Ce blog est NOIR

Société famille conventions

Avant …


  De me coucher : Quelques mots  » vite fait  » 

Pas d’idée ni envie d’écrire ou de visiter les blogs amis  : Ma mère est de nouveau à l’hôpital  , cette fois pour des problèmes pulmonaires !!!!! Mon père m’a téléphoné tout à l’heure pour me le dire … Il ne m’a pas donné beaucoup de détails , mais il semblerait qu’elle se soit plainte de douleurs à la poitrine et avait des difficultés pour respirer . Elle a été emmenée d’urgence à l’hôpital ….. 

  Là je suis vraiment inquiet …….En plus , mon frère ( le fasciste / militaire ) est chez ma sœur et se mêle de tout, critique le père , moi bien entendu et çà à l’hôpital devant notre mère ( comme si elle avait besoin de çà  dans son état ! ) . Je me demande si je ne vais pas demander à Emmanuel de m’emmener chez mes parents ( encore faudrait il qu’il soit dispo ..) , si je remonte, çà risque de dégénérer car je ne supporterais certainement pas les remarques de l’imbécile ….

Pffff  ras le bol !


 » à la votre  » !


  Je ne sais si cette coutume est valable pour toutes les régions de France , mais ici ,il est d’usage , lors d’une réunion en famille ou entre amis ( souvent pour fêter un évènement ) , de trinquerTrinquer ….C’est à dire de cogner son verre plein contre celui des autres en disant souvent  » à la tienne  » ( = souhait de bonne santé, bonne chance etc…..) ….

  En fait , à l’origine , ( au moyen-âge  je pense ) , on ne trinquait pas dans ce but , loin de là : En effet ,si on trinquait , c’était par méfiance : Lorsque les verres pleins entraient  » en contact  » leurs contenus se mélangeaient ainsi chacun était sur que le liquide contenu dans sont verre n’était pas empoisonné ! Puisque chacun allait boire un peu de la boisson de l’autre ….

  P.S : Dans le langage populaire  ce verbe signifie aussi subir des dommages , mais là ….Pourquoi , d’où çà vient ?  A vous de me le dire . 


Je l’aime….mais


  J’aime mon fils , mais dommage qu’il vieillisse…..

En effet , en  » prenant de l’âge  » il se mêle trop de mes affaires …..Bien entendu , il croit bien faire , veut m’aider ….Mais l’entendre me demander ce qu’il en est de ceci ou cela me fatigue ….Je lui en dis trop , lui raconte pratiquement tout que ce soit ce qui m’arrive de bien ou ce qui me parait suspect , négatif ….Alors chaque mercredi les mêmes questions reviennent :  » tu as assez d’argent sur ton compte ?  » ,  » t’as envoyé ceci , cela etc….. » . Au point que , parfois , je cache des papiers, documents avant qu’il n’arrive ……

  Ces derniers temps ,il s’est mis en tête de me faire changer de banque par exemple , moi, je n’en ai pas envie ……

Je me demande si c’est la même chose pour tous les parents ou particuliers aux gens comme moi  ( les hommes qui ont  » élevé  » seul leur enfant ? )…..

çà me donne la sensation d’être vieux , voir sénile ( vieux : Je le suis , mais sénile ? )

Sinon, je lui avait préparé un repas rapide  » à ma façon  » , alors  avant qu’i commence à manger , je l’ai prévenu que ce n’était pas géant , mais en mangeant , il m’a dit  » ben c’est vachement bon ton  » truc  »   » ( sincère ?  , en tout- cas , il a tout mangé…..)

Voilà disons que c’était mon  » coup de gueule  » de cette nuit 

 


Violence conjugale……


 J’ai trouvé cette vidéo  , elle m’a interpellé ( la violence est disons  » verbale, humiliante  » en publique , j’ai présumé qu’elle pouvait devenir  » physique  » au domicile) ..J’ai aussi pensé à mon père ( avant ) et à mon frère qui lui est exactement comme çà avec son épouse ) 

 La vidéo n’est pas très bonne , mais la réaction des gens ( ou non réaction ) porte à réfléchir …Bien sur , c’est filmé en caméra caché …..

A vous de voir si çà vous dit :


Prise de conscience …………


« Au fil des années, la vie nous réserve toujours des surprises. Je me suis séparé de ma femme il y a un an. Et je l’ai laissée pour partir avec une femme, que je trouvais plus jolie. Mon ex femme avait pris du poids. Elle avait également de la cellulite et des vergetures. Elle ne faisait plus beaucoup attention à elle, ne s’épilait plus et ne se maquillait plus. Bref, elle ne m’attirait plus. Je ne voyais plus la femme que j’avais aimé.

