Les secrets de  » Mein Kampf  »…..


Un documentaire historique sur le manifeste autobiographique écrit par Hitler :

Aujourd’hui, il est toujours disponible dans les bibliothèques, sur Internet, dans les universités et même dans les librairies du monde entier, mais une grande partie de l’histoire est maintenant oubliée.

Ce documentaire plonge profondément dans le tristement célèbre plan du mal c’est de sombres secrets et révèle comment ce livre a été écrit et son impact sur le monde.

00:00 Les secrets de Mein Kampf (en français   » Mon combat   »)

04:10 Novembre 1918, le commencement

07:05 Putsch de la Brasserie

10:01 La détention d’Hitler

13:24 La rédaction de Mein Kampf

15:29 La lutte des races

17:03 Fin 1924, Hitler sort de prison et publie son livre

22:22 1933, Hitler est nommé chancelier

22:46 La propagande

29:13 L’ennemi impitoyable du peuple allemand : LA FRANCE

31:43 Mein Kampf édition Fernand Sorlot

42:21 L’Europe est au bord de la guerre

44:31 L’Allemagne attaque la Pologne et une partie de l’Europe

47:37 Une partie de la France nazifiée

50:25 L’Allemagne accumule les défaites

52:19 Mein Kampf devient un Long-Seller

La vidéo :

(en français  » Mon combat  »)

Les commentaires ne sont pas utiles ni nécessaires surtout pas les  »like »’ !, j’écris maintenant pour moi d’abord (mais je les laisse   »ouverts   » car ne serait -ce qu’un petit  » mot  » , çà fait toujours plaisir )

Les Strandbeests de Theo Jansen deviennent volantes…


(Le mécanisme de Jansen est un mécanisme à jambes  plan conçu par le sculpteur cinétique Theo Jansen en 1991 afin de simuler un mouvement de marche régulier. Jansen utilisa son mécanisme dans une variété de sculptures cinétiques qui sont connues sous le nom de Strandbeesten (bêtes de plage en néerlandais) .

Le célèbre sculpteur cinétique Theo Jansen ne cesse de faire évoluer ses Strandbeests si bien que désormais elles prennent leur envol.

Des animaux sculpturaux animés par le vent, constituant toute une ménagerie que l’artiste fait croitre depuis 1990.

Les-Strandbeests-de-Theo-Jansen-deviennent-volantes-video

Lâchées sur le sable et portées par la brise, ses créatures mécaniques semblent évoluer en toute liberté sur les plages des Pays Bas.

Theo Jansen

Theo Jansen ?

a récemment mis en ligne une compilation de ses dernières œuvres mécaniques, une compilation intitulée Strandbeest Evolution 2021, montrant ses êtres cinétiques fouler le sable de la plage mais aussi décoller comme de gros insectes

Quelques Strandbeests de Theo Jansen en quête de liberté, en vidéo:

Un commentaire est toujours le bien venu , mais PAS LES  »LIKES » qui , même si en anglais  » like  » signifie  » aimer » , ne signifient absolument RIEN !

Stephen King :  » La maison sur le lac »


Ce soi,: Télé ! ( J’ai lu TOUS LES ROMANS et tous adorés alors…..)

Après la mort soudaine de sa femme, Mike Noonan, auteur de romans à succès, décide de se retirer dans leur chalet du Maine, au bord d’un lac. Effondré, il ne parvient pas à surmonter sa douleur et souffre du syndrome de la page blanche. Alors qu’il est retiré du monde, il reçoit la visite d’étranges fantômes semblant tout droit sortis de ses pires cauchemars. Il comprend peu à peu que sa femme disparue tente d’établir le contact avec lui. Il fait aussi la connaissance de Mattie, veuve, et de sa fillette, âgée de 3 ans. La jeune femme est au beau milieu d’une bataille juridique pour la garde de Kyra…

_____________________________________________________________________

Les commentaires ne sont absolument pas utiles ni nécessaires et SURTOUT PAS LES  » like » .Maintenant ,j’écris pour moi d’abord (mais je les laisse » ouverts » au cas où)

Maintenant : Télé….


