Evolution….


…..Le vert et le noir :

D’habitude , »hyla orientalis  » est verte

( hyla orientalis =grenouille). Cette petite grenouille arboricole se rencontre à l’est de l’Europe et jusqu’en Russie . Mais en Ukraine, dans la zone d’exclusion autour de la centrale de Tchernobyl ,elle est devenue NOIRE!

C’est ce qu’ont constaté des chercheurs espagnols .Une réaction de défense contre les les rayons ionisants qui ont balayé la zone depuis la catastrophe nucléaire de 1986: La mélanine ,abondante sur la peau de la grenouille ,est connue pour avoir un effet protecteur contre les radiations ionisantes….

Pendant plusieurs années, deux chercheurs espagnols, Pablo Burraco

Pablo Burraco ??

et German Orizaola

German Orizaola ?

, ont étudié l’impact de la catastrophe sur la faune environnante. En 2016, ils font une étonnante découverte. Lors de leurs déplacements, les scientifiques sont tombés sur une espèce de grenouilles noires. En étudiant ses croassements, son mode et lieu de vie, ils se sont rendus compte qu’il s’agissait d’une espèce déjà connue du monde de la science : la grenouille arboricole Hyla orientalis. Mais, fait étonnant, la peau de du mâle est normalement verte. “Sauf que celles-là étaient noires, raconte Pablo Burraco, postdoctorant à la station biologique Donana de Séville. Nous nous sommes demandé si cela pouvait être lié à l’accident.”

Pour trouver la réponse, il leur fallu retourner quatre années de suite dans la zone, et récupérer 189 amphibiens venus de 12 localités différentes, aussi bien dans la zone d’exclusion qu’en dehors.

Protéger l’ADN

Ils ont remarqué que “la coloration de la peau était plus foncée dans les localités les plus proches des zones à haut niveau de rayonnement au moment de l’accident, alors que les niveaux de rayonnement actuels ne semblaient pas influencer la coloration de la peau des rainettes de Tchernobyl”, lit-on dans le rapport. Aussi, les grenouilles vivant près de la zone d’exclusion avaient une peau plus foncée que celles habitant à l’extérieur de la zone.

(a) Coloration de la peau dorsale chez les mâles de la grenouille arboricole orientale habitant à travers un gradient de rayonnement à l’intérieur (CEZ) ou à l’extérieur de la zone d’exclusion de Tchernobyl (à l’extérieur de la CEZ). ( b ) Gamme de luminance de la peau dorsale chez les mâles H. orientalis.  GERMAN ORIZAOLA/PABLO BURRACO

Comment expliquer ce changement de couleur ? Selon les deux experts, la coloration noire est connue pour protéger les organismes des différentes sources de rayonnement en neutralisant les radicaux libres et en minimisant les dommages sur l’ADN. Et ce grâce notamment à la mélanine. “La pigmentation de la mélanine pourrait être un mécanisme tampon contre les rayonnements ionisants”, ajoutent-ils. Pour bien comprendre cet incroyable mécanisme de protection, d’autres études doivent désormais être menées, concluent les scientifiques.

___________________________________________________

Rappel :

Tchernobyl

çà s’est passé il y a environ 48 ans …..


…Le 30 novembre 1974

Lucy, une grand-tante de 3 millions d’années:

Le 30 novembre 1974, des anthropologues découvrent 52 restes d’un squelette vieux de 3 millions d’années au nord-est de l’Éthiopie, dans la vallée de l’Awash, non loin de Djibouti.

Il s’agit d’une jeune femme de 1 mètre 10, avec une forte mâchoire et une capacité crânienne faible (moins de 500 cm3).

Maurice Taïeb et Donald Johannson, avec les restes de Lucy, sous leur tente en 1974

Les savants la baptisent Lucy d’après… une chanson des Beatles qu’ils écoutaient à leur bivouac :  »Lucy in the Sky with Diamonds ».

