Elémentaire !


Coïncidence pour le moins improbable :

    En 2000 , le corps d’une femme fut retrouvé dans le désert du Nouveau-Mexique . aux alentours, rien d’autre qu’un téléphone dont les policiers retrouvèrent rapidement le propriétaire : Un certain Charles Bergin . Pourtant , ils vont rapidement se rendre compte que ce dernier n’est pas le tueur , et, après quelque temps , ils parviendront à comprendre comment son téléphone est arrivé là .

   Le véritable tueur , R.Fry , essayait de repartir après avoir tué la victime , mais , à cause des pluies diluviennes , sa voiture s’embourba et il du appeler un ami  » à la rescousse  » . Mais, ce dernier s’embourba également ! Les deux amis en appelèrent alors un troisième !! 3 ème qui lui aussi  s’embourba !!!!! embourbée

Nos trois  » héros de la conduite  » appelèrent finalement à Charley Bergin qui vint les sortir de ce bourbier malgré la pluie et l’heure tardive . Au cours de sa « mission  » , ce dernier passa un coup de fil à sa femme , qui râla , le traita de tous les noms à cause de l’heure tardive et du fait qu’il était sorti sans lui dire pour où ni pourquoi  ! Énervé ,Charley jeta sont téléphone téléphone portable à terre .

Les policiers n’eurent plus qu’à remonter cette piste hors norme pour retrouver le coupable , Robert Fry  , et le faire condamner ……à mort !

 

Publicités

Orthographe….?


  Même si , aujourd’hui , on rédige ses courrier via internet ( qui inclus souvent un  » correcteur  »  ) ,il nous arrive encore décrire une lettre avec un stylo et une feuille de papier  lol …..Et là ,même si on ( je )  maitrise bien notre langue , il arrive que ces courriers comporte des fautes / erreurs d’orthographe..

 Quelques exemples ,astuces :

1) Les adverbes en  » ment  » : un ou deux  » m  » ?

Moi, fréquemment ,remarquablement , abondamment , j’ hésite souvent entre un « m » ou deux  » m  »  .Il y a une astuce : Si la syllabe  » ment  » est  précédée du son  » a » (écrit avec un e ou un a ), l’adverbe prend alors deux  » m  » , comme par exemple évidemment ( qui se prononce évidAmment  ,comme chacun sait) ou élégamment, l’adverbe prend alors deux  » m  » . si la syllabe  » ment est précédée d’un son  » e  » comme dans notablement , il ne faut alors qu’un seul  » m  » .

2 )  » ai  « ou  » ais  » ?

Là il est question de conjugaison : Parfois, il est difficile de distinguer le futur  » ai  » du conditionnel   » ais  » …Il y a bien la prononciation (  » é  » pour le premier ) et  » è  » pour le second mais ce n’est pas toujours perceptible …La solution : mettre la phrase à la 3ème personne du singulier : La différence devient alors plus évidente = J’aurai ou j’aurais  devenant  » il aura  » ( futur ) et  » il  aurait  » : la sonorité règle le problème ..

3 ) Cent ou centS ? Mille ou milles ?

Pour les chiffres / nombres ,c’est plus simple :

 Ils sont invariables à l’exception de  » vingt  » et de  » cent  »  qui prennent un s lorsqu’ils sont multipliés et non suivis d’un autre chiffre .Par exemple : 80 sera écrit  » quatre-vingts  » , alors que 83 sera écrit  » quatre-vingt-trois  » , 120 =  » cent vingt  » etc…

Mais ! Comme souvent , il y a une exception : On écrit  » quatre- vingtS millions car , comme  milliard n’est PAS considéré comme un chiffre , mais comme un nom !!

4 ) Sensé ou censé ? Davantage ou d’avantage ? 

Les homonymes sont un  » casse – tête  » : Ces mots se prononcent de la même façon, mais n’ont pas du tout le même sens :

Ici , » sensé  » signifie avoir du bon sens alors que  » censé  » signifie  » supposé faire quelque chose . Idem : Davantage est synonyme de  » plus  »  alors que  » d’avantage  » signifie gain ou privilège … ( par exemple : Il travaille davantage  , donc il est payé d’avantage depuis quelques temps )

5 ) « a » ou « à » 

Pour ne pas faire d’erreur  ,il suffit de changer de personne ou de temps . ( Par exemple ) : Devant une phrase comme  » il a à faire  » , on passe à l’imparfait :  » il avait à faire « => la différence entre le verbe et la préposition devient évidente .

6 ) L’accord du participe passé ?

   Même si le correcteur automatique sur le P.C ne reconnait pas toujours ces fautes , pratiquement tout le monde connait la règle : Le participe passé s’accorde en genre et en nombre  ,si il est conjugué avec le verbe  » être  » , avec le sujet comme dans  » Elles sont parties en réunion » . Avec Le verbe  » avoir  »  , le participe passé s’accorde avec le complément d’objet direct , si ce dernier est placé avant , mais, si il est placé après , le participe passé reste invariable . ( par exemple :  » j’ai mangé des tomates  » , mais  » les tomates que j’ai mangées « 

7)  » Dis  » ou  » dit  » 

  La terminaison du participe passé  des verbes du 3ème groupe , souvent muette , pose aussi des problèmes parfois : doit on écrire  » j’ai dit  »  ou  » j’ai dis  » ? Là encore, il suffit de  » féminiser  » la phrase ..( par exemple :  » j’ai retranscrit la conférence  » devient  » la conférence que j’ai retranscrite «  => la terminaison prononcée au féminin permet de savoir qu’il faut un  » T  » à la fin .

8)  » é  » ou  » è  » 

  Les différences de prononciation rendent parfois la différence entre  » é » et  » è  » difficilement audible ..Comment savoir alors à l’écrit s’il faut employer un accent aigu ou grave ? 

Il faut s’en tenir à la règle suivante : La lettre  » e  » ne prend l’accent grave que si elle est précédée d’une autre lettre et suivie d’une syllabe qui comporte un  » e  » muet . Dans les autres cas , le  » e  » sera marqué d’un accent aigu d’où  » aérer mais il aère  » , colge mais colgien ,célèbre mais célébrer  » 

Mais : Exception ( encore ) : Les mots formés à l’aide des préfixes dé et pré  ( comme se démener , prévenir, médecin , ère et èche…..

9) Avec ou sans trait d’union ? 

