La crypte restaurée du Colisée…..


….. antichambre de la mort pour lions et gladiateurs

Le rugissement des fauves en cage, la peur des gladiateurs et la clameur assourdissante de la foule venue les voir combattre: le Colisée n’est plus aujourd’hui qu’un vestige des jeux romains dont le spectacle était la mort.

L’amphithéâtre le plus célèbre de la Rome antique, visité chaque année par sept millions de touristes, est en partie tombé en ruines mais ses entrailles révèlent l’extraordinaire ingénierie mise au service de ces sanglantes bacchanales

Le site a dévoilé il y a peu , au terme de longs travaux de restauration, l’hypogée, ou crypte, avec un nouveau chemin de visite sinuant entre les ossements et une app qui détaille les coulisses de ce cirque funeste dont hommes et animaux ressortaient rarement vifs.

« Il faisait noir, ça sentait mauvais. Les conditions étaient terribles pour les esclaves et les animaux », souligne la guide, Cristina.

AFP
Le Colisée de Rome, le 25 juin 2021, dont la resturation a été financée par le mécène Tod’s

Autrefois recouvert d’un plancher en bois, le labyrinthe de couloirs et de pièces plongés dans les ténèbres servait d’arrière-scène à l’Amphithéâtre Flavien – et d’ultime prison pour les hommes et les bêtes lâchés dans l’arène pour aller au devant de leur destin.

« Il faut imaginer comment ils émergeaient soudainement de l’obscurité », poursuit le guide Cristina. « Le bruit terrible qui venait de l’arène… »

– ‘Un monument dans le monument’ : Les entrepreneurs du vivant recrutent les métiers de l’agriculture ????

Parrainée par le chausseur italien Tod’s, la restauration commencée en 2018 a mobilisé 81 archéologues, ingénieurs et autres experts qui ont nettoyé et renforcé les murs de brique et de pierre de l’hypogée, qui s’étend sur un demi-hectare.

« Nous rendons enfin au public ce monument dans le monument », a déclaré la directrice du site classé à l’Unesco, Alfonsina Russo, lors d’une conférence de presse.

Le Colisée a été achevé en 80 après JC et l’hypogée construit sous l’empereur Domitien.

Image illustrative de l’article Domitien
Domitien

Après sa dernière utilisation en 523 après JC, l’hypogée s’est progressivement recouvert de décombres jusqu’à ce qu’il soit exhumé au XIXe siècle.

Le dédale de couloirs et de salles était au coeur de la mécanique des jeux, qu’il s’agisse de combats de gladiateurs, de chasses aux bêtes sauvages d’Afrique ou d’exécutions publiques.

AFP
Un visiteur à l’intérieur du Colisée de Rome, le 25 juin 2021 

Un imposant tunnel menait à un camp d’entraînement de gladiateurs, qui abritait un hôpital et une morgue. Les animaux étaient également introduits dans l’amphithéâtre par le tunnel avant d’être mis en cage.

On distingue encore, sur les sols en briques à chevrons des 15 tunnels de la crypte, des trous creusés dans des blocs de travertin – pierre utilisée pour la construction de nombreux édifices de la Rome antique – et doublés de bronze d’où partaient de puissants treuils servant à hisser des cages, des décors ou des plates-formes contenant des gladiateurs. Huit esclaves par treuil étaient nécessaires. 

Au niveau de l’amphithéâtre, les portes des cages s’ouvraient, précipitant les bêtes affamées et désorientées dans l’arène

Pas de com ! Je les bloque …

marin-francis08@outlook.com

fralurcy085903@gmail.com

Après le 8 mai…..


….commémorant la victoire de 1945 : Que commémore-t-on le 10 mai de chaque année ?

Le 10 mai, plusieurs cérémonies commémorent l’abolition de l’esclavage. Une date instituée par Jacques Chirac, en 2006. Pourquoi le 10 mai ? Parce que c’est ce jour, 5 ans plus tôt, que fut adopté la  » loi Taubira  » :

La loi Taubira = Loi du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité dite loi Taubira, du nom de Christiane Taubira,

Christiane Taubira

députée de l’Assemblée nationale française, ( 1ʳᵉ circonscription de Guyane, rapporteuse de la loi à l’Assemblée ), est une loi française concernant la reconnaissance, en France, comme crime contre l’humanité des traites et des esclavages pratiqués à partir du XVᵉ siècle sur les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes. La loi a été adoptée par le Parlement le 10 mai 2001 et promulguée le 21 mai 2001.? ! Seulement !

Le 10 mai marque la journée des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et leurs abolitions. Du XVe au XIXe siècles, plus de 11 millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont été capturés en Afrique, transportés à travers l’Atlantique et réduits en esclavage pour travailler dans des conditions très dures dans des exploitations coloniales en Amérique.

Evolution rapide de  » l’Empire  » français.

1)Pourquoi coloniser?

Les pays qui colonisaient pour avoir plus de territoires au XIX éme siècle. Ils cherchaient à étendre leur domination sur le reste du monde.

2 ) La France et ces possessions:

Liste des pays colonisés par la France : Indochine ,Guyane ,Madagascar ,nord ouest de l’Afrique .( voir la vidéo  » évolution de l’empire français  » au début du billet )

3) Deux importantes colonies:

Le Royaume-Uni et la France étaient les deux plus grandes colonies. Le Royaume-Uni restait la première colonie avec 22,85 Km2 pour 400 millions d’habitants et la France possédait 11 millions de km2 pour 48 millions d’habitants.

4)Les types de colonisations:

On distingue de types de colonies:

1 : Colonie de peuplement = :Colonie qui s’ installent durablement et créent des petites industries.

