Ce blog est NOIR

Archives de avril, 2014

J’essaie d’appliquer……..


 » L’optimisme est une espérance sans dieu  » 

  Ph. Gallibert


Origine de  » blanchir de l’argent  »


L’expression  » blanchiment d’argent  » vient du fait que l’argent acquis illégalement est appelé finance noire et provient souvent de trafics d’armes, de drogue, d’êtres humains ou d’autres activités mafieuses. Le blanchiment permet à cet argent de sembler propre, c’est-à-dire de prendre une apparence honnête.

Une autre origine peu vraisemblable mais souvent avancée de l’expression « blanchiment d’argent » viendrait du fait que la famille Biron (clan d’une famille mafieuse) aurait racheté en 1928, à Chicago, une chaîne de blanchisseries : les Sanitary Cleaning Shops. Cette façade légale lui permettait ainsi de recycler les ressources tirées de ses nombreuses activités illicites. En réalité l’expression n’apparaît qu’au cours des années 1970 autour du Watergate et il faut attendre 1982 pour qu’elle soit utilisée dans une affaire judiciaire


Même les curés  » jouent avec le fric « !



    Le Vatican continue de rationaliser sa gestion. Deux mois après demandé conseil à KPMG en vue de moderniser ses procédures comptables et financières, et quatre jours après avoir suspendu les heures supplémentaires et gelé les embauches, le pape François a créé ce lundi un ministère de l’Economie. Celui-ci aura pour objet de superviser la gestion du Vatican. Il s’agit de la première décision d’ampleur du pape dans le cadre de sa grande réforme de la Curie, a annoncé le Saint-Siège.

« Un nouveau secrétariat à l’économie aura autorité sur toutes les activités économiques et administratives à l’intérieur du Saint-Siège et de l’Etat de la Cité du Vatican », annonce le communiqué, précisant qu’il sera chargé de la préparation du budget et de la planification financière. Il sera dirigé par le cardinal australien George Pell. Ce dernier est une forte personnalité au franc parler que le pape François avait choisie en mai dans son « G8 », le conseil des cardinaux qui le conseillent régulièrement.

Ce nouveau ministère mettra en oeuvre les directives formulées par un nouveau « Conseil pour l’économie ». Cette nouvelle instance se réunira périodiquement « pour évaluer les directives et les pratiques concrètes » à adopter. Il sera composé de huit cardinaux ou évêques, et de sept experts laïcs de diverses nationalités « en possession de compétences financières et d’une professionalité reconnue »nomination d’un « contrôleur général »

Cette réforme est adoptée à la suite des recommandations d’une commission, composée en majorité d’experts laïcs et dotée de pleins pouvoirs, nommée à l’été par le pape pour enquêter sur les activités économiques et administratives du Saint-Siège. Cette annonce survient alors que 150 cardinaux du monde entier viennent de se réunir en consistoire à Rome.

Le Vatican a énuméré les principes exigés par diverses commissions pour ce nouveau secrétariat: simplification, amélioration de la coordination, consolidation de la gestion, vérification financière, implication d’experts extérieurs de haut niveau, planfication, « reporting », meilleure utilisation des ressources.

Par « motu proprio », document en son nom propre, le pape a encore annoncé la nomination d’un « contrôleur général » qui sera doté de pouvoirs lui permettant d’opérer « des contrôles dans n’importe quelle agence ou institution du Saint-Siège et de l’Etat de la Cité du Vaticane ». Selon ce même document, l’Administration du patrimoine du siège apostolique (APSA) jouera le rôle de « Banque centrale du Vatican », « avec toutes les obligations et responsabilités des institutions analogues dans le monde entier ».

En août 2013, le pape avait déjà accru la surveillance financière du Vatican. Il avait en effet renforcé les fonctions de l’Autorité d’information financière (AIF), instituée en 2010 par son prédécesseur Benoît XVI, dans le cadre de sa coopération avec le comité d’experts européens Moneyval dans la lutte contre le blanchiment d’argent.