Aujourd’hui , Lucy est considérée comme notre lointaine cousine, du groupe des Australopithèques (ou ‘singes du sud », en latin et grec). Ce sont des hominidés caractérisés par une forte mâchoire et une capacité crânienne faible (moins de 500 cm3).

Lucy a bouleversé nos connaissances sur les origines de notre espèce .  À ce titre, elle a droit à notre reconnaissance même si elle ne détient plus la palme de l’ancienneté en matière d’humanité.

– En octobre 2000, des anthropologues ont en effet découvert au Kénya une mâchoire et quelques os d’un bipède dans des terrains remontant à… six millions d’années.!!

L’Australopithèque auquel ont appartenu ces ossements est ainsi deux fois plus vieux que Lucy. Il a été baptisé du nom d’Orrorin ( »homme originel » en langue locale).

– Enfin, le 19 juillet 2001, la mission franco-tchadienne de Michel Brunet réalise un nouvel exploit en mettant au jour un crâne vieux de sept millions d’années et quelques autres ossements en un lieu désertique du Tchad, autrefois baigné par les eaux du lac.

Baptisé  »Toumaï  » ( »espoir de vie » en langue locale), le crâne appartient à un être à la limite entre notre espèce et les autres hominidés. Homme ou gorille ? La question reste ouverte dans l’attente d’un fémur qui pourrait démontrer que Toumaï était un bipède, comme Orrorin, Lucy et nous.

Vrai ????


    Dans les studios d’Hollywood, deux tueurs à gage s’avancent discrètement, l’arme au poing. Leur cible : l’acteur John Wayne. Scénario de western ou film de guerre ? Pas du tout. Nous sommes en 1951 et les deux sbires sont des barbouzes en service commandé pour le compte de Staline ! Car oui, à l’époque, le « petit père des peuples » en veut à mort à la star américaine.

L’origine de cette haine remonterait à 1949

Staline, fan de cinéma ( il admire Chaplin et se passionne pour Tarzan et son acteur, Johnny Weissmuller), découvre alors John Wayne, par l’intermédiaire d’un réalisateur russe, Sergei Gerassimov. Ce dernier, de retour d’une conférence internationale sur la paix dans le monde à New York, raconte au dictateur soviétique qu’il a été pris à partie par un certain John Wayne. Le  » Duke  » n’a pas hésité à critiquer publiquement Staline et le parti communiste. En ce début de guerre froide, les Etats- Unis sont en pleine chasse aux sorcières, menée par le sénateur Mc McCarthy

A Hollywood, de nombreux réalisateurs, acteurs ou techniciens soupçonnés de sympathie communiste sont licenciés. Cette purge est menée dans l’industrie du cinéma par la Motion Picture Alliance pour la préservation des idéaux américains, une association présidée par… John Wayne en personne ! La star du Massacre de Fort Apache et de La Chevauchée fantastique devient logiquement la bête noire de Staline, qui donne l’ordre de l’éliminer.  » John Wayne était beaucoup plus subtil qu’une bombe atomique, mais tout aussi létal, selon Staline  », affirme Michael Munn, l’historien britannique spécialiste du septième art et auteur d’une biographie consacrée au célèbre cow-boy.

Début 1951, deux agents du KGB, des Ukrainiens immigrés à Los Angeles, se font passer pour des policiers et trompent la sécurité des studios Warner. Ils exigent d’être conduits de toute urgence auprès de Wayne pour le protéger d’une menace imminente ! Mais les espions sont repérés par le FBI, qui les capture en douceur. La vedette, alertée, veut leur donner une bonne leçon : il rêve d’emmener les tueurs sur une place de Californie pour simuler leur exécution en public ! Les fédéraux, eux, préfèrent  » retourner  » les espions pour en faire des agents-doubles.

Fin du film? Non, Staline est tenace !