L’utilisation du trait d’union est régie par certaines règles :

Si le  » pronom sujet  » est placé après le verbe , on lie les deux éléments par un trait d’union : ( était-ce , veux – tu , ou jouons- nous ) . Même chose pour le  » t  » intercalé à la 3ème personne du singulier ( comme dans  » va – t – il  » ) . Pour  » Ci et là  » il faut aussi un trait d’union ( pourquoi ??? ) ;comme celui-ci ou celui-là 

10)  » RobeS bleueS mais JupeS marron  « ? !

  En général , l’adjectif de couleur s’accorde :  » des robes vertes  » , ,  » des fleurs bleues  »  . Mais, si un nom est utilisé pour désigner une couleur comme  » marron  » par exemple , il est invariable ( ici  » marron  » est aussi le nom du  » fruit  » du marronnier  .  Mais ! 5 exceptions sont à noter : rose ,mauve, pourpre, écarlate, et fauve ….( Je ne savais pas que pourpre et écarlate sont des noms ? !)

On écrit donc des jupes marron ,mais des jupes roseS ou mauveS !

   N.B : Les adjectifs composés restent aussi invariables comme :  » des briques rouges , MAIS :  » des briques rouge-vif ,  » des pommes vertes  » , mais  » des murs vert-pomme  » ou  » des pulls bleus  » mais  » des chemises bleu-clair  »

 Pfffffffffff! Ce fut long et certainement sans intérêt ( sauf pour moi ) 

 

 

 

 

 

 

   

grève….


  Ce lundi , routine oblige , je suis sorti vers 16 heure pour acheter pain et cigarettes ….Je fus surpris car la boulangerie était fermée ….Ensuite, les clops , ( comme déjà écrit , c’est mon ex boulangère qui a repris le bureau de tabac ) , alors qu’elle me servait mes deux paquets journaliers , je lui dis :  » Qu’est ce qui ce passe , votre fils fait grève ? » et elle me répondit :  » Non , il est à l’hôpital , il s’est cassé la jambe lors d’un match de foot.  » , tout penaud , je m’excusais disant que je ne savais pas ….( son père va le remplacer ) .

Pourquoi ce  » préambule  » ? 

Après cette  » bévue  » , je suis rentré et me suis demandé depuis quand le droit de grève, l’origine du mot etc.….Et là ! 

Il y a  » comme un défaut  » : Le mot grève désignait autrefois et jusqu’au début du 20 ème siècle une étendue sablonneuse sur la rive d’un fleuve ou le bord d’une mer …( là = logique ) .

C’est ainsi que les rives de la Seine qui n’étaient pas encore  » bâties  » ,étaient des grèves au sens premier seine . Grèves sur lesquelles s’ organisait un véritable marché du travail !  En effet , patrons et ouvriers s’y retrouvaient le matin afin de répondre à leur besoin de main d’oeuvre  pour les patrons et de trouver du travail pour les ouvriers ! 

   » être en grève  » signifiait donc chercher du travail ! 

Ce n’est qu’au cours du 20ème siècle avec les grands mouvements sociaux qu’il fallut trouver un nom au nouveau phénomène de cessation collective du travail , et  » grève  » fut choisi !!manif

  Les mots évoluent de façon étrange parfois…………..

 

Autres « évènements « …..


Ayant eu lieu un 11 octobre ( en bref ) :

1) 1963 : Décès de Edith Piaf  ( 48 ans )

2) 1962 : Ouverture du concile Vatican 2

3) 1951 : Naissance de Jean Jacques Goldman (chanteur ,compositeur )

4) 1946 : Loi  » mettant en place  » la médecine du travail 

5) 1945 : Le journal  » l’os libre  » prend le nom  » L’Os à moelle « 

6) 1911 : Naissance de  J.P de Rocca-Serra ( homme politique corse )

7) 1896 :Décès ( à Vienne ) du compositeur Anton Bruckner ? 

8) 1802 : Le premier parachute est breveté 

etc.………………

 

çà s’est passé un 11 octobre….


1) Il y a 55ans : Le 11/10/1963 ,Jean CocteauCocteau décédait ( il avait 74 ans )

Se définissant avant tout comme un poète , il était à la fois dramaturge, romancier , metteur en scène de film dessinateur et peintre ! 

Une partie de ses œuvres ( il y en a trop , déjà là : Sur que personne ne lira , commentera )

Ses poésies :

1909 : La Lampe d’Aladin
1910 : Le Prince frivole
1912 : La Danse de Sophocle
1919 : Ode à Picasso – Le Cap de Bonne-Espérance
1920 : Escale – Poésies (1917-1920)
1922 : Vocabulaire
1923 : La Rose de François – Plain-Chant
1925 : Cri écrit
1926 : L’Ange Heurtebise
1927 : Opéra
1934 : Mythologie 
1939 : Énigmes

1941 : Allégories
1945 : Léone
1946 : La Crucifixion
1948 : Poèmes
1952 : Le Chiffre sept – La Nappe du Catalan (en collaboration avec Georges Hugnet)
1953 : Dentelles d’éternité – Appoggiatures
1954 : Clair-obscur
1958 : Paraprosodies
1961 : Cérémonial espagnol du Phénix – La Partie d’échecs
1962 : Le Requiem
1968 : Faire-Part (posthume)

Romans et récits :
1919 : Le Potomak (édition définitive 1924)
1923 : Le Grand Écart – Thomas l’imposteur
1928 : Le Livre blanc

Théatre , ballets :

1912 : Le Dieu bleu, musique de Reynaldo Hahn, chorégraphie de Michel Fokine, décors et costumes de Léon Bakst
1917 : Parade, musique d’Erik Satie, chorégraphie de Léonide Massine, décors et costumes de Pablo Picasso
1921 : Les Mariés de la tour Eiffel, musique de Georges Auric, Arthur Honegger, Darius Milhaud, Francis Poulenc et Germaine Tailleferre
1921 : Le Gendarme incompris critique bouffe de Jean Cocteau et Raymond Radiguet, musique Francis Poulenc, mise en scène Pierre Bertin, Théâtre Michel
1922 : Antigone
1924 : Les Biches, musique de Francis Poulenc, chorégraphie de Bronislava Nijinska, décors et costumes de Marie Laurencin
1924 : Roméo et Juliette
1926 : Orphée
1930 : La Voix humaine
1934 : La Machine infernale
Avril 1936 : L’École des veuves A.B.C.
1937 : Œdipe-roi. Les Chevaliers de la Table ronde