Avec ce polar de commande, Eastwood, au sommet de sa gloire de cinéaste, filme en creux sa conception idéale du pouvoir : briller dans l’ombre, tacler les arrogants et les salauds :
Vieux monte-en-l’air, Luther Whitney (Clint Eastwood) fait un casse dans la résidence d’un milliardaire, Walter Sullivan. Sur place, il assiste au meurtre de la jeune épouse de Sullivan par les services de sécurité de son amant Alan Richmont (Gene Hackman), président des Etats-Unis en exercice. Qui tente bien vite de mettre son crime sur le dos du cambrioleur… « Les Pleins Pouvoirs » est un bon révélateur du prestige acquis par le cinéaste au début des années 1990 – les oscars d’ » Impitoyable  » (1992) et le succès de  » Sur la route de Madison  » (1995) expliquent ce surcroît de considération.


Pouvoir, soubassements, morale :

Détentrice des droits du livre éponyme de David Baldacci (un carton), la Warner lui propose l’adaptation écrite par William Goldman ( » les Hommes du président  »,  » Misery  »). Eastwood, qui ne touche généralement pas une ligne des scénarios qu’il tourne, exigera cette fois une nouvelle fin, écrite en catastrophe (ça se voit d’ailleurs un peu). Rien qui n’entrave toutefois la pertinence du regard posé par le film sur le cœur du sujet : le pouvoir, ses soubassements, sa morale, que se disputent deux parties clandestines. D’un côté, le président Richmont déploie sa perversité dans l’ombre des institutions (c’est un hybride entre Clinton et Nixon, en pire) ; de l’autre, Whitney, vieil outsider anarchiste, rétablit la vérité, rend les coups, façon justicière de l’ombre (plus il est discret, plus il frappe juste et fort).


On devine pourquoi Eastwood tenait à interpréter cette version héroïsée de lui-même (la Warner l’a surtout approché pour réaliser le film). Cousin narquois et délibérément middle class de Cary Grant dans  » la Main au collet  », Whitney s’affirme comme un double idéalisé de l’acteur-réalisateur de  » Million Dollar Baby  », dont il partage les mêmes préférences esthétiques : il trouve dans la modestie, la dérision et surtout l’art délicat de l’effacement une manière de noblesse ultime. Pas étonnant que les premières minutes du film, qui montrent le personnage s’introduisant tel un vieux matou dans l’opulente noirceur de cette demeure endormie, comptent parmi les plus belles séquences jamais tournées par Eastwood.

Déjà il y a 50 ans :


1972 : La vie des immigrés à Paris

07/03/1972 Dans le 20e arrondissement de Paris, à la frontière de la banlieue, un jardin fait face à un bidonville. Le propriétaire a installé une pancarte dans son jardin où l’on peut lire « Propriété privée, défense d’entrer. Le retour n’est pas certain ». Il annonce « Je les reçois avec une fourche ! ». La situation des travailleurs immigrés à Paris est depuis peu désastreuse aux abords de la capitale. M. Diabira est le délégué des locataires du foyer du 15 rue Bisson. Il nous montre ce lieu d’accueil vétuste et nous parle de la condition précaire des immigrés à Paris, des discriminations et du racisme latent auxquels ils doivent faire face au quotidien, en attendant des jours meilleurs.

Ce soir : Télé…


….un film :  » les enfants des justes  »

Les Enfants des Justes : adaptation du roman de Christian Signol

Fabien Ontenientee réalisateur de » Camping, All inclusive  » ou encore  »Disco » se dévoile dans un tout autre registre en adaptant l’œuvre de Christian Signol

Christian Signol ?

. Celui qui a l’habitude de nous faire rire avec des comédies populaires, s’attaque donc à une histoire bien plus dramatique avec son téléfilm Les Enfants des Justes.

Depuis bien longtemps, le cinéaste avait pour idée de réaliser une fiction inédite au cœur de la Seconde Guerre mondiale. C’est en tombant sur le roman de l’écrivain qu’il a décidé d’adapter l’histoire de Blanche et Virgile, qui se déroule en 1942.

Le couple habite en zone libre très près de la ligne de démarcation. La guerre bat son plein, et très vite, ils vont aider un réseau local de résistants et servir de passeurs. Grâce à la barque de Virgile, ils vont faire passer clandestinement des personnes juives en danger. Eux, qui n’ont jamais pu avoir d’enfant, vont héberger et cacher le jeune Sarah, 10 ans.

