Ce blog est NOIR

Archives de juin, 2011

La solitude n’implique pas l’ennui……..


« Celui qui connaît l’art de vivre avec soi-même ignore l’ennui. » – Didier Erasme


Parceque celà me concerne….(vous n’êtes pas obligés de lire)


Christophe Bernard, directeur de recherche Inserm, et son équipe (U751 « épilepsie et cognition » à la Timone, à Marseille) viennent de découvrir, en collaboration avec une équipe américaine (université de Californie à Irvine), un gène-clé dans le mécanisme qui conduit à la transformation d’un cerveau sain en cerveau épileptique. Ce gène, activé à la suite d’une agression cérébrale, contrôle l’expression de 1 800 autres gènes dont les dérèglements participeraient à l’apparition de l’épilepsie. Ces travaux viennent d’être publiés dans la revue Annals of Neurology.

L’épilepsie est la maladie neurologique la plus fréquente après la migraine. Elle touche 1 à 2 % de la population mondiale. Chez l’adulte, elle se manifeste le plus souvent après une agression du cerveau comme un traumatisme crânien ou une infection de type méningite, et elle concerne alors en général le lobe temporal. Malheureusement pour les personnes atteintes, cette forme d’épilepsie est résistante à tout traitement médicamenteux dans 30 % des cas. De plus, elle est souvent associée à des déficits de mémoire et d’apprentissage ainsi qu’à des états dépressifs ou anxieux. Ces désordres sont fréquemment vécus par les malades comme plus invalidants encore que les crises d’épilepsie elles-mêmes.

Bientôt des traitements préventifs

Des travaux de recherche fondamentale ont montré qu’une agression du cerveau pouvait conduire à une réorganisation considérable des réseaux de neurones qui le composent. Cette dernière est responsable de l’apparition des crises et des désordres associés. « Un des éléments les plus frappants de cette réorganisation est une modification de l’expression de milliers de gènes », explique Christophe Bernard. Avec son équipe, ils ont identifié un gène, baptisé NRSF (Neuron Restrictive Silencing Factor), qui, une fois activé par l’agression initiale, peut contrôler l’expression de 1 800 autres gènes. Car la protéine NRSF alors générée va recruter d’autres protéines qui vont empêcher la lecture de l’ADN au niveau de certains gènes, et donc interdire la production des protéines correspondantes.

Les chercheurs ont ensuite fabriqué des leurres chimiques qui captent et fixent la protéine NRSF produite, empêchant son action sur ses gènes cibles. Et ils les ont injectés à des modèles animaux chez qui une épilepsie du lobe temporal avait été provoquée. Ce traitement a permis de restaurer l’expression des gènes bloqués par NRSF, la production des protéines codées par ces gènes et les fonctions assurées par ces protéines. « Les effets sont immédiats et impressionnants, note Christophe Bernard : le ralentissement de la progression de l’épilepsie, la diminution du nombre de crises et la restauration d’une activité cérébrale qui joue un rôle central dans de nombreuses fonctions de mémorisation et d’apprentissage. »

Grâce à ces résultats, il sera peut-être possible de mettre au point des traitements préventifs chez les personnes risquant de développer une épilepsie, à la suite d’une agression cérébrale. Car des dizaines d’années peuvent s’écouler entre cette agression et l’apparition des premières crises.


Je le sentais venir …………..


L’orage est là ,les éclairs et le grondement du tonnerre à l’extérieur,la chaleur étouffante à l’intérieur et le malaise en moi comme à chaque fois que le temps est orageux (saleté de maladie!) Bref,le bon côté est que la pluie va surement venir et demain le temps sera plus supportable.

Conclusion,je vais déconnecter l’ordi éteindre la télé comme conseillé et aller me coucher

 


Le nucléaire (Merci Marie)


http://www.dailymotion.com/embed/video/xjbkr0
COUP DE GUEULE D ALEX SUR LA SITUATION NUCLEAIRE… par talalclosson2


Vision du mariage! lol


 

 Religieusement  

 

