? Vrai ? !


  Pendant la première guerre mondiale ,un soldat britannique soldat anglaisnommé Henry Tanday  aurait sauvé la vie d’un soldat allemend soldat allemand blessé …..Ce dernier fut identifié plus tard , dit on , comme étant ………Adolf Hitler !Hitler soldat

Encore !! (autiste=> trophée  » élève le plus pénible  » )


  Pendant une fête de fin d’année dans un collège public de la ville de Gary dans l’Indiana, un enseignant a décerné un trophée du «garçon le plus pénible» à un élève autiste de 11 ans. Les autres enfants ont reçu des trophées positifs, comme celui de l’élève «le plus drôle» ou qui a «fait le plus de progrès».

   Le père de l’élève, qui était présent lors de la fête, n’avait pas été prévenu et a été extrêmement choqué. Il raconte à la presse locale qu’il a voulu partir mais qu’il a été rattrapé par l’enseignant en question.

     Ce dernier a dit au père qu’il avait oublié le trophée de son fils et semblait considérer la récompense comme une bonne blague !! Le proviseur du collège avait aussi assisté à la cérémonie. L’enseignant, qui n’a pas été identifié, est pourtant spécialisé dans l’éducation des enfants qui ont des besoins d’apprentissage spécifiques. Pendant l’année, les parents avaient reçu plusieurs appels lorsque le personnel avait du mal à gérer le comportement de l’enfant.

 Sanctions
   Les parents, qui se sont dit soulagés que leur fils n’ait pas pu comprendre le sens de ce trophée, se sont plaints et le district scolaire s’est excusé. La direction a déclaré que l’enseignant ferait l’objet de sanctions, même si celles-ci n’ont pas été précisées.

    «Nous reconnsaissons l’impact potentiel qu’une telle expérience peut avoir sur le bien-être mental d’un enfant, sur sa confiance en soi et sur son niveau de confort dans un environnement d’apprentissage», aurait  déclaré le manager du district scolaire.
  La famille de l’élève avait déjà prévu de déménager dans une autre ville, mais ils espèrent qu’à la suite de cet incident, aucun autre élève ne sera traité de cette façon.

autiste

Suicide ? Euthanasie ?


Avec l’accord de ses médecins!

    Comme le précise Le Monde, Noa a cessé de s’alimenter et de s’hydrater avec l’accord des médecins et de sa famille. Le terme exact est donc « suicide » et non pas euthanasie car aucune injection n’a été réalisée pour mettre fin à la souffrance de la jeune femme.

  Elle s’appelait Noa Pothoven. Âgée de seulement 17 ans, elle luttait depuis plusieurs années contre la maladie mentale après avoir été agressée sexuellement à trois reprises. Finalement, elle a décidé de mettre fin à son combat qui devenait insupportable et a décidé de se faire euthanasier aux Pays-Bas, légalement.

Victime de plusieurs viols : le combat de Noa Pothoven
   Alors qu’elle était enfant, Noa Pothoven a été violée à trois reprises.

   Elle aurait été agressée une première fois entre l’âge de 11 et 12 ans et violée par deux hommes à l’âge de 14 ans. Âgée de 17 ans, la jeune femme menait une vie insupportable entre anorexie, dépression, et stress post-traumatique. Ne supportant plus la douleur, elle décide de se faire euthanasier et a publié sa décision qu’elle a expliqué sur son compte Instagram. : « J’ai longtemps hésité avant de partager cela, mais j’ai quand même décidé de le faire. Peut-être que cela en surprend certains, compte tenu de mes articles sur l’hospitalisation, mais j’ai ce projet depuis longtemps et ce n’est pas une décision prise sur un coup de tête. Je vais aller droit au but: dans un délai maximum de 10 jours, je mourrai. Après des années de combat et de bagarre, je suis épuisée. Je cesse de manger et de boire depuis un moment maintenant, et après de nombreuses discussions et évaluations , il a été décidé de me laisser partir parce que ma souffrance est insupportable. »

Elle se fait euthanasier aux Pays-Bas
  En hollande, il faut savoir que l’euthanasie est accordée aux patients souffrant de troubles psychiatriques s’ils le souhaitent, et selon certaines circonstances. En effet, si le médecin conclut à des souffrances insupportables alors, cette option peut être envisagée. Et dans le cas de Noa Pothoven, rien ne laissait présumer d’une amélioration. D’ailleurs, elle se qualifie elle-même de survivante en expliquant : « je respire, mais je ne vis plus. »
   Ces dernières années, elle les a passées dans les hôpitaux et les centres spécialisés. D’ailleurs, elle portait une robe spécialement conçue pour elle et extrêmement solide pour lui interdire de mettre fin à ses jours. Malheureusement, son état était tellement critique, qu’elle est tombée dans le coma et a été nourrie artificiellement à cause d’une insuffisance pondérale grave et de nombreuses défaillances de ses organes. Dans son dernier message, elle avoue : « Je revis la peur, cette douleur chaque jour. Toujours effrayée, toujours sur mes gardes. Et à ce jour, mon corps est toujours sale. Ma maison intérieure a été cambriolée, mon corps ne s’en remettra jamais »