Quelques mois plus tard, Virgile découvre Simon, un garçon juif caché dans une malle dans l’atelier de menuiserie de son père situé près de la rivière…

Les enfants des justes

Un casting quatre étoiles :

Dans cette fiction inédite, on retrouve Mathilde Seigner et Gérard Lanvin. Ils endossent les rôles de Blanche et Virgil et nous prouvent une nouvelle fois leur talent dans ce registre. Gérard Lanvin a tout de suite été motivé par ce rôle. On peut lire dans les colonnes du Figaro que l’acteur souhaitait à tout prix partager l’affiche avec Mathilde Seigner :

Quand j’ai su qu’il y avait un couple à former avec une actrice, j’ai voulu Mathilde (…) Car Mathilde fait partie de ma famille, elle ose dire les choses. Elle venait de perdre son ami Yves Rénier et n’était pas prête à retravailler. Je lui ai juste dit : “Viens Mathilde, nous avons un couple à faire vivre qui peut être important. Si on y met ce qu’il faut, on peut transmettre un message. Nous avons un devoir de mémoire ».

Les enfants des justes
Les enfants des justes

Ambre Pallas, la jeune fille qui incarnait Lili dans  » Sam  », se glisse dans la peau de la petite Sarah. A ses côtés, Philippe Torrenton  joue le rôle du Docteur Dujarric qui s’occupe de faire passer les personnes juives en zone libre. 

Des personnes ordinaires qui font des choses extraordinaires

Très discret et taiseux à propos de leurs sentiments, le couple va faire preuve d’une grande générosité envers ces enfants. Même s’il y a beaucoup de non-dits, Virgile qui est plutôt bourru, va témoigner son affection grâce à ses actions bienveillantes et son désir de transmettre.

Au-delà de la grande histoire, c’est la petite histoire, celle de l’intime, qui émeut. Avec Les Enfants des Justes, Fabien Onteniente tenait à mettre en lumière un couple ordinaire, qui a bravé les interdits et s’est mis en danger pour sauver des enfants juifs.

Tous ces mots….


Les paroles :

Tous ces mots terribles qui font des chansons,
Parlant de misère, d’ennui, de prison,
Ne sont que des leurres chassant nos démons
Bâillonnant la peur, pendant un moment

Chanter, c’est pas vivre mais c’est l’espérer
Chanter, c’est survivre quand on est vidé
Vidé de ses illusions, tout nu et tout con
Essoré, déboussolé, cassé, piétiné

Je ne suis ni meilleur ni plus mauvais que vous
Contre vents et marées, envers et contre tout
J’ai, chevillé dans le cœur, un rêve de bonheur,
Un jour nouveau qui se lève chasse mon chagrin

Un geste, un regard, un mot, un ami qui vient,
Deux arbres dressés dans le ciel, la lune et la nuit,
Deux amoureux dans un champ font comme leurs parents
Une fille qui revient d’un voyage très loin

Tous ces mots terribles qui font des chansons…

Une fille qui revient d’un voyage très loin ..

Vieux berger…


…heureux…


Un journaliste vient à la rencontre d’un vieux berger sur le Plateau de Millevaches, en Corrèze. Il parle de sa vie passée en compagnie de ses moutons. Il a essayé à une époque de vivre à Paris mais cela ne lui a pas plu car l’air n’était pas pur. Il ne s’est jamais marié car « lorsqu’on est berger, on a pas le temps de faire l’amour ».

Recyclage lol ….


La construction d’un radeau en bouteilles plastiques !

Le youtuber bricoleur Chris Notap s’est attelé à la construction d’un radeau en bouteilles plastiques.

La-construction-d-un-radeau-en-bouteilles-plastiques-video

Des bouteilles de soda PET qu’il a consciencieusement nettoyé, intérieur comme extérieur, et dont il a enlevé les étiquettes avant de les mettre sous pression à 15 PSI, soit 1 bar.

Avec au départ un lot de 400 bouteilles, certaines, environ 5%, n’ont pas gardé la pression.

Les différentes bouteilles ont ensuite été collées les unes aux autres avec 18 points de contact via du silicone.

L’embarcation finale, comporte quelques 280 bouteilles.

Le bricoleur recommande d’être prudent avec les bouchons, ceux-ci pouvant finir par se dévisser en frottant sur des rochers ou autre et émet l’idée de les coller.