2 : Colonie d’exploitation = : Colonie qui s’emparent des  richesses d’un territoire/pays (métaux précieux ,fourrures)et les revendent à leur profit. Ils se servent du pays pour gagner de l’argent.

Quelles sont les conséquences pour les peuples? Les pays qui colonisent imposent un régime : L »’ indigénat  » ( Régime administratif spécial qui s’applique aux indigènes. ) . Ils ne l’imposent qu’à certaines colonies .Ce régime est stricte car ils privent les personnes habitants sur ce territoire avant la   colonisation(indigènes) de vote au parlement, la justice spéciale et sévère pour eux ,ils payent des impôts particuliersetc…..

( Affiche montrant les différents pays colonisés par la France, ces pays sont représentés par des personnes dont on peut identifiés la provenance. donc le pays.)

Les populations d’origine ont du mal à s’intégrer dans la société coloniale .Les transformations de l’économie font apparaître des nouvelles classes sociales :la bourgeoisie et la classe ouvrière. ( qu’ils ne connaissaient pas avant la colonisation… )

La  » situation  » de nos jours ?

L’esclavage aujourd’hui :

Aujourd’hui dans la plupart des pays où l’esclavage est encore pratiqué, il est évidemment officiellement illégal ; mais cela ne l’empêche pas d’exister. Dans le monde, des millions de femmes, d’enfants, d’hommes, sont exploités dans des conditions qui ressemblent  » fortement  » à l’esclavage, même si ,évidemment , on n’utilise généralement pas ce terme. Ils sont en effet ou vendus comme des objets, soit forcés à travailler pour peu d’argent, voire pour rien du tout, et se trouvent à la merci de leur employeur. La traite des êtres humains constitue le 3ème trafic criminel le plus lucratif dans le monde après la drogue et les armes ! Selon des associations et ONG  aujourd’hui au moins 200 millions de personnes sont victimes d’asservissement à divers degrés et pour diverses raisons

Les nouvelles formes d’esclavage :

La servitude pour dettes toucherait  au moins 20 millions de personnes dans le monde.

Par exemple : Pour soigner un enfant malade , une mère emprunte de l’argent . Une dette à un taux d’usure remboursée en travaillant tous les jours de l’année sept jours sur sept dans des conditions abominables.

Un autre aspect de l’esclavage moderne : Le déplacement ou le commerce d’êtres humains .

Généralement des femmes à des fins commerciales !!!

Forcées à travailler comme employées de maison ou comme prostituées. Il y a aussi les mariages précoces ou forcés : Des femmes ou des jeunes filles sont mariées sans leur consentement et forcées à vivre en état de servitude. Et elles sont souvent  l’objet de violences et de sévices corporels.

Enfin l’esclavage traditionnel existe encore !!!! Des personnes sont achetées et vendues comme des objets. Elles sont souvent enlevées de leur foyer, peuvent être héritées ou données en cadeaux.!!

Esclavage moderne en France : « L’indifférence des gens est absolument terrible »

En 1848, la France abolit l’esclavage ( la traite  »négrière  » avait été abolie en 1831 ). 173 ans plus tard, l’esclavage existe toujours. Les esclaves modernes sont invisibles aux yeux de la société. Et les moyens de lutte sont encore limités.

Pour finir ce billet ( que peu de personnes liront ) : Une vidéo ( très longue ) :

 » de la servitude moderne  » :

C’était il y a 66 ans ( l’année de ma naissance lol )


Le 18/04/1955 , le » tiers monde  » se réunit à Bandoeng :

 » petite vidéo  » :

Une conférence réunit la plupart des Etats pauvres d’Asie et d’Afrique , du 18 au 24 avril 1955 à Bandoeng ( ou Bandoung ) , sur l’île de Java .

Mao et Néru ?

Les 29 pays participant à la conférence se définissent comme faisant partie du  » Tiers Monde  » . Cette expression avait été inventée 3 ans plus tôt par un  » grand  » démographe français Alfred Sauvy …..

Résultat d’images pour Alfred Sauvy démographe
A. Sauvy

.….pour désigner l’ensemble des pays pauvres qui se distinguent des pays développés et du monde communiste ( par référence au  »tiers Etat  » de la révolution française )...A Bandoeng se retrouvent la Chine de Mao Zedong / Tsé – Tung )

Résultat d’images pour Mao Zedong
Mao

……et Zhou Enlai , l’Inde de Nehru

Résultat d’images pour jawaharlal nehru
Nehru

,l’Egypte de Nasser

Résultat d’image pour nasser
Nasser ?

le Cambodge de Sihanouk…. Et un seul pays industrialisé : Le Japon . La Yougoslavie du maréchal Tito

Tito

, état communiste rival de l’URSS figure parmi les  » vedettes  » de la conférence .

L’Afrique est très mal représentée car la plus grande partie de ce continent est encore colonisée ..Seules l’Egypte, l’Ethiopie et le Libéria sont indépendants . L’Algérie, engagée dans la guerre d’indépendance est représentée par Hocine Aït Ahmed

Résultat d’images pour hocine aït ahmed
Hocine Aït Ahmed

Carte = Le Tiers Monde à Bandoeng :

Le rêve du  » non – alignement ‘:

Lors de la conférence , la Yougoslavie et l’Inde et l’Egypte revendiquent leur  » non- alignement  » , à égale distance des deux  » super puissances  » ( les USA et l’URSS ) ,ces leaders prônent le rassemblement des pays pauvres , la lutte contre le colonialisme et la ségrégation raciale ,la lutte contre Israël et l’établissement de relations commerciales équitables entre les pays développés et les pays pauvres

La conférence ?

