Ce blog est NOIR

Archives de février, 2013

Poême de Mr Bernard Lanza


Humeur

Vous l’aviez lu dans le journal

C’était un scoop :

Six milliards d’hommes sur la terre

La belle affaire!

Six milliards d’hommes ,et puis après?

Ce qui importe ce n’est pas le nombre,

Mais bien plutôt le devenir

De cette masse d’individus

Si rien ne change,

Si l’égoïsme et la loi du profit maximum,

Continuent de régner sans partage,

Nous savons bien que la misère

Et le désespoir seront le lot quotidien

De la majorité des personnes,

Et que les populations les plus nombreuses

Seront aussi les plus démunies.

Alors,messieurs,vos statistiques,

Vos prévisions pour dans cent ans,

Vous pouvez vous les mettre

Là où je pense!

Bernard LANZA était un poète français de descendance italienne, né à Jallieu (Isère) le 26 août 1942, décédé le 5 mars 2009 à Lyon (Rhône). En 1974, il épousa Michèle, avec laquelle il eut deux enfants, Jonathan et Marine.( Sur que si il avait connu les Lepen ,il n’aurait pas appelé sa fille  » Marine » lol

Il fut d’abord ouvrier d’usine, puis employé des hôpitaux publics jusqu’à la retraite en 1999. Syndicaliste et militant associatif, il lutta sa vie durant pour la justice sociale, l’égalité des chances et la défense de toutes les libertés, combattant la discrimination sous toutes ses formes, en particulier le racisme et l’homophobie.

Féru de littérature et passionné par la poésie, Bernard Lanza était actif sur un grand nombre de sites littéraires, où, au cours des ans, il publia des centaines de poèmes. Son esprit libertaire et son anticonformisme se reflètent abondamment dans ses écrits.

Poète autodidacte, ses premières œuvres adoptent, sans dogmatisme toutefois, les structures plus classiques de certains de ses écrivains favoris (Pierre de Ronsard, Pierre Louÿs, Paul Verlaine), un style qu’il délaisse bientôt pour une versification plus libre, mieux adaptée à l’expression de ses valeurs et de ses sentiments. Si, dans certains de ses poèmes, on perçoit l’influence de poètes qu’il admirait tout particulièrement, tels Paul Éluard et Louis Aragon, on y retrouve aussi des échos de Léo Ferré et de Georges Brassens, des chansonniers engagés dont il partageait les idéaux. Sa voix est unique en ce qu’elle contourne la métaphore mièvre que beaucoup associent à la poésie, en faveur d’une franchise, parfois désarmante, qui reflète mieux la multi-dimensionalité de la nature humaine et la réalité contemporaine.

Sa poésie est d’abord et avant tout connue pour célébrer la beauté des femmes et l’amour tant sentimental que charnel. Ses odes amoureuses sont empreintes de sensibilité et de tendresse, tout en abordant avec honnêteté et respect certains aspects de la sexualité que d’aucuns considéreraient comme tabous. Il jette également un regard sans concessions sur le côté plus sordide des relations humaines, s’opposant avec vigueur à l’hypocrisie, la sottise, l’intolérance, la violence. Dans beaucoup de ses poèmes, il exprime une certaine nostalgie pour un passé où les gens étaient plus combatifs, plus solidaires, pour une époque où moins d’importance était accordée au matérialisme et plus, à l’honneur et des hommes.

Loin de se limiter à l’éloge de l’amour et à la lutte sociale, la poésie de Bernard Lanza est aussi le reflet d’une époque, allant de la dure vie paysanne et ouvrière de l’après-guerre, jusqu’aux bouleversements politiques de la fin des années 60, ses mots donnant alors une dimension humaine poignante à des événements passés dans les annales de l’Histoire. Il aime également évoquer les paysages et les habitants de son Isère natale, pour laquelle il ressentait une profonde affection.

Au-delà de son engagement politique et de sa poésie, Bernard Lanza était d’abord et avant tout un homme attachant et un ami fidèle, toujours attentif à l’autre, toujours prêt à soutenir et à encourager les poètes de tout acabit qu’il croisait sur le net. Son départ a laissé un grand vide dans le cœur de ceux qui appréciaient ses écrits ou qui l’ont connu personnellement.


