Ce blog est NOIR

Archives de janvier, 2016

Je dors…..satisfait…….


  Ben oui , satisfait parce que j’ai retrouvé une grande partie de mes connexions et que le cap de mon anniversaire est  presque passé ( ne reste que l’appel , ou la visite de Manu ce dimanche ; ce serait un beau cadeau si ils venaient avec Camille  ) …..Même si Emmanuel m’a déjà demandé  tout de go ce que je voulais pour mon anniversaire  et que je lui ai répondu que je ne souhaitais rien recevoir ….

Surement aussi un mail  éventuel de ma soeur et….possible mais???? un appel ou une carte de mes parents …..

 P.S : Moi , je vais m’offrir un passage fort probable chez le coiffeur la semaine prochaine  » Offrir  » n’est peut-être pas le terme qui convient car c’est plus un passage obligé  . Pas pour satisfaire aux conventions , mais parce que , à cette longueur , lorsque je me coiffe beaucoup de cheveux restent sur le peigne…..

Bon dimanche à vous qui passerez ,à ce soir probablement , fort probablement ……Comme  » çà  » à l’air de fonctionner , j’essaierais de visiter les blogs que j’aime …..

 


La vieille………..


Les paroles :

C’est pas demain, demain, la vieille
Que tu reverras tes garçons
Qui sont partis de ta maison

Sixième étage, vue sur la cour
Pour les sourires et pour l’amour
Il fallait repasser la veille
Tant et tant d’années ont passé
Nous avons oublié la vieille
La vie était une merveille
Et comme les autres entre deux âges
J’ai perdu mon livre d’images
Alors… commença le passéJe ne sais pas pourquoi
Ce soir
Je me demande
Dans quel jardin tu dors
La vieille au bout de ton voyage
Dans quel jardin tu dors
Sous quel paysage
Ma vieille ma pauvre douce…Julien est chasseur en Afrique
Pierre je ne sais quoi en Amérique
On s’écrivait de temps en temps
Je crois qu’ils en ont fait de belles
Et moi, moi il y a beau temps
Que je n’ai plus de mes nouvelles
J’ai eu des femmes et des idées
La chance à mon cou s’est pendue
Elles m’ont suivi, elles m’ont quitté
J’ai fait la guerre, je l’ai perdue
Longtemps j’ai eu de l’insolence
Et puis… je vieillis en silenceJe ne sais pas pourquoi
Ce soir
Je me demande
Dans quel jardin tu dors
La vieille au bout de ton voyage
Dans quel jardin tu dors
Sous quel paysage
Ma vieille ma pauvre douce…On ne sait pas pourquoi
Un soir
Dans une chambre
On n’a plus l’habitude
Alors soudain le coeœur s’étonne
De cette solitude
Qui vient comme l’automne
Ma vieille ma mère ma douce…

Image

Ne pas fumer = Faire des économies ?



 » Hotel California  » revu..à capella


Surtout le gars en rouge !


çà se passe dans ma région …..


Insolite : la seconde vie des cabines téléphoniques auvergnates reconverties en bibliothèques

D’ici fin 2017, aucune des 1422 cabines téléphoniques que compte encore l’Auvergne ne servira plus à téléphoner. Mais elles ne disparaîtront pas forcément du paysage. Certaines sont ainsi déjà converties en bibliothèques libre-service, appelées « boites à lire ».

À Clermont-Ferrand, deux cabines téléphoniques ont déjà été transformées pour accueillir des livres. Chacun peut y prendre ou déposer des ouvrages librement. © France 3 Auvergne

© France 3 Auvergne À Clermont-Ferrand, deux cabines téléphoniques ont déjà été transformées pour accueillir des livres. Chacun peut y prendre ou déposer des ouvrages librement.

Un article de la loi Macron, publiée le 10 juillet dernier, libère Orange de la gestion des cabines téléphoniques en France. Conséquence : celles-ci devrait toutes être mises hors-ligne d’ici fin 2017. Comme en Auvergne, qui comptait en octobre 2015, encore 1422 cabines.

Mais si elles ne permettrons plus de passer des coups de fils, ces petites structures métalliques ne disparaitront pas partout. Car certaines communes d’Auvergne leur ont déjà trouvé une nouvelle utilité, celle d’accueillir des bibliothèques libre-service. 

Différents projets sont en cours en Auvergne, comme à Vinzelles (Puy-de-Dôme), où la cabine sera également équipée d’une borne wifi, déplacée et décorée par les jeunes du village.

« En 2014, il y a 17 secondes de communication » dans la cabine du Crest, comme le précise le maire de cette commune.  » La commission culture de la commune souhaiterait y installer une sorte de bibliothèque où les gens pourrait librement déposer et retirer des livres,  » explique-t-il.

Il n’y a pas qu’en France que les cabines téléphoniques sont désormais inutiles. Très loin de l’Auvergne, à New-York, les bornes téléphoniques sont en train d’être remplacées par des bornes wifi (Le Monde).


Stop….


  Pour cette nuit :Je quitte si je veux être apte à faire ce qu’il faudrait que je fasse ce mardi  en urgence ….

  A ce soir probablement …..

 


Il faut aimer les chats …..



Je découvre encore !


Après tant d’années à écouter Mr Brel , je découvre encore certaines de ces chansons  comme :

Se tiennent par la main
Et marchent en silence
Dans ces villes éteintes

Que le crachin balance
Le sol que leur pas
Pas à pas fredonné
Ils marchent en silence
Les désespérés Ils ont brûlés leurs ailes
Ils ont perdu leurs branches
Tellement naufragés
Que la mort paraît blanche
Ils reviennent d’amour
Ils se sont réveillés
Ils marchent en silence
Les désespérés Et je sais leur chemin
Pour l’avoir cheminé
Déjà plus de cent fois
Cent fois plus qu’à moitié
Moins vieux ou plus meurtris
Ils vont terminer
Partent en silence
Les désespérés Lente sous le pont
L’eau est douce et profonde
Voici la bonne hôtesse
Voici la fin du monde
Ils pleurent leurs prénoms
Comme de jeunes mariés
Ils fondent en silence
Les désespérés Que se lève celui
Qui leur lance la pierre
Il ne sait de l’amour
Que le verbe s’aimer
Sur le pont il n’est plus rien
Qu’une brume légère
Ça s’oublie en silence
Ceux qui ont espéré

 

La vidéo /musique:

 


Image

Derrières ces conteneurs se cache un incroyable appartement!


 

Derrières ces conteneurs se cache un incroyable appartement

 

Dans la campagne canadienne se cache un véritable trésor immobilier. © Japhet Alvarez/ S7vn Photography

Joseph Dupuis en avait marre de payer un loyer trop élevé en ville. Il a donc décidé de construire lui-même son petit coin de paradis… en récupérant trois conteneurs de bateaux.

Joseph Dupuis ne supportait plus les bruits de la ville d’Ottawa, au Canada. A 26 ans, il a décidé de tourner la page en achetant trois conteneurs de bateaux qu’il a entièrement aménagés, afin de se créer un studio de 35 m², dans la forêt canadienne. Son petit studio, alimenté par 9 panneaux solaires, en rase campagne canadienne est aujourd’hui à vendre pour un peu moins de 40 000 €. Un prix à peine plus élevé que celui de sa fabrication. 

 

Dans la campagne canadienne se cache un véritable trésor immobilier. © Japhet Alvarez/ S7vn Photography

 


antimilitariste…


<<Qu’un homme puisse prendre plaisir à marcher au rythme d’une fanfare militaire, suffit à me le rendre méprisable. »

Albert Einstein einstein