Leurs revendications  » rencontrent un écho enthousiaste  » dans l’élite intellectuelle des pays occidentaux , notamment chez Jean Paul Sartre

Résultat d’images pour Jean-Paul Sartre
Sartre

Mais deux ans plus tard , une conférence  » afro-asiatique  » au Caire se solde par la confusion du fait de la présence de l’URSS . Tito organise une nouvelle conférence en septembre 1961  » chez lui  » , à Belgrade , conférence d’où sont exclus les soviétiques . C’est à l’issue de cette conférence que nait le mouvement des pays non – alignés ( sous- entendu : Non alignés ni sur Moscou ni sur Washington …..Aujourd’hui , la solidarité entre les pays pauvres d’Afrique et d’Asie n’évoque plus qu’un  »romantisme révolutionnaire obsolète  » …L’unité du  » Tiers- Monde  » n’a pas survécu à l’implosion du monde communiste ,à l’échec des expériences progressistes dans les pays en voie de développement et aussi au naufrage de l’Afrique plus le  » décollage  » économique de l’extrême orient

c’était il y a environ …..


…….102 ans :

Le 14 avril 1912 …..Le Titanic sombre au cours de son voyage inaugural, dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. C’est la catastrophe maritime la plus  » médiatique  »de tous les temps. Mais, j’ai lu que , si grand qu’il soit, le bilan de la catastrophe (au moins 1 502 victimes) n’est pas exceptionnel et le monde a connu depuis des naufrages plus  meurtriers.???!!!!

Un exploit technique :

Le paquebot britannique est mis sur cales le 31 mars 1909 au chantier naval Harland and Wolff, à Belfast, quatre mois après sa  » Sister ship  » (ou jumeau), l’Olympic. Construit pour la compagnie  »White Starline  », le Titanic est présenté comme le plus luxueux et le plus grand paquebot de tous les temps. Ce n’est toutefois pas le plus rapide… Le record de vitesse appartient au Mauretania, de la compagnie rivale Cunard Line.

Long de 269 mètres, large de 28, d’un poids de 46 328 tonnes, le Titanic était à l’époque , le plus gigantesque engin mobile construit de main d’homme. Sa hauteur totale atteint 52 mètres dont 10,5 seulement sous l’eau. Il compte 3 moteurs et 29 chaudières, sept ponts dont quatre pour la première classe. Il est surmonté de quatre cheminées imposantes (19 mètres de haut) dont l’une, décorative, qui ne sert qu’à l’aération des cuisines ( ? ) .

Le Titanic au départ de Southampton

Le luxe intérieur correspond , pour les premières classes du moins, à l’aspect extérieur : Piscine, bains turcs, gymnase, court de squash, électricité et chauffage dans toutes les chambres, escalier sculpté dans le style  »Art Nouveau  », dôme lumineux ! !…

‘ L’orgueilleux  » navire est réputé insubmersible du fait de sa double coque en plaques d’acier, divisée en 16 compartiments étanches dont chacun peut être isolé des autres par une porte coulissante en cas d’incident. Les portes , dotées de détecteurs qui les ferment automatiquement au simple contact de l’eau ,sont actionnées depuis la passerelle par une simple poignée. !!

Les salons des premières classes à bord du Titanic (1912)
Le salon des 1ères classes .

En conséquence, l’armateur n’a pas jugé nécessaire de prévoir autant de places dans les canots de sauvetage que de personnes à bord ! Pour ne pas encombrer les ponts supérieurs, il a réduit de 32 à 20 le nombre de chaloupes, avec une capacité de 1178 places (moitié moins que le total des personnes à bord !).

Le Titanic appareille donc de Southampton (Angleterre) le 10 avril 1912 à 13h30 pour un voyage qui doit le mener à New York avec à son bord 2 207 personnes d’après les chiffres officiels : 885 membres d’équipage, 329 passagers de première classe, 285 en seconde et 706 en troisième. 

( Les passagers de première ont payé 86 à 512 livres ; ceux de troisième classe 7 livres (cabine collective).)

Le dimanche 14 avril à 22h55, le Californian, qui navigue au large de Terre-Neuve, passe non loin du Titanic. Il signale à ce dernier la présence de plusieurs icebergs.

Mais le directeur de la compagnie  Joseph Bruce Ismay

( Joseph Bruce Ismay )

(49 ans) , désireux de remporter le record de vitesse dans la traversée de l’océan , » fait fi  »de toute prudence. Devant le Mauretania et la Cunard ! Le capitaine Edward John Smith (62 ans)

( capitaine Edward John Smith )

, bien qu’expérimenté, se laisse convaincre de pousser les feux.

Un naufrage inconcevable…..

Le paquebot file à 22 nœuds sur une mer  » lisse comme un miroir  ». Le drame se produit à 23h40. La vigie voit trop tard la masse d’un iceberg et l’officier de garde ne peut faire marche arrière. Il tente malencontreusement de l’éviter et le heurte sur le côté…

Cinq compartiments étanches du navire sont endommagés par autant de déchirures dont la plus grande fait quatre mètres de long et… un centimètre de large. Lentement, le Titanic prend l’eau sans qu’il soit possible de le sauver. 

À minuit 20, le capitaine Smith ordonne l’évacuation du navire. Il va être englouti avec lui deux heures plus tard. Se brisant en deux, le paquebot sombre et repose depuis lors par 3800 mètres de fond.

Le naufrage du Titanic (gravure d'époque)
Naufrage du Titanic ( gravure de l’époque )

Pendant la tragique évacuation, le chef opérateur radio John George Phillips lance sans discontinuer des messages à l’aide. Éjecté du paquebot au dernier moment, il est récupéré sur une chaloupe et meurt de froid peu après . L’eau à -2°C, ne laisse guère de chance aux malheureux qui tentent de s’éloigner à la nage.