Samedi boooof….


cigarettepaysage enneigé   Le froid a « sévi  » toute la journée ( -4/-5° ) et une neige fine n’a cessé de tomber…..Ce n’est pas le plus grave,en effet,même si j’avais voulu ,je n’aurais pas pu sortir : J’ai fait un malaise important en début d’après-midi avec perte de connaissance……C’est un détail de ma vie,une question d’habitude ;mais de ce fait ,je n’ai repris connaissance qu’à 17heure environ….avec,comme à l’habitude un fort mal de tête ..Le fait de me réveiller vers 17heures fait que je n’ai pas pu acheter de cigarette (le bureau de tabac était fermé) , dans ce cas ,le manque de tabac augmente le mal de tête ….Enfin,non,car j’ai retrouvé un peu de tabac « en vrac » et quelques (peu) tubes ….Puis aussi ma vieille pipe lol !

  Ce dimanche,çà va  être dur aussi car rien n’est ouvert !!! J’espère donc réussir à dormir très longtemps…..

P.S: Quand j’ai repris connaissance,Fripon était blotti contre moi  ,il s’est mis à me lécher le visage en ronronnant …..

Au fait: Le pain était à ma porte comme d’habitude…..Je me demande si je ne vais pas demander au buraliste de me livrer mes cigarettes mdrrrr…..

  Inutile de commenter ces « trucs » ………


Insomnie alors…..(même si tout le monde s’en moque,……


 » Même si tout le monde s’en moque « ,je passe le temps en pianotant …..

Et oui,je ne m’endors pas! çà m’énerve …….Il faut dire qu’il y a pas mal de choses qui m’amènent à être énervé : Je ne reviens pas sur la banque……(j’ai réussi à combler le découvert ,mais ce dernier autorisé sera diminué dorénavant !)

  Pour arranger la journée ,j’ai fait une lessive cet après -midi : Je me suis trompé de programme ,résultat 2 pulls ont rétréci de moitié !!!!!!….Ensuite,il y a cette fièvre qui me fatigue et en même temps (même si çà parait contradictoire) m’empêche de dormir !  J’ai aussi voulu prendre rendez-vous avec mon spécialiste ,mais  ce fut impossible car il est absent et la secrétaire ne sait pas  pour combien de temps => Je me suis dit que ma pharmacienne est  bien sympathique ,car j’ai de quoi « tenir  » environ un mois

Finalement ,j’ai bien fait de regarder les « Terminator  » à la télé  :En y regardant bien ,il y a pas mal de choses intéressantes dans ces histoires  : La question  éternelle du destin : Peut on agir dessus ou est il immuable ( on le voit dans les films avec les retours dans les évènements passés par exemple) .Il y a aussi la question de l’homme qui joue à « l’apprenti sorcier  » en inventant des machines qui finalement le dominent (les robots,mais aussi les systèmes informatiques )…….En y regardant bien ,nous n’en sommes pas si loin ….Enfin,il y a cette notion que j’ai bien aimée de l’amitié improbable,impossible(? )entre le garçon et le robot ,Terminator qui semble « s’humaniser »  tout au long des films …..un soupçon d’Amour entre lui et la femme …..Bref, j’ai bien fait de regarder même si je suis incorrigible  à vouloir toujours « tirer  » quelque chose de plus profond qu’il n’y parait dans ce genre de film….


Le mieux pour ne pas penser :


  Emmanuel est venu manger ce midi comme prévu , il ne m’a pas trouvé très « en forme »  (normal ,j’ai de la fièvre,ai froid bien qu’il fasse 20°  dans l’appartement )….Alors,ce soir pour ne pas penser,j’ai trouvé la meilleure solution : La télé avec deux films  « Terminator » ! lol …..Le « pire » ,c’est que j’y trouve du plaisir et matière à réfléchir !!!!!!!…..Affiche Terminator

Après ,j’essaierais de dormir ..Sinon????


Je vis encore lol


Oui ,je parviens seulement à me connecter ! Alors qu’il est largement temps de me coucher! pffff

Parfois,l’envie me vient de mettre c P.C et tout ce qui va avec ,à la poubelle ! çà fait au moins 2heures que j’essaie de me connecter…..Et quand  j’y parviens ,il serait largement temps de me coucher …..Emmanuel vient manger ce midi  alors,je dois être « frais et dispos  » à son arrivée..

Sinon,ce fut une journée convenable (si çà intéresse quelqu’un ….)

Comme prévu ,je suis allé à la pharmacie car je n’avais plus de comprimé « capital » pour mon traitement ,mais mon ordonnance n’étant plus valable ,je n’étais pas rassuré …..Mais la pharmacienne a bien compris et me l’a donné sans problème  ouffff…..

  L’anecdote du jour est qu’en sortant de la pharmacie ,j’ai rencontré mon ex épouse! Qui m’a gratifié d’un « bonjour  » agrémenté d’un sourire ….


