHEIN urbaniste : » Je suis très étonné de ces réponses »

– dialogues entre SCHEIN et un jeune garçon sur l’habitat :

– l’hélice de l’aérotrain s’en va , diff véhicules de l’an 2000 : le concorde en vol

– une jeune fille GP « comment voyez vous l’an 2000 ? :

 » l’art » : PA François ARNAL peintre « l’art doit être dehors » ( dessins sur verre mobiles ) , un mannequin avec robe à carreaux, casque sur tête style cosmonaute

– ITW jeunes gens : 2 cosmonautes marchent (face) dans un couloir , diff mannequins style hippy , un mannequin en maillot de bain robe de vinyle transparent.

ITW de Jacques GRATZ couturier expose sa vision de la mode :

– 2 optiques, l’une pour la rue, l’autre pour chez soi

– deux mannequins jeunes et un homme en tenue d’intérieur dans un salon

– » les hommes porteront ils des robes ».

– Pano buildings (diapos)

– GP jeune garçon parlent des transports de l’an 2000 :

« Que souhaitez-vous pour l’an 2000 ? ce qu’il faut c’est la paix« .

Noir……


Je suis conscient du fait que mes billets ( du moins les derniers ) sont  » noirs  » …..

1 ) çà peut s’expliquer par le fait que çà fera bientôt un an que ma mère est décédée ( le 8/03/2020 ) , et je pense beaucoup à elle

Un peu avant sa disparition …

: Tout ce que j’aurais du lui dire et que je ne lui ai pas dit , le contraire idem : Ce que je lui ai dit est n’aurais pas du ! Puis , je ne suis même pas allé à ses funérailles ( je ne vais JAMAIS aux enterrements , même à celui de ma grand -mère , je n’y étais pas allé ! ). En général , je remonte dans les Ardennes pour passer sur la tombe de ceux que j’aime , mais là , avec le virus et autres ennuis , je ne suis même pas remonté ….. ( Bien sur , j’ai eu droit à des réflexions , désobligeantes , voire méchantes de mon  » frère  » militaire / fasciste , raciste et j’en passe ….)….Par contre , j’ai été étonné , surpris par mon père : Il m’a assuré qu’il comprenais , que je passerais quand  » çà ira mieux  » …..

2 ) Le  » fric  » !

Plus de C.B ( seulement une pour retirer des espèces )

Résultat d’images pour images carte bancaire

! le compte : Pratiquement toujours négatif ! ( si Manu n’étai pas là ????)

3 ) Internet :Bientôt plus => pas pu payer ….( D’ailleurs , je me demande pourquoi j’y ai encore accès là ? Peut-être que mon fils a payé pour moi ? ), la télé étant connecté sur la même box , elle ne va pas  » tenir  » longtemps non plus …..

4 ) La santé : Il y avais longtemps , mais j’ai  »fais » un malaise il y a quelques jours…..( Pas de soucis me disent le médecins , tu parles ! )

Bref , j’en passe ,et ce ‘est pas la joie !

_____________________

Maman……

J’ai de toi une image
Qui ne vit qu’en mon cœur.
Là, tes traits sont si purs
Que tu n’as aucun âge.
Là, tu peux me parler
Sans remuer les lèvres,
Tu peux me regarder
Sans ouvrir les paupières.
Et lorsque le malheur
M’attend sur le chemin,
Je le sais par ton cœur
Qui bat contre le mien.

1960 : » Les loubards des Batignolles  »


Les loubards des Batignolles :

Cinq colonnes à la une 04/11/1960 Portrait de la bandes des « Blousons noirs » du quartier des Batignolles » à Paris réalisé par Pierre DUMAYET. Le chef de la bande s’appelle Pilule. Un quart de la bande est en liberté surveillée. Ils se retrouvent au café « La Cigale ». C’est là que Pierre DUMAYET les interviewe sur leurs activités professionnelles, leurs relations familiales, leurs parcours personnels, les mœurs de la bande, les rapports avec la police, les changements depuis l’intervention de Diane, déléguée bénévole à la liberté surveillée qui les aide à trouver du travail; interview du patron du café « La Cigale » qui souligne le changement progressif de comportement des jeunes de la bande des « Blousons noirs » de Batignolles. En conclusion, Pierre DUMAYET demande à quatre d’entre eux : qu’aimerais tu changer dans ta vie? Les interviews sont ponctuées d’images factuelles des jeunes gens à la fête foraine, en scooter, à la patinoire.