Le cargo Californian s’est arrêté devant le champ de glace, à quelques miles du Titanic. Son opérateur radio, endormi, ne capte pas les messages envoyés par Philips !!!. Les matelots de quart voient les fusées de détresse du paquebot mais ne s’en inquiètent pas. Du fait de cette accumulation d’erreurs, le commandant verra sa carrière brisée ..

Un navire, un seul, se porte au secours du géant des mers. C’est le Carpathia (de la Cunard !), arrivé à 3h45 sur les lieux du naufrage. Sous le commandement d’Arthur Rostron

Résultat d’images pour Arthur Rostron
Arthur Rostron ?

, il va recueillir en tout et pour tout 705 survivants. Le naufrage aura fait un minimum de 1502 victimes (non compris d’éventuels passagers clandestins comme le héros du film de James Cameron).

337 corps ont pu être repêchés. Ils seront inhumés pour la plupart dans les cimetières d’Halifax en Nouvelle-Écosse (Canada).

Sur le pont du Carpathia, le révérend Hind prie pour les premières victimes avant leur immersion (DR)
( Prière pour les 1ères victimes avant leur immersion .)

Des témoignages accablants :

Les rescapés du Titanic vont témoigner de l’inconscience des passagers qui, incrédules et trop confiants dans la fiabilité du paquebot, se sont attardés dans les salons et les chambres et ont laissé partir les premières chaloupes à moitié pleines.

Ils vont témoigner aussi de l’injustice faite aux malheureux passagers de la troisième classe, empêchés de gagner à temps les chaloupes. Il semble en effet que l‘on aurait fermé des grilles pour les empêcher de gagner les ponts de la première classe.

Le bilan accablant est très lourd : On compte 205 survivants sur les 329 passagers de première classe (les deux tiers), 118 sur les 285 de la seconde (moins de la moitié) et seulement 178 sur les 706 passagers de la troisième.

Les 885 membres d’équipage ont également payé un lourd tribut avec seulement 112 survivants. Stoïque et conscient de ses devoirs, le capitaine Smith est mort à son poste en lançant cette dernière injonction à ses marins :  » Be British, boys ! » ( » Comportez-vous en Anglais, les gars !  »).

Le directeur Bruce Ismay a pu quant à lui s’échapper à temps. Principal responsable de la tragédie, il finira tranquillement sa vie à 75 ans.

______________________________________________

L’incroyable  » naufrage  » de la presse :

Le surlendemain du drame, les journaux sont induits en erreur par les premières dépêches. Comme Le Petit Journal (16 avril 1912 ), ils font état du naufrage du Titanic tout en annonçant rien moins que le sauvetage de tous les passagers et membres d’équipage. Cruelle méprise.!!!!!

La catastrophe porte un coup à la foi des Européens en un progrès indéfini de la société : on ne va plus parler de la technique dans les mêmes termes qu’auparavant et la Grande Guerre, deux ans plus tard, va porter un coup fatal à la  » suffisance orgueilleuse  » des élites de la Belle Epoque .

C’est certainement en raison de cette dimension symbolique que le naufrage a tant marqué les esprits et continue d’exciter les imaginations…

L’épave a été explorée le 1er septembre 1985 par une équipe franco-américaine. En 1997, le réalisateur de cinéma James Cameron a puisé dans le drame matière à un chef-d’œuvre sentimental et à l’un des plus grands succès commerciaux de l’histoire du cinéma, avec Leonardo di Caprio dans le rôle principal.

( affiche du film )

À la recherche des coupables …….

A cause de sa dimension symbolique, le Titanic continue un siècle plus tard d’exciter la curiosité des chercheurs, jusqu’à susciter des thèses plus ou moins fantaisistes autour des raisons de son naufrage.

La dernière en date est le fait d’un journaliste irlandais, Senan Molony :

Résultat d’images pour senan molony photos

 En examinant des photographies du paquebot avant son départ, il a cru détecter des marques de fragilité sur la coque ; elles seraient la conséquence d’un incendie qui aurait couvé pendant plusieurs semaines dans la soute à charbon et aurait endommagé les compartiments étanches. Pour éviter un préjudice financier, la compagnie White Starline aurait pris le risque de laisser partir le paquebot malgré le risque encouru ?

Marin, Michaux ,Tartempion…..


…depuis quand porte -t-on un nom de famille ?

Aujourd’hui il nous semble impensable d’être désigné uniquement par notre prénom ( sauf par les amis, la famille , pour moi en tous cas ) , çà n’a pas toujours été le cas . En effet les Gaulois se contentaient d’un prénom. Le nom de famille n’existait tout simplement pas à cette époque, c’est à dire jusqu’au 5ème siècle après JC.

Ce n’est qu’avec la conquête romaine qu’ils furent contraints d’y ajouter le  » gentilice  » (c’est à dire le nom de clan) et un  » cognomen » (ou nom patronymique).

A première vue , une avancée qui ne dura pourtant pas. Après les invasions germaniques, le nom unique fit son retour. Simplement pour éviter les cas d’homonymie on ajouta parfois des surnoms.

Cette pratique des surnoms  » courut  » jusqu’au 12ème siècle , au court duquel , à cause de la  »pression démographique  » , ils commencèrent à se transmettre entre les générations et à se généraliser . Le surnom peut alors être lié à un trait physique ( comme la couleur des cheveux ou l’ajout du nom du père ( par exemple :  » Francis fils d’un Marin  » peut s’appeler Francis Marin ). Le surnom peut aussi venir du métier ( Boulanger par ex. ) ou d’un lieu ( ardennais par exemple ).

C’est au 15e siècle que tout cela commence à se fixer : En 1474,Louis XI interdit de changer de nom de famille sans autorisation royale. Et plus d’un demi siècle plus tard, en 1539 , François1er rend obligatoires les registres de baptême, de mariage et de décès. Autant de documents qui consignent les prénoms et noms.

