Un sourire …pour compenser le billet précèdent ….


  Une jeune fille va chez le gynécologue et lui dit :  » Docteur , si vous saviez ce que m’a fait mon fiancé  ah le salaud  ! »

Le docteur lui demande alors ce qu’il lui a fait ….

   » Il a commencé par m’embrasser  » … » Comme çà ?  » lui dit le gyné  en l’embrassant sur la bouche …

 » Oui , ensuite , il m’a renversée sur le canapé  , ah le salaud !  »

 » Comme çà ?  » Fait le médecin en la renversant sur le divan ….

 » Oui , ensuite il a retroussé ma jupe et a ôté ma culotte  . Ah le salaud !  »

 » Comme çà ?  »

 » Exactement , puis il m’a prise …Ah le salaud !  »

  » Comme çà ?  »

 » Oui , comme çà , ah le salaud ! »

 » Mais pourquoi vous l’insultez , ce n’ est pas si grave , c’est votre fiancé  »

 » Parcequ’il avait la vérole !  »

Le gyné :  » Ah le salaud ! »

Booooooooof 

KLIK

 

 

 

Un sourire…..


( Déjà mis ? )

Le petit Paul joue au train électrique sur le tapis du salon pendant que sa maman est à son repassage…
La maman entend : « Gare de Lille…Gare des imbéciles … 2min d’arrêt… »
La maman : « Paul s’il te plaît surveille ton langage, sinon je t’envoie dans ta chambre… » Le petit Paul continue à jouer…
« Gare d’Angers… gare des pédés… 2min d’arrêt… »
La maman : « Paul cesse d’être grossier sinon tu vas dans ta chambre… »
Quelques minutes passent et le petit Paul :  » Gare d’Avignon … gare des cons… 3min d’arrêt… »
Le petit Paul n’a pas le temps de finir sa phrase, il prend une paire de gifles, sa maman l’envoie dans sa chambre.
Le petit Paul pleure, hurle, trépigne rien n’y fait…
Le temps passe, la maman termine son repassage, tout en pensant qu’elle a peut être été un peu sévère avec Paul. Elle finit par aller le rechercher, et le petit Paul peut reprendre son jeu…
Le petit Paul recommence à jouer et après quelques minutes la maman entend : « Gare Montparnasse … deux heures de retard à cause d’une connasse… »

( un futur poête ? Ces  » arrêts  » riment  …..)

Parce que …..


  Camille ne me  » bassine  » jamais lol ….

    Je ne sais pas si le verbe   » bassiner  » est employé dans le sens d’ennuyer / énerver quelqu’un dans toutes les régions , mais je l’ai toujours entendu …….Alors je me suis demandé d’où vient cette expression, ai cherché sur le net et ailleurs  et  il semblerait qu’elle nous vienne de Suisse ? ( plaisant car ne manque pas , à mon avis , d’humour) 

  J’ai lu qu’à  Genève un atelier d’horlogerie de cette ville était fréquenté autrefois par un monsieur qui venait dire tous les jours où en étaient les travaux d’un bassin qu’il faisait construire dans sa propriété. Il ne parlait pas d’autre chose, et s’en allait heureux quand il avait tout dit sur son cher bassin.

  Cela dura aussi longtemps que la construction ( qui marchait du reste fort lentement ). Pour les ouvriers de l’horlogerie, ce visiteur aussi ennuyeux qu’assidu fut bientôt un bassin, qualification qui donna immédiatement naissance, dit on , à bassiner.(  Que ce soit là ou non l’origine  ,sens du verbe , toujours est-il qu’il se trouve défini ainsi dans le Glossaire genevois de Gaudry Lefort : « Bassiner, ennuyer, fatiguer : Oh ! qu’il me bassine ! Qu’il est bassinant ! »)

  Or, comme ce glossaire a été publié en 1827, et que depuis lors, beaucoup de Genevois  , probablement,  ont séjourné plus ou moins longtemps à Paris, on peut  en déduire  qu’ils y ont introduit bassiner, avec cette nouvelle signification , et que ce néologisme, après avoir été mentionné dans les recueils  consacrés à la langue populaire de la capitale, se soit comme souvent , répandu peu à peu en province.

Bassiner

Un léger sourire….


Pour finir…….

  Un automobiliste tombe en panne sur une route de campagne  . Il ouvre le capot de sa voiture ….C’est alors qu’arrive une vache qui lui dit :  » Je parie que ce sont les bougies  »

Surpris / choqué , le gars va voir le fermier  et lui dit : 

   » Votre vache vient de me parler , elle m’a dit que ma panne vient de mes bougies  » 

Alors, le fermier répond :   » ne l’écoutez pas , elle n’y connait rien en voiture  » 

Pour finir…


bar cimetierre

Un bar a été ouvert en face d’un cimetière. Le propriétaire a installé une enseigne qui dit :
« Quoi que l’on dise, quoi que l’on fasse, on est mieux ici qu’en face ! ».
Lorsque le responsable du cimetière voit l’enseigne, il décide d’en poser également une devant ses grilles :
« Quoi que l’on dise, quoi que l’on fasse, tous ceux qui sont ici viennent d’en face. »

