Retraites  » post -nazi  »


  Belgique: Pour avoir collaboré au régime nazi, l’Allemagne verse encore des pensions à 27 personnes

DIPLOMATIE ? !

  Ces retraites complémentaires garanties par Adolf Hitler en 1941 vont de 425 à 1275 euros par mois !

Publicités

 »Rolihahla  » ?


  Si je vous dis ( écris ) :  » Rolihahla  »  ,surnommé  » Madiba  »  qui signifie dans sa langue  » celui qui pose des problèmes  »)   savez vous de quoi  ou plutôt de qui il s’agit ?

   Ce monsieur  car c’est un homme , un grand homme  connu  est sorti de prison il y a environ 29 ans : Le 11 février 1990 exactement , après avoir passé 27 ans en prison !!

Allez : Voilà ce monsieur :

 

 

Bien sur : Nelson Mandela

    Nelson Mandela est mort le 5 décembre 2013, à l’âge de 95 ans. Un décès que de nombreux Sud-Africains redoutaient depuis de longs mois, l’ancien président ayant été hospitalisé à plusieurs reprises pour des problèmes pulmonaires, avant de finalement regagner son domicile, à Johannesburg. « Madiba » était dans un état critique depuis de longues semaines.

  Ce n’est pratiquement qu’après son décès que  le public découvre que Nelson n’a pas toujours été le prénom du héros Mandela :  C’est à l’âge de 9 ans que sa première enseignante a décrété que son nom serait désormais Nelson, sans qu’il n’ait  jamais su pourquoi.    

    Avant cela, le garçon se nommait Rolihlahla Mandela. Un prénom qui signifie « celui qui pose des problèmes ». Mais, tout au long de sa vie, l’ancien leader de la lutte anti-apartheid a toujours aimé se faire appeler « Madiba ». Du nom de son clan tribal.

Né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans l’est de l’Afrique du Sud. C’est dans une hutte circulaire que Rolihlahla a vu le jour. Une hutte qui existe toujours et à laquelle Nelson Mandela est resté attaché au cours de sa vie puisque il a fait construire une maison à cet emplacement. Nelson Mandela, qui a gardé du bétail dans ses jeunes années, n’était pas un Zoulou, mais il faisait partie de la dynastie des Thembu, il appartenait au clan Madiba. Son père était le chef du village, il a été forcé à l’exil par les autorités blanches, car il refusait de coopérer. Nelson Mandela avait du sang royal  parait il .

Quelques  » détails  » supplémentaires :  ( glanés ici et là ) :

1 ) Les femmes et enfants  :

  Si ,à cause des médias , on connait Winnie NomzamoWinnie Mandela sa dernière épouse , il faut savoir que Mandela a été marié 3 fois, et a eu de nombreuses aventures .

De ses différents mariages et  » aventures  » sont nés 6 enfants ( à ce qu’on sait officiellement ….) . 3 de ces enfants sont décédés, un dans un accident de voiture , un est mort du SIDA et un à l’âge de 9 mois …..

  2 ) La non- violence :

  Il ne s’agit pas de se laisser faire ou d’abandonner : il s’agit de lutter sans utiliser de violence.

      Gandhi disait :  » L’idée ne nous viendrait pas que la souris est clémente parce qu’elle se laisse dévorer par le chat  » il faut donc résister. Gandhi disait aussi :  » La non-violence sous sa forme active consiste en une bienveillance envers tout ce qui existe « 
Alors Nelson Mandela était-il non-violent ?
   Certainement quand il sortit de prison en 1990 et demanda à tous ceux qui avaient souffert de l’apartheid de ne pas se venger, mais au contraire, de construire une société harmonieuse où chacun avait droit au respect.     Certainement aussi , quand il décida qu’il était temps de discuter avec les blancs. Et dans les premiers temps, ses actions au sein de l’ANC étaient des actions non-violentes.
   Mais Nelson Mandela dira aussi :  » La résistance passive non-violente est efficace tant que notre adversaire adhère aux mêmes règles que nous. Mais si la manifestation pacifique ne rencontre que la violence, son efficacité prend fin.  » Et il créera en 1961 Umkkonto we Sizwe, la branche militaire de l’ANC, organisant notamment des sabotages à la bombe.
   Il décrivait le passage à la lutte armée comme un dernier recours .Mais , l’augmentation de la répression, les violences policières et de l’État, l’ amenèrent à penser / dire  que des années de lutte non violente contre l’apartheid n’ont apporté aucune avancée.
    Enfin , dans les années 80, il choisit de discuter avec les responsables de l’apartheid, il choisit à nouveau la voie pacifique et la prônera tout le reste de sa vie.