Cependant les noms sont encore approximatifs car ceux qui les transcrivent le font phonétiquement. L’orthographe peut alors évoluer d’une génération à l’autre.

C’est en 1794 que le processus s’achève puisque tous les français doivent porter le nom et prénom inscrits à l’état civil sans distinction de confession. L’enregistrement des naissances est alors confié à l’état. La loi du 6 fructidor de l’an II confirme le principe d’immuabilité du nom patronymique.

Quant à l’orthographe elle se fixe en 1877 avec les livrets de famille rendus obligatoires. Ces livrets regroupent dans un même document, l’ensemble des informations qui se trouvaient jusqu’alors dans plusieurs registres paroissiaux ou d’état civil. Par la force des choses tous utilisent désormais une seule et même orthographe.


Encore une journée mondiale de…..!


He oui , ce mercredi ( 7 /4 ) c’était la journée mondiale de la santé ! ( Elle est célébrée chaque année le 7 avril pour marquer l’anniversaire de la création de l’ Organisation mondiale de la Santé ( que tout le monde connait )(OMS), et offre une occasion de mobiliser l’action autour d’un thème de santé publique qui concerne le monde entier )

Fanion de l’O M S

Cette année , le personnel infirmier et les sages – femmes était mis  » à l’honneur  » ….

1) Le métier de sage-femme existe depuis l’Antiquité :

( Je pensais qu’il était plus récent : Ma mère , par exemple a accouchée chez elle avec l’aide de ma grand-mère , sauf pour les deux derniers enfants en 59 et 62 ),

En Grèce antique , serait né le terme de  » maïeutique  » (  » art d’accoucher  » ) et c’était une fonction exclusivement réservée aux femmes !J’ai lu qu’il y avait même des prêtresses ( appelées  » Olympias  » ) qui s’occupaient des accouchements

Résultat d’images pour accouchement en grèce antique images
( trouvé sur le net )

Aux moyen-âge , ce sont les  » matrones  »

Résultat d’images pour images '' matrone '' du moyen-âge
pffff , difficile de trouver des images !

( des femmes sans aucune formation ) qui se chargeaient des accouchements Comme elles n’étaient pas  » formées  » , elles se basaient sur leur expérience pour faire leur  » travail  » , ce qui bien sur ,impliquaient que lorsqu’il se passait quelque chose d’anormal ,elles n’avaient pas les connaissances pour agir .

Les premières formations à ce métier commencèrent vers 1760 et étaient dispensées par Angélique du Coudray

Résultat d’images pour ang%c3%a9lique+du+coudray

, sage-femme expérimentée , dans toute la France!!! Sur l’ordre des ministres de Louis XV …..Elle se sert de mannequins en bois , en carton ou tissu et coton pour apprendre les bases aux sages-femmes qui habitent en campagne …

2) Le métier d’infirmière :

Les premières personnes qui commencèrent à donner des soins médicaux étaient des religieux ( ils respectaient ainsi le  » devoir de charité  » ).

Saint Vincent de Paul

, en 1633, créé la  » Compagnie des filles de la Charité  » et incite les sœurs – religieuses à avoir une fonction de conseil et d’éducation …( c’est la première forme d’éducation médicale )……

En 1789 apparait l’hôpital laïc et les  » pratiques de soins  » évoluent …..Cependant , les conditions d’hygiène restent médiocres .Les médecins réclament des réformes hospitalières et….des infirmières instruites et dévouées .

Une infirmière anglaise , Florence Nightingale ,…..

(Florence Nightingale )

….est convaincue qu’il faut  » avoir appris pour savoir soigner  » . Pendant environ huit ans, elle étudie les besoins des malades et les qualités nécessaires pour savoir soigner .Elle est convaincue que l’amélioration des soins passe par l’amélioration de la formation ainsi que de l’état de l’hôpital et de l’hygiène . A la fin du 19 ème siècle , elle organise la formation des infirmières à l’hôpital de Londres . Cette formation dure un an et les élèves complètent leur apprentissage sur  » le terrain  » .

A l’initiative du docteur Bourneville

Dr Bourneville

( médecin militaire ) , sur ce modèle , les écoles d’infirmières laïques et publiques sont créées en 1882 . Les études durent deux ans avec des cours et des stages .

En 1922 , un décret uniformise le programme de formation dans les différentes écoles et crée le premier diplôme français d’infirmière

Premier diplôme ?

!

Encore une journée  » spéciale  » :


La journée internationale des droit de la femme :

POURQUOI UNE JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES LE 8 MARS ?

La Journée internationale des droits des femmes, officialisée par les Nations unies en 1977 ( il y a peu ! ) , célébrée dans de nombreux pays à travers le monde le 8 mars serait une occasion de faire un bilan sur la situation des femmes.

Marquée par de très nombreux événements et manifestations à travers le monde organisés par des mouvements, associations (parmi lesquelles Amnesty International) Cette journée existe pour fêter les victoires et les acquis en matière de droits des femmes, mais aussi pour faire entendre leurs revendications, afin d’améliorer la situation des femmes.

La Journée internationale des droits des femmes, ou journée internationale des femmes pour l’ONU, est apparue à la suite des mouvements sociaux au début du XXe siècle en Amérique du Nord et en Europe.

En plein essor , le mouvement féministe , qui avait été renforcé par quatre conférences mondiales sur les femmes organisées sous l’égide de l’ONU, a aidé à faire de la célébration de cette Journée le point de ralliement des efforts coordonnés déployés pour exiger la réalisation des droits des femmes et leur participation au processus politique et économique.