Une image ternie :
En juillet 2013, une enquête menée par le parquet italien avait conclu que l’organisation de la banque du Vatican avait pu faciliter le blanchiment d’argent. L’institut pour les oeuvres de religion (IOR) est au centre de multiples scandales financiers depuis des dizaines d’années.

Ce qui ternit l’image de l’Eglise catholique qui cherche à accélérer la « normalisation » de l’IOR et qui a engagé celle-ci dans une profonde réforme. Quelques semaines après la révélation des conclusions de l’enquête, le pape François avait ainsi placé la banque sous haute surveillance


A méditer …..


Bethlehem Christmas. Star in night sky above Mary and Joseph 

 

Djeha-Hoja dit un jour à son fils, alors qu’il atteignait sa douzième année :

– Demain, tu viendras avec moi au marché.

Tôt le matin, ils quittèrent la maison. Djeha-Hoja s’installa sur le dos de l’âne, son fils marchant à côté de lui. A l’entrée de la place du marché, Djeha-Hoja et de son fils furent l’objet de railleries acerbes :

– Regardez-moi cet homme, il n’a aucune pitié ! Il est confortablement assis sur le dos de son âne et il laisse son jeune fils marcher à pied.

Djeha-Hoja dit à son fils :

– As-tu bien entendu ? Demain tu viendras encore avec moi au marché !

Le deuxième jour, Djeha-Hoja et son fils firent le contraire de la veille: le fils monta sur le dos de l’âne et Djeha-Hoja marcha à côté de lui. A l’entrée de la place, les mêmes hommes étaient là, qui s’écrièrent :

– Regardez cet enfant, il n’a aucune éducation, aucun respect envers ses parents. Il est assis tranquillement sur le dos de l’âne, alors que son père, le pauvre vieux, est obligé de marcher à pied !

Djeha-Hoja dit à son fils :

– As-tu bien entendu ? Demain tu viendras de nouveau avec moi au marché !

Le troisième jour, Djeha-Hoja et son fils sortirent de la maison à pied en tirant l’âne derrière eux, et c’est ainsi qu’ils arrivèrent sur la place. Les hommes se moquèrent d’eux :

– Regardez ces deux idiots, ils ont un âne et ils n’en profitent même pas. Ils marchent à pied sans savoir que l’âne est fait pour porter des hommes.

Djeha-Hoja dit à son fils :

– As-tu bien entendu ? Demain tu viendras avec moi au marché !

Le quatrième jour, lorsque Djeha-Hoja et son fils quittèrent la maison, ils étaient tous les deux juchés sur le dos de l’âne. A l’entrée de la place, les hommes laissèrent éclater leur indignation :

– Regardez ces deux-là, ils n’ont aucune pitié pour cette pauvre bête !

Djeha-Hoja dit à son fils :

– As-tu bien entendu ? Demain tu viendras avec moi au marché !

Le cinquième jour, Djeha-Hoja et son fils arrivèrent au marché portant l’âne sur leurs épaules. Les hommes éclatèrent de rire :

– Regardez ces deux fous, il faut les enfermer. Ce sont eux qui portent l’âne au lieu de monter sur son dos.

Et Djeha-Hoja dit à son fils :

– As-tu bien entendu ? Quoi que tu fasses dans ta vie, les gens trouveront toujours à redire et à critiquer.


Espoir…Desespoir ?


Parce que c’est beau et vrai…tout simplement…Pas triste : VRAI .

(« Il y a pire que le désespoir:Il y a la négation de l’espoir……..Le désespoir est le degrès ultime de l’espoir:Celui où on a fini d’espérer…. »)

Mr Prévert…


Parodie ….De Mr S.Ternoise ….


A chanter sur l’air de  » les amoureux des bancs publics  » de Mr Brassens….

