Je vis…..


Oui , je crois être encore en vie , mais….pffffff….Après hier , je suis K/O ! Pourtant j’ai bien et beaucoup dormi ,suis sorti un peu malgré le froid et la pluie ….(tout de même été dissuadé de monter au super-marché vu mon état ) …..

  Tout cela pour dire que je ne me connecte pas pour l’instant bien que j’en ai envie …..Comme nous sommes demain dimanche , peut-être repasserais je dans la nuit ….

Sinon , je vous souhaite une bonne soirée .

Publicités

Quand c’est fini …..çà recommence ! grrrr


   Encore un malaise !!!! Pfffff ras le bol …

Sans raison ( pas de souci particulier , pas fatigué ???) …Mais cette saleté a nécessité la prise d’un valium …..j’ espérais que çà allait s’arrêter sans drogue mais….

  Résultat : Pas sortis du tout ( même pas pour les cigarettes ! ) et un mal de tête ,comme d’habitude . 

Si je me couche maintenant , je ne dormirais pas  alors….

J’avais prévu mais…..


Je m’étais promis de monter faire quelques achats au super-marché  , mais un mal de tête  » carabiné  » et un temps froid et pluvieux m’en ont dissuadé  ! Résultat de recherche d'images pour "illustration magasins sous la pluie" Résultat , j’ai mangé des conserves , bahhh çà conserves les conserves …?

Ensuite , booof rien , la routine ….Vautré dans le canapé , j’ai regardé pour la xème fois   » la guerre des monde  » tiré du roman de H.G Wells …

Il y a une anecdote liée à ce roman / film :

En 1938, l’adaptation radiophonique par Orson Welles de La Guerre des mondes sur la radio américaine Columbia Broadcasting System (CBS) fit croire à un grand nombre d’auditeurs qu’une véritable invasion martienne avait lieu.

À l’époque, Orson Welles adaptait et mettait en scène des classiques de la littérature dans une émission intitulée Mercury Theater on the air, avec une troupe de théâtre. Alors qu’il souhaite adapter une œuvre de science-fiction, il choisit La Guerre des Mondes de l’écrivain Herbert George Wells (H. G. Wells).

La pièce était constituée d’une succession de flashs d’information, interviews, et reportages en direct. Orson Welles avait poussé au plus loin le réalisme de la mise en scène : bien qu’étant annoncé au début de la diffusion comme l’adaptation d’un livre, le programme débute par un bulletin météo, puis une séquence musicale brutalement interrompue par des brèves relatant d’étranges explosions sur Mars.

En écoutant l’enregistrement de cette pièce, on comprend aisément que des auditeurs arrivant en cours de programme aient pu paniquer et croire à une véritable invasion extra-terrestre : des personnes appelèrent la police, persuadées d’avoir vu des Martiens !
Le lendemain et durant plusieurs jours, les journaux firent écho de scènes de panique, même s’il est en réalité difficile d’étudier réellement leur ampleur1.

Orson Welles gagna en tout cas une popularité immédiate à Hollywood, ce qui lui permit de réaliser plusieurs films dont l’incontournable Citizen Kane.

 

Débordé …..


   Il m’en faut peu pour être débordé , j’admets  , mais là entre les démarches auprès de la C.A.F pour revoir mon A.P.L ,suite à l’augmentation du loyer , plus voir la banque ( pour la même chose ), toutes des choses dont j’ai horreur …Pourtant il va bien falloir que je m’y atèle ….

   Le temps  toujours au froid et à la pluie n’ incite pas à sortir non plus ….Là aussi , placards et frigo étant vides , il va pourtant falloir que j’aille faire quelques achats demain ….

Enfin , j’ai tout de même trouvé de quoi préparer un repas pour Manu ce mercredi  ( lentilles  » à ma façon »  ) comme il aime Résultat de recherche d'images pour "images plats de lentilles chaudes"

Allez : Quelques minutes de télé soporifiques et au lit …( toujours sans Fripon )

A plus

Portez vous bien….

F.

 

Le seigneur des anneaux….Ce dimanche soir…..Souvenirs


Personnages Seigneur des anneaux

  L’ai lu la trilogie de Tolkien , ce dimanche soir j’ai regardé une excellente adaptation du roman ( 1ère parie )

S’évader un peu fait du bien ….

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Le seigneur des anneaux images personnages"

 

Après un long prologue décrivant les Hobbits et leurs mœurs, le passé de la Terre du Milieu et un rapide résumé des aventures de Bilbon Saquet , le Livre I s’ouvre sur le cent onzième anniversaire de ce dernier, soixante années après les événements décrits dans Le Hobbit . Au cours de la réception, Bilbon s’éclipse grâce à l’invisibilité que lui confère son anneau magique et quitte Hobbitbourg , laissant tous ses biens, anneau compris, à son neveu et héritier désigné, Frodon Saquet . Dix-sept ans plus tard, leur vieil ami, le magicien Gandalf  le Gris  révèle à Frodon que son anneau est en réalité l’ Anneau unique  instrument du pouvoir de Sauron, le Seigneur Ténébreux, qui l’a perdu jadis ; s’il devait le retrouver, son pouvoir deviendrait insurmontable. Gandalf presse Frodon de quitter la Comté  qui n’est plus sûre pour lui, et de se mettre en route pour le refuge qu’est Fondcombe  la demeure d’Elrond le Semi Elfe.

Frodon vend sa demeure de Cul de Sac , dissimulant son départ sous le prétexte d’un déménagement au Pays de Bouc, à la lisière orientale de la Comté. Accompagné de son jardinier Sam Gamegie  et d’un jeune ami, Peregrin  Touque (Pippin), il échappe de justesse à plusieurs reprises aux Cavaliers Noirs , serviteurs de Sauron chargés de retrouver l’Anneau. Les trois compagnons atteignent le Pays de Bouc, à l’est de la Comté, où Merry se joint à eux, malgré la volonté de Frodon de ne pas exposer ses amis au danger. Les quatre hobbits poursuivent leur route vers l’est, échappant aux dangers de la Vieille Forêt  et des Hauts de Galgals  grâce à l’énigmatique Tom Bombadil . À Bree , ils font la connaissance de l’étrange Grands Pas , un ami de Gandalf, qui devient leur guide ; plus tard, il sera révélé qu’il s’agit d’Aragorn  fils d’Arathorn, héritier d’ Isildur. Les Cavaliers Noirs, toujours à leurs trousses, parviennent à blesser Frodon près du Mont Venteux , mais grâce à l’aide de l’Elfe Glorlfindel , il parvient à franchir le gué de Bruinen. Les Cavaliers, qui le suivent de près, sont emportés par une crue soudaine de la rivière, et Frodon s’évanouit.

Frodon se réveille au début du Livre II : il est à Fondcombe, où Elrond l’a soigné. Il y retrouve Bilbon et aperçoit Arwen , l’Étoile du Soir, fille d’Elrond et bien-aimée d’Aragorn. S’ensuit le Conseil d’Elrond , auquel assistent des représentants des principales races de la Terre du Milieu  (Elfes ,Nains  et Hommes). Gandalf leur apprend la trahison de Saroumane, son supérieur dans l’Ordre des Mages , qui recherche l’Unique pour lui-même. Après avoir examiné toutes les possibilités qui s’offrent à eux, les participants au Conseil décident que le seul moyen de vaincre Sauron est de détruire l’Anneau en l’amenant au cœur du Mordor , pays de Sauron, et en le jetant dans la lave des Crevasses du destin , là où il fut forgé. Frodon se déclare volontaire pour accomplir cette tâche, et une « Communauté de l’Anneau  » est formée pour l’accompagner et l’aider : elle comprend Frodon et ses trois compagnons hobbits, Gandalf, Aragorn, Boromir du Gondor, Gimli  le nain et  Legolas l’elfe.

  La compagnie voyage à travers l’Eregion déserte, mais échoue à franchir les Monts Brumeux par le col enneigé du Caradhras. Gandalf la conduit dans les mines de la Moria , ancienne cité naine désormais peuplée par des Gobelins, mais il tombe dans l’abîme en affrontant sur le pont de Khazad-dûm un Balrog  antique créature démoniaque responsable de la ruine de la Moria. La Communauté, désormais menée par Aragorn, quitte la Moria et entre dans le pays elfique de Lothlorien, gouverné par Celeborn  et Galadriel . Là, Frodon et Sam regardent dans le miroir de Galadriel et voient des visions du passé, du présent et d’un possible futur. Terrifié par l’Œil de Sauron, Frodon propose de remettre l’Anneau à Galadriel, mais celle-ci surmonte la tentation et refuse. Les Compagnons quittent la Lórien à bord de trois bateaux et descendent le grand fleuve Anduin  Arrivés à hauteur des chutes de Rauros, Boromir tente de s’emparer de l’Anneau, et la Communauté est attaquée par des Orques. Au milieu de cette confusion, Frodon et Sam partent seuls en direction du Mordor.

 

 

Absence …


  Ce fut une journée convenable ( si on considère que s’éveiller à 16 h amène une journée ! )…Là , je vais me tourner vers la télé et regarder  » Le seigneur des anneaux  » ( que j’ai lu il y a quelques temps de çà ) : J’avais beaucoup aimé ce roman de Tolkien ..Alors….Retour dans le domaine de l’imaginaire ….

Par contre , ce fichu P.C et internet me font toujours autant ch…. grrrr !

Peut-être à plus tard dans la nuit ?

Il faut savoir lire !


Celui qui a tué un homme qui n’a commis aucune violence sur terre, ni tué, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Celui qui sauve un seul innocent, c’est comme s’il avait sauvé l’humanité tout entière.

Tirée du Coran..

Il faut bien lire et comprendre : Je comprends ceci : L’homme qui a tué un homme qui n’avait jamais été violent ni tué ( qui était pacifique ) est autant à blâmer , à condamner que si il avait tué tous les hommes …A l’inverse , l’homme qui sauve un seul autre homme innocent est à féliciter honorer comme si il avait sauvée toute l’humanité….

C’est à méditer , montre l’importance de bien traduire et lire…