Pour moi !!!!


Parce que j’aime , je découvre ; c’est tout ……

 

Les Paroles :

Ils sont marrants cette année
C’est difficile de deviner dès la rentrée
Lequel se fera arrêter pour les scoots qu’il aura piqué
Lequel sera incarcéré pour avoir trop dealé

Moi en bon prof, chuis préparé
Un peu de maths et de français,
du Kick-boxing du Karaté
Tant pis pour la géographie
ce qu’ils connaissent de l’Italie
C’est juste vaguement les spaghetti et Rocco Sifredi

Le programme de cette année
En français faudrait arriver à lire
tout un livre en entier
Mais même Dan Brown et Marc Lévy
y a plus d’cent mots d’vocabulaire
On sera toujours à lire la préface
même après l’hiver

 

 

 

Et mon voisin en me voyant me dira
« Bandes de fainéants, alors vous êtes déjà rentré, vous savez pas c’que c’est d’bosser,
avec vos semaines de 20h,
vous bossez bien moins qu’un facteur,
et dire que je paye pour vos congés,
et pis vous êtes même pas bronzé ! »
Cent copies à corriger, 2/3 Prozac, 8 cafés,
Mais j’l’entends quand même dire d’en bas
« Et j’compte même pas la sécurité d’l’emploi ».

çui aux lunettes, c’est mon surdoué
Il sait écrire son nom sans fautes, il sait compter, wow !
Bah, c’est pas mal pour un 3ème, il faut savoir s’en contenter
C’est clair qu’un intello pareil, il va se faire racketter

35 élèves, cette année,
J’leur ai d’mandé c’qu’ils voulaient faire comme métier
J’ai 10 Zidane, 15 Amel Bent et 9 Bouba,
Un original qui veut faire vigile et avocat.
Il a dû voir chez Courbet
Que c’était pas mal d’être avocat si jamais t’allais en prison.
Ils croient tous qu’ils auront leur brevet en regardant l’Île de la Tentation
Merci pour tout ce que fait pour eux la télévision.

Et mon voisin, le même qu’hier, me dira :
« Bande de fonctionnaires,
alors vous êtes déjà rentré,
vous savez pas ce que c’est de bosser,
avec vos semaines de 20 heures,
vous bossez moins qu’un contrôleur,
et dire que je paie pour mon gamin,
il a redoublé son CE1″
Vite les bulletins à remplir, 2/3 Prozac, et 8 kirs,
Mais j’l’entends quand même dire d’en bas
« Et j’compte même pas la sécurité d’l’emploi ».

Les directives du ministère
Nous imposent d’faire des réunions plus régulières
On en fait même pour planifier les prochaines réunions
Ou pour décider de c’qu’on peut donner
sans risques comme sanctions

Fini les notes, de temps en temps
Faut juste leur envoyer des sms d’encouragement
L’évaluation c’est pas toi qui la fais, eux y’t’disent si t’es cool.
J’préfère quand même qu’ils me donnent des notes plutôt que des coups de boule

Impossible de les faire redoubler
Les pauvres chéris faut surtout pas les perturber
Les programmes faut les simplifier y a trop d’leçons ça les assomme
Ils ont même proposé de donner le bac avec la prochaine Playstation

Et mon voisin, vous l’connaissez, me dira
« Bande de surpayés,
vous foutez rien de la journée,
vous devez pas être fatigué,
avec vos s’maines de 20 heures,
vous bossez bien moins qu’un chômeur,
et pis pas d’chef et pas d’rend’ment,
c’est pas pour c’que vous faites vraiment »
Vite les parents à rencontrer, 2/3 Prozac, 8 Grand Marnier

Et vu leur investissement,
l’année prochaine ira pas en s’arrangeant
Faudra p’t’être songer à les adopter
V’nir les lever l’ matin, le soir les coucher
Et p’t’être dormir à leur place pour qu’ils restent éveillés en classe

La prof de gym n’est pas venue,
s’est faite agresser dans la rue,
mais bon ils l’avaient avertie,
ils veulent pas d’sport avant midi,
ils peuvent d’jà pas fumer en classe,
et ça déjà c’est dégueulasse,
Entre chaque cours une bière et un joint,
c’est quand même pas de gros besoins…

Cette fois-ci c’est décidé,
mes gosses iront dans le privé,
j’ai beau r’garder à deux fois,
j’la vois pas tant qu’ça, la sécurité d’l’emploi.

Publicités

 » mon père était…. »


Paroles de Mon Père Etait Tellement De Gauche
Mon Père Etait Tellement De Gauche

On ne choisit pas son enfance, on m’a pas laissé être droitier
Mon père m’emmenait jamais au square mais au réunion de comité
Mon père était tellement de gauche qu’on habitait rue Jean Jaurès
En face du square Maurice Thorez avant d’aller vivre à Montrouge

On a été en U.R.S.S. l’hiver , les pays de l’est c’est mieux l’hiver
On voit bien mieux les bâtiments, les nuances de gris ça flashent sur le blanc

Devant la statue de Lenine, pour nous c’était le grand frisson
Moins 24 c’était pas terrible et les chapkas étaient en option
Mon père était tellement de gauche que quand est tombé le mur de Berlin
Il est parti chez casto pour acheter des parpaings.