Poésie et critiques
1913 : Notes sur les ballets de Jean Cocteau in Arsène Alexandre, L’Art décoratif de Léon Bakst
1918 : Le Coq et l’Arlequin
1920 : Carte blanche
1922 : Le Secret professionnel
1926 : Le Rappel à l’ordre – Lettre à Jacques Maritain
1932 : Essai de critique indirecte
1935 : Portraits-Souvenir
1937 : Mon Premier voyage (Tour du monde en 80 jours)
1943 : Le Greco
1947 : Le Foyer des artistes – La Difficulté d’être
1949 : Lettres aux Américains – Reines de la France
1951 : Jean Marais – Entretiens autour du cinématographe (avec André Fraigneau)
1951 : Jean Marais par Jean Cocteau, Calmann-Lévy
1952 : Gide vivant

Journaux
1930 : Opium : Journal d’une désintoxication, Stock, réédition 1999.
1936 : Mon Premier Voyage. Tour du monde en 80 jours, Gallimard, N.R.F., réédition Tour du monde en 80 jours. Mon Premier Voyage, Gallimard, L’Imaginaire, 2009.
1946 : La Belle et la Bête. Journal d’un film, J.-B. Janin, réédition La Belle et la Bête. Journal d’un film, Éditions du Rocher, 2003.
1949 : Maalesh, journal d’une tournée de théâtre, Gallimard.
1983 : Le Passé défini. Journal, tome I. 1951-1952, Gallimard (posthume)
1985 : Le Passé défini. Journal, tome II. 1953, Gallimard (posthume)

Courts métrages
1925 : Jean Cocteau fait du cinéma
1950 : Coriolan
1951 : La Villa Santo-Sospir
1957 : 8 X 8: A Chess Sonata in 8 Movements
1960 : Voyage au pays de l’Insolite
1962 : Jean Cocteau s’adresse à l’an 2000
Longs métrages
1930 : Le Sang d’un poète
1946 : La Belle et la Bête
1948 : L’Aigle à deux têtes
1948 : Les Parents terribles
1950 : Orphée
1960 : Le Testament d’Orphée
Scénariste[modifier | modifier le code]
1943 : L’Éternel Retour réalisé par Jean Delannoy
1948 : Ruy Blas réalisé par Pierre Billon
1950 : Les Enfants terribles réalisé par Jean-Pierre Melville, scénario de Jean Cocteau d’après son roman
1954 : Pantomimes, court métrage de Paul Paviot (commentaire et voix)
1958 : Django Reinhardt, court métrage de Paul Paviot (texte d’introduction)
1961 : La Princesse de Clèves réalisé par Jean Delannoy
1965 : Thomas l’imposteur réalisé par Georges Franju, scénario de Jean Cocteau d’après son roman
Dialoguiste:
1942 : Le Baron fantôme réalisé par Serge de Poligny
1945 : Les Dames du bois de Boulogne réalisé par Robert Bresson
1949 : Les Noces de sable réalisé par André Zwobada (commentaire)
1961 : La Princesse de Clèves réalisé par Jean Delannoy
1965 : Thomas l’imposteur réalisé par Georges Franju

Acteur :
1942 : Le Baron fantôme réalisé par Serge de Poligny
1943 : La Malibran réalisé par Sacha Guitry

Poésies graphiques
1924 : Dessins
1925 : Le Mystère de Jean l’oiseleur (Illustrations et commentaires sur cette œuvre. [archive])
1926 : Maison de santé
1929 : 25 dessins d’un dormeur
1935 : Soixante dessins pour [Les Enfants terribles]
1941 : Dessins en marge du texte des Chevaliers de la Table ronde
1948 : Drôle de ménage
1957 : La Chapelle Saint-Pierre, Villefranche-sur-Mer
1958 : La Salle des mariages, hôtel de ville de Menton – La Chapelle Saint-Pierre (lithographies)
1959 : Gondol des morts
1960 : Chapelle Saint-Blaise-des-Simples, Milly-la-Forêt
Années 1960 : vitraux de l’église Saint-Maximin27 de Metz

Céramiques (1957-1963)
Dans l’atelier de Madeleine Jolly et Philippe Madeline à Villefranche-sur-Mer, il crée plus de 300 céramiques et des bijoux. Durant la même période il dessine des poèmes-objets.
Il travaille sur engobe (mélange de barbotine et d’oxydes métalliques disposés sur les fonds) et invente le »  crayon d’oxyde  » ?  pour donner à ses décors un aspect pastel.
Le catalogue raisonné d’Annie Guédras présente des photos couleurs et noir et blanc des céramiques créées par Jean Cocteau29.
Durant la même période, il dessine des bijoux, parures et sculptures.

Lieux décorés par Cocteau sur la Côte d’Azur:
Jean Cocteau a décoré la salle des mariages et le bureau du maire de l’Hôtel de ville de Menton.
Il a dessiné et peint « à fresque » les murs de la villa « Santo Sospir » à Saint-Jean-Cap-Ferrat dans laquelle il a aussi réalisé des mosaïques et une tapisserie32.
Il a peint des fresques dans la chapelle Saint-Pierre de Villefranche-sur-Mer.
Il a décoré l’orchestra du théâtre en plein air de Cap d’Ail33.
On peut voir des mosaïques et des fresques dans la chapelle Notre-Dame de Jérusalem à Fréjus réalisées par Édouard Dermit d’après les croquis de Cocteau.

Etc.…….

P.S: En 1955, Cocteau était membre de l’Académie française et de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.
Dans sa vie, Cocteau fut commandeur de la Légion d’honneur, membre de l’Académie Mallarmé, de l’Académie allemande, de l’American Academy, de la Mark Twain Academy, président d’honneur du Festival du film de Cannes, président d’honneur de l’Association France-Hongrie, Président de l’Académie du jazz et de l’Académie du Disque.

 

Mener une vie  » de barreau de chaise  » ?


   Mener une vie de bâton de chaise , comme chacun le sait ( je présume ) signifie avoir une vie désordonnée ,agitée , une vie de débauche …

   Mais ,même s’il est vrai que les chaises en boischaise sont en partie un assemblage de bâtons  pourquoi auraient-ils une vie trépidante à l’origine de l’expression ?

   En réalité, il faut remonter dans le temps, à l’époque des chaises à porteurs qui comportaient deux grands bâtons latéraux servant à porter la chaise et son contenu humain.chaise à porteurs

Cependant , comme souvent , les avis divergent sur l’origine de l’expression.