     Une fois devenu président d’Afrique du Sud, il prône la réconciliation nationale : pas de vengeance, que tout le monde se tendent la main pour construire une société plus juste.
    Après sa présidence, il deviendra un sage que le monde entier vient consulter : de nombreuses personnes le rencontrant seront frappées par sa bonté.
    Même dans la période où il aura participé à des actions militaires, Nelson Mandela aura toujours et à chaque instant défendu les droits de l’homme, la dignité de chacun et le nécessaire respect qui nous est dû. Jusqu’au bout , il se sera battu pour :

     » Une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie avec des chances égales.  » Nelson Mandela. ( belle utopie non ? ) 

Et voilà , encore un  » pavé  » que peu liront , mais peu importe , j’ai appris pas mal de chose ……….

 

 

 

 

 

??????


    Ça peut paraître dingue, mais il semble que seuls  10 groupes contrôlent l’intégralité de ce que nous consommons au quotidien.Que ça soit au supermarché, dans les grandes surfaces, les supérettes et même les épiceries du coin, on ne peut  pas y échapper. Malgré les centaines de marques différentes que nous connaissons , c’est en fait seulement 10 grandes multinationales qui se cachent derrière. C’est le très sérieux quotidien la Tribune qui le révèle via le site Reddit.

   L’industrie agroalimentaire est donc aujourd’hui un oligopole (marché où il y a un nombre très faible de vendeurs et un nombre important de clients).Qui sont les 10 groupes qui contrôlent ce que nous consommons ?

   :1). Kraft 2). Coca-Cola,3) PepsiCo 4). General Mills 5.) Kellog’s  6 ) Mars 7) Unilever 8 ) Johnson & Johnson 9 )  Procter & Gamble 10) Nestlé.

controle-marques

   Quelles conséquences pour nous consommateurs ? Que se passe-t-il lorsque très peu d’entreprises contrôlent la totalité d’un marché ?En plus de dépenser des millions, voire des milliards pour nous convaincre d’acheter de nouveaux produits (inutiles ?), ces multinationales ont un pouvoir de « lobbying » très fort . En clair, ils font pression auprès des politiques de notre gouvernement pour faire passer des lois en leur faveur  :       Exemple le plus connu, les O G M . Au moment où ce billet est écrit , ces grands groupes dépensent des millions d’euros pour éviter que l’étiquetage de tous les produits contenant des OGM soit obligatoire.

 

Pas de quoi en  » faire un fromage  » ?


650 ! C’est le nombre de saint-nectaire qui ont été dérobés en janvier 2018 dans la cave d’un producteur – affineur , à Murol  dans le Puy – de – Dôme ( pas très loin de là où je vis ) . Les voleurs sont repartis avec près d’une tonne de fromages , qu’ils avaient  » triés  » pour pouvoir être revendus directement sur les marchés ( seuls les saint -nectaires les plus affinés furent subtilisés ). 

Bien qu’elle habite à proximité de sa cave , la productrice n’a rien entendu ; idem pour  les trois affineurs installés dans la rue ….Il semblerait que le vol de ces fromages soit devenu un véritable fléau dans la région . ( Dans la seule commune de Murol , sur 7 producteurs  , 4 ont déjà été victimes de vol ) .

   Il faut savoir que le  » petites meules grises  » Nectaire sont faciles à écouler et particulièrement rentables : 28 à 30 euros le kilo  sur les marchés parisiens (ce qui fait le saint -nectaire à plus de 40 euros !)

  N.B : La légende veut que ce fromage était le préféré de Louis XIV !