On mangeait des Lenin’s burger, fallait vraiment faire attention
Il y avait du choux une pomme de terre, la viande elle était en option
On achetait du coca Kolkose, approuvé par le comité
Ça devait soigner la silicose, on s’en servait pour désherber
On regardait pas la contrebande, on regardait pas la corruption
La Sibérie c’était disneyland, le discernement en option.

Mon père était tellement de gauche qu’à son mariage dans l’eglise
On chantait l’internationale, les femmes portaient des faux cils
Mon père était tellement de gauche, on a eu tout pleins d’accident
Il refusait la priorité à droite systématiquement.

Les copains se foutaient de moi tout le temps, car à l’école au premier rang
J’avais mes lunettes de Brejnev et le dentier d’un Tupolev
Mon père était tellement de gauche, qu’en 81 il croyait que ça changerait
Je crois même qu’il en rêvait en 2002 en allant voter
Et même si tout ce que je raconte n’est pas tout à fait vrai
Le socialisme comme paradis nous on y croyait
Mon père était tellement de gauche, que lorsqu’il est parti
La gauche est partie avec lui.

Le « bon heurt « 


Madame,

Où courez vous dans le silence femme dans rue

Du tohu-bohu de la rue  ?

Madame ?

Tu vas retrouver ton amant 

Pendant que ton mari travaille 

Madame ? 

Le bonheur , çà vaut pas trois mailles

Madame ?

Aussitôt là , il faut qu’il s’en aille …

Alors…..

Madame ? 

Où courez vous dans le vacarme 

Et le silence du devoir ..

Madame ? 

Tu vas retrouver ton mari 

Pendant que l’Autre fait la pause …

Madame?

Le bonheur ça n’est pas grand – chose

Madame ?

Ce n’est que du chagrin qui se repose coeur triste

Alors…

Il ne faut pas le réveiller

Le bonheur………

QU’ EST CE QUE C’ EST ?

 

Léo Ferré…

 

La vie….( en  » compensation  » de  » la faucheuse  » )


 

La vie est une fleur qui s’épanouit lentement
Un à un ouvre ses pétales, éclatante de beauté
Puis doucement s’éteint et se fane.
Les gouttes de rosée viennent caresser le bourgeon
Recroquevillé tel un fœtus.
Puis dans un cri s’arrache du ventre de la terre,
Sa mère nourricière.
Dans l’éclat du petit matin hésite, tremblante et s’ouvre,
Réchauffée par la lumière et les premiers rayons du soleil.
Bercée tendrement par la douceur du vent printanier
Laissant couler les dernières larmes de pluie
Sur sa robe encore froissée.
Protégée par sa fragilité et sa beauté éphémère
Comme l’enfant, petit être naïf et innocent                       enfant fleur
Frêle, émerveillée, lentement se redresse et grandit
Découvre la vie, s’émerveille et s’épanouit
Puis rebelle, tête haute brave les forces et les tempêtes
Adulte, trace son chemin, se résigne
Accepte son destin
Lentement regarde sa vie,
S’accroche au passé
Mais l’avenir défile droit devant
Et paisible elle s’éteint
Epargnée par sa fragile nature
Des agressions qui auraient pu l’anéantir.
La main innocente qui arrache la beauté de cette fleur
Ou la haine qui l’écrase de sa botte
Douloureusement se replie et se recroqueville
Dans une pluie, verse ses larmes fécondes
Nourrit la terre de sa source.

 

Quelques mots……….


Sans grand intérêt comme souvent :

 Je me suis éveillé tard comme d’habitude , mais j’ai été surpris  par le fait qu’il faisait déjà ( encore ? ) noir ! En fait , le ciel était noir parce que l’orage était là accompagné d’une sensation de chaleur « lourde « orageux  . Et moi , mon épilepsie et l’orage ne font pas bon ménage ….Le malaise était proche  ,le mal de tête déjà présent………bref , j’ai pris mon traitement illico presto et me suis décontracté au maximum ..

Puis , la pluie est venue rafraîchissant un peu l’atmosphère  oufff . Je suis donc sorti , acheté mes clops plus quelques courses à mon ancien magasin ….( de quoi survivre quelques jours ) .

Emmanuel m’a aussi envoyé un S.M.S : Il a acheté un cadeau de ma part cadeau( que je lui paierais bien sur ) pour le Noël de ma petite Camille …..Je ne me souviens plus de ce qu’est ce cadeau , mais le prix :30 euros ! pfffff  . Voilà si on ajoute un peu de ménage et la télé en permanence  , ce fut tout . Passionnant  n’est pas …..Et je présume que ce dimanche sera du même genre……..

Mercredi oblige…..


    J’avais  » zappé  » le fait que nous sommes mercredi !Ce qui implique que je dois me coucher moins tard qu’à l’habitude pour être ( en apparence ) frais et dispo à l’arrivée d’Emmanuel ..