CHRONOLOGIE (SOURCE ONU)

1 ) 1909  Conformément à une déclaration du Parti socialiste américain, la première Journée nationale des femmes a été célébrée sur l’ensemble du territoire des États-Unis d’Amérique le 28 février. Les femmes ont continué à célébrer cette journée le dernier dimanche de février jusqu’en 1913.

2) 1910 L’Internationale socialiste réunie à Copenhague a instauré une Journée des femmes, de caractère international, pour rendre hommage au mouvement en faveur des droits des femmes et pour aider à obtenir le suffrage universel des femmes. La proposition a été approuvée à l’unanimité par la conférence qui comprenait plus de 100 femmes venant de 17 pays, dont les trois premières femmes élues au Parlement finlandais. Aucune date précise n’a été fixée pour cette célébration.

3) 1911  À la suite de la décision prise à Copenhague l’année précédente, la Journée internationale des droits des femmes a été célébrée pour la première fois, le 19 mars, en Allemagne, en Autriche, au Danemark et en Suisse, où plus d’un million de femmes et d’hommes ont assisté à des rassemblements. Outre le droit de voter et d’exercer une fonction publique, elles exigeaient le droit au travail, à la formation professionnelle, ainsi que l’arrêt des discriminations sur le lieu de travail.

4 ) 1913  Dans le cadre du mouvement pacifiste qui fermentait à la veille de la Première Guerre mondiale, les femmes russes ont célébré leur première Journée internationale des droits des femmes le dernier dimanche de février 1913. Dans les autres pays d’Europe, le 8 mars ou à un ou deux jours de cette date, les femmes ont tenu des rassemblements soit pour protester contre la guerre, soit pour exprimer leur solidarité avec leurs sœurs.

5 ) 1917 Deux millions de soldats russes ayant été tués pendant la guerre, les femmes russes ont de nouveau choisi le dernier dimanche de février pour faire la grève pour obtenir  » du pain et la paix  ». Les dirigeants politiques se sont élevés contre la date choisie pour cette grève, mais les femmes ont passé outre. Le reste se trouve dans les livres d’histoire : quatre jours plus tard, le tsar a été obligé d’abdiquer et le gouvernement provisoire a accordé le droit de vote aux femmes.

6 ) 1975 Lors de l’Année internationale de la femme, l’Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars.

7 ) 1995  La Déclaration et le Programme d’action de Beijing, qui constituent une feuille de route de portée historique, sont adoptés par 189 gouvernements lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes. Ils contiennent des engagements complets en réponse à 12 domaines critiques et constituent encore une puissante source d’orientation et d’inspiration. Le Programme d’action projette un monde où chaque femme et chaque fille peut exercer ses libertés et ses choix et connaître et comprendre tous ses droits, notamment le droit de vivre sans violence, le droit à l’éducation, le droit de participer à la prise de décision et le droit de recevoir un salaire égal pour un travail égal.

8 ) 2014  La 58ème session de la Commission de la condition de la femme (CSW), qui est le principal organe intergouvernemental mondial dédié exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes, avait pour thème prioritaire : les résultats obtenus et les difficultés rencontrées dans la réalisation des Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) en faveur des femmes et des filles. Les institutions de l’ONU et des ONG accréditées du monde entier ont examiné les progrès accomplis et les défis qu’il reste à relever en vue d’atteindre ces objectifs. Les OMD ont joué un rôle important dans la mobilisation de l’attention et des ressources sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Toujours d’actualité !


Louise Michel

 » S’il y a des miséreux dans la société, des gens sans asile ,sans vêtement , sans pain , c’est que la société dans laquelle nous vivons est mal organisée . On ne peut admettre qu’il y ait encore des gens qui crèvent de faim quand d’autres ont des millions à dépenser en surplus .

C’est cette pensée qui me révolte … ( moi aussi )

Louise Michel ..

_______________

Qui était cette femme ?

Louise Michel naît le 29 mai 1830, dans le château de Vroncourt , en Haute-Marne. Sa mère, Marianne Michel y est servante. Son père est Laurent Demahis , fils du châtelain, à moins que ce ne soit le châtelain lui-même, Etienne-Charles Demahis .Peut importe …

Louise est élevée par ses grands-parents Demahis. Elle reçoit une éducation libérale: son grand-père lui fait lire Voltaire, Rousseau et les Encyclopédistes, et sa grand-mère lui enseigne le chant et le piano. Si l’on en croit ses Mémoires , la vie , alors , semble idyllique …. En 1850, après le décès de ses grands-parents et de son père, Louise Michel est chassée du château par sa belle mère.

La voilà alors obligée trouver un métier. C’est ainsi qu’elle s’inscrit aux  »cours normaux » ( Ecole Normale  » ? ) de Chaumont pour devenir institutrice . En 1852, son diplôme en poche, elle ouvre une école libre à Audeloncourt, à quelques kilomètres de Vroncourt. Elle organise alors des sorties pédagogiques avec ses élèves, pour leur faire découvrir la nature et leur apprend la Marseillaise. Ses méthodes avant-gardistes ne plaisent pas à tous les parents et lui valent de nombreuses visites chez le Préfet. Elle quitte donc Audeloncourt. Puis, en 1854, avec son amie Julie Longchamp, rencontrée à Chaumont, elle ouvre une seconde école de jeunes filles à Millières. Elle y reste deux ans.

En 1856, Louise Michel quitte la Haute-Marne et s’installe à Paris . Elle est d’abord institutrice dans une pension puis ouvre sa propre école, neuf ans plus tard, à Montmartre. A cette époque, elle fréquente les meetings politiques ( où elle rencontre d’ailleurs Théophile Ferré

T.Ferré

et sa sœur Marie )

et devient  »furieusement  » anticléricale et antireligieuse. Elle s’oppose aussi à l’Empire. Ainsi, comme 100 000 autres parisiens, elle assiste le 12 janvier 1870 à l’enterrement du journaliste Victor Noir

V. Noir

, assassiné par Pierre Bonaparte. De plus, en juillet, Napoléon III déclare la guerre à la Prusse mais , bientôt ses troupes s’incline et il est fait prisonnier.

