Le bunker oublié sous la tour Eiffel…???


Sous le Champ de Mars à Paris se trouverait un bunker (qui n’en était pas vraiment un, puisqu’il n’était à l’origine pas destiné à supporter les bombardements) aujourd’hui démilitarisé.

Créé en 1909, il était réservé aux télécommunications militaires via la tour Eiffel toute proche.

Son existence est restée secrète durant 70 ans et il peut se visiter à certaines occasions, comme des opérations touristiques destinée à faire visiter la face cachée de la ville.

Aujourd’hui, il est utilisé par l’entreprise chargée des restaurants du premier monument payant de France afin de nourrir une armée de touristes. Son entrée se trouve, en effet, juste à côté de la zone de livraison des restaurants, c’est donc très pratique pour le déchargement des camions. 

En plus des cuisines, on y trouve la salle des machines d’origine qui contrôle toujours les ascenseurs, mais également tout le matériel de peinture et de rénovation de la Dame de Fer. 

__________________________

On peut se demander comment un tel bâtiment d’ordre militaire a t-il pu arriver au pied de la Tour Eiffel ?

Pour le comprendre, il faut faire un bond en arrière de plus de 100 ans. En 1903, Gustave Eiffel 

Résultat d’images pour Gustave Eiffel

soutient financièrement le projet du capitaine Ferrié

d’installer une station de TSF au sommet de la Tour. En effet, malgré le succès des premières années, l’attractivité de la Tour Eiffel s’essouffle et il faut trouver de nouvelles idées pour la rendre utile.

L’opération est un succès, mais, très vite , les habitants du quartier se plaignent de voir circuler des militaires sur le Champ de Mars  . Pour régler ce problème, on décide alors de construire un lieu spécifique à leur travail. On envisage donc la réalisation d’un bunker sous ce gigantesque espace public, où seront installés les opérateurs radio. Sous la supervision de Gustave Eiffel et du Général Ferrié, on perfectionne la télégraphie sans fil (TSF ). Pendant la Première Guerre mondiale, le lieu joue même un rôle important : la bataille de la Marne est un succès grâce aux messages captés par la radio. Cette technologie d’époque permet aussi de mettre en lumière le rôle d’agent double de Mata Hari

Résultat d’images pour mata hari
Visite du bunker du Champ de Mars

De nos jours , l’endroit ressemble plus à un musée souterrain qu’à un bunker puisque le lieu est démilitarisé depuis quelques années déjà. L’accès reste toutefois d’ordre privé et accueille surtout des bureaux. Pour les quelques chanceux, l’accès se fait juste à côté de l’espace de livraison destiné à alimenter le restaurant de la Tour Eiffel  . Ils doivent aussi emprunter un escalier qui mène 4 à 5 mètres sous terre. À l’intérieur, on fait un véritable saut dans le temps. Tout au long de la visite, des clichés d’époque rappellent l’histoire du lieu et surtout de la Tour.

On peut voir, par exemple , Gustave Eiffel et le Général Ferrié travailler ensemble sur les premiers tests des émissions radios militaires. Plus loin, on croise Sacha Guitry, spécialement venu pour la diffusion des premiers programmes civils de la radio. Autre événement historique incontournable présenté, le couronnement de la reine d’Angleterre Elizabeth II en 1953, premier programme à avoir été retranscrit en direct dans plusieurs pays.

Cet espace est maintenant utilisé par l’entreprise chargée de la gestion de la tour Eiffel, et notamment du restaurant. Le matériel de l’époque est quant à lui exposé au musée de la Guerre, aux Invalides  . Sauf si on travaille au service de la Tour Eiffel, on ne peut malheureusement le visiter qu’à de très rares occasions.

 » Avoir maille à partir……


.…avec quelqu’un  » ?

Un point à l’endroit puis un point à l’envers longtemps répétés, cela lui donne un tricot plein de mailles.


Et si elle accroche une des mailles à quelque chose, le tricot va filer et s’abîmer.
Mais quel peut bien être le lien avec une querelle ?
Eh bien il n’y en a aucun puisque la maille dont il est question ici n’a strictement rien à voir avec les tissus ou lainages.