   Elle pouvait venir du fait que les bâtons étaient constamment manipulés, soulevés, posés, tirés pour dégager la porte de la chaise, remis en place…
   Ces bâtons avaient une existence très peu reposante, ce qui explique l’expression dans laquelle l’idée d’ « activité excessive » a peu à peu fait place à l’idée de « vie désordonnée ».

   Mais elle pouvait aussi venir de la vie que menaient les porteurs, toujours en déplacement puis à attendre le retour du propriétaire de la chaise, de préférence dans les lieux de débauche (tripots, bordels…)tripot 1 dans lesquels ils transportaient leurs bâtons avec eux pour ne pas se les faire voler, la vie des bâtons étant alors assimilée à celle des porteurs…….

Si quelqu’un a une autre suggestion ???? chaise humour

L’amitié ………


Les paroles :

Ça fleurit comme une herbe sauvage
N’importe où, en prison, à l’école,
Tu la prends comme on prend la rougeole
Tu la prends comme on prend un virage
C’est plus fort que les liens de famille
Et c’est moins compliqué que l’amour
Et c’est là quand t’es rond comme une bille
Et c’est là quand tu cries au secours
C’est le seul carburant qu’on connaisse
Qui augmente à mesure qu’on l’emploie
Le vieillard y retrouve sa jeunesse
Et les jeunes en ont fait une loi.

C’est la banque de toutes les tendresses
C’est une arme pour tous les combats
Ça réchauffe et ça donne du courage
Et ça n’a qu’un slogan « on partage »

Au clair de l’amitié
Le ciel est plus beau
Viens boire à l’amitié
Mon ami Pierrot

L’amitié c’est un autre langage
Un regard et tu as tout compris
Et c’est comme S.O.S. dépannage
Tu peux téléphoner jour et nuit
L’amitié c’est le faux témoignage
Qui te sauve dans un tribunal
C’est le gars qui te tourne les pages
Quand t’es seul dans un lit d’hôpital
C’est la banque de toutes les tendresses
C’est une arme pour tous les combats
Ça réchauffe et ça donne du courage
Et ça n’a qu’un slogan : « on partage »

Au clair de l’amitié
Le ciel est plus beau
Viens boire à l’amitié
Mon ami Pierrot

La sérendipité ????


Après avoir lu ce mot , j’ai voulu en savoir plus ! Et …..

  C’est la capacité, l’art de faire une découverte, scientifique notamment, par hasard :… Qu’ont en commun Horace Wells, Wilhelm Röntgen, George de Mestral, Stephanie Kwolek et Alexander Fleming ?
Pas grand chose en apparence.

     Wells est considéré comme le pionnier de l’anesthésie au protoxyde d’azote en raison de sa découverte réalisée en 1844 .

    Röntgen a découvert les rayons X en 1895

 

    Fleming a découvert la pénicilline en 1928 

   de Mestral est connu pour l’invention de la bande velcro en 1941 

   Kwolek a inventé en 1965 le kevlar.
Tous ont cependant en commun d’être devenus célèbres suite à une découverte ou une invention en apparence inattendue, fortuite ou simplement chanceuse. Ce type de réussite est associé aujourd’hui au concept de « sérendipité »

Il y aurait de nombreux exemples :

1) Le four à micro-ondes

   » çà  » commence par le Magnétron: Ingénieur chez Raytheon, Percy SpencerSpencer était chargé d’améliorer un magnétron, pièce centrale du radar qui transforme l’énergie cinétique en énergie électromagnétique sous forme de micro-ondes. Un jour il constate que la barre chocolatée qui était dans sa poche s’est ramollie alors qu’il faisait fonctionner le magnétron. Il en déduit que le magnétron dégage de la chaleur en même temps que les micro-ondes.

Magnétron : illustration ? magnetron

   Il n’est pas le premier à découvrir les propriétés chauffantes des micro-ondes. Les scientifiques le savaient déjà de même que les ouvriers de l’atelier qui venaient se réchauffer les mains sur le magnétron en hiver. Il est en revanche le premier à imaginer que les micro-ondes pourraient être utilisées pour cuire des aliments.

2) la pénicilline :

La pénicilline: Le 3 septembre 1928  ,comme chacun le sait ,elle fut  découverte  par Alexander FlemingFleming . En effet, ce dernier, alors médecin au Saint Mary Hospital de Londres, mène des recherches sur les staphylocoques et cultive ces bactéries dans des  » boîtes de Petri  » ?B.Pétri . De retour de vacances, il découvre, que l’une de ses boites de pétri, qu’il a oubliée sur sa paillasse, a été contaminée par les souches d’un champignon microscopique, Penicillium notatum, de son voisin de paillasse…

3) la vulcanisation ? 

    L’histoire de la découverte du procédé de vulcanisation relève elle aussi de la sérendipité. En effet, depuis des années Charles Goodyear Good Year1tentait désespérément (il sera emprisonné plusieurs fois pour dettes) de trouver un caoutchouc qui résiste aux variations de chaleur.En 1830, il traite le caoutchouc à l’acide nitrique mais ce traitement de surface s’avère provisoire et ne résiste pas aux grandes chaleurs.

   En 1839 il présente sa nouvelle formule, un mélange de caoutchouc et de soufre, chez Woburn.

   Excédé par leurs réactions, Charles Goodyear s’agite: Le morceau de gomme qu’il a dans les mains lui échappe et atterrit sur le poêle . Confus Charles Goodyear s’empresse de le retirer et s’aperçoit que curieusement le mélange n’a pas fondu mais « vulcanisé ». Sans le vouloir, il vient d’inventer la vulcanisation du caoutchouc. L’ajout du soufre permet en effet, après cuisson, de former des ponts entre les chaînes moléculaires qui rendent la matière beaucoup plus élastique et donc plus stable à long terme.