  Le saint- nectaire est aujourd’hui la première A.O.C fermière de France tant en volume ( environ 6500 tonnes par an ) , qu’en nombre de producteurs fermiers ( 240 )

affinage

çà s’est passé il y a environ……


111ans :

   Le 17 décembre 1903, les frères Wibur et Orville Wright (36 et 32 ans) effectuent à tour de rôle quatre vols de quelques dizaines de mètres sur la plage de Kill Devil, à Kitty Hawk, en Caroline du Nord.
Les villageois témoins de ces modestes exploits ne se doutent pas qu’ils viennent d’assister à la naissance de l’aviation…

  Des expérimentateurs tenaces et discrets
     Un siècle plus tôt, des Français avaient réussi à s’élever dans le ciel à bord d’un engin plus léger que l’air, la « montgolfière ». Cette performance sans précédent avait eu peu de conséquences pratiques.
   En 1890, la machine volante du Français Clément Ader, l’une des premières à avoir été appelée « avion», vole à l’altitude de… quelques dizaines de centimètres (sur terrain plat ! ). Mais son inventeur ne réussit pas à « transformer» l’essai. Les frères Wright vont être plus chanceux et de leur premier essai date le véritable essor de l’aviation.
  Wilbur et Orville, fabricants de cycles passionnés de mécanique, tentent d’abord de développer le vol plané. Ils y échouent et sans se décourager entreprennent dans leur atelier Dayton (Ohio) la construction du Wright Flyer. Il s’agit d’un biplan de 274 kg, avec deux ailes parallèles de 12 mètres d’envergure.
  Après un premier essai raté et quelques réparations, ils se remettent aux commandes trois jours plus tard, à tour de rôle, malgré un fort vent de face. Et c’est enfin le succès avec un vol de 260 mètres en 59 secondes à 3 mètres au-dessus du sol…wright

 

Anecdote :

   En mémoire de ces deux pionniers de l’aviation, les studios Disney ont appelé Wilbur et Orville deux albatros des dessins animés Les Aventures de Bernard et Bianca et Bernard et Bianca au pays des kangourous  albatros Disney.
  En collaboration avec la cité de Kitty Hawk (États-Unis), ville où les frères Wright ont réalisé leur premier vol, la ville de Coulaines, en Sarthe, a édifié une réplique du hangar qui servit à la fabrication du Flyer pour le centenaire du premier vol de ce dernier. Ce hangar, situé sur le site sportif de la commune, sert au club sportif de roller.
  Les frères apparaissent dans le film Le Tour du monde en quatre-vingts jours de Frank Coraci.
  Un monument art déco péri morphe a été érigé en leur honneur en 1932 à Kill Devil Hills en Caroline du Nord, lieu du premier vol de 1903.
  Ils font partie des personnalités dont John Dos Passos a écrit une courte biographie, au sein de sa trilogie U.S.A.
Les frères Wright apparaissent dans une vidéos des Epic Rap Battles of History où ils affrontent les « Frères Mario et Luigi ».

C’était il y a environ 111 ans


Le 13 novembre 1907, à Coquainvilliers, près de Lisieux, Paul Cornu réussit à s’élever pour la première fois à bord d’un hélicoptère. Ce jour-là, il atteint l’altitude de… 1 mètre 50 en envol vertical libre !Hélicoptère 1

Une invention qui vient de loin :
Le mot hélicoptère aurait été forgé en 1861 par le vicomte Ponton d’Amécourt à partir du grec helix (spirale) et pteron (aile). Mais quatre siècles plus tôt, Léonard de Vinci en avait déjà pressenti le concept à en juger par certains de ses croquis.
 Louis Breguet, un jeune industriel de 27 ans, conçoit la première aile tournante. Il s’inspire non de Léonard de Vinci mais de Jules Verne, qui évoque cette technique dans le roman de science-fiction Robur le Conquérant.
  Le 29 septembre 1907, il fait un premier essai dans la cour de son usine, à Douai, avec son ami le professeur Charles Richet.
 Avec à son bord un certain Maurice Volumard, l’appareil, baptisé   » Gyroplane   » N°1, doté de quatre voilures tournantes de 8,10 mètres de diamètre et d’un moteur de 50 CV, atteint non sans mal l’altitude vertigineuse de 1,5 mètre  lol .