D’abord, il faut savoir que  » partir  » est une transformation de l’ancien  » départir  »qui voulait dire  »partager  »
D’ailleurs, ce n’est qu’après le milieu du XVIIe siècle que l’expression « avoir maille à départir » est devenue celle employée aujourd’hui.

La maille dont il s’agit était une pièce de monnaie

  médiévale d’une valeur infime, équivalant à la moitié d’un denier, lui-même égal au douzième du sou qui ne valait qu’un vingtième de livre  et le verbe  » départir  » signifiait  » partager  ». Lorsque deux personnes devaient se partager ou départir une maille, cela provoquait inévitablement des différends ou une querelle, car il est bien trop difficile de diviser ce qui n’a presque aucune valeur.

Le  » vrai  » James Bond ?


 »My name is Bond, James Bond » : cette phrase n’a pas été prononcée qu’au cinéma.
En effet, selon des archives polonaises récemment dévoilées, un espion britannique du nom de James Bond aurait bien officié de l’autre côté du le rideau de fer, en Pologne communiste, durant les années 1960.

Un curieux homonyme……

James Bond, ce ne serait pas que du cinéma. C’est en tout cas ce que confirment des archives publiées par  » l’Institut polonais de la mémoire nationale » (IPN).

En effet, deux ans après la sortie du premier film où parait l’agent 007, un espion homonyme aurait été envoyé en Pologne par les services secrets britanniques ; pour enquêter derrière le rideau de fer.

Basé à Varsovie dès le 18 février 1864 !, James Albert Bond

était officiellement un simple archiviste travaillant à l’ambassade britannique.
Cependant, contrairement au héros de Ian Fleming, l’homme (né en 1928) n’était pas vraiment discret ni  »glamour »……..

……..très porté sur l’alcool et les femmes, il ne réussit pas à remplir sa mission et fut donc rappelé au pays seulement après un an de service.

Un agent de seconde zone :

Identifié par les services de contre-espionnage communistes, l’espion n’était pas non plus une menace majeure pour le régime en place.

En effet, James Albert Bond n’était qu’un  »agent de bas niveau ayant simplement un nom très médiatisé  ».

De plus, même si le Britannique avait tenté de rejoindre (entre octobre et novembre 1964) les installations militaires basées à Bialystok et Olsztyn (à l’est de la Pologne, non loin de la frontière avec l’Union soviétique), il restait tout de même très prudent et évitait soigneusement de côtoyer la plupart des citoyens polonais.

Personne , encore aujourd’hui , ne sait si c’est le nom de l’agent qui avait mis la puce à l’oreille des services locaux.

Ce qui est sûr, par contre , c’est que Ian Fleming

Résultat d’images pour Ian Fleming
Fleming

(lui-même ancien agent secret britannique) avait choisi le nom du héros de ses histoires, en hommage… à l’ornithologue américain James Bond

James Bond 1974.jpg

(le romancier anglais possédait un de ses livres traitant des oiseaux des Caraïbes).lol !

 » avoir du toupet  »…….


Un peu vieillotte,  » avoir du toupet  », consiste , comme chacun le sait , à avoir du culot, parvenir à réaliser des choses qu’un personne  » lambda  » n’ose pas accomplir. Cette formule date du 16ème siècle et son origine vient d’ Italie !

Les seigneurs pouvaient alors avoir recours à des  » bravis » , sortes de tueurs à gages, afin de se débarrasser d’opposants. Comme ce genre de mission avait un caractère dangereux, ils devaient conserver l’anonymat le plus total.

Alors, pour commettre leurs forfaits , ils se cachaient derrière une large mèche de cheveux rabattue sur le front, appelée  » toupet  ». Ils pouvaient la positionner de deux façons: soit la laisser retomber sur le visage pour cacher leur identité soit la masquer sous un chapeau quand ils n’étaient pas en mission. Autre attribut des  » navi  » , une barbe souvent fournie.

Résultat d’images pour illustrations homme avec chapeau et barbe
Beau homme aux cheveux mouillés — Photo

C’était il y a….