Appareil pour la vulcanisation ! :

vulcanisation

4) Les rayons X :

Wilhelm Röntgen Röntgennaît le 27 mars 1845 à Lennep, en Allemagne. Sa famille déménage durant son enfance à Apeldoorn, aux Pays-Bas, et il entre alors à l’institut Martinus Herman van Doorn. Il intègre en 1862 l’école technique d’Utrecht, mais il en sera expulsé pour avoir caricaturé un professeur. Trois années plus tard, il entre à l’université d’Utrecht où il étudie la physique, avant d’entrer à l’école polytechnique fédérale de Zurich et de s’y consacrer au génie mécanique. C’est en 1869 qu’il soutient sa thèse avant de devenir l’assistant du professeur Kunt.
  C’est à la chaleur spécifique des gaz qu’est consacré le premier article qu’il publie en 1870.  Cependant , l’apogée de sa carrière sera marqué par ses travaux sur les rayons cathodiques qui le conduisent à faire la découverte d’une nouvelle catégorie de rayons: Les rayons X
  Il constate , le 8 novembre 1895 , qu’un carton couvert, sur une face, de baryum platinocyanide ?? devient fluorescent lorsqu’il est frappé par les rayons émis à la décharge d’un tube enrobé de carton noir scellé afin d’en exclure toute lumière. Il constate que le phénomène persiste jusqu’à une distance de 2 mètres. En plaçant divers objets entre le tube et des plaques photographiques, il se rend alors compte que certains sont plus ou moins transparents. La célèbre photographie de la main main radiode son épouse constitue le premier Röntgenogram (la première radiographie) et lui permettra d’établir que la chair est plus perméable aux rayons que l’os ou l’alliage constituant l’alliance de son épouse. Ses expériences montreront finalement que le rayonnement est produit par l’impact des rayons cathodiques sur un objet matériel, rayonnement auquel il donnera le nom de Rayons X.
  Sa carrière s’est conclue par l’attribution du prix Nobel de physique en 1901. Il est dans une certaine mesure le précurseur de nombreuses techniques d’imagerie actuelles, notamment médicales.

5 )De la nitroglycérine à la dynamite:

NobelNobel parvint à stabiliser la nitroglycérine parce qu’il était très au fait de la problématique de la maîtrise de la puissance de la nitroglycérine . Il sut en conséquence saisir le caractère anormal d’un accident :       Un flacon tombé dans la sciure sur le sol de son laboratoire n’avait pas explosé ! Cette observation lui permit d’entrevoir des perspectives nouvelles qu’il explora avec soin et donnèrent au final naissance au bâton de dynamite dynamite

( Ce qui m’intrigue toujours : Pourquoi le  » prix Nobel de la paix  » alors que Nobel a inventé un moyen de tuer !? )

  6 ) La  » bande velcro «  :

     La bande velcro est une invention due à l’ ingénieur suisse, George de Mestral en 1941.Maestral
Plus qu’une invention il s’agit plutôt d’une imitation astucieuse de la nature !
   L’idée aurait germé dans sa tête après une balade avec son chien… Dont le pelage était envahit de semences de bardane !bardane
  En effet le fruit de la bardane possède une multitude de petits crochets qu’agrippent aux poils des animaux (ce qui dans la nature permet la dissémination des semences…).
   Et voilà, ne restait plus qu’à imiter ce processus avec une bande de coton doux et une bande de polyester à crochets ! D’ailleurs le nom “vélcro” a été formé par la contraction des mots “velours” (le côté doux) et “crochets”.

7) Le Kevlar :

  Stephanie Kwolek est née le 31 juillet 1923 aux Etats-Unis  et elle est décédée dans le Delaware , le 18 juin 2014 (91 ans ! ). Stephanie Kwolek Kwolek est une chimiste américaine qui est l’inventrice du Kevlar, qui entre  dans la composition des gilets pare-balles par exemple. Le travail de cette chimiste a été récompensé à de nombreuses reprises. Sa découverte a véritablement bouleversé la conception de plusieurs produits.
      Stephanie Louise Kwolek est une fille d’immigrants polonais, Aniela « Nellie » Zajdel Kwolek (1898-1969) et John Kwolek (1892-1934). John Kwolek décède l’année des 10 ans de sa fille. Elle doit beaucoup à ses parents selon elle, car elle dit tenir son intérêt pour la science de son père, et pour la mode de sa mère. Elle a suivis un parcours scolaire scientifique, choisissant au collège de s’intéresser à la Chimie. En 1946, elle obtient le diplôme de Chimie du Margaret Morrison Carnegie College à Pittsburgh. Elle a pour principal objectif de travailler grâce à ce diplôme de chimie pour pouvoir avoir assez d’argent afin de payer ses études de médecine.
  En cette même année 1946, Stephanie Kwolek est choisie pour un poste de chimiste au sein de l’entreprise DuPont pour de la recherche.

    Elle est très vite envoyée à Buffalo (Etat de New York), au sein de l’équipe « Pioneering Research Laboratory ». En 1950, elle continue son travail dans le Delaware à Wilmington, abandonnant toute envie de devenir médecin. En effet, avec la chimie, Stephanie Kwolek a trouvé sa voie et elle s’y plaît.

   L’entreprise DuPont entreprend un programme de recherche pour diminuer la consommation d’essence des véhicules. En 1964, ce projet est proposé à Stéphanie Kwolek qui l’accepte. L’idée de base était de trouver une matière légère mais suffisamment solide pour pouvoir l’utiliser dans les pneumatiques des automobiles. Le travail de Kwolek consistait à produire une fibre légère afin de diminuer la consommation en essence des usagers. En 1965, Stephanie Kwolek par ses expériences crée une fibre synthétique résistante, avec » le poly-paraphénylène téréphtalamide  » et le polybenzamide. Elles obtenaient de ces deux polymères des cristaux liquides qu’elle devait ensuite porter en fusion à 200°C et les filer en même temps. Elle convainc le technicien Charles Smullen de tester sa nouvelle fibre (le poly(p-phénylènetéréphtalamide) (PPD-T)) ??? qui à première vu semblait fragile. Le résultat était sans appel, la fibre de Kwolek, le futur Kevlar était à masse égale, cinq fois plus solide que l’acier. Le directeur du laboratoire avait pris la mesure de la découverte de Stephanie Kwolek, et ainsi en 1971, le Kevlar est développé et commercialisé. Le Kevlar est utilisé dans de nombreux produits, grâce à sa résistance à la chaleur et au cisaillement, comme les gilets pare-balles Bulletproof vest from behind, les casques, des pneumatiques ou encore les gants.
  En 1986, Stephanie Kwolek prenait sa retraite professionnelle.
Elle décède le 18 juin 2014.( 91 ans) 

8 )Anesthésie / protoxyde d’azote : ( pas vraiment par hasard ? ) 

Le protoxyde d’azote a d’abord  été découvert en 1772 par Joseph Priestley (pasteur et chimiste). En 1798, Humphry Davy (chimiste)aurait  découvert ses propriétés  euphorisantes en l’essayant sur lui-même. Il sera ensuite utilisé en tant que gaz hilarant dans les foires dès la fin du XVIII° siècle. En 1844, le dentiste Horace Wells Wellsdécouvre ses propriétés anesthésiantes (lui-aussi par auto-administration) mais ne réussira pas à convaincre ses collègues.