En 1953, une autre cellule communiste prépare un attentat contre le Duke. Cette fois-ci, il doit avoir lieu au Mexique, pendant le tournage du film Hondo, l’homme du désert. Tout est prêt… quand survient la mort du leader communiste, le 5 mars 1953. Son successeur, Nikita Khrouchtchev, met fin illico à cette vendetta. Pour une raison simple : il est un grand admirateur de John Wayne. Ouf !

Environ 10 ans plus tard, c’est au tour de la Chine de Mao de s’en prendre à l’acteur. En juin 1966, en pleine guerre du Viêtnam, alors que John Wayne soutient l’intervention militaire américaine, l’acteur rend visite aux GI. Il est pris pour cible par un sniper du Viêt-Cong près de Saigon. Mais comme dans ses films, le  » Duke  »s’en tire sans une égratignure !

Le football…? ( pour voir si ma connection fontionne)


Le football est le sport le plus pratiqué au niveau mondial. Mais où est né ce sport si populaire ?

Le football, encore appelé soccer ou  » ballon rond  » (pour le différencier du football américain), est en effet le sport qui rencontre le plus de succès à l’international. La fédération officielle de ce sport compte plus de 250 millions de licenciés et quasiment tous les pays y jouent, c’est dire son succès. Cet engouement est certainement lié à la simplicité de l’équipement de base : une paire de chaussures de sport  , un ballon, et il est possible de faire une partie de jeu en improvisant un terrain. Ses règles aussi sont faciles à assimiler : deux équipes composées de onze joueurs chacune s’affrontent sur un grand terrain rectangulaire. L’objectif est alors de marquer le plus de points possible, c’est-à-dire de faire passer le ballon derrière une ligne de but protégée par un gardien, aussi appelé goal.

L’Angleterre : la nation du football ?

C’est en 1863 que les règles du football moderne commencèrent à être unifiées, grâce notamment à la première organisation sportive dédiée à ce sport : la Football association, créée en Angleterre cette même année. Ce sport était pourtant pratiqué bien avant dans les universités anglaises, mais les règles différaient selon les écoles. Dans les nouvelles règles, officielles et uniformisées cette fois, l’usage des mains au football est ainsi interdit, en dehors du gardien de but qui, dans sa surface, est le seul à pouvoir toucher ainsi le ballon. 1904 marque la naissance de la  » FIFA » (Fédération internationale de football) : créée cette fois à Paris, elle devient la fédération sportive officielle du football, qui ne cesse depuis de séduire les joueurs amateurs et professionnels du monde entier.

Aux origines du football :

Il faut remonter bien plus loin en arrière pour retrouver les premières esquisses du football moderne. Selon les historiens de ce sport, ce serait les Chinois qui, au IIIe siècle av. J.-C., auraient commencé à jouer en équipe  avec un ballon. D’autres variantes de jeu ont aussi été découvertes en Mésoamérique cette fois. Cette grande région historique s’étendait du Mexique au Costa Rica d’aujourd’hui. Les civilisations qui s’y sont succédé pratiquaient en effet un sport avec comme principal  » accessoire  » une boule constituée d’une matière dérivée de la résine d’arbre. Les premières traces ont été découvertes il y a environ 3000 ans au sein des cultures aztèque et maya ainsi que chez les Teotihuacanos. Les règles étaient variables et incluaient parfois des mouvements comme le fait de garder le ballon en le faisant rebondir sur les différentes parties du corps.

____________________________________

Pourquoi les joueurs de football n’ont ils pas le droit d’enlever leur maillot ?

Depuis quand et pourquoi le retirer est-il sanctionnable ?

Depuis la création de la Fédération internationale de football, ou FIFA, le 21 mai 1904, la pratique du football est encadrée par diverses règles. Elles sont indispensables pour le bon déroulement des matchs et le respect du sport en général. D’ailleurs, elles ne cessent d’évoluer et ne restent pas figées dans le temps. Au fil des années, le règlement de la FIFA  a connu des changements et des ajouts qui s’expliquent par le comportement des joueurs, mais aussi des spectateurs. Récemment, en 2004, l’article 12 de la FIFA stipule que les joueurs de foot n’ont pas le droit d’enlever leur maillot durant un match. Mais pourquoi ?