….environ 79 ans :

18 octobre 1941:

Arrestation de Richard Sorge

Richard Sorge : Un espion double qui travaillait à la fois pour le NKVD soviétique et l’  »Abwehr  » ( L’Abwehr, mot allemand signifiant  » défense  » , organisation de contre- espionnage ) allemande . Sa carrière : Arrêté par les Japonais le 18 octobre 1941, il est pendu après que Staline a refusé de l’échanger. Il a cependant été fait Héros de l’Union soviétique en 1964. Il est devenu aussi une source d’inspiration pour Ian Fleming

Résultat d’images pour Ian Fleming

, l’auteur de la série des James Bond.

Une contribution déterminante à la défaite du nazisme….

Richard Sorge (4 octobre 1895, Sabunçu, Azerbaidjan ; 7 novembre 1944, Tokyo) Né le 4 octobre 1895 en Azerbaïdjan d’un père allemand et d’une mère russe, R.Sorge grandit et travaille en Allemagne où il lit les écrits de Karl Marx et adhère aux idées de ce dernier . Après avoir combattu dans la Reichswehr jusqu’en 1916, date à laquelle il est gravement blessé.

Repéré par le Komintern (Internationale communiste), il suit à Moscou une formation d’espion de 1925 à 1933 pour le compte du NKVD, se fait ensuite embaucher comme journaliste dans un grand journal allemand et devient son correspondant à Shanghai (Chine) puis à Tokyo où il arrive en septembre 1933.

 » Noceur  » et séducteur en diable, il devient la coqueluche de la haute société et des milieux diplomatiques.

Agent double pour le NKVD mais aussi l’Abwehr allemande, il se fait apprécier par Eugen Ott

Résultat d’images pour Eugen Ott ambassadeur
E .Ott

, ambassadeur d’Allemagne au Japon à partir de 1938. Il devient même son ami , son homme de confiance et participe aux réunions les plus confidentielles de l’ambassade.

C’est ainsi qu’il découvre le projet d’invasion de l’URSS par la Wehrmacht (projet  » Barbarossa  » ) , y compris la date d’exécution (22 juin 1941). Il en informe Moscou mais Staline, qui s’accroche envers et contre tout à son alliance avec

Résultat d’images pour Joseph Staline

Hitler, ne veut rien entendre. Quand l’invasion est déclenchée, il est totalement pris de court et l’Armée rouge balayée.

Bien que consterné , Sorge poursuit son travail d’espion. Il découvre ainsi que l’armée japonaise a commandé pour ses troupes… des shorts !. C’est la preuve qu’elle se prépare à attaquer dans les mers chaudes : elle ne se soucie donc pas de soutenir l’effort de son  » alliée  » allemande en attaquant l’URSS ! 

Gueorgui Joukov

Résultat d’images pour Gueorgui Joukov

, qui assure la défense de Moscou, prend le renseignement au sérieux. Il rapatrie sans attendre ses troupes d’Extrême-Orient vers le front occidental où elles vont jouer un rôle décisif dans la contre-offensive soviétique.

Sorge peut se flatter d’avoir ainsi joué un rôle déterminant dans la victoire soviétique sur le nazisme. Il ne la verra pas. Lui-même, malgré son bagout, est d’une discrétion à toute épreuve mais les Japonais n’en arrivent pas moins à démanteler son réseau d’informateurs, le détruire et l’arrêter lui aussi……

 » Les gestes barrières  »….


Qui les a inventés ?

En 1842, la clinique obstétricale de l’hôpital général de Vienne est frappée par la fièvre puerpérale ( La fièvre puerpérale est une maladie infectieuse de la femme, qui survient après un accouchement ou une fausse couche, surtout dans le cas où l’expulsion du placenta n’a pas été complète ). qui décime les femmes qui y sont admises. Le médecin hongrois Ignace Semmelweis

trouve la parade pour enrayer la transmission de la maladie. A l’époque on connaît bien la maladie. Mais sa mortalité est alors si minime parmi les femmes accouchées que personne ne s’en inquiète encore .