Son repas et pratiquement prêt : Ce sera du veau  » à la casserole  »  ( et  » à ma façon  » lol ) accompagné de petits pois et pommes de terre ….Je sais qu’il aime çà …..plat

Un morceau de fromage , un yaourt et un café , ce sera bon pour une semaine …..

  Par contre , je vais ranger ( cacher ) quelques papiers ,documents qui attendent que je m’en occupe depuis un moment , sinon il va râler !

  Voilà, à ce soir si vous le voulez bien ( et si ce fichu P.C le veut bien aussi lol )

Souvenirs….


  Ces derniers jours ( comme si c’étaient les derniers de ma vie ….) ; je range , trie , jette , garde …Des objets devenus inutiles ( inutilisables ) , j’en garde certains car ils sont importants pour moi ,même si inutiles ( comme la cafetière ancienne de ma chère grand- mère ) , mais j’en jette beaucoup …..c’est ainsi que je retrouve dans le fouillis de papiers gardés de vieux écrits , souvent semblants de poésies de mon  » cru  » . La naïveté était déjà bien ancrée en moi  à cette époque . La preuve 😦 je devais avoir 14 / 15 ans !)

    » Ma fiancée  » 

 Au tout début de la semaine ,

Elle arrive comme une aubaine .

Il fait très beau, c’est merveilleux 

Le ciel est bleu comme ses yeux.

La vie est rose en ce dimanche 

Et sur ses lèvres , je me penche .

Lui donnant un tendre baiser 

Qui la fait presque chavirer …

C’est évident, elle est très belle 

Et tous les autres sont fous d’elle ,

Mais je suis son premier Amour 

Et le resterai pour toujours.

C’est de moi qu’elle s’est éprise ,

De sa présence je me grise ,

Quand j’entends son rire joyeux

Près d’elle enfin je suis heureux .

Et lorsque nous sommes ensemble,

Bouleversé, parfois , j’en tremble ,

C’est merveilleux ,tout ce bonheur ,

Tout le plaisir est dans mon cœur .

écoliersenfant écrivant

 

 

 

Une lueur dans l’obscurité de son âme ….


    Il est là …

   Seul, assis dans son canapé pourri  ,

     perdu  dans ses  noires pensées ,

    regardant distraitement la télé …

    Quand , soudain , la sonnerie de l’entrée retentit ….

Qu’est ce que çà peut être à cette heure ?  Pas un  » démarcheur , emmerdeur  »  ? 

Il s’extirpe tout de même du canapé  pour aller ouvrir …

  Peut-être est ce la voisine du dessous ? Celle qui passe parfois  pour demander si il peut lui prêter un peu de café  ou autre babiole ….

Mais, non: Lorsqu’il ouvre , un mot jaillit :  » surprise « !  : Elle est là , un magnifique sourire aux lèvresfillette et lui  » saute  » dans les bras , et lui donne un énorme baiser /câlin….

C’est sa petite fille ! Accompagnée de ses parents qui passaient dans le quartier , elle leurs a demandé pour monter voir son  » pappy  » .

Camille ,Camille qui a les yeux qui brillent ….Pose un tas de questions comme :  » çà va toi ? T’as mangé déjà ? « 

Quand il lui réponds « non et toi ?  »  , elle lance  un  » non , on mangera en rentrant , papa a acheté une pizza  , mais j’ai faim là !  » 

Lui , lui dit  » tu veux manger quelque chose maintenant ?  »  

 » Ben oui , j’veux bien , t’as quoi ?  » ( sous l’oueil réprobateur de ses parents ) …Il lui propose un Yaourt , la laisse choisir , elle le mange tout en parlant de chose et d’autre fillette au yaourt…..Le yaourt fini , elle lance  » Ben , j’ai encore faim !  » . A nouveau , il lui demande ce qu’elle aimerait …. » Ben du fromage , t’en as ?  » …. » Bien sur  » dit il en ouvrant le réfrigérateur  ,  » regardes et dit moi ?  » ,  » çà  » dit elle en montrant une sorte de Bonbel . Le couteau à la main , il lui propose un morceau , mais elle déplace le couteau pour en avoir plus , puis , refusant le pain proposé , elle mange le fromage assise sur le canapé ( après avoir mis les dessins animés à la télé  ) et lui dit  » ben vient  à côté de  moi pappy !  » Bien sur , il obéit ( les parents ne paraissent plus être présents , ne disent rien , n’interviennent pas  : Il le laissent savourer l’instant ) . La miss commente , explique les dessins animés : Elle sait qu’il n’y connaît plus rien ……

Environ une heure après, ses parents lui disent  » Allez Camille , mets ton manteau , on s’en va  »  , elle :  » Déjà ?  » ……

Il l’aide à enfiler son manteau , échange un nouveau bisou /câlin  et la repose sur le sol . Les accompagne  jusqu’au bas de l’escalier  où la petite lui lance un  » à bientôt , bonne nuit pappy » 

  Ce n’est rien ,penseront certains , mais pour lui ces instants sont importants : Il lui ont mis du  » baume au cœur « ……..