Le chocolat


Comme je disais sur mon autre blog ,je suis resté « au chaud »  presque toute la journée ,bien entendu dans ces cas là je fume beaucoup ,mais j’ai pris une habitude autre :Je mange beaucoup de chocolat noir en plaque…Je me suis demandé quel effet ce dernier avait sur la santé  et…..C’est plutôt positif :

Le cacao ou le chocolat noir pourraient avoir des effets bénéfiques sur la santé humaine. Cela est principalement dû à une substance particulière présente dans le chocolat : l’épicatéchine.

Les flavonoïdes du cacao ont des effets anti-inflammatoireslimitant l’hypertension!!. Il existe une légère réduction de la pression artérielle et un meilleur contrôle de la taille des vaisseaux après avoir consommé quotidiennement du chocolat noir.

Il existe même un régime hyperlipidique, appelé « régime gras » qui met en avant la consommation de chocolat et de cacao en poudre en capsules. Cependant, la consommation simultanée de lait (séparément ou incorporé comme chocolat au lait) en diminue fortement le bénéfice. La poudre de cacao traitée à l’alcali (appelée « chocolat hollandais » (du fait de l’inventeur de la méthode : Van Houten) réduit fortement les capacités antioxydantes par rapport à la poudre de cacao brut car ce processus détruit la plus grande partie des flavonoïdes.

Un tiers des graisses du chocolat sont constitués par l’acide stéarique, un acide gras saturé, et par l’acide oléique, un acide gras insaturé. Cependant, au contraire des autres graisses saturées, l’acide stéarique n’augmente pas le niveau de lipoprotéine de basse densité (LDL), intimement lié au taux de cholestérol dans la circulation sanguine. Ainsi, malgré le degré de saturation du beurre de cacao, celui-ci ne semble pas induire d’athérosclérose. Autrement dit, la consommation de relativement grandes quantités de chocolat noir et de cacao n’augmente vraisemblablement pas le niveau de « mauvais cholestérol » (ou LDL). Cela pourrait diminuer même la quantité de LDL produite par le foie.Chocolats : Barres de chocolat sur fond blanc Banque d'images

Au final, la consommation de chocolat est corrélé avec une diminution du risque de survenue de maladies cardio-vasculaires, concernant également les accidents vasculaires cérébraux. Ces constatations reposent toutefois essentiellement sur des études observationnelles et non sur des étude randomisées, avec un risque de biais statistiques


Film ce soir :Je me demandais si « il  » a existé


Wyatt Earp vers 21 ans

Entre 1871 à 1874, il fut chasseur de bisons. Il gagna aussi sa vie en jouant régulièrement au poker.

Au début de sa vie, Wyatt Earp fut accusé de plusieurs délits tels que vol de chevaux ou encore détournement de fonds lorsqu’il exerçait la profession d’agent de police dans la ville de Wichita au Kansas, où il était chargé de la collecte des taxes.

De 1876 à 1877, il fut assistant marshall dans la petite ville de Dodge City. Il quitta brutalement Dodge City pour Fort Griffin au Texas, où il rencontra Doc Holliday (dentiste de profession, joueur et tueur de réputation), qui lui sauvera la vie par la suite. Une longue amitié les liera. En 1878, Wyatt Earp retourna à Dodge City, mais en 1879, il dut quitter la ville après avoir tué un cow-boy, lors d’une bagarre.

Accompagné de deux de ses frères, Virgil et Morgan, il se rendit à Tombstone, en Arizona, une ville créée à côté d’une mine d’argent.

À Tombstone, Wyatt Earp travailla à la mine, alors que son frère Morgan était barman et Virgil, marshall adjoint. Wyatt Earp y rencontra une actrice : Josephine Sarah Marcus (en), qu’il perdit de vue mais qui deviendra sa femme par la suite. Les frères Earp prirent des parts dans un saloon (l’Oriental Saloon). Des tensions entre les Earp et un clan de cow-boys éleveurs de bétail, les Clanton et les McLaury, ne cessaient de s’amplifier.

Le 25 octobre 1881, Ike Clanton, sous l’effet de l’alcool, menaça de tuer les frères Earp. Virgil l’assomma et le désarma. Le lendemain, Ike et Billy Clanton revinrent à Tombstone, accompagnés de Tom et Frank McLaury, avec l’intention de tuer Virgil Earp. Les Earp, Doc Holliday et le shérif, John Behan, se rendirent près d’une écurie appelée « O.K. Corral », où se situaient les Clanton et les McLaury, une fusillade éclata. Les McLaury et Bill Clanton furent tués alors que Doc Holliday, Virgil et Morgan Earp furent juste blessés.