Une épidémie qui devient de plus en plus mortelle :

Vers 1832 /33, l’arrivée massive d’étudiants dans l’établissement change la donne. La maternité est divisée en deux sections, l’une tenue par par des sages-femmes, l’autre, par les étudiants. Et la mortalité bondit dans cette dernière unité : La mortalité descend à 2,6% chez les sages-femmes, tandis qu’elle atteint le chiffre effrayant de 9,5% chez les étudiants. En 1842, elle s’y élève à 15,8% et, certains mois le seuil des 30% est franchi. Un vent de panique s’ installe dans la ville. »

L’efficacité du lavage de mains en milieu hospitalier

Comment expliquer une telle différence entre les deux sections ? Nouvelle literie, venue d’un prêtre pour chasser les mauvais esprits, changements de locaux… Tout semble avoir été tenté, et pourtant, la mort plane toujours sur la clinique. C’est le décès de l’un de ses plus proches collègues qui met la puce à l’oreille au médecin Ignace Semmelweis  : le professeur Jakob Kolletschka ….

Jakob Kolletschka

meurt d’une septicémie après une blessure à la main lors d’une autopsie.

Tout devient clair alors pour le professeur qui comprend que la contamination se fait par les cadavres autopsiés par les étudiants qui se rendent ensuite auprès des patientes. De cette conclusion naissent alors les premiers gestes barrière : Il interdit aux étudiants et aux médecins de quitter les salles de dissection sans s’être lavé les mains avec une solution de chlore avant de se rendre au chevet des femmes en travail, de changer de tenue d’un service à l’autre, d’utiliser les instruments de dissection à d’autres fins . La mortalité chute alors pour tomber à seulement 1%. !

lavage des mains avec chlore

Fier de sa réussite, Ignace Semmelweis publie ses recommandations dans des revues scientifiques prestigieuses mais ses confrères ne lui accordent pas la reconnaissance escomptée. Le directeur de la maternité de Vienne, le professeur Klein , sans doute jaloux de son succès, l’empêche même de continuer à travailler dans son établissement. Son nom est cependant passé à la postérité : grâce à la découverte d’Ignace Simmelweis, des milliers de vie ont sans doute été sauvées en milieu hospitalier, et ceci , avant même l’apparition de la notion de stérilité née des travaux de L.Pasteur

Pasteur

. ( Finalement , on peut dire que l’histoire se  » répète » : le corona….)

36 tortues des Galápagos …..



….. réintroduites dans l’archipel

Nées et élevés en captivité, ces 36 tortues géantes, dont l’espèce est menacée d’extinction, rejoignent une population d’environ 6700 tortues.

Un groupe de 36 tortues géantes des Galápagos ont été réintroduites dans leur habitat d’origine sur l’île San Cristobal, une des principales de l’archipel équatorien. Elles sont nées et ont été élevées en captivité. Ces 36  » Chelonoidis chathamensis  », une des quinze sous-espèces différentes de tortues des Galápagos, ont été déposées dans la partie nord-est de l’île, où vit une population estimée de quelque 6700 tortues, a indiqué dans un communiqué le Parc national des Galápagos

 » Les informations scientifiques dont nous disposons sur ces tortues confirment qu’elles sont en bonne santé avec une bonne structure de population qui garantit leur survie », a indiqué le directeur du PNG, Danny Rueda. Cependant, la Chelonoidis chathamensis est considérée menacée d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature .

Une faune et une flore uniques au monde

Les tortues, âgées entre six et huit ans, et pesant entre 3 et 5 kilogrammes,  »sont passées au travers d’un processus de quarantaine précédant leur libération », a-t-il ajouté. Prise de température, relevé de rythme cardiaque, analyses de sang et de selles ont permis d’exclure toute maladie ou parasite avant la réintroduction.