La construction :

Une église-poulet ……


……abandonnée dans la jungle indonésienne

C’est une construction insolite et abandonnée dans la jungle indonésienne que cette église-poulet.

Un lieu de culte en forme de volaille connue localement sous Gereja Ayam (église poulet).

En fait selon son constructeur Daniel Alamsjah, 67 ans, ce n’est ni un poulet, ni une église. Il s’agit d’un lieu de prière pour tous ceux qui croient en Dieu qu’ils soient bouddhistes, musulmans ou chrétiens.

Le lieu aurait été choisi car  » il l’a reconnu l’avoir vu dans un rêve  » ?

La forme est en fait une colombe car Dieu lui aurait envoyé le message divin de construire la salle en forme de cet oiseau.

Le bâtiment avec ses 15 chambres a servi plusieurs années comme centre de rééducation pour enfants handicapés, drogués et personnes perturbées mais l’activité a du cessé dans les années 2000 faute de moyens.


une-eglise-poulet-abandonnee-dans-la-jungle-indonesienne-3

Découverte de cette église en forme de poulet en video :

Plus d’infos sur oddity central ici

Le mot sur Internet est que cette construction étrange a été conçue pour être une église, mais selon son créateur, le bâtiment n’est ni un poulet ni une église. Daniel Alamsjah

Daniel Alamsjah ?

, 67 ans, a révélé qu’il travaillait à Jakarta quand il a soudainement reçu un message divin de Dieu pour construire une salle de prière en forme de colombe.  » Peut-être à cause de ma foi chrétienne, les gens pensaient que je construisais une église  », a-t-il dit.  » Mais ce n’est pas une église. Je construisais une maison de prière, un lieu pour les gens qui croient en Dieu.  »

La vision lui serait venue en 1989, alors qu’il rendait visite à la famille de sa femme à Magelang. Le paysage avait l’air incroyablement familier, et il s’est rendu compte qu’il l’avait vu dans ses rêves.  » J’ai prié là-bas la nuit et j’ai eu la révélation que je devais construire la maison de prière à cet endroit  », a-t-il dit. Il savait qu’il n’aurait jamais assez d’argent pour le projet, alors il a prié encore plus fort.

En six mois, les habitants lui ont offert environ 3 000 mètres carrés de terrain sur Rhema Hill pour deux millions de roupies (170 dollars). Il a remboursé le montant sur quatre ans et a commencé à construire son projet de rêve en 1994. L’endroit est maintenant ouvert aux visiteurs de toutes les religions (bouddhistes, musulmans et chrétiens) s’y rendent pour l’utiliser pour leur propre style de culte.

Selon Daniel, le bâtiment a été utilisé comme maison de réadaptation pour les enfants handicapés, les toxicomanes et les personnes perturbées pendant un certain temps. La plupart des intérieurs étaient cependant incomplets et la maison a dû fermer ses portes en 2000 en raison de fonds insuffisants. Mais les gens continuent de visiter le site et d’admirer sa beauté. L’emplacement serein et le mystère qui entoure le bâtiment en font également un endroit idéal pour des mariages uniques.

Photo : Alek Kurniawan

Le blogueur de voyage Putri Normalita a écrit : « Il y a très peu d’histoire sur le bâtiment, encore beaucoup de touristes veulent le visiter et même y avoir leurs mariages. C’est peut-être précisément à cause du mystère que beaucoup de gens veulent venir le voir de première main. Il y a beaucoup de noms pour le bâtiment, par exemple : Church Chicken, Bird Church, Church Dove, Pigeon Hill et bien d’autres.

La structure abandonnée depuis longtemps n’est pas dans le meilleur de la forme, cependant, et les visiteurs doivent être très prudents lorsqu’ils entrent à l’intérieur. Le touriste Alek Kurniawan a déclaré que cinq des huit piliers qui soutiennent le site s’effondrent, alors qu’aucune des pièces n’a de lumière.  » Il y a aussi des chauves-souris qui pourraient y vivre  », a-t-il écrit.  » Il y a 15 chambres telles que des chambres et 1 chambre avec 3 salles de bains. Beaucoup ont des graffitis sur le mur, avec de mauvais mots et des photos de femmes nues.  »

Le bâtiment n’est achevé qu’à 70% à l’heure actuelle, mais Daniel croit toujours qu’il réalisera son rêve de terminer son chef-d’œuvre un jour.