Citation….


Auteur ? Mais elle me plait bien ( en pensant à mon frère )…..

 » On peut mettre un costume sur mesure ou un uniforme à un porc , ce dernier restera toujours un porc  »

Résultat de recherche d'images pour "images soldats en uniforme de parade"

Quoique je n’ai rien contre les porcs …..j’aurais dit une hyène ou un chacal …. lol

Publicités

On interprète et reproduit ce qu’on ouïe !


 dictée amusante  Résultat de recherche d'images pour "salle de classe illustration"

La maîtresse a fait une dictée. Le petit Francis a bien écouté. Il a écrit exactement ce qu’il a entendu. Pourtant, le résultat est inattendu !Une dictée sans fautes dictée par la maîtresse:

   Dans la cuisine du vieux chalet> > Un ravioli, au fond d’un petit poêlon, réchauffe. Et il dore sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chalet est bien tranquille. Pour le dîner, tout sera grillé, appétissant, fondant ! Le fromage est posé sur un plat ravissant. Sans doute, et d’une bouchée, il sera avalé ! Le saucisson, gras et bien tendre, sera coupé en rondelles. Et, servi sur un plateau, le chocolat bout. Le verser sera délicat et dangereux ! D’un seul coup, il écume et gorge le chalet d’un bon et tranquille parfum.> >

    Une dictée, sans fautes écrite par Francis telle qu’il l’a entendue:

    Dans la cuisine du vieux chat laid> > Un rat vit au lit, au fond d’un petit poêle long. Réchauffé, il dort sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chat laid est bien tranquille : pour le dîner, tout ce rat, gris et appétissant, fond dans le fromage. Et posé sur un plat, ravi, sans s’en douter, d’une bouchée, il sera avalé ! Le sot, si son gras est bien tendre, sera coupé en rondelles et servi sur un plat. Oh ! le choc ! holà ! Bouleversé ce rat délicat est dangereux ! D’un seul coup, il écume, égorge le chat laid d’un bond et tranquille, part.> > Fin

fin de semaine oblige..


  A force de remettre à demain ce que j’aurais du faire la veille , au lever ( tardif comme il se doit ) , je n’avais plus rien à manger ; frigo et placard étant vides ( ne me restait qu’une tranche de jambon  périmée ! ) …….Une fois mon café noir avec un reste de pain tartiné d’une mince noisette de beurre  avalé , je pris une douche ( froide , chaleur oblige ) et me lançais vers le super-marché en haut du village perché ….Trajet épuisant s’il en est : La montée et la chaleur y étant pour beaucoup et là , une fois arrivé sur le parking : Horreur  ! Je trouvais portes closes !!!!Résultat de recherche d'images pour "images supermarchés" pffffff…Pourquoi ? Je ne sais ….Bref , je suis redescendu vers le village et m’arrêtais à mon ancienne superette  ,là où les prix sont plus élevés , mais nécessité faisant loi ……j’y fis mes achats ; conservesRésultat de recherche d'images pour "images boites de conserves" et surgelés ( dont des glaces )  en priorité  vu que je ne cuisine plus beaucoup ,ajoutant à ceci quelques fruits et « produits frais  » ….Après avoir échangé quelques banalités avec mon successeur dans le magasin , je rejoignis mon antre …où je trouvais le pain à ma porte comme il se doit quand je ne passe pas chez ma chère boulangère …Là , je bus un coca bien frais , mis au frigidaire les produits qui l’exigeaient et….ressorti illico pour acheter ma dose de nicotine habituelle ….( Idem : Quelques mots échangés avec le buraliste sur la pluie et le beau temps lol ) .

  Enfin , je pus m’affaler dans le canapé en gobant la télé …..Et me jurant que la semaine à venir , j’irais chez le coiffeur absolument ( non pas qu’avoir les cheveux longs me gêne , mais parce que ,là encore la chaleur m’y contraint )

Passionnant n’est ce pas ????  Félicitations et merci à vous qui vous seriez arrêtés sur ces mots sans aucun intérêt , si ce n’est de m’occuper quelques temps ….

Là où je suis né et ai vécu …….longtemps


Hier 18/06 aurait été l’anniversaire de ma grand-mère maternelle ……Je cherchais sa date de naissance mais ….Suis  » tombé  » sur un site parlant de son lieu de naissance ,sans résultat même en passant par mon arbre généalogique….bahhh..