Les tortues réintroduites font partie de l’une des quinze sous-espèces endémiques différentes de tortues des Galápagos (archives).
Les tortues réintroduites font partie de l’une des quinze sous-espèces endémiques différentes de tortues des Galápagos

Ces huit dernières années, un total de 75 tortues Chelonoidis chathamensis élevées en captivité ont été réintroduites sur San Cristobal. Les Galápagos,

Résultat d’images pour Îles Galápagos

à 1000 km au large de la côte équatorienne, ont l’un des écosystèmes les plus fragiles, avec une faune et une flore uniques au monde. L’archipel, qui a servi de terrain d’étude au naturaliste britannique Charles Darwin

Charles Darwin 1880.jpg
Darwin

avant d’élaborer sa théorie de l’évolution des espèces, tire son nom des tortues géantes qui y vivent

Pas de commentaire depuis plus d’une semaine : Je les bloque !

fralurcy085903@gmail.com

marin-francis08@outlook.com

La croix de Lorraine…


.……. origines :


Les origines de la croix de Lorraine

Pavillon de beaupré des bâtiments des Forces navales françaises libres

La croix de Lorraine est désormais attachée au général de Gaulle

Résultat d’images pour général de gaulle 1945

et à la résistance pendant la Seconde Guerre Mondiale. Un spécimen monumental de cette croix domine d’ailleurs la région de Colombey-les-Deux-Églises, terre d’adoption de la famille de Gaulle. Mais quelle est l’histoire de cette croix ?

C’est en juillet 1940 que le général De Gaulle , en concertation avec l’amiral Georges Thierry d’Argenlieu

Résultat d’images pour amiral georges thierry d'argenlieu

et le vice-amiral Émile Muselier, adopte la croix de Lorraine comme symbole de leur mouvement de résistance. 

Croix d’Anjou conservée par les sœurs de la Girouardière à Baugé-en-Anjou

Résultat d’images pour Baugé-en-Anjou

C’est en cherchant un symbole à opposer à la croix gammée nazie que la croix de Lorraine s’est imposée. Muselier, dont le père est originaire de Lorraine, propose cette croix qui orne également l’insigne du 507e régiment de chars de combat dont de Gaulle est colonel de 1937 à 1939.

Pendant la Deuxième guerre mondial  , cette croix est arborée, avec les couleurs de la France, sur les navires, chars puis combattants de la France Libre.

À l’origine, la croix de Lorraine est aussi appelée croix d’Anjou.: En effet, elle figure un reliquaire à double croisillon contenant des morceaux de la Vraie Croix. Ramené, au XIIIe siècle, par le chevalier d’Alluye de retour de croisade, ce reliquaire est conservé par les cisterciens de l’abbaye de la Boissière dans le Maine-et-Loire.

( Portrait équestre du Duc René II de Lorraine, issu de La Nancéide (vers 1500), Pierre de Blarru,)

L’adagio d’Albinoni….


Tout le mode ou presque connait l’adagio d’Albinoni ….Mais. Il semblerait que cet adagio célèbre ne soit pas d’Albinoni !?

Résultat d’images pour albinoni

!!!!! Cet air célébrissime en sol mineur n’aurait pas été composé du tout par Albinoni mais par Remo Giazotto

Résultat d’images pour Remo Giazotto

, un musicologue du XXe siècle spécialiste du compositeur italien! Les dates ne collent pas du tout, Albinoni étant mort en 1751 alors que l’adagio éponyme fut écrit en 1945… c’est d’ailleurs la raison pour laquelle cette œuvre n’est pas tombée dans le domaine public, contrairement à l’ensemble du répertoire du compositeur vénitien. Comment s’explique cette imposture?

Tomaso Albinoni naît le 8 juin 1671 dans une république de Venise au faîte de sa gloire. Son père, un riche fabricant de papier, a en tête pour son fils aîné un destin tout tracé: il lui succédera à la tête de l’entreprise familiale quand le moment sera venu. Pour l’heure, le jeune Tomaso baigne dans l’insouciance et se passionne très tôt pour la musique. Un violon flambant neuf entre les mains, il fait très vite des merveilles! À peine âgé d’une vingtaine d’années, il se révèle déjà en violoniste accompli et se met à composer. Mais se lancer corps et âme dans une carrière de musicien à l’issue incertaine n’est pas chose si facile quand on est censé hériter d’une entreprise familiale bien encombrante! Pas question de se fâcher avec son père et Tomaso met de côté ses portées musicales pour se consacrer aux arcanes de la fabrication de papier.