C’était il y a …


….environ 120 ans !

Une petite vidéo vintage avec l’un des premiers  »roller-coaster » en 1898 filmé par Robert William Paul.

Les images manquent d’une séance embarquée dans une des voiturettes navigant sur les montagnes russes mais elles montrent le début de l’engouement pour ces attractions foraines à sensation.
Elles feront toutefois sensation auprès du public, James Williamson

Résultat d’image pour James Williamson réalisateur

et les frères Riley imiteront le cinéaste quelques mois plus tard.

La première de ces attractions a été le Gravity Switchback Pleasure Railway de La Marcus Thompson lancé en en 1884 à Coney Island (qui est peut être glissé dans les magnifiques clichés de l’époque ). Elle a vite connu un énorme succès, les gens faisant la queue plus de 3 heures pour pouvoir monter à bord et subir les secousses frissonnantes du manège.

Inspirée d’un chemin de fer minier, elle a fait l’objet d’un brevet en 1865 et en 1888 La Marcus Thompson avait obtenu 30 autres brevets sur le sujet et construit 20 montagnes russes aux États-Unis ainsi que 24 autres à l’étranger.

Plus de cent ans plus tard, les montagnes russes restent toujours populaires auprès du public et même des experts en sensations fortes

Un des premiers roller-coaster en 1898, en vidéo:

Montagne russe aujourd’hui …

C’était il y a…..


……553 ans !

Le 3 février 1468 meurt à Mayence, sur les bords du Rhin, un » certain  » Johannes Gensfleisch, plus connu sous le nom de Gutenberg.

Ce modeste graveur, en inventant l’imprimerie , a autant révolutionné l’humanité que son contemporain Christophe Colomb   en débarquant en Amérique. Les deux demeurent plus présents dans la mémoire des hommes que n’importe lequel des souverains et dirigeants de leur époque.!

Comme chacun sait , on lui doit l’invention de l’imprimerie Elle a révolutionné la manière de fabriquer des livres et, en abaissant considérablement leur prix, mis la lecture à la portée de tous.

Avec Gutenberg, les hommes ont aussi découvert l’utilité de mécaniser le travail manuel. En effet :

Au début du Moyen Âge, les livres étaient fabriqués un à un dans des monastères spécialisés ( comme on en voit dans le film de Jean-Jacques Annaud, Le nom de la Rose (1986) ).

À partir des années 1200, les monastères abandonnent cette activité à des ateliers laïcs installés près des universités.

Des copistes recopient les textes à la plume d’oie sur des feuilles de parchemin ou de papier, à partir d’un original, pendant que des enlumineurs agrémentent les pages de » délicates miniatures  » aux couleurs vives.

Ainsi ,les ateliers approvisionnent à prix d’or les clercs et les bourgeois assez riches pour se payer des manuscrits ( N.B :  » manuscrit  » vient du mot ‘main  » )

Mais à l’époque de Gutenberg, la copie de manuscrits n’est plus en état de satisfaire les besoins de lecture et d’apprentissage d‘un nombre croissant d’étudiants et d’érudits. On peut dire que l’Europe est dans l’attente d’une révolution…

Un procédé  » magique  »

L’imprimerie est dérivée de la gravure sur cuivre ou sur bois, une technique connue depuis longtemps en Europe et en Chine mais seulement utilisée pour reproduire des images :
– on grave l’image sur une surface en cuivre ou en bois,
– on enduit d’encre la partie en relief,
– on presse là-dessus une feuille de papier de façon à fixer l’image sur celle-ci.

Gutenberg, graveur sur bois, a l’idée aussi simple que géniale d’appliquer ce procédé à des caractères mobiles en plomb. Chacun représente une lettre de l’alphabet en relief.

L’assemblage ligne à ligne de différents caractères permet de composer une page d’écriture. On peut ensuite imprimer à l’identique autant d’exemplaires que l’on veut de la page, avec un faible coût marginal (seule coûte la composition initiale).