Je l’ai revue il y a quelques jours en allant chercher les enfants chez elle. Elle était splendide. Elle avait perdu du poids, elle était allée chez le coiffeur, elle souriait et était rayonnante. J’ai appris par les enfants qu’elle avait rencontré un homme bien. Un homme qui était tombé amoureux d’elle comme elle était, quand elle avait encore ses kilos en trop. Les enfants m’ont expliqué qu’il faisait beaucoup de choses à la maison pour qu’elle puisse se reposer et prendre du temps pour elle.

Et j’ai compris où ils voulaient en venir… J’avais quitté ma femme pour une femme plus jeune et plus jolie. Ma femme et moi venions d’avoir un enfant. Elle avait repris le travail et s’occupait de la maison et de nos 3 enfants. Avait-elle le temps de se pomponner ? Pas vraiment. Et moi j’ai fait quoi pour l’aider à trouver du temps pour elle ? Rien ! Je l’ai méprisée et je l’ai accusée de se négliger. Alors qu’en fait, elle faisait juste passer les enfants, moi et l’intendance avant elle.

Aujourd’hui je le regrette profondément..homme. Et j’adresse ce message à tous les hommes qui pourraient faire la même erreur que moi. Aidez votre femme, aidez la à se sentir belle et à prendre du temps pour elle. Je n’ai regardé que l’apparence sans me rendre compte qu’elle donnait tout pour nous. »

Une belle leçon à retenir


101 ans et 17eme président !


  Geneviève Callerot fête ses 101 ans samedi 6 mai. Elle vit une retraite paisible en pleine nature à Saint-Aulaye en Dordogne, cultive toujours son potager, un seau dans une main, sa canne dans l’autre, et espère bien pouvoir terminer son sixième roman. La centenaire a travaillé la terre toute sa vie, trait les vaches, gavé les canards, avant de se mettre à écrire pour de bon. Dimanche 7 mai, celle qui est née sous Raymond Poincaré connaîtra son 17e président de la République.

 Confortablement installée sur une chaise en osier à l’ombre d’un grand chêne-liège bicentenaire. « J’ai toujours été voter », glisse celle qui a connu Hitler. « On nous a donné à nous les femmes le droit de vote, on ne va pas le laisser perdre. » L’un de ses plaisirs est de commenter la vie politique. « Vous les prenez tous, ils ont tous une bonne idée et beaucoup de mauvaises. Regardez celui d’Amérique (Donald Trump, ndlr), il devait faire monts et merveilles. Mais il ne peut pas. »

Centenaire


Utopie ???


Merci à Gavroche chez qui j’ai trouvé ( découvert ) cette vidéo .

Les paroles :

Sans haine, sans arme et sans violence.
De résistances en désobéissances.
C’est une évidence, nos vies n’ont plus aucun sens,
depuis que nos rêves sont indexés sur le prix de l’essence. (Bis)

La fronde commence sur cette place,
ces casques lourds qui nous font face.
Nous les défions, folie ou inconscience,
sans haine, sans arme, sans violence.
Nous sommes d’une espèce non protégée,
notre obsolescence est programmée.
Nous devons disparaître de leurs étales,
avant liquidation totale. (Bis)
Refrain
Sans aucune condition de ressources,
ils voudraient que l’on parte au pas de course.
Acheter des biens de grande consommation,
au premier tir de sommation.
Que nous leur portions cette marchandise,
objet de toutes leur convoitise
Leur précieux, leur cœur de cible,
Du temps de cerveau disponible.
Oh qu’ils chérissent tant ce cœur de cible,
ce temps de cerveau disponible.
Refrain
Sans haine, sans arme, sans violence (bis)
Prédicateur de la sainte finance,
toxicomane, accro à la croissance.
Nous sommes de ceux qui vous désobéissent,
la plèbe blasphématrice.
Jetez-nous l’opprobre, jetez-nous la pierre.
Vos grenades suffiraient-elles à nous faire taire ?
Croyez-vous que nos combats soient périssables,
nos engagements jetables ? (Bis).
Refrain
Sans haine, sans arme, sans violence (bis)
Sans haine, sans arme, sans violence (bis)


Indifférence………..


Ceci est une expérience , mais elle est  » parlante  » …A vous de juger  , de voir si vous aviez réagi , étiez intervenus …..Personnellement , je n’aurais pas pu ne rien faire . Là Une SEULE personne intervient : C’est effrayant ……….


Cacher ce sein que je ne saurais voir !