  Plus tard, Colton (montreur de spectacle) et Smith (dentiste) monteront une clinique à New York et remettront à l’honneur le protoxyde d’azote anesthésie

Pfffffffff ! etc.………… lol 

 

Ce soir ce fut…….


  Télé ( encore ) , mais pas pour ne pas penser : Pour  » rêver  » et d’autres choses encore…..

  J’ai regardé la suite de  » Le seigneur des anneaux  » …..( Déjà lu les livres de Tolkien et vu les films plusieurs fois )seigneur anneau ……La totalité du film passe sur France 4 les jours à venir …..

 Bien sur, cette histoire est un conte , une  » saga imaginaire  » …..Mais , ( à mon avis ) , Tolkien y exprime l’idée de la lutte éternelle entre le bien et le mal ….

Bref résumé:

  La Communauté de l’anneau . Le Seigneur des anneaux : Sur la Terre du Milieu, dans la paisible Comté, vit le Hobbit Frodon Sacquet .

   Comme tous les Hobbits, Frodon est un bon vivant, amoureux de la terre bien cultivée et de la bonne chère. Orphelin alors qu’il n’était qu’un enfant, il s’est installé à Cul-de-Sac chez son oncle Bilbon, connu de toute la Comté pour les aventures extraordinaires qu’il a vécues étant jeune et les trésors qu’il en a tirés.      Le jour de ses 111 ans, Bilbon donne une fête grandiose à laquelle est convié le puissant magicien Gandalf le Gris. C’est en ce jour particulier que Bilbon décide de se retirer chez les Elfes pour y finir sa vie.

    Il laisse en héritage à Frodon son trou de Hobbit ainsi qu’un mystérieux anneau qu’il a autrefois trouvé dans une galerie souterraine des Monts Brumeux et qui a le pouvoir de rendre invisible quiconque le porte à son doigt. Gandalf est intrigué par l’anneau laissé à Frodon et surtout par les circonstances confuses dans lesquelles Bilbon l’a trouvé.

    Après avoir lu le récit de la vie d’Isildur, un ancien roi de l’Arnor et du Gondor, il découvre que cet objet n’est autre que l’Anneau unique forgé il y a bien longtemps par Sauron, le Seigneur des Ténèbres, et qui fut perdu 3000 ans auparavant. Cet anneau maléfique est une arme redoutable qui permettrait au seigneur du Mordor de régner sur la Terre du Milieu et de réduire tous ses peuples en esclavage

Les personnages du roman :

LegolasLegolas

Fils de Thranduil (Seigneur des Elfes de Vert-Bois-le-Grand), Legolas est le prince elfe de la forêt noire. Il est aussi le représentant elfique de la
Compagnie de l’Anneau. Grand, mince et élégant, Legolas est un archer puissant cappable de se déplacer en toute discression.
En 3018 (3eme Age), Legolas participe au Conseil d’Elrond an tant que messager et rejoint la Communauté de l’Anneau pour représenter les
Elfes. Il est très protecteurs envers les autres membres de la Communauté. Au cours de ses périples, il devient ami avec Gimli, chose de très
étonnante entre un elfe et un nain.
Après la guerre de l’Anneau, Legolas entraine les Elfes de Mirkwood dans la forêt d’Ithilien.
Aragorn:Aragorn

Aragorn (aussi appelé Grand-pas) est né en 2931 du 3eme Age. Il est le fils d’Arathorn II et de Gilraen descendants des Dunedains. En 2933, sa
mère l’emmène chez Elrond suite à la mort de son père. Elrond le reçoit en sa tutelle et lui donne le nom d’Estel. Quand Estel a 20 ans, Elrond
lui révele son ascendance et le nomme par son vrai nom. Il lui remet l’Anneau de Barahir et les tronçons de Narsil, mais garde le sceptre en lui
disant qu’il devra le gagner. Il tomba alors amoureux d’Arwen. Suite aux conseils d’Elrond et de Gilraen, il s’en va pendant 30 ans et reçoit le
nom de « Grands-pas » par les hommes. Il prit part de la lutte contre Sauron et se lia s’amitié avec Gandalf. Il revient dans l’Ouest à 49 ans, il
revit Arwen et ils se promirent l’un à l’autre
Frodon :Frodon

 Frodon est un hobbit de la Comté. Il est élevé par son cousin Bilbon suite à la mort de ses parents en 2980 (3eme Age). Bilbon lui transmet, en
3001, l’Anneau Unique et fait devenir par conséquent Frodon le Porteur de l’Anneau. Gandalf lui conseille de quitter au plus vite la Comté en
3018 sous le nom de M. Soucolline vers Fondcombe pour échapper aux Nazgul. Il partit avec son ami Sam. Mais les nazgul étaient déjà à sa poursuite……..

Attention ne pas lire si vous ne voulez pas connaitre la fin de l’histoire !!! lol
Avec l’aide de la Communauté de l’Anneau, Frodon arrive enfin à la Montagne du Destin, mais au moment de jettre l’Anneau, Frodon décide de
le garder. Alors, Gollum mordit son doigt et tomba dans les crevasses de lave, accomplissant ainsi la quête.
Après la guerre de l’Anneau, Frodon devient maitre de la Comté. Mais blessé dans son esprit et dans et dans son corps (par la lame du nazgul
et le poison d’Arachne), il prit la mer en 3021 (3eme Age) avec la dernière Chevauchée des Gardiens des Anneaux et avec les derniers Elfes.
Laissant tous ses biens à son fidèle serviteur et ami Sam Gamegie.

Gandalf : Gandalf

C’est Gandalf qui conseilla a Bilbon de donner l’Anneau Unique à Frodon, de peur qu’il l’Anneau le détruise. En tant qu’Istari, Gandalf est capable
de déployer un pouvoir magique puissant et possède des connaissances gigantesques sur l’histoire de le Terre du Milieu et de ses différents
peuples. Il désigna les 9 membres de la Communauté de l’Anneau dans le but de détruire l’Anneau Unique. Il fut tué par le Balrog dans les
cavernes de la Moria. Mais il revient sur la Terre du Milieu ancore plus fort et plus puissant en tant que Gandalf Le Blanc. Il expulsa Saroumane
et combattu contre le Seigneur des Nazgul. Après la mort de Sauron, il quitte la Terre du Milieu.