Les gens qui voient tout en noir

Disent que c’est notoire

Pas un pour racheter

Celui qui s’est laissé piéger s’est laissé coffrer

Mais je continue à faire Le tri dans les affaires

Ceux qui font leur devoir

Je n’veux pas les voir dans l’ même sac que les moutons noirs

les gros véreux qui fricotent sur le fric public Fric public, fric public

En s’foutant pas mal d’la République

Des braves gens honnêtes les gros véreux qui fricotent sur le fric public

Fric public, fric public

En osant nous parler d’éthique Leur p’tites gueules j’y suis allergique

Quand viennent les jours du scrutin Ils battent les chemins

Respirent not’ air impur Jurent qu’ils f’ront repeindre les murs et l’bonheur du quartier

Et repartent tranquillement. Chez ces gens-là on ment

C’est l’prix d’la sinécure

Pour garder l’eau du bain ils noieraient même le bébé les gros véreux qui fricotent sur le fric public Fric public, fric public

En s’foutant pas mal d’la République

Des braves gens honnêtes les gros véreux qui fricotent sur le fric public Fric public, fric public

En osant nous parler d’éthique Leur p’tites gueules j’y suis allergique

Quand quelqu’un de vraiment bien S’aventure sur ce ch’min

Ils l’excluent du parti On en rient tell’ment qu’il abandonne le malheureux

Ça veut être le roi d’la ville Du département de la région du pays

Ça veut nous voir tout tremblant Ces gens sont pas heureux les gros véreux qui fricotent sur le fric public

Fric public, fric public En s’foutant pas mal d’la République

Des braves gens honnêtes les gros véreux qui fricotent sur le fric public Fric public, fric public

En osant nous parler d’éthique Leur p’tites gueules j’y suis allergique

Quand ces rimes auront tourné Qu’elles seront méditées

Pour tous ces mécréants Le jour du scrutin le verdict sera sans retour

Ce s’ra la déconvenue Les roitelets seront nus (roit’lets)

Sur un d’leurs fameux bancs

Ils pourront méditer sur leur sale vie sans amour les gros véreux qui fricotent sur le fric public Fric public, fric public En s’foutant pas mal d’la République

Des braves gens honnêtes les gros véreux qui fricotent sur le fric public Fric public, fric public

En osant nous parler d’éthique Leur p’tites gueules j’y suis allergique

L’original :


Le silence……….


   Le silence fut  mon compagnon depuis l’adolescence …Silence à ma convenance : Silence en paroles devant les mots blessants de certains …Ce n’était pas lâcheté , non , c’était « mépris  » ….Silence aussi quand je me retrouvais seul plongé dans mes pensées , dans la lecture ;aucun bruits, aucun son ne m’atteignait dans ces moments …Dans ma  » bulle  » j’étais bien ….

  Avec le temps , ce silence  » extérieur  » s’est réduit : De plus en plus de sons , de bruit prirent place dans mon quotidien  : Le téléviseur en particulier ;même si il n’est que peu visionné est souvent allumé diffusant un bruit de fond ….Mais où est ce que je veux en venir ?

Depuis jeudi soir , cet instrument  audio- visuel ne vaut plus rien savoir ! Il résiste à toutes manipulations de ma part , affichant toujours un écran noir ..et un silence  que …..je m’en aperçois m’est presque insupportable ! ( Je n’aurais jamais cru cela possible )….

   Pour compenser , je me suis mis à la recherche de vieux matériel   » audio- NON visuel  » lol ….j’ai remis en marche un lecteur de C.D et aussi une vielle radio …afin de combler ce silence par une cacophonie …..loin d’être en stéréophonie ….

Je suis même allé jusqu’ à regarder des émissions télé , film sur le P.C….(Mais ,ce faisant , impossible de passer sur mes blogs évidemment ! )

Question philosophique s’il en est : Vais réussir à revenir à ce temps béni où le silence faisait mon bonheur ?????


« Solitude  »


Ce texte ( de chanson ) n’est pas de moi , mais ….il pourrait ….Il est de Marie-Josée Meyer  , auteur,chanteuse encore inconnue…….

SOLITUDE MON AMIE

Solitude, ma douce amie,
Depuis combien d’années déjà
T’es-tu invitée dans ma vie ?
Tu t’y es glissée pas à pas
Sans me demander mon avis.

Solitude, solitude,
Si on sait t’apprivoiser,
Solitude, solitude,
On fait de toi une alliée….