Mais, rien à faire, on n’échappe pas à son destin aussi facilement! N’ayant tellement pas envie d’ abandonner définitivement ces doux plaisirs qu’au soir, sous la nuit brune, il ressort son violon à la moindre occasion…

Le Pont du Rialto à l'époque d'Albinoni

( Le Pont du Rialto à l’époque d’Albinoni, par Michele Marieschi (env. 1730))

En 1709, drame familial: son père meurt. Albinoni est alors confronté à l’heure du choix: la fabrication de papier ou la musique. C’est à cette dernière qu’il décide de consacrer le restant de ses jours et il cède à ses frères cadets la tâche de gérer l’entreprise familiale. Il a 38 ans. Et  » le bougre  » ne fait pas les choses à moitié! Saisi d’une véritable fièvre créatrice, il compose pas moins de 80 opéras qui seront joués (et applaudis!) dans toute l’Italie d’abord, puis dans toute l’Europe! Mais on a beau fouiller dans sa discographie, on ne trouve pas la moindre trace d’un certain  » adagio d’Albinoni  »

Devenu très populaire dans le Saint Empire romain germanique, pas moins de 70 partitions originales seront stockées dans la bibliothèque de Dresde où elles reposent pendant près de deux siècles. Seul  » petit  » problème, la ville se fait bombarder par les Alliés en février 1945. En plus des dizaines de milliers de victimes (entre 25.000 et 300.000 morts selon les sources), les 3900 tonnes de bombes larguées sur la ville réduisent en cendres la fameuse bibliothèque de la ville… et les exemplaires uniques des partitions d’Albinoni par la même occasion!

Mais un musicologue passionné veille au grain. Remo Giazotto, considéré par ses confrères comme le plus grand spécialiste d’Albinoni, se rue vers les cendres de la bibliothèque de Dresde aussitôt que la guerre est finie. Au milieu des gravats, il parvient à retrouver la salle des archives. Peine perdue, hélas! Plus rien n’est récupérable au milieu de la boue, des cendres et des pierres calcinées. Giazotto revient chez lui les mains vides.

Mais pas question d’admettre cet échec! Revenu chez lui, il racontera à qui veut l’entendre qu’à force de fouiller les ruines de la bibliothèque de Dresde, il a retrouvé un trésor inestimable: un fragment d’une partition pour violon écrite par Albinoni en personne! Sur la base de ces quelques notes qu’il aurait retrouvé, il s’empresse de composer un magnifique adagio, l’adagio en sol mineur pour cordes et orgue.

Albinoni compose pas moins de 80 opéras qui seront joués (et applaudis!) dans toute l’Europe. Mais on a beau fouiller dans sa discographie, on ne trouve pas la moindre trace d’un adagio qui porte son nom…

Ville de Dresde après bombardement

(Ville de Dresde après le bombardement allié de février 1945 )

Remo Giazotto, le vrai compositeur de l'adagio d'Albinoni

(Remo Giazotto, le vrai compositeur de l’adagio d’Albinoni ) ?

Preuve de son amour suprême pour le compositeur (ou simple campagne marketing pour faire parler de lui? ), il renomme son œuvre en Adagio d’Albinoni. L’air est si envoûtant, la mélodie si parfaite, que le morceau fait le tour du monde, révélant au monde entier un obscur compositeur vénitien dont plus personne ne se rappelait, un certain Tomaso Albinoni. Mission réussie pour Remo Giazotto qui meurt en 1998 dans l’anonymat le plus complet, en ayant toujours refusé de montrer à quiconque le fameux fragment de partition qu’il aurait retrouvé… et pour cause!

Euh… au fait, c’est quoi, un adagio?lol

Sonate, concerto, symphonie,… Difficile pour le profane que je suis de se retrouver dans les termes alambiqués de la musique classique! Un adagio (provenant de l’italien ad agio, c’est à dire à l’aise) qualifie une œuvre musicale au tempo lent, compris entre 56 et 76 pulsations par minute.