 

 

Il y a environ 154 ans :


    Le soir du 14 avril 1865, le 16e président américain manifeste le désir d’un moment de détente. Abraham Lincoln se rend avec sa femme Mary au Ford’s théâtre de Washington. La guerre de Sécession, qui a déchiré les États-Unis pendant 4 ans, vient de se terminer le 9 avril avec la reddition du général sudiste Lee.

Meurtre en folie

La mort de Lincoln vu par le cinéaste Griffith (Naissance d'une Nation, 1915)( Illustration trouvée sur le net .)

Au théâtre, un homme attend son heure:

    John Wilkes Booth (26 ans), appartient à une famille d’acteurs à succès. C’est un habitant du Sud établi dans le Nord. Profitant de son statut d’acteur,  il entre et circule dans le théâtre sans susciter de curiosité.  

   Dans sa loge, le couple présidentiel n’est assisté que d’un jeune garde du corps, accompagné de sa fiancée. Les deux soldats postés à l’entrée de la loge chargé de la protection du couple présidentiel vont négligemment boire une chope avec le cocher du président. C’est le moment que choisit Booth pour se glisser dans la loge de Lincoln et lui tirer un coup de pistolet dans la nuque.

   Son crime accompli, il saute sur la scène, non sans se casser la jambe au passage, et s’écrie : « Sic semper tyrannis » (Qu’il en soit toujours ainsi avec les tyrans, devise de la Virginie). Puis il trouve moyen de s’enfuir. Repéré, il sera abattu une semaine plus tard dans une grange.

    Les trois jeunes complices avec lesquels il aurait préparé son crime sont jugés et pendus. L’un d’eux avait, pendant le drame du Ford’s théâtre, poignardé dans son lit le Secrétaire d’État William Seward sans réussir toutefois à le tuer. Un autre, qui avait reçu mission de tuer le vice-président Andrew Johnson, avait au dernier moment renoncé…

    Le lendemain matin 15 avril 1865, le président mourut  dans une chambre voisine du théâtre, après une brève agonie. On prête au ministre de la Guerre Stanton ces mots : « Now he belongs to the ages »(Maintenant, il appartient à l’éternité). Le monde pleure en apprenant la mort d’Abraham Lincoln.

    L’ancien président fut inhumé au cimetière d’Oak Ridge (Springfield, Illinois) le 4 mai au terme de grandioses funérailles et d’une longue et lente traversée de l’Est du pays par le convoi funéraire, par la route et le plus souvent en train.

Le corbillard d'Abraham Lincoln (1865)

Au service du droit ?

     En fait de tyran, la victime de Booth a servi la démocratie toute sa vie au détriment de sa santé et de son bonheur personnel. Épuisé et sans doute déjà gravement malade, Abraham Lincoln (56 ans) avait signé fait voter le 31 janvier 1865 un projet d’amendement à la Constitution en vue d’abolir l’esclavage.

    Il se disposait aussi à rétablir la concorde entre ses concitoyens après les affres de la guerre civile. Mais lui-même était la cible des plus violentes critiques et beaucoup d’Américains, à l’image de Booth, lui en voulaient à mort pour sa conduite de la guerre, ses mesures autoritaires et la ruine du Sud.

   Le 8 novembre précédent, il n’avait été réélu à la présidence de la République qu’avec 55% des voix (exclusivement nordistes évidemment). C’était un résultat somme toute assez modeste pour un chef de guerre au bord de la victoire. Face à lui s’était levé le général McClellan, qui avait dirigé les armées nordistes pendant la première partie de la guerre sans cacher son souhait d’un compromis avec le Sud sur l’esclavage.

   La mort tragique de Lincoln va paradoxalement rehausser son image et ressouder les Américains et lui permettre d’échapper au sort de Thomas W. Wilson, lequel, après avoir entraîné les États-Unis dans la guerre de 14-18 et dirigé avec brio les négociations de paix, sera désavoué par ses concitoyens et jeté dans un purgatoire dont il n’est,dit on , pas encore sorti. 

   Mais l’assassinat libère aussi la fureur vengeresse de tous les radicaux nordistes que Lincoln, jusque-là, tenait en laisse et va rendre d’autant plus lente et difficile la reconstruction du Sud.

   Depuis ce premier assassinat d’un président américain, aucun hôte de la Maison Blanche ne se sentit   en sécurité.