Sam Gamegie Sam

Sam est le jardinier et le serviteur de Frodon. Il est pret a tout pour aider son maitre. Il refuse de quitter celui-ci et l’accompagne donc. Son
dévouement le conduira même à blesser mortellement Shelob (Arachne) aux frontières du Mordor pour sauver son maitre. Il a aussi libérer
Frodon de Cirith Ugol en emportant l’Anneau.
De retour à la Comté, il replanta la Comté grâce aux terres qu’il reçu de Galadriel.

Pippin Pippin

Pippin est le cousin germain de Frodon et cousin de Merry. Merry est son meilleur ami.
Pippin prit part à la Guerre de l’Anneau et devient Garde de la Citadelle de Minas Tirith.
Après la guerre de l’Anneau, Pippin fut déclaré Chevalier du Gondor en hommage à sa bravoure. A la mort de son père il devient Thain (Préfet).
de la Comté. Plus tard, il partit de la Comté avec Merry vers la Rohan, puis le Gondor, où il fut enterré dans la maison des bois.
MerryMerry

Merry est le petit cousin de Frodon. Il est le fils du maitre Brandebouc, une famille très importante de la Comté. Une grande part de la quête fut
son enlevement avec Pippin par les Orcs. Ou ils purent s’échapper.
Après la Guerre de l’Anneau, Merry est fait Chevalier du Rohan an hommage à sa bravoure. Il retourna à la Comté avec ses amis où il fut l’un
des leaders de la bataille de Lezeau. A la mort de son père, il devient le Maitre du Pays de Bouc, puis fut ensuite nommé Conseiller du
Royaume du Nord par le Roi Aragorn II. En 63 (3eme Age) il part de la Comté avec Pippin vers le Rohan, puis le Gondor, où il fut enterré dans la
maison des rois.
Gimli 

Gimli est le fils de Gloin. Il nait en 2879 du 3eme Age dans les Montagnes Bleues. Il est choisi pour représenter les nains dans la Comunauté de
l’Anneau. Il a été le premier nain a rentré en Lorien depuis l’époque de Durin, et depuis ce moment est devenu très proche de Galadriel et de
Legolas.
Attention ne pas lire si vous ne voulez pas connaitre la fin de l’histoire !
Après la Guerre de l’Anneau, Gimli conduit un groupe de nains d’Erebor au Rohan. Où il devient Seigneurdes Cavernes Etincelantes. A la mort
d’Aragorn en 120 (4eme Age), il traverse la mer avec Legolas.
Boromir

Boromir Boromirnait en 2978 du 3eme Age. Il est 5 ans l’ainé de Faramir, son frère. Il est capitaine de la Tour Blanche. Il représente les Dunedains avec
Aragorn dans la Communauté de l’Anneau. Il se condisére comme l’héritier de l’Anneau Unique, voulant l’utiliser pour combattre Sauron. A
l’intérieur des frontières du Gondor, il tente de convaincre Frodon de lui donner l’Anneau Unique, mais celui-ci refuse. Boromir se fait ensuite tué
lors d’une attaque d’orques par des flèches en sauvant Frodon.
Bilbon

Cousin de Frodon, il adopte celui-ci à la mort de ses parents. Lors de ses aventures, il ramenne l’Anneau Unique. Il fut celui qui a vécu le plus
longtemps dans la Comté grâce à l’Anneau. Sous les conseils de Gandalf, il remet à Frodon l’Anneau et quitta la Comté.
Il quitta la Terre du Milieu 40 ans plus tard et prit la mer avec la Dernière Chevauchée des Gardiens des Anneaux.

Saroumane Saroumane

Saroumane est un des sorciers de la Terre du Milieu. C’est la Chef du Conseil Blanc. Il s’intéresse beaucoup aux Anneaux de Pouvoir et en sait
probablement autant sur eux que Sauron lui même. Jaloux de Gandalf, il l’espionne. Il se fait piéger par Sauron et agit en traitre par rapport au
Conseil Blanc.
Attention ne pas lire si vous ne voulez pas connaitre le fin de l’histoire !
Saroumane meurt de la main de son serviteur Grima Wormtong par un coup de poignard.
Arwen

Arwen est la fille unique d’Elrond. Elle tombe amoureuse d’Aragorn lors de l’enfance de celui-ci. Ce qui ne plait pas du tout à son pére, car si elle
décide de l’épouser, elle devrait abandonner son immortalité.
Attention ne pas lire si vous ne voulez pas connaitre la fin de l’histoire !
A la fin de la Guerre de l’Anneau, elle se marie avec Aragorn et ils eurent un fils Eldarion et de nombreuses filles. A la mort d’Aragorn, alle part
en Lorien, et l’hiver suivant, elle perd la vie.
Faramir

Faramir nait en 2983 du 3eme Age. Il est le fils de Denethor et le frère de Boromir. Il cherche à faire son profit de la sagesse de Gandalf, ce qui
déplait à son père. On le dit moins vaillant que son frère. Pourtant, aucunes jalousies ni rivalités ne vient se mettre netre les deux frères.
EowynFaramir

Eowyn nait en 2995 du 3eme Age. Elle est la soeur d’Eomer. Après la mort de ses parents, elle est adoptée par le Roit Théoden du Rohan. Elle
subit la convoitise de Grima Langue de Serpent.
Galadriel

Elle est la toute puissante reine elfique de la Lothlorien. Elle possède un des Anneaux Elfiques, Nenya, l’Anneau de Diamant. Galadriel nait à
Valinor. Elle est la fille de Finarfin.
Elle fonde son propre Royaume en Eriador, qu’elle déplace en Eregion. Plus tard, elle laisse le Pays à Celebrimbor et va s’installer dans le
Royaume de Lorinand, qui deviendra plus tard la Lorien. Quand Frodon lui propose l’Anneaux, elle refuse faisant preuve d’une grande sagesse.
Elle est la grand-mère d’Arwen. Avec son mari Celeborn, elle a su préserver la Forêt d’Or, hâvre sûr pour les Elfes qui ont choisi de rester en
Terre du Milieu.
Theoden