Du pain ou la mort, 1871 ….

La Troisième République est proclamée le 4 septembre , mais dès le 19, Paris est assiégé par les Prussiens. La résistance s’instaure et Louise Michel se démène pour vivre son école et nourrir ses élèves  , grâce à l’appui de Georges Clemenceau

Georges Clemenceau : biographie du Tigre, homme de la IIIe République

, ( alors Maire de Montmartre ). Elle s’engage pleinement dans la révolte, et crée, avec d’autres amies, Le Comité de Vigilance des Citoyennes du XVIIIème arrondissement.

La  »République bourgeoise » essaie de désarmer Paris et la lutte s’engage le 18 mars. La ville est à feu et à sang. La Commune est proclamée le 28 mars 1871.( il y aura bientôt 150 ans ! ) A la fois ambulancière et soldat ( elle fait partie du 61ème bataillon de marche de Montmartre ) Louise Michel est partout où il y a du danger. Le 24 mai cependant, elle se livre aux Versaillais ( le gouvernement s’est réfugié à Versailles ) qui ont arrêté et menacent d’exécuter sa mère.

Marianne Michel relâchée, sa fille est incarcérée à la prison de Satory .

Prison de Satory

Elle a alors 41 ans. Elle passe devant le conseil de guerre ……

Devant le Conseil de Guerre, 1871

Résultat d’images pour conseil de guerre, 1871 images gratuites
conseil de guerre

Permis de séjour sur la Grande-Terre, 1879 :

A l’issu de son procès ,le 16 décembre 1871, où elle mène sa propre défense, elle est condamnée à la déportation à vie. En attendant son départ pour la Nouvelle – Calédonie , Louise Michel est emprisonnée à Auberive (Haute-Marne). Elle y retrouve de nombreuses camarades des barricades, elles aussi condamnées à la déportation. Beatrix Excoffon

B.Excoffon

et Nathalie Lemel

Résultat d’images pour Nathalie Lemel

en font partie. Le 28 août 1873, elle embarque sur la Virginie.

Quatre mois plus tard, le bateau arrive et les prisonniers sont installés dans l’enceinte fortifiée de Numbo, située dans la presqu’île Ducos. Malgré des conditions de vie difficiles, liées entre autre au manque d’hygiène et de nourriture, elle s’y plait bien. En mai 1875, avec les autres femmes déportées, elle est transférée dans la Baie de l’Ouest, où elle se lie d’amitié avec des tribus canaques et leur apprend à lire et à écrire. Elle les aide lorsque, entre 1878 et 1879, ils s’insurgent contre la présence française. Elle assiste aussi, impuissante, à leur écrasement. Plus tard , elle quitte la  » la Baie de l’Ouest pour Nouméa où elle s’installe comme institutrice en 1879. C’est lors de son exil qu’elle se tourne vers l’anarchisme.

Puis, après l’amnistie générale des condamnés de la Commune, elle rentre en France, d’autant qu’elle vient d’apprendre que sa mère vient d’être frappée d’une attaque de paralysie. Le 9 novembre 1880, elle est accueillie triomphalement à la gare de St Lazare, à Paris, par près de 10 000 personnes. Une longue série de meetings et de réunions

Afficher l’image source
Affiche réunions L.Michel

suivent où elle rappelle à chaque fois son combat pour la révolution sociale et prône l’anarchisme .Sa renommée franchit les frontières …. Les places de ses meetings sont chères, mais elle dit que c’est pour redistribuer l’argent des bourgeois aux ouvriers.

Louise Michel vers cinquante ans :

Le 9 mars 1883, elle conduit, avec Emile Pouget, la manifestation de chômeurs depuis la place des Invalides. Elle est arrêtée quelques semaines plus tard pour sa participation à la manifestation, puis incarcérée le 1er avril à la prison de St Lazare, au terme d’un interminable jeu du chat et de la souris avec la police.

Elle se défend de nouveau seule devant les tribunaux et écope de six ans de réclusion. Quelques mois plus tard elle est transférée à la prison de Clermont, dans l’Oise, dirigée par d’anciens Versaillais. Les conditions de détentions sont difficilement supportables. En décembre 1884 elle est tout de même autorisée à rejoindre sa mère mourante, grâce aux pressions de ses amis Clemenceau, Rochefort et Vaughan. Sa mère meurt le 3 janvier 1885. Elle sort finalement de prison en janvier 1886, à 56 ans.

Ensuite, pendant cinq ans Louise Michel enchaîne les meetings et les séjours en prison. Elle déchaîne les passions. Ainsi, lors d’un déplacement au Havre en 1888, Pierre Lucas, un extrémiste, lui tire deux balles dans la tête . Elle s’en remet peu de temps après. Puis, fatiguée des calomnies , des ragots et du manque de liberté, elle s’exile à Londres en juillet 1890. Cinq ans plus tard, Charlotte Vauvelle,

Ch. Vauvelle avec L. Michel âgée

qui vient du milieu anarchiste londonien, vient vivre avec elle et devient une précieuse aide dans tous ses déplacements. Louise Michel reprend alors ses activités d’institutrice, donne gratuitement des cours de français, et continue en parallèle ses conférences. Elle suit de loin la vague d’attentats anarchistes qui a lieu en France, tout en y étant favorable. Pendant les dix dernières années de sa vie, elle partage son temps entre Londres et Paris. Elle enchaîne les réunions et va même faire une série de conférence aux Pays -Bas  et en Belgique. Elle meurt à Marseille le 9 janvier 1905, alors qu’elle effectue une tournée de meetings dans le sud de la France.