Un sourire…..


heu  » salé  » pour finir ………

C’est un type qui marche dans la rue et qui croise un de ses copains.
– Tiens salut ! Mais qu’est ce que tu transportes dans ces 2 grosses valises?
– Ouvre, tu verras.
Le type ouvre une des deux valises, et il y trouve une espècede gros insecte gluant, en fait, une mite géante.
– Qu’est-ce que c’est que cette bestiole ?
– Bah ! Tu vois bien, c’est une grosse mite.
– Ouais ! Et qu’est-ce que tu as dans l’autre valise ?
– Ouvre, tu verras bien. Le type ouvre la deuxièmevalise et là, il y a un gros nuage de fumée,puis un génie qui sort et qui lui dit :
– Fais un voeux et je l’exaucerais. Le type ne fait ni uneni deux, il demande :
– Je voudrais un milliard ! Alors, il lève la têteet il voit une fissure s’ouvrir dans le ciel et un gros truc tombe sur le sol : une grande table de billard !
– Hé ! Il est sourd ou quoi ton génie ? J’avaisdemandé un milliard, pas un billard!
– Et moi, tu crois que j’avais demandé une grosse mite?

Un léger sourire ….


Pour finir :

Avant une émission politique à la télé , un élu demande à la journaliste qui va l’interviewer :  » dites donc , çà va ma veste , elle n’est pas trop froissée  ?  »

  La journaliste répond :  » Non , çà va , à force de la retourner elle est toujours impeccable  »

Les paroles :

Je suis pour le communisme
Je suis pour le socialisme
Et pour le capitalisme
Parce que je suis opportuniste

Il y en a qui contestent
Qui revendiquent et qui protestent
Moi je ne fais qu’un seul geste
Je retourne ma veste
Je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je n’ai pas peur des profiteurs
Ni même des agitateurs
Je fais confiance aux électeurs
Et j’en profite pour faire mon beurre

Il y en a qui contestent
Qui revendiquent et qui protestent
Moi je ne fais qu’un seul geste

Je retourne ma veste
Je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je suis de tous les partis
Je suis de toutes les patries
Je suis de toutes les coteries
Je suis le roi des convertis

Il y en a qui contestent
Qui revendiquent et qui protestent
Moi je ne fais qu’un seul geste
Je retourne ma veste
Je retourne ma veste

Toujours du bon côté

Je crie vive la révolution !
Je crie vive les institutions
Je crie vive les manifestations
Je crie vive la collaboration !

Non jamais je ne conteste
Ni revendique ni ne proteste
Je ne sais faire qu’un seul geste
Celui de retourner ma veste
De retourner ma veste
Toujours du bon côté

Je l’ai tellement retournée
Qu’elle craque de tous côtés
A la prochaine révolution
Je retourne mon pantalon

Journée de la femme alors……


Mes hommages mesdames :

1 ) Via Aragon :

Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l’horizon
Et le futur est son royaume
Face à notre génération
Je déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’hommeEntre l’ancien et le nouveau
Votre lutte à tous les niveaux
De la nôtre est indivisible
Dans les hommes qui font les lois
Si les uns chantent par ma voix
D’autres décrètent par la bibleLe poète a toujours raison
Qui détruit l’ancienne oraison
L’image d’Eve et de la pomme
Face aux vieilles malédictions
Je déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’hommePour accoucher sans la souffrance
Pour le contrôle des naissances
Il a fallu des millénaires
Si nous sortons du moyen âge
Vos siècles d’infini servage
Pèsent encor lourd sur la terreLe poète a toujours raison
Qui annonce la floraison
D’autres amours en son royaume
Remet à l’endroit la chanson
Et déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’homme

Il faudra réapprendre à vivre
Ensemble écrire un nouveau livre
Redécouvrir tous les possibles
Chaque chose enfin partagée
Tout dans le couple va changer
D’une manière irréversible

Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l’horizon
Et le futur est son royaume
Face aux autres générations
Je déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’homme

2) Via J.Ferrat:

 

Un sourire à ce sujet  :

Un petit garçon demande à son père :  » C’est quoi un homme ?  »

Le père lui répond :  » Un homme , c’est celui qui s’occupe de sa famille , de sa maison , fait souvent les courses , parfois le ménage et veille à la sécurité des enfants et à ce qu’ils manquent de rien  » 

Le garçon :   » Et bien , tu sais quoi ? Quand je serais grand, je veux être un homme comme…………maman !   »

 

Un petit / très léger sourire ………..


Pour finir  :

Une candidate passe une audition pour obtenir une place de danseuse étoile à l’opéra de Paris :  » Je vais vous interpréter  » la mort du cygne  » .

Elle danse une quinzaine de minutes , puis à la fin de sa  » prestation  » , elle demande :  » Alors , qu’avez vous pensé de cette Mort du cygne ?  »

Le professeur :   » Je pense que la pauvre bête a du beaucoup souffrir avant de mourir …… »