L’adagio d’Albinoni sur YouTube:

Les paroles :

Non so dove trovarti                        Je ne sais pas où te trouver
Non so come cercarti                       Je ne sais pas comment te chercher
Ma sento una voce che                     Mais j’entends une voix qui
Nel vento parla di te                        Dans le vent parle de toi
Quest’anima senza cuore                 Cette âme sans coeur
Aspetta te                                        Qui t’attend
Adagio                                              Adagio
 
Le notti senza pelle                           Les nuits sans ta peau
I sogni senza stelle                            Les rêves sans étoiles
Immagini del tuo viso                       Les images de ton visage
Che passano all’improvviso              Qui passent à l’improviste
Mi fanno sperare ancora                   Me font encore espérer
Che ti troverò                                    Que je te trouverai
Adagio    Adagio
 
Chiudo gli occhi e vedo te                 Je ferme les yeux et je te vois
Trovo il cammino che                       Je trouve le chemin qui
Mi porta via                                     M’amène loin
Dall’agonia                                     De l’agonie
Sento battere in me                         Je sens battre en moi
Questa musica che                          Cette musique que
Ho inventato per te                         J’ai inventé pour toi
 
Se sai come trovarmi                      Si tu sais comment me trouver
Se sai dove cercarmi                       Si tu sais où me trouver
Abbracciami con la mente              Enlace-moi avec ton esprit
Il sole mi sembra spento                Le soleil me semble éteint
Accendi il tuo nome in cielo           Illumine ton nom dans le ciel
Dimmi che ci sei                            Dis-moi que tu es
Quello che vorrei                           Ce que je voudrais
Vivere in te                                   Vivre en toi
 
Il sole mi sembra spento               Le soleil me semble éteint
Abbracciami con la mente            Enlace-moi avec ton esprit
Smarrita senza di te                     Je perds la tête sans toi
Dimmi chi sei e ci crederò            Dis-moi qui tu es et que j’y croirai
Musica sei                                    Tu es la musique
Adagio                                         Adagio

Comme chacun sait, je suis  » anti militariste  » mais….


…. J’ai lu quelque chose qui m’ a  » interpellé  » : Le 369 ème régiment d’infanterie de l’armée U.S , rebaptisé 15 ème régiment de la Garde Nationale de New York en 1918 , est ( était ) ,une unité militaire hors du commun … » Confié  » à l’armée française en 1917 par un état – major américain qui doutait de ses capacités , ce régiment se distingua pourtant par son courage . Les Allemands , qui les craignaient particulièrement , les surnommèrent ( parait -il ) :  » Harlem Hellfigters  » ( les combattants de l’enfer de Harlem  » ) . Dans les rangs de l’armée française , en plus de leur ardeur au combat , on appréciait les reprises  » jazzy  » de la Marseillaise que certains des Harlem Hellfighters regroupés en orchestre , proposaient lors des défilés !

Pourtant, les combattants survivants de cette unité ne furent pas autorisés par le gouvernement français à défiler à Paris avec le reste des troupes à la fin de la guerre !

_______________________________________

Ces soldats noirs sont moins bien entraînés, habillés et nourris que leurs homologues blancs. L’administration du Président des U.S.A Woodrow Wilson

Résultat d’images pour président des u.s.a woodrow wilson

 étant réticente à les enrôler dans l’armée et ne leur montrant aucune estime, ils sont à leur arrivée en janvier 1918, relégués à des tâches de soutien (travaux de manutention ou de ravitaillement). Le général John Pershing

Résultat d’images pour John Pershing

, commandant en chef des forces américaines, envoie même une note secrète aux militaires français intitulée   » Secret Information Concerning Black American Troops  » dans laquelle il évoque le ‘‘ manque de conscience civique et professionnelle  » des soldats noirs, qui constituerait une  » menace constante pour les Américains  ».!!

Cependant ,après la guerre, le gouvernement français décerne au régiment la Croix de guerre décorée d’une étoile d’argent pour la prise de Séchault ( petite commune dans les Ardennes ). Ce sont les premiers Américains à avoir été ainsi décorés de la Croix de guerre française. 171 d’entre eux reçoivent également des distinctions à titre individuel.
Image illustrative de l’article 369e régiment d'infanterie (États-Unis)
 » Harlem Hellfighters  » en 1919.
Le 369e régiment d’infanterie défilant à New York en février 1919.
( intéressant , à mon avis )

.…..je suis anti militariste, mais aussi contre le racisme !