Un prêtre et une nonne sont dans une tempête de neige. Après un moment, ils trouvent une petite cabane.
Exténués, ils se préparent à dormir. Il y a une pile de couvertures et un duvet sur le sol, mais seulement un lit. Gentleman, le prêtre dit :
–  » Ma soeur, vous dormirez dans le lit, et je dormirai sur le sol, dans le duvet ».
Alors qu’il venait juste de fermer son duvet et commençait à s’endormir, la nonne dit :
–  » Mon père, j’ai froid « .
Il ouvre la fermeture de son duvet, se lève, prend une couverture et la pose sur elle.
De nouveau, il s’installe dans le duvet, le ferme et se laisse sombrer dans le sommeil, quand la nonne dit encore :
–  » Mon père, j’ai toujours très froid ».
Il se lève à nouveau, met une autre couverture sur elle et retourne se coucher.
Juste au moment où il ferme les yeux, elle dit :
– « Mon père, j’ai si froid « .
Cette fois, il reste couché et dit :
– « Ma soeur, j’ai une idée : nous sommes ici au milieu de nulle part, et personne ne saura jamais ce qui s’est passé. Faisons comme si nous étions mariés ».
Enfin exaucée, la nonne répond :
–  » Oui, c’est d’accord « .
Et le prêtre crie :
–  » Alors tu lèves ton cul et tu prends toi même ta putain de couverture, connasse »


Nostalgie……


Pour mon plaisir et…….le votre?


Con…..plexes


La chaleur m’épuise .Il fait si chaud qu’exceptionnellement  je suis torse nu dans mon appartement ! Et là:C’est l’angoisse……..Je suis d’une maigreur effrayante :J’ai maigri et çà m’aigrit……Bon basta,je me plonge dans Ayla quelques minutes et je me couche .De toute façon il ne me reste que 2 cigarettes alors….


Tolérance


Deux mots: Respect, tolérant.
Oui,vous pouvez juger les faits,
mais en prenant soin de considérer
tous les tenants et aboutissants.
Mais ne jugez pas l’apparence
qui n’est qu’un simple reflet
qui touche vos préjugés
vous mettant souvent en rage.
Bien avant de condamner
réfléchissez donc d’avantage
à ce qu’est en fait l’humanité
et tout ce qu’on met en cage.
Je suis intolérant, oui
je ne supporte pas la connerie
Et au niveau  de celle-ci
le dogme à le premier prix


B.Lavillier « Bosse »


Parceque je viens de l’entendre j’ai eu envie de lire le texte:

Parole de Bosse:

Disparu depuis des années
Comme un filon dans la faille
Comme un manuscrit oublié
Ils ont retrouvé le travail

Il faut qu’tu bosses lorsque le jour se lève
Bosse, on attend la relève
Bosse, la montée de la fièvre
Bosse, il faut que tu bosses
Il faut qu’tu bosses pour conjurer le sort
Bosse, sous la terre, dans les ports
Bosse, pour dépasser la mort
Bosse, il faut que tu bosses
Aujourd’hui, c’est un privilège
Mais ça ne me dit rien qui vaille
C’est une idée au fond d’un piège
Ils ont séquestré le travail
Il faut qu’tu bosses, bosses
Ton sourire carnassier, bosse
Totalement surbooké, bosse
Les réseaux d’initiés
Bosse

T’étais vraiment un employé
Modèle parfait pour la médaille
Multinationales ont filé
Ils ont revendu ton travail

Il faut qu’tu bosses pour la survie, le cash
Pour faire partie du staff
Bosse pour les bimbos, le strass
Bosse

Faudra qu’tu bosses
Et quand viendra la fin
Allongé dans le sapin
T’auras plus b’soin de rien
Bosse

Disparu depuis des années
Comme un filon dans la faille
Comme un manuscrit oublié
Ils ont retrouvé le travail

Il faut qu’tu bosses lorsque le jour se lève
Bosse, on attend la relève
Bosse, la montée de la fièvre
Bosse, il faut que tu bosses
Il faut qu’tu bosses pour conjurer le sort
Bosse, sous la terre, dans les ports
Bosse, pour dépasser la mort
Bosse, il faut que tu bosses
Aujourd’hui, c’est un privilège
Mais ça ne me dit rien qui vaille
C’est une idée au fond d’un piège
Ils ont séquestré le travail
Il faut qu’tu bosses, bosses
Ton sourire carnassier, bosse
Totalement surbooké, bosse
Les réseaux d’initiés
Bosse

T’étais vraiment un employé
Modèle parfait pour la médaille
Multinationales ont filé
Ils ont revendu ton travail

Il faut qu’tu bosses pour la survie, le cash
Pour faire partie du staff
Bosse pour les bimbos, le strass
Bosse

Faudra qu’tu bosses
Et quand viendra la fin
Allongé dans le sapin
T’auras plus b’soin de rien
Bosse

 


Essai


???????????????????