Les  » sans abri  »


  Extrait d’un article lu chez  » Gavroche  »  :

    L’adresse ? Elle change. Les sans-abri dorment dans différents endroits. Ils dorment sur les bancs et sur les trottoirs, sous les arcades des marchés et sous les ponts de la Seine,  dans les escaliers du métro et sur les fortifications. Ils dorment partout où seulement il y a moyen d’étendre son corps fatigué…..S.D.F

  
« Puis, ils meurent. Alors, ils ont enfin une adresse exacte. »tombe

Adresse de Gavroche :  mercator60@live.fr

Visitez son blog : Vous ne le regretterez pas !

çà c’est passé……


La nuit de samedi du 27/10/2018 au dimanche 28/10/2018 :

Le journaliste  /animateur Philipe Gildas Gildasest décédé à l’âge de 82 ans ….

Il est mort des suites d’un cancer . (C’est Antoine de Caunes  qui l’ a annoncé à l’A.F.P . Gildas a été un des premiers à mélanger journalisme et divertissement en France  ( notamment dans l’émission  » Nulle part ailleurs  » )

çà pourrait porter à confusion !


Hitler et Lenin s’écharpent sur l’Altiplano

Dans un village péruvien, l’élection municipale oppose deux hommes aux noms surprenants : Hitler Alba Sánchez contre Lenin Vladimir Rodríguez Valverde

L'affiche electorale de Hitler Alba Sanchez . En Amerique latine, de nombreux prenoms sont donnes sans connaitre le contexte historique.
L’affiche électorale de Hitler Alba Sánchez . En Amérique latine, de nombreux prénoms sont donnés sans connaître le contexte historique………

   C’est un duel au sommet inattendu dans la petite ville de Yungar au milieu des Andes, au Pérou. Là-bas, à près de 3 000 mètres d’altitude, le candidat Hitler Alba Sánchez a dû faire face à Lenin Vladimir Rodríguez Valverde.
    Le second a tenté d’empêcher le premier de se présenter à l’élection organisée le 7 octobre prochain. En vain. Hitler, déjà maire de la commune entre 2011 et 2014, va pouvoir se représenter, relaie la radio péruvienne RPP. Dans le cadre de la campagne, des affiches surréalistes sont apparues sur les murs de la commune. Il y a notamment « Hitler revient » ou encore « Hitler avec le peuple ». Le candidat, qui insiste sur son rejet de l’idéologie nazie, se sent désormais obligé de préciser : « Je suis le gentil Hitler. »

Heu…. » prout alors ! »


      Les gens deviennent de plus en plus pudiques. Évidemment, je n’ai rien contre le fait de garder une certaine part de mystère…

     Mais parfois, il faut aussi juste dire les choses telles qu’elles sont. Surtout en ce qui concerne notre santé… Car oui, parler de la santé, ça veut parfois dire parler de sujets un peu “cracra” ! C’est pourquoi il est nécessaire d’aborder ouvertement certains sujets soi-disant « sensibles ».​

    Des sujets comme les bienfaits de dormir tout nu.

    Ou encore ce que notre caca dit sur notre santé.

    Ainsi un autre sujet un peu délicat : la flatulence, ou si vous préférez, les pets ! Les prouts, les vents, lâcher un « prout « , peu importe l’expression que vous utilisez…                   

    L’important est de savoir que les pets sont extrêmement révélateurs de notre état de santé. Alors sans plus attendre, découvrons les 7 bienfaits surprenants qui prouvent que péter est bon pour votre santé !

       Le b.a.-ba des prouts : Tout d’abord, il faut savoir que péter est une fonction du corps humain totalement normale et naturelle. En moyenne, nous pétons 15 fois par jour. Et malgré ce que l’on pourrait croire ????, les femmes pètent tout autant que les hommes !         Et oui, péter joue un rôle important dans le fonctionnement de l’appareil digestif :

    Pendant la digestion des aliments, notre appareil digestif dissout les aliments pour en extraire les nutriments. Les gaz intestinaux sont simplement une conséquence de cette digestion. Cela signifie que TOUT LE MONDE sur terre produit des gaz, et que c’est indispensable au bon fonctionnement de l’appareil digestif. De fait, ne jamais péter serait bien préoccupant pour notre santé !

      Bienfait N° 1 : Les pets soulage les ballonnements . Si vous avez des ballonnements après un repas copieux, c’est sûrement parce que vous n’avez pas lâché de pets. Pour la plupart des gens, les ballonnements sont synonymes d’une sensation de gonflement et d’une prise de poids passagère.Pet 1

    Ces symptômes ne sont pas forcément dangereux, mais en revanche vous sentirez que votre jean est un peu plus serré. Scientifiquement, les ballonnements résultent en partie d’une rétention d’eau excessive par votre organisme. Mais alors, d’où vient cette sensation désagréable de satiété associée aux ballonnements ? C’est tout simplement le résultat des gaz intestinaux qu’il faut laisser sortir.