Le Canada ….pourquoi ce nom ?


Cet après – midi , je suis allé faire quelques courses ( le strict nécessaire vu l’état de mes finances ) . J’ai acheté des pommes de terre

, derrière moi , une dame âgée à la caisse , me voyant mettre les achats sur le tapis dit soudain  » zut , j’ai oublié , il me faut aussi des  » canada  » . ( çà m’a rappelé ma grand mère qui employait aussi ce mot pour désigner les pommes de terre ) , il parait que c’était parce qu’elle avait vécu longtemps à la frontière belge et en Belgique , dire  » canada  » à la place de pomme de terre est fréquent ? …

Bref ,j’ai pensé au Canada , la nation ..

, est me suis demandé pourquoi ce pays s’appelle ainsi …J’ai cherché ici et là et…..

En fait , le Canada est un pays jeune qui a su se faire un nom dans le  »concert des nations  ».
Justement, son nom , il le doit aux nations amérindiennes qui vivaient sur ces terres du Nord, avant l’arrivée des premiers colons européens.

Le pays-village : Comme chacun sait , le Canada est un jeune pays d’Amérique du Nord connu pour son drapeau à la feuille d’érable, dont la renommée est tout de même un peu éclipsée par la proximité avec son imposant voisin états-unien.

( pourtant le Canada est plus vaste que les U.S.A )

Le nom qu’il porte, justement, sonne un peu comme un mot exotique aux oreilles des nations du Vieux Continent.

Ceci n’a rien d’un hasard, puisque le mot  »Canada » est en fait un emprunt à la langue des Iroquois

(Image du net )

qui peuplaient ce vaste territoire du Nord, du temps de la conquête européenne.

En effet, selon plusieurs sources, c’est l’explorateur français Jacques Cartier

Résultat d’images pour Jacques Cartier

qui prit pour la première fois connaissance de cette appellation, en 1535, lorsqu’il entra en contact avec deux jeunes autochtones.

Ces derniers firent alors allusion au village de  » Stadacona » (dont l’emplacement correspond à l’actuelle ville de Québec), en le désignant sous le terme de  »kanata  » qui signifie ‘village » dans leur langue.

Par une sorte de malentendu, les Français appelèrent alors progressivement tout le territoire au nord du fleuve Saint-Laurent avec ce terme, dès le milieu du XVIe siècle.

Un nom qui s’impose

Les siècles passant, les explorateurs et les commerçants de fourrures désignèrent un territoire de plus en plus vaste sous le nom de  » Canada  » .

Ainsi, au début du XVIIIe siècle, le terme était couramment employé pour parler de toutes les terres françaises (même celles situées dans l’actuel  »Middle West » américain ou encore en Louisiane !).

Par contre, officiellement le nom  »Canada » ne fut utilisé pour la première fois qu’en 1791, lorsque la province du Québec fut divisée en deux colonies : le Haut-Canada et le Bas-Canada.

Enfin, en 1867 l’ensemble des provinces du Canada, de Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick furent intégrée de manière officielle à une seule confédération appelée “Canada” sur le plan international.

Donc, ce qui était à l’origine, un simple quiproquo avait parcouru bien du chemin.

Les origines de….


….. la croix de Lorraine ( déjà mis ? )

La croix de Lorraine est désormais attachée au général de Gaulle et à la résistance pendant la Seconde Guerre Mondiale. Un spécimen monumental de cette croix domine d’ailleurs la région de Colombey-les-Deux-Églises, terre d’adoption de la famille de Gaulle. Mais , quelle est l’histoire de cette croix ?

En juillet 1940 , le général de Gaulle

de Gaulle ( 1940 ? )

adopte la croix de Lorraine comme symbole du mouvement de résistance, en concertation , accord avec l’amiral Georges Thierry d’Argenlieu

amiral Thierry d’Argenlieu

et le vice-amiral Émile Muselier 

Émile Muselier

La croix de Lorraine se serait est imposée en cherchant un symbole à opposer à la croix gammée nazie

 . Muselier, dont le père est originaire de Lorraine, propose cette croix qui orne également l’insigne du 507e régiment de chars de combat dont de Gaulle est colonel de 1937 à 1939.

Pendant la Deuxième guerre mondiale , cette croix est arborée, avec les couleurs de la France, sur les navires, chars puis combattants de la France Libre.

À l’origine, la croix de Lorraine est aussi appelée croix d’Anjou.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est croix-danjou-petit-crop_1588606662.jpg
croix d’Anjou conservée par les sœurs de la Girouardière à Baugé-en-Anjou

  Elle figurerait un  » reliquaire à double croisillon  » contenant des morceaux de la Vraie Croix ramené, au XIIIe siècle, par le chevalier d’Alluye de retour de croisade, ce reliquaire est conservé par les cisterciens de l’abbaye de la Boissière dans le Maine-et-Loire.

Au siècle suivant, les moines menacés par la guerre de cent ans  , se réfugient à Angers où ils emportent  »le reliquaire de la Vraie Croix  », vénéré par Louis Ier d’Anjou. Il fait broder sur sa bannière la représentation de cet objet de dévotion qui entre alors dans les armes familiales. C’est la croix d’Anjou.

Son petit-fils, le roi René, par le  » jeu des alliances  » , devient également duc de Lorraine et importe dans cette région la croix d’Anjou.

Mais c’est le petit-fils de ce dernier, René II, qui impose ce symbole en Lorraine. La double croix en étendard, il bat les Bourguignons de Charles le Téméraire et leur croix de Saint-André, près de Nancy, en 1477. La croix d’Anjou devient ainsi emblème de la Lorraine.