Home

En 1214, le Baron Nicolas de Rumigny fonda le village de Signy dans une région forestière, n’abritant jusque-là qu’une population dispersée (Hameau de Gland, 1132).

Village frontalier, Signy, qui devint plus tard « Signy Le Petit », fut souvent ravagé par les guerres : brûlé en 1340, dévasté en 1521, brûlé et son église détruite en 1636.

Retour en haut de la page

Au 16ème siècle, la seigneurie de Signy appartenait à la famille de Stavelle qui s’efforça de développer l’industrie : hauts fourneaux, forges, fours à verre, moulins. L’usine SAHFFF a ainsi pour origine un haut fourneau créé vers 1550.

Retour en haut de la page

L’Eglise, typiquement fortifiée, fut reconstruite de 1680 à 1686, et beaucoup de maisons datent du début du 18ème siècle.
Le domaine seigneurial, resté intact au cours de la Révolution, passa aux mains de la famille Barrachin au début du 19ème siècle.

Retour en haut de la page

Vers 1840, Signy est un bourg de 2300 habitants, près de 1000 dispersés dans les hameaux à caractère agricole, petit centre commercial et artisanal (Brasseries, moulins, poteries, briqueteries, etc…).
Mais les transformations industrielles du siècle amènent l’exode rural : Les hameaux se dépeuplent peu à peu, les activités artisanales s’éteignent les unes après les autres. Dans le même temps, l’implantation de 3 fonderies de 2ème fusion (plus de 400 ouvriers en 1900) accentue le caractère industriel du bourg et favorise le développement d’une population strictement ouvrière.

Retour en haut de la page

Pendant de nombreuses années, la municipalité lutte contre l’interdit militaire qui empêche l’établissement de routes permanentes à la frontière. Le réseau routier actuel s’établit progressivement entre 1850 et 1890.

Les travaux de modernisation sont réalisés dans le bourg, en particulier le dégagement de l’église sur la place et l’alignement des rues.

Les deux grandes guerres sont marquées par une longue occupation allemande mais n’apportent pas de destructions importantes.

Retour en haut de la page

Après 1945, Signy se trouve confronté aux problèmes connus par de nombreuses municipalités rurales et ardennaises en particulier : Dépeuplement des hameaux dû aux transformations agricoles, arrêt des fonderies qui provoque le départ des jeunes et qui entraine un vieillissement de la population.

La SAHFFF, au prix d’une transformation audacieuse mais difficile permet, par la création de la marque « OLFA » , de conserver un pôle d’activités industrielles dans le bourg.

Retour en haut de la page

Depuis, deux nouvelles implantations industrielles, et, surtout une volonté affirmée de favoriser le Tourisme par la mise en valeur des atouts naturels de Signy, laissent augurer un développement favorable …

Retour en haut de la page

A découvrir aussi : Les Légendes et Curiosités de Signy Le Petit

Retour en haut de la page

Pensée  » parodique  » ( excuses à Mr Brel )


Chez ces  » gens là « …….

photos Camille et famille(A ne pas prendre au sérieux lol)

Chez ces gens là on ne fume pas

Pas à l’intérieur en tous cas…

Non , on n’fume pas m’sieur

Ou il faut sortir pour çà !

C’est Lise et Manu qui disent çà .

Et ils font comme çà,ne fument pas :

Pour eux, fumer,c’est mourir à petit feu.

Alors, chez eux , je fais comme eux ..

Quand on aime , une clop en moins , c’est peu …

Et je les aime ,oui, je les aime monsieur

Chez « ces gens là  » y a des chiens ,y en a deux …

Je n’aime pas beaucoup les chiens , mais eux

Ben ils m’aiment ;même qu’ils dorment avec moi !

Puis il y a Camille , Camille ma petite fille !

Joli bébé au beau sourire, dont les yeux brillent

Camille que j’aime comme j’ai aimé et aime mon fils

Dites m’sieur,vous croyez qu’elle m’aimera aussi Camille ?

Quand je serais vieux , encore plus vieux …

Quand ils seront gris mes longs cheveux .

Quand elle sera une femme , belle et radieuse

Sera- t- elle comme ses parents heureuse ?

Mais là je suis chez moi ,seul mais bien

Pour être heureux , il suffit d’un rien …

Quelques jours dans une maison avec deux chiens

Mais ces jours chez  » eux  » ce n’est pas  » rien «