     En lâchant des pets, vous soulagez instantanément la sensation pénible du gonflement des intestins !

    Bienfait N° 2 : Les pets sont excellents pour la santé du côlon . Lorsque vous étiez enfant, peut-être que votre maman vous disait qu’il ne fallait pas retenir vos pets ? Et bien, c’est un conseil fort judicieux, qu’il faut prendre très au sérieux !pet 2

     En effet, retenir vos gaz intestinaux pendant des périodes prolongées peut avoir des effets néfastes sur votre santé. Bien sûr, retenir un pet une fois de temps en temps pour éviter une situation embarrassante n’est pas forcément grave… En revanche, si vous êtes atteint de troubles digestifs, retenir vos gaz intestinaux peut potentiellement provoquer d’autres affections du côlon.

     Bienfait N°3 : Les pets servent de système d’alerte . Les flatulences font partie de ces fonctions du corps auxquelles on ne peut pas échapper. Certes, lâcher un pet peut parfois être embarrassant… Mais saviez-vous que les pets sont également révélateurs de problèmes de santé importants ? En effet, les pets vous permettent de détecter des problèmes et d’en parler à votre médecin avant qu’il ne soit trop tard.pet 3

     Par exemple, les pets aux odeurs nauséabondes, à une fréquence de plus en plus élevée et qui sont associés à des douleurs sont des signaux d’alarme envoyés par votre corps. Ces signaux indiquent que vous souffrez peut-être de conditions médicales, pouvant aller d’une simple intolérance au lactose à une affection plus sévère tel qu’un cancer du côlon.

    Bienfait N°4 : L’odeur des pets est bonne pour la santé ! Parfaitement, vous avez bien lu !pet 4 Sentir l’odeur des pets est bonne pour votre santé. Aussi étrange que cela puisse paraître, des chercheurs de l’université d’Exeter ont découvert que le sulfure d’hydrogène, un composé que l’on trouve en quantité infime dans nos gaz intestinaux, empêche l’apparition de maladies graves. C’est d’ailleurs le sulfure qui possède cette odeur “d’œuf pourri” que l’on associe aux gaz intestinaux et qui est toxique en grande quantité. Mais en petite quantité, comme c’est le cas dans nos pets, le sulfure d’hydrogène diminue le risque de détérioration cellulaire, d’accident vasculaire cérébral (AVC) et de crise cardiaque.

    Bienfait N°5 : Les pets aident à avoir une meilleure alimentation . Une bonne santé est synonyme d’alimentation équilibrée. Or, vos pets servent aussi de signal sur le type d’aliments dont votre organisme a besoin.pet 5

    Explication : chaque aliment produit des gaz intestinaux distincts, en fonction de l’insuffisance ou de l’abondance de l’aliment en question. Par exemple, si vous ne lâchez pas souvent de pets, cela veut sûrement dire que vous devez augmenter votre apport en fibres, avec des aliments tels que les lentilles, les haricots ou le chou frisé. Inversement, les excès en viande rouge provoquent des gaz à l’odeur particulièrement nauséabonde, signifiant que vous devez réduire votre consommation de ce type d’aliments.

    Bienfait N°6 : Les pets sont le signe d’une flore intestinale en bonne santé . Voici une vérité qui risque de déranger : les personnes en bonne santé et sans problèmes de poids pètent beaucoup plus souvent. Autrement dit, le prix à payer pour une meilleure santé est peut-être de lâcher plus de pets malodorants. En effet, les aliments les plus bénéfiques à votre flore intestinale, c’est-à-dire ceux qui stimulent le fonctionnement de l’appareil digestif, sont des légumes comme le chou-fleur, le chou et les choux de Bruxelles. Grâce à ces légumes à feuilles vertes, vos micro-organismes intestinaux passent en vitesse grand V, ce qui signifie une digestion améliorée… et donc plus de gaz intestinaux.

     Bienfait N°7 : Lâcher des pets, ça fait du bien ! Soyons honnête. Qui ne connaît pas le soulagement intense que l’on éprouve lorsqu’on lâche un pet retenu depuis trop longtemps ? Oui, si l’on vous prend sur le fait, la situation risque d’être embarrassante pour vous.pet 7 Mais le risque en vaut la peine, car émettre des gaz nous apportent incontestablement un réel soulagement. De plus, retenir un pet peut nous rendre grincheux, mal à l’aise, voire hargneux. C’est pourquoi il faut donner libre cours à vos pets, car cela peut améliorer votre humeur de manière significative !​