  Mais quatre techniciens ont soin de le maintenir en équilibre, ce qui altère la portée de l’exploit.
   Trois semaines plus tard arrive le tour de Paul Cornu, un simple mécanicien à la tête d’une petite entreprise normande.
   Son engin a une envergure de plus de 6 mètres. Il comporte à chaque extrémité un rotor ou hélice avec de grandes pales horizontales recouvertes de soie et de 6 mètres de diamètre. Ces rotors sont entraînés par un moteur de 24 CV.
  Après plusieurs essais, l’engin s’élève à 1,50 mètre au-dessus du sol en vol vertical libre avec son pilote, sans personne au sol pour le maintenir en équilibre… (  le frère de Paul Cornu, qui mettait le moteur en marche, a dû se cramponner au châssis et monter avec l’engin ! )
L’exploit marque la véritable naissance de l’hélicoptère.
  L’année suivante, Louis Breguet récidive avec le Gyroplane N°2, qui a l’avantage de pouvoir se diriger grâce à une voilure fixe planante et deux rotors inclinés sur l’avant. Il s’élève à plus de quatre mètres et parcourt une distance d’une centaine de mètres. Mais l’engin est peu après détruit dans son hangar par une tempête.
   Les hélicoptères vont attendre un peu avant de prendre réellement leur essor. C’est seulement à la fin des années 1920 qu’un ingénieur espagnol, Juan de la Cierva, apporte une amélioration décisive en introduisant les pales articulées et le vol contrôlé.
   Les hélicoptères prouveront leur utilité dans le transport de troupes et les interventions difficiles à partir de 1942, grâce à l’industriel américain d’origine russe Igor Sikorski.

 Comme chacun sait,  seront massivement utilisés pendant la guerre du Vietnam, dans les années 1970, et seront les véritables héros du film Apocalypse now de Francis Ford Coppola (1979).
  Au nombre d’environ 70.000, ils rendent aujourd’hui des services dans les liaisons entre aéroports et centre-ville, dans les opérations de sauvetage et dans le soutien logistique des militaires en opération.

Voler est il un crime lorsqu’on a faim ?


  En 2011, dans un supermarché de la banlieue de Gênes, au Nord de l’Italie. Un sans-abri ukrainien de 30 ans, Roman Ostriakov passe par la caisse, achète un paquet de  » gressins « … mais ressort avec, dans ses poches, deux morceaux de fromage et un paquet de saucisses. L’agent de sécurité du magasin l’arrête immédiatement.vol magasin

  C’est un gentil client zélé et bienveillant (j’ aime beaucoup ces gens-là !) qui l’a alerté sur le vol de Roman Ostriakov… Livré à la police, et rapidement présenté devant un juge, le jeune ukrainien est déjà connu pour avoir grignoté dans les supermarchés de la ville. Et cette fois, le tribunal décide de donner l’exemple.

   Six mois de prison et cent euros d’amende, pour un vol de quatre (petits) euros et sept (malheureux) centimes…

   Ce jugement a été confirmé à deux reprises mais Roman Ostriakov a continué à faire appel, jusqu’à ce que son cas soit soumis à l’appréciation de la Cour Suprême Italienne, qui vient d’annuler la peine de ce sans-abri ukrainien, officiellement pour vice de forme. Ostriakov a été jugé pour vol, mais la Cour a considéré qu’il aurait dû l’être pour tentative de vol car il n’a pas cherché à s’enfuir et n’avait pas quitté l’enceinte du supermarché lorsqu’il a été pris par la sécurité…

  En tous les cas c’est la version officielle. Mais les vraies motivations de la Cour sont ailleurs.: Si Ostriakov a essayé de voler, écrivent les juges de la Cour Suprême, c’est parce qu’il était affamé .

   C’était pour répondre à un besoin immédiat, et dans ce contexte « voler n’est pas un crime » pour les juges. « Le droit à la survie l’emporte sur la propriété ».

   Autre commentaire : celui du président de la Cour de cassation qui rappelle que « dans un pays civilisé, même le pire des hommes ne doit pas mourir de faim ».

Une décision saluée par l’éditorialiste du quotidien, La Stampa , qui ajoute que «chaque jour, en Italie, 615 personnes passent en dessous du seuil de pauvreté et que chaque année, en moyenne, un Italien gaspille 20 kilos de nourriture par négligence, par oubli, ou tout simplement parce qu’il n’a plus faim ».