Enlever son maillot de foot est devenu sanctionnable .

4 raisons qui expliquent l’interdiction d’enlever son maillot

  • Tout d’abord, les temps additionnels font désormais partie intégrante aux matchs de foot. Enlever son maillot après un but est considéré comme une perte de temps dont certains joueurs peuvent abuser.
  • Deuxièmement, enlever son maillot permet de montrer un message écrit au dos du maillot qui peut avoir un caractère politique. Ce qui est contraire à l’esprit de la FIFA et à l’esprit du sport en général. De plus, ce type de message peut provoquer des émeutes et des mouvements de foule durant un match et au sein du public. Ce fut notamment le cas lors d’une rencontre entre Lyon et Saint-Étienne. Après avoir marqué, Fekir s’est permis d’enlever son maillot devant les supporters stéphanois en guise de provocation, ce qui a entraîné un envahissement du terrain et donc l’arrêt du match.
  • Enfin, enlever son maillot est très mal considéré par les sponsors qui souhaitent être mis en avant et être visibles lorsqu’un joueur marque un but.

image.png

La  » cybersécurité  » ? …..


Que se passe-t-il lorsqu’un pays attaque une entreprise ? En 2009, Google en a fait l’expérience et cela a changé notre vision de la cybersécurité. // EP000 de la série HACKING GOOGLE : => La cyberattaque menée par un gouvernement contre Google pour tenter d’accéder aux comptes Gmail de militants pour les droits humains. À la suite de cette attaque, Google a révolutionné son approche de la cybersécurité, en repensant toute son infrastructure et en développant des équipes d’experts chevronnées pour toujours garder une longueur d’avance sur des menaces en ligne en constante évolution.

Cinq équipes de sécurité d’élite. Quelques histoires inédites. Découvrons les coulisses de la cybersécurité chez Google avec les équipes de hackers qui contribuent à la sécurité de tous sur Internet

Guetteurs. Gardiens. Sentinelles. Face aux menaces, il y a toujours eu des personnes pour protéger les autres. Mais qui s’occupe des menaces qui planent sur internet ? A l’aide d’algorithmes personnalisés issus du moteur de recherche Google et d’une bibliothèque numérique qui regroupe les exploits les plus malveillants, le  »Threat Analysis Group » a contribué à stopper certaines des menaces les plus dangereuses pour Google, ses utilisateurs et internet en général. Leur compréhension approfondie des agresseurs aide à protéger des milliards d’utilisateurs.

Guetteurs. Gardiens. Sentinelles. Face aux menaces, il y a toujours eu des personnes pour protéger les autres. Mais qui s’occupe des menaces qui planent sur internet ? A l’aide d’algorithmes personnalisés issus du moteur de recherche Google et d’une bibliothèque numérique qui regroupe les exploits les plus malveillants, le  »Threat Analysis Group  »a contribué à stopper certaines des menaces les plus dangereuses pour Google, ses utilisateurs et internet en général. Leur compréhension approfondie des agresseurs aide à protéger des milliards d’utilisateurs.

_______________________________________________________________________________

Voici les  » pompiers  » d’internet, l’équipe d’élite qui répond à l’appel quand le web s’embrase. // EP002 de la série HACKING GOOGLE Lorsque l’équipe de Détection et d’Intervention de Google repère un agresseur, elle doit être rapide et précise. En 2021, après avoir identifié une activité inhabituelle sur le réseau, elle est intervenue, a isolé l’attaquant et l’a expulsé du réseau, éteignant ainsi un incendie numérique avant qu’il ne puisse causer le moindre dommage.

Entrons dans les coulisses avec la  » Red Team  », les hackers d’élite qui se consacrent à attaquer Google. Ils se faufilent dans les bureaux, lancent des campagnes d’hameçonnage et disséminent des logiciels malveillants au sein de l’entreprise. De nombreux systèmes de protection cruciaux ont été mis en place suite aux assauts incessants de la Red Team contre les produits Google.