Theoden  Theodenest le 17eme rois de la Marche (Rohan) et Ptemier Maréchal de la Marche. Il nait en 2948 au Gondor. Il est le frère de Theodwyn (mère
d’Eomer et Eowyn). Il épouse Elfhild avec qui il aura un fils, Théodred. Grima Langue de Serpent le rend de plus en plus infirme.
Langue de Serpent

Il est le fils de Galmod. Il est le conseiller du Roi Théoden du Rohan. Il convoite Eowen et essaie d’éloigner Eomer du roi, pour pouvoir réaliser
ses désirs.
ElrondElrond

Un des pesonnages les plus puissants de la Terre du Milieu. Il porte un des Anneaux du Pouvoir. Il est le maitre de FondCombe.
Quand Isildur trancha l’Anneau l’Unique au doigt de Sauron, Elrond l’exhorta à le détruire dans les flammes de la Montagne du Destin mais
Isildur n’en tient pas compte.
Lors de la Guerre de l’Anneau, il a combattu avec Gil-Galad et Elendil.
Celeborn

Il est le mari de Galadriel et le Seigneur de la Lorien.
Il est resté sur la Terre du Milieu quand Galadriel pris le bateau vers l’ouest. Puis il se retira à FondCombe.
Haldir

Un elfe de la Lorien.
Eomer

Eomer nait en 2991 du 3eme Age. Il est le fils d’Eomund.
A la mort de son père, puis de sa mère, il est adopté avec sa soeur Eowyn par le Roi. Il devient Troisième Maréchal de la Marche. Il déteste
Grima Langue de Serpent pour ce qu’il fait endurer au roi et à sa soeur.
Hama

Hama est la capitaine de la Garde Royale de la Maison d’Eorl et Huissier du Roi Théoden du Rohan. Il doit prétéger le roi, accueilir les visiteurs
et les désarmer. Il est fidèle au Roi et à Eomer et déteste Grima.
Ugluk

Ugluk est un orque orque noir de la race des Uruk-Haï. Il ne craint pas la lumière contrairement aux autres espèces d’orques. On lui done de la chair
humaine à manger.
Sauron

Il tente de corrompre de nombreux humains et de gagner les Elfes à sa cause. Mais après le refus de ceux-ci, il commence, forger les Anneaux
de Pouvoir afin d’asservir les Rois des Hommes (9 Anneaux), les Seigneurs Nains (7 Anneaux) et les Elfes (3 Anneaux). Mais la véritable nature
de Sauron se révele quand il forge l’Anneaux Unique. Les 3 Anneaux des Nains lui échappent.
Ensuite, il perd l’Anneau que lui prend Isildur et est contraint de s’éclipser.
Au fil des siècles, il reconstitue ses forces.
Quand éclate la Guerre de l’Anneau, Sauron est bien plus puissant que ses adversaires réunis. Il est sur le point de l’emporter quand l’Anneau
Unique est jetter dans le feu de la Montagne du Destin…
Gil-Galad

Dernier grand roi des Noldors sur le Terre du Milieu, il a combattu Sauron lors du Second Age avec Elendil.
Gollum Gollum

Gollum est un ancien hobbit. Sméagol a été le porteur de l’Anneau pendant très longtemps et son influence maléfique en lui une schizophrénie.
Ainsi, Sméagol et Gollum sont ses deux personnalités.
Il trouva l’Anneau Unique dans la rivière Auduin. Rongé par les pouvoirs de l’Anneau, il se réfugie sous les Monts Brumeux, loin de la lumière du
soleil. C’est là que Bilbon trouva l’Anneaux et l’emporta. Gollum le considéra comme un voleur. Il part à la recherche du voleur quand Sauron lui
confie la mission de trouver l’Anneau.
Attention ne pas lire si vous ne voulez pas connaitre la fin de l’histoire !
Il guida Frodon et Sam vers le Mordor avant de perdre la vie dans le Gouffre de la Montagne du Destin, emportant l’Anneau avec lui.
Gamling

Gameling est le chef de ceux qui surveillent la Fossé de la Porte de Helm. C’est un vieux guerrier du Rohan.
Isildur

Isildur est le fils d’Elendil. Il nait en 3209 du 2eme Age. Après 10 ans de guerres, il tranche le doigt de Sauron avec l’épée brisée de son père et
devient le propriètaire de l’Anneau. Lors d’une attaque d’orques, l’Anneaux le trahit et lui glisse du doigt. Il est tué et c’est Sméagol qui retrouvera l’anneau .

Gorbag

Gorbag est un orque de Minas Morgul. C’est un Uruk-Haï. Il est le chef d’une quarantaine d’individus et patrouille pour le compte des Nazgul.

Lurtz

Lurtz est un personnage énigmatique puisqu’ils n’apparait pas dans l’oeuvre de Tolkien. C’est un Orque Uruk-Haï ayant un rapport avec la mort
de Boromir.
Denethor

Denethor nait en 2930 du 3eme Age. Il se marie avec Finduilas avec qui il a deux fils, Boromir et Faramir. Il est jaloux de Aragorn. Il le soupçonne de vouloir le supplanter .
A la mort de sa femme, il devient encore plus sombre et silencieux.

ETC.…………………..anneau

çà s’est passé il ya 30 ans


   Il y a 30 ans, le cinéma Building était victime d’un attentat. Mais les projections du films avaient repris 15 jours après. ………….

 

   A la fin des années 80, quand « La dernière tentation du Christ » sort enfin en salle, après de nombreux contre-temps financiers qui ont largement retardé sa réalisation, les dents des intégristes catholiques avaient sérieusement grincé. La vision de la vie de Jésus de Martin Scorese était jugée anti-biblique, voire blasphématoire. Fermement dénoncée par les autorités religieuses avant même sa sortie, le film déclenche un vent de violence. Distributions de tracts, prières sur les marches des cinémas de la part d’intégristes qui tentent de dissuader les spectateurs de voir le film et même attentats. A Paris, Metz (où un spectateur décédera) et Besançon, des salles sont incendiées. 
A Besançon, c’était le 3 octobre 1988, une heure après la dernière séance.

 

 

 

  Deux semaines plus tard, dans un autre cinéma, le film était à nouveau à l’affiche et un militant d’extrême droite arrêté. 

  Besançon : projection du film de M. SCORCESE « la tentation du christ » après l’attentat