 La scène se passe dans un commissariat du IIe arrondissement de Paris, le 10 avril dernier. Il fait très beau. Une jeune femme fait la queue avec son compagnon dehors.
Plan Vigipirate oblige, ils ne peuvent pas rentrer : trop de monde à l’intérieur. Le couple de trentenaires attend donc, patient, parce qu’il veut faire une procuration pour les élections prochaines. Et Nicolas porte en écharpe leur fils de 2 mois.
Quand soudain… Le petit se met à pleurer. Il a faim. Quiconque est parent sait. Si votre enfant de 2 mois pleure de faim (scoop), vous lui donnez à manger et vous cherchez des solutions rapides.allaitement-maternel

Sophie, la mère du nourrisson, demande donc aux policiers si elle peut accéder à une pièce tranquille pour donner le sein à son enfant. Sans savoir, la malheureuse, qu’il s’agit apparemment d’un immense sacrilège pour les policiers à qui elle s’adresse.
Bientôt 5.000 signatures
Tout cela est raconté dans une pétition qui monte sur Change.org (4.700 signatures ce jeudi soir). Ils avaient d’abord (gentils) demandé la permission à une policière d’allaiter :
« Une minute après, gênée, elle revient accompagnée d’un policier qui prend immédiatement le parti de nous agresser. Il nous explique sur un ton très hostile qu’ils ne nous laisseront pas allaiter et qu’ils n’ont aucune pièce prévue à cet effet.
Nous répliquons que je n’ai besoin que d’une chaise. Sa réponse ? « Il est hors de question que vous allaitiez en public ! Vous n’allez pas imposer ça aux gens. »
Nous promettons d’allaiter “très discrètement grâce à une pièce de tissu, un lange, qui sert à cacher ma poitrine” (ce sein que la police ne saurait voir). Il reste inflexible, catégorique et nous fait signe de circuler : l’allaitement au commissariat du IIe n’aura pas lieu. »
Le ton monte.
« Je prends mon courage à deux mains et lui explique qu’à mes yeux, c’est une honte de refuser à quelqu’un de nourrir son bébé. Mon compagnon est avec moi, notre enfant toujours en écharpe. Et là, choc absolu : le policier nous accuse d’être de mauvais parents pour avoir emmené notre fils dans un commissariat. Selon lui, c’est notre comportement qui est honteux, notre fils devrait être à la maison. »
« Subir ça seule, ce doit être horrible… »
Et le couple finit par partir sans faire sa procuration. Joint au téléphone, Nicolas raconte lui aussi une altercation violente :
« On s’est dit par la suite qu’on a eu de la chance d’avoir été ensemble. On a pu se soutenir, se calmer ensemble.  Subir ça seule, ce doit être horrible… »
En France, l’allaitement en public est d’ordinaire plutôt bien accepté, réagit Claude Didierjean-Jouveau au téléphone. La porte-parole de la Leche league, mouvement de défense de l’allaitement au sein, raconte :
« Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incident arrive, mais c’est assez rare. La plupart du temps, quand une femme allaite en public, rien ne se passe. On doit avoir deux ou trois épisodes de ce genre qui suscitent une mobilisation chaque année. »
Elle se souvient de  Lætitia, la mère qui, en 2013, avait été sommée de quitter un magasin par une commerçante dans les Landes.


Anniversaire….


IMG_20150331_202219

Camille et sa maman

   Demain ,non, aujourd’hui ( vue l’heure ) , c’est l’anniversaire de Lise , l’épouse de mon fils …..Suis embêté car je ne sais même pas quel est son âge ! Bahh, pas grave au fond; la galanterie veut qu’on ne demande pas l’âge d’une femme n’est ce pas ….Alors, je l’appellerais tout simplement après son retour du travail ….L’épouse de Manu est adorable, très gentille…..discrète…..

  Au fait , je parle toujours de Lise en disant  » l’épouse de Manu  »  car il y a bien des mots pour désigner l’épouse d’un fils, mais…..

   » Ma bru  » par exemple, c’est booof , vieillot :Belle-fille, c’est-à-dire, la femme de son fils. Mot ancien qui n’est plus utilisé en France ou sur un mode ironique, mais qui s’emploie encore couramment au Québec. S’emploie au féminin.
Synonyme : belle-fille…

Quant à  » belle-fille  » ; même si Lise est belle , ce n’est pas terrible non plus ; ce terme désigne bien l’épouse du fils , mais il désigne aussi l’enfant (féminin  lol ) issue d’un premier mariage alors…..

décidément , la langue française est bien compliquée …Je crois que je vais m’en tenir à Lise / épouse de Manu  ici .Et à  » Lise  » quand je lui parlerais , enverrais un mail en personne …….