Quand on a imprimé une première page en un assez grand nombre d’exemplaires, on démonte le support et l’on compose une nouvelle page avec les caractères mobiles. Ainsi obtient-on un livre à de nombreux exemplaires en à peine plus de temps qu’il n’en aurait fallu pour un unique manuscrit !

Un succès immédiat :

Avec son associé Johann Fust,

( Fust ) ?

Gutenberg fonde à Mayence un atelier de typographie. Après un énorme travail , il achève en 1455 la Bible  »à quarante-deux lignes », dite Bible de Gutenberg. Ce premier livre imprimé à quelques dizaines d’exemplaires recueille un succès immédiat. Il sera suivi par beaucoup d’autres ouvrages.

Le procédé de typographie se diffuse à très grande vitesse dans toute l’Europe (on peut comparer ce succès à celui de… l’internet).lol

On estime que quinze à vingt millions de livres sont déjà imprimés avant 1500 (au total plus de 30 000 éditions). 77% de ces livres sont en latin et près de la moitié ont un caractère religieux. Les livres de cette époque portent le nom d »’incunables » (du latin  »incunabulum  », qui signifie berceau)? .

Beaucoup d’incunables sont imprimés à Venise, alors en pleine gloire. Au siècle suivant, le XVIe, Paris, Lyon et Anvers deviennent à leur tour de hauts lieux de l’imprimerie avec un total de 200 000 éditions.

L’imprimerie a des conséquences immenses :

D’abord sur la manière de lire et d’écrire : les imprimeurs aèrent les textes en recourant à la séparation des mots et à la ponctuation ; ils fixent aussi l’orthographe.

L’instruction et plus encore l’esprit critique se répandent à grande vitesse dans la mesure où de plus en plus de gens peuvent avoir un accès direct aux textes bibliques et antiques, sans être obligés de s’en tenir aux commentaires oraux d’une poignée d’érudits et de clercs.

C’est ainsi qu’un demi-siècle après l’invention de l’imprimerie va se produire la première grande fracture intellectuelle dans la chrétienté occidentale avec la Réforme de Martin Luther

Résultat d’images pour Martin Luther

 et l’émergence du protestantisme.

___________________________________

Un demi-siècle après l’invention de l’imprimerie va se produire la première grande fracture intellectuelle dans la chrétienté occidentale avec la Réforme  de Martin Luther et l’émergence du protestantisme.

Les pouvoirs établis tentent de réagir en interdisant ou censurant les livres jugés pernicieux. Le 23 janvier 1535, à la suite de l »’ affaire des placards  », une ordonnance du roi de France François Ier instaure une  » chambre ardente  » de douze magistrats chargée de décider quels livres sont nécessaires  » pour le bien de la chose publique  ». C’est la naissance de la censure !

En août 1544, la faculté de théologie de Paris établit une première liste manuscrite de 230 livres déconseillés, sous le nom d’Index librorum prohibitorum. On y trouve :  Pantagruel et Gargantua de Rabelais , interdits pour cause d’obscénités !

Lors du concile de Trente  , le Saint-Siège reprend l’idée à son compte. Il publie en 1559 l’Index romain. Celui-ci sera régulièrement remis à jour jusqu’en 1948 et ne sera abandonné qu’en 1966 ! On lui doit l’expression mettre à l’index, synonyme d’interdire ou censurer.

Quelques illustrations :

Copiste
Imprimerie vers 1530 ( enluminure )
La Bible à 42 lignes de Gutenberg
La bible  » à 42 lignes  »

Aujourd’hui : imprimerie :

une imprimerie aujourd’hui

la chanson  »Hôtel California » ?


Tout le monde ( ou presque ) connait cette chanson ( sortit en 1976 ). Une des chansons les plus populaires jamais composées; fabriqué; effectué, de tous les temps (c’est , parait il , la 49ème chanson la plus populaire du monde) du groupe  » Eagles  » . Lorsqu’on l’écoute , on a l’impression qu’on nous parle d’un  » petit bout de paradis  » accueillant et  » douillet  » qui recueille tous ceux qui s’y présentent …..En réalité ,dans cette chanson , le groupe fait référence à un centre de désintoxication californien dans lequel un  » certain  »nombre de  » rock stars  » des années 1970 ont séjourné plus ou moins longtemps !

Donc cette chanson est , serait synonyme du mode de vie  en Californie dans les 1970.  Ils parlaient de drogues; les boissons; filles légèrement vêtues et vendant votre âme. Cela signifiait ( pour certains ) la rébellion des adolescents …

La vidéo :

Les paroles :

Sur une route de désert sombre, vent frais dans mes cheveux
Odeur chaude de colitas, se levant dans l’air
En avant au loin, j’ai vu une lumière chatoyante
Ma tête est devenue lourde et ma vue s’obscurcit
Je devais m’arrêter pour la nuit.

Elle se tenait sur le seuil;
J’ai entendu la cloche mission
Et je pensais à moi
« Cela pourrait être le paradis ou cela pourrait être l’enfer »
Puis elle a allumé une bougie et elle m’a montré le chemin
Il y avait des voix dans le couloir,
Je pensais les entendre dire

Bienvenue à l’Hôtel California
Un si bel endroit (un si bel endroit)
Un si beau visage.
Beaucoup de place à l’Hôtel California
À tout moment de l’année (n’importe quelle période de l’année), vous pouvez le trouver ici

Son esprit est tiffany-tiffany, elle a les courbes de Mercedes
Elle a beaucoup de jolis garçons jolis qu’elle appelle des amis
Comment ils dansent dans la cour, sueur d’été douce
Certains de danse de se souvenir, de la danse pour oublier

Alors j’ai appelé le capitaine,
 »S’il vous plaît apportez-moi mon vin »
Il a dit: « Nous n’avons pas eu cet esprit ici depuis 1960 »
Et toujours ces voix appellent de loin,
Vous vous réveillez au milieu de la nuit
Juste pour les entendre dire « 

Bienvenue à l’Hôtel California
Un si bel endroit (un si bel endroit)
Un si beau visage.
Ils vivent à l’hôtel California
Quelle belle surprise (quelle bonne surprise), apportez vos alibis

Miroirs au plafond,
Le champagne rose sur la glace
Et elle a dit: « Nous ne sommes que des prisonniers ici, de notre propre appareil »
Et dans la chambre du maître
Ils se sont réunis pour la fête
Ils le poignardent avec leurs couteaux acérées,
Mais ils ne peuvent tout simplement pas tuer la bête

La dernière chose que je me souviens, j’étais
La course à la porte
Je devais trouver le retour à l’endroit où j’étais avant
 »Détendez-vous » dit l’homme de nuit,
 »Nous sommes programmés pour recevoir ».
Vous pouvez vérifier quand vous le souhaitez,
Mais tu ne peux jamais partir
!

_____________________________

Les membres du groupe ont vécu une vie d’excès et espérait figurer sur la couverture du magazine Rolling Stone. Même le docteur ? Hook (Dr. Hook and the Medicine Show est un groupe de musique américain ) et son groupe de médecine ont écrit une chanson sur les vedettes de ce magazine.

Selon une théorie, il était basé sur un asile psychiatrique, mais cela n’a jamais été prouvé et, en fait, il n’ya jamais eu d’hôtel California, ce qui est surprenant, en Californie. Donc, une autre raison pour ajouter au mystère de cet  » hôtel  » fictif  L’asile mental de Camarillo était supposé avoir été l’idée de la chanson.

Fermé il y a plusieurs années , il garde encore un air mystérieux, même si son utilisation est aujourd’hui moins  » hypnotique  » ??.   

 »CHECKING OUT N’IMPORTE QUEL MOMENT, MAIS VOUS NE POUVEZ JAMAIS LAISSER »  = Ouvert à l’interprétation, mais l’une d’eux est que vous pouvez prendre un verre ou boire de la drogue ou tomber dans l’oubli, mais vous ne quitterez jamais le bâtiment. ”  Ainsi, même si vous êtes dans un autre monde induit par les opiacés, vous êtes toujours dans votre lit d’hôpital surveillé par des hommes en blouse blanche.

 Cela signifie que vous pouvez en faire votre propre interprétation et que tout ce que cela signifie pour vous convient parfaitement.?????