Les Earp furent jugés, mais vu le contexte, la justice admit qu’ils avaient agi en situation de légitime défense. Les clans Clanton et McLaury n’acceptèrent évidemment pas ce jugement et décidèrent de se venger eux-mêmes. Quelque temps après, Virgil Earp fut estropié à vie par un tireur embusqué, puis Morgan Earp fut tué.

Wyatt Earp, aidé par Doc Holliday, décida alors de régler définitivement ses comptes avec les clans Clanton et McLaury, une vingtaine de cow-boys furent tués. Un an après ce règlement de comptes, Wyatt Earp et Doc Holliday quittèrent l’Arizona pour se rendre au Colorado.

Par la suite Wyatt Earp retrouva l’actrice Josephine Marcus, ils ne se quittèrent plus et commencèrent alors à travailler et voyager ensemble. Ils tinrent plusieurs bars dans des villes minières. Wyatt Earp continua à gagner sa vie en jouant et en investissant dans l’immobilier. Ils se rendirent en Alaska en 1897 pour tirer profit de la ruée vers l’or qu’il y eut là-bas à cette époque.

Finalement Wyatt Earp se rendit à Hollywood, où il rencontra de nombreux acteurs qui tournaient les premiers westerns. Lors du tournage d’un film[Lequel ?], Wyatt Earp rencontra un jeune acteur, Marion Morrison, qui deviendra célèbre par la suite sous le nom de John Wayne.

Le 13 janvier 1929, Wyatt Earp mourut dans son petit appartement situé à Los Angeles, d’une cystite chronique (beaucoup de sources citent un cancer de la prostate).

Une citation lui est attribuée : « Fast is fine, but accuracy is everything. » (En français:« La rapidité c’est bien, mais la précision c’est tout! »)


C’est pas commode…..


……D’être à la mode….

  En fait ,il ne s’agit pas de mode proprement dite : Il est plus question de « modernité » ….En effet, en fin d’après midi , je décidais d’allumer la télé vision…(histoire de briser  le silence de la maison ) …Bref,je pris donc la télécommande en main et appuyais sur le bouton adéquat …Mais :Nada ,rien .La conclusion logique est que les piles de la télécommande sont déchargées ….Il  me suffit donc de me diriger vers le téléviseur pour le mettre « en marche » manuellement…Arrivé devant l’écran, je cherche le bouton « marche/arrêt  » jusque là ,tout est logique….Mais….s’il est bien noté  « marche/arrêt  » sous un voyant ,il n’y a aucun bouton apparent! Serait ce que cet appareil ne daigne fonctionner que sur télé commande à distance ? Manu ne m’aurait tout de même pas offert un téléviseur spécial pour handicapé? lol …

Comme je suis près de l’engin ,je m’aperçois que d’un petit dépoussiérage il aurait besoin…Alors,je m’empare d’une feuille d’essuie-tout et frôle délicatement le bas de l’écran là où sont les voyants et…L’écran s’allume soudainement !!!!!!!…..C’est alors que je me sens idiot :Ce sont des systèmes « tactiles » ! Il suffit de les effleurer( avec délicatesse s’entend ) pour que le téléviseur s’allume!

   Plus tard dans la soirée ,c’est ici devant cet autre écran que je me suis trouvé  et là , pendant un long moment,j’ai du manipuler les commandes ,la souris,le modem etc….Avant que la connexion daigne s’établir….Ce qui explique mon arrivée encore plus tardive qu’à l’habitude sur le Net ….Serais je incompétent ? Oui assurément ,l’âge aidant ,mes aptitudes diminuent au même rythme que la technologie évolue !


Rien….Si ce n’est que je suis toujours en vie….


Oui: Rien ,rien fait de ce qui aurait du l’être…Ras le bol de toutes ces factures qui s’accumulent (où est le temps où tout était classé ,planifié payé dans les délais? ) …Et ce froid qui n’en finit pas! Et je ne parle pas de ces débuts de malaises à répétition qui me fatiguent…..

Ni du compte en banque qui lui aussi se fatigue et doit avoir froid à force d’être » à découvert « ….

  Je vais me coucher et si je me réveille  ,ce lundi j’irais faire quelques achats nécessaire à l’entretien de ma carcasse …..Et aussi  quelques paquets de cigarettes pour accélérer la décrépitude de mon état….

Basta!


Avant de dormir….


Ayant un rendez-vous   » virtuel » ce dimanche , je vais m’allonger quelques heures au chaud….

Mais avant :

« Je garde le présent,le passé s’est enfui ,le futur est un rêve ,le présent seul est »  (philosophie Zen)

« La fidélité conjugale :Une démangeaison terrible avec défense de se gratter »  lol  (Aurélien Sholl )