Faire partie du Gotha ?( il y a un moment que je me posais la question)


C’est faire partie de la haute société ; faire partie de l’élite ; être inclus

Origine et définition :

Certains habitants de la Suisse romande croient que l’expression est « faire partie du Gothard » ( Car en Suisse romande, le massif du Saint-Gothard s’appelle aussi tout simplement le Gothard.)

Du XVIIIe siècle jusqu’au milieu du XXe, faire partie du Gotha, c’était comme faire partie du  »Who’s Who  » aujourd’hui, sauf qu’à l’époque, seuls les nobles y étaient référencés.
Gotha est une ville d’Allemagne, en Thuringe, dans laquelle la maison de Saxe avait sa cour.
C’est dans les années 1760 qu’y apparaît, initié par le gentilhomme Guillaume de Rothberg, un almanach contenant entre autres toute la généalogie de la maison de Saxe et celle des empereurs d’Allemagne.
Y être cité donnait donc une certaine importance à la personne.
Et Ghislain de Diesbach écrit à ce propos : « L’almanach était devenu le livre favori des cours qui se plongeaient dans sa lecture avec la complaisance de coquettes se mirant dans une glace ».


À la fin du XIXe siècle, il comporte toute l’aristocratie de l’Europe sur environ un millier de pages découpées en trois parties, selon l’importance des titres, et devient ainsi le « bottin mondain » de la noblesse européenne.
En faire partie était donc une preuve d’appartenir à ce qui était considéré comme l’élite européenne.
Malgré la cessation de la publication de cet ouvrage en 1944, l’expression est restée pour désigner des individus faisant partie d’une certaine élite ou d’un groupe de la haute société.

Exemples :

 » Propriétaire d’un théâtre, des restaurants Maxim’s, de plusieurs hôtels et du magazine « Prince d’Europe et d’ailleurs », Pierre Cardin fait partie du Gotha des milliardaires de la mode.  »
Gilles Fouchard – La mode

Le biomimétisme ….


…….au service de notre quotidien ….

quesque le  » biomimétisme  » ? Le biomimétisme désigne un processus d’ innovation et une  » ingénierie » Il s’inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant .

____________________________________________

De nombreuses innovations  » bio-inspirées  »font ( ou feront bientôt partie de notre vie ….

Une idée pour le vol : Recourber le bout des ailes des avions limite les turbulences et réduit la consommation de carburant .

…..Une idée de vol : Recourber le bout des ailes pour limiter les turbulences et réduire la consommation de carburant .( image ci-dessus) .=  »winglets »

Le secteur de l’aérien imite le vivant :

Les hommes ont toujours rêvé de voler comme les oiseaux . Ce qui fait de l’aéronautique un univers  » bio -inspiré ! Les Winglets

en sont un parfait exemple Conçues dans les années1970 par la NASA ,ces pièces verticales situées au bout de ailes des avions reproduisent la forme des ailes de cigognes et des rapaces

En effet ,ces espèces sont capables de recourber leurs rémiges(grandes plumes) pour éviter que l’air ne roule ? autour e l’ extrémité des ailes .cette singularité leur permet d’augmenter leur  » portance  » et de réduire les turbulences . Boeing l’a compris en adoptant ces ailettes dès 1985 sur la nouvelle version de son 747 . Résultat : Un gain d’efficacité énergétique de 3,5 % .Idem chez  » Airbus  » qui a fini par en équiper la plupart de ses appareils . Aujourd’hui l’approche biométrique est toujours très en vogue pour améliorer les formes,surfaces et matériaux des avions.Aux U.S.A ,l’entreprise HRL , en partenariat avec Boeing , a mis au point en 2015 ,le  » microlattice  »,le matériau le plus léger du monde , en s’inspirant de la structure des os humains : Rigide à l’extérieur mais creux à l’intérieur !

Des emballages