Petit à petit j’ai appris,
Ne pouvant lutter contre toi,
A apprécier ta compagnie,
Même à la rechercher parfois.
Maintenant toutes deux on s’associe.

Sans toi je n’aurais pas écrit,
Laissant parler mes sentiments.
C’est grâce à toi si je confie
Mes émotions et mes tourments
Au fil des pages que je remplis.

Solitude, ma belle amie,
Tu as fait de moi ton esclave,
Mais si je pouvais aujourd’hui
Choisir de briser ton entrave
Je ne le ferais qu’à demi.

Solitude, solitude,
Si on sait t’apprivoiser,
Solitude, solitude,
On fait de toi une alliée….
Solitude, solitude,
Si tu n’existais pas
Je n’écrirais pas ces mots-là…


Oubli……….


    Aujourd’hui , c’était l’anniversaire de mon père ..(Je ne sais même pas quel âge il a !)….Et j’ai oublié de l’appeler ….Inconsciemment ou…ou parce que je n’en avais pas envie ,pas envie de l’entendre !? ce n’est pas bien n’est ce pas ? Mais…..

Toi le père que je n’ai jamais eu
Sais-tu si tu avais voulu
Ce que nous aurions fait ensemble
 Quelques années près que je sois né
Alors on n’se s’rait plus quittés
Comme deux amis qui se ressemblent
On aurait appris l’argot par coeur
Tu aurais été mon professeur
A mon école buissonnière
Sur qu’un jour on aurait débattu
Pour peu qu’alors on j’ai connu
Des expériences , pour toi étrangères …

Mais tu n’es pas là
A qui la faute ?
Pas à mes frères
Pas à ma mère
J’ aurais pu ne pas chanter cela

Toi le père  que je n’ai jamais eu
Si tu savais ce que j’ai bu
De mes chagrins en solitaire
Si tu m’avais pas fait faux bond
Tu aurais fini mes chansons
Je t’aurais appris à en faire
Si la vie s’était comportée mieux
Elle aurait divisé en deux
Les paires de gants, les paires de claques
Elle aurait surement partagé
Les mots d’amour et les pavés
Les « câlins »  et les coups de matraque

Toi le père que je n’aurais jamais
Je suis moins seul du fait d’avoir fait
Le contraire de toi : J’ai un fils
Je l’aime et il m’aime , mais tu ne sais pas ce que c’est !
Quand tout vous abandonne être une père aimant et aimé

C’est le bonheur assuré , la félicité
Une vraie famille , je me suis  »  fabriquée « 

 

Avec toute mes excuses à Monsieur Maxime Le Forestier

 


Pourquoi une prison porte le nom de  » prison de la santé  »


   Je me posais cette question  sans intérêt sinon que  » santé  » pour une prison  me semble bizarre  , mais je n’ai pas vraiment d’explication:

 

Mur de la prison de la Santé

La maison d’arrêt de La Santé, prison parisienne, ouverte en 1867, doit être remise aux normes européennes et réouverte à l’horizon 2018-2019.

Fruit de nombreuses incertitudes politiques, sujet complexe, lourd d’investissements financiers, logistiques et humains, la réfection de la Santé est longtemps restée l’Arlésienne des gouvernements successifs.

La trace, qu’elle soit physique ou immatérielle et la mémoire, qu’elle soit réelle ou fictive, guident en filigrane cet article. Quelle époque s’achève ici ? Que fera-t-on disparaître du même coup ? Quid de la vie, de l’intelligence, des souffrances, des désespoirs ? Que vide-t-on lorsque l’on vide la prison de la Santé ? Quelle mémoire de ce lieu restera-t-il ?

   Apparemment ce nom vient du nom du quartier ( si j’ai bien compris ) , mais ce qui est amusant , c’est  que La maison d’arrêt de La Santé , vétuste , a failli fermer en 1960 pour laisser place au ministère de l’éducation nationale !!!

  Le projet a été abandonné en 1968 et la prison fut rénovée en 1975…

   Un jour , peut-être , elle fermera en tant que prison pour faire place à un ministère de la santé lol