Le pacte du May Flower …


Contenu :

   Le document original a été perdu, mais la transcription qu’en a donné William Bradford dans son journal est généralement reçue comme très fidèle. Le manuscrit de Bradford est aujourd’hui conservé dans un coffre-fort de la bibliothèque d’État du Massachusetts. La transcription de Bradford est la suivante :
« Au nom de Dieu, amen. Nous soussignés, loyaux sujets de notre respecté souverain Jacques, par la grâce de Dieu Roi de Grande-Bretagne, de France et d’Irlande, défenseur de la foi, etc ».
« Ayant entrepris, pour la gloire de Dieu, pour la propagation de la foi chrétienne, et l’honneur de notre roi et de notre pays, un voyage pour implanter la Première Colonie dans les régions septentrionales de Virginie, par la présente, nous convenons solennellement ensemble, devant Dieu et devant chacun d’entre nous, de nous constituer en un corps politique civil, pour notre administration et sauvegarde et par delà, aux fins susdites ; et en vertu de cela de nous conformer, de décider et de concevoir à l’occasion des lois, ordonnances, actes, décrets et obligations, aussi justes et équitables qu’il semblera à propos et convenable d’adopter pour le bien public de la Colonie, et auxquelles nous promettons toute la soumission et l’obéissance requises. En témoignage de quoi nous avons ci-dessous apposés nos noms à Cape Cod, ce 11 novembre de la quatrième année du règne de notre souverain seigneur Jacques, dix-huitième roi d’Angleterre, de France et d’Irlande, et cinquante-quatrième roi d’Écosse. Anno Domini 1620. « 

Le L.S.D !


Le chimiste suisse  Albert Hofmann  (né en 1906 , décédé en 2008  je crois) a découvert par hasard en 1943 , ce qui allait devenir l’une des substances les plus hallucinogènes ( symbolique des années  » hippies  » ) : Le L.S.D !

   C’est alors qu’il travaillait sous l’autorité de A.Stoll  , cherchant à synthétiser un stimulant circulaire à partir d’ergot de seigle  ? ( pour le compte du laboratoire Sandoz ) , qu’il absorba par accident  une substance qu’il venait de mettre au point …..S’ensuivirent plusieurs heures d’hallucinations vivement  » colorées  » ( on peut dire  » psychédéliques  » ) .

 

  Consciencieux , il décida de retenter l’expérience ! Mais cette fois ci en consignant tous les effets ressentis ……… Le L.S.D fut dans un premier temps utilisé pour des traitements destinés aux malades psychiatriques …..Puis fut adopté comme drogue  » récréative  »  jusqu’à son interdiction dans les années 60 ..

Hofmann 

Pourquoi le coq = La France ?


coq gauloisGrrrrrrrrrrrr! Impossible d’insérer une image ici => je mets ce billet sur mon autre blog !

 

Il est partout. À chaque événement sportif, on l’aperçoit toujours brandi avec fierté sur des banderoles colorées. Si vous demandez à un étranger d’associer un animal à la France, c’est certainement lui qu’il nommera. Mais, pourquoi le coq occupe-t-il une place si importante dans notre pays ? Comment en est-il devenu l’emblème national ?

   La faute aux Gaulois?
Le coq n’a jamais été reconnu comme l’emblème officiel de la France. En effet, les trois emblèmes officiels sont le drapeau français, La Marseillaise et la devise « Liberté, égalité, fraternité ». Pourtant, le coq est omniprésent.

  En réalité, tout serait parti d’un jeu de mots. Durant l’Antiquité, les Romains avaient pour habitude de désigner les Gaulois par le mot « gallus », qui signifie « coq » en latin. En les nommant ainsi, les Romains ne voyaient pas les Gaulois comme des êtres bruyants et prétentieux, mais plutôt comme des hommes courageux et intelligents. C’est d’ailleurs ce côté de l’animal que les Français n’hésiteront pas à mettre en avant lorsque leurs ennemis se moqueront d’eux en les traitant de coqs.

   Ce n’est que plus tard, pendant la Révolution française, que le coq prendra toute son ampleur suite à la suppression de la fleur de lys, emblème royal. Par ailleurs, Napoléon tentera d’y substituer l’aigle, animal plus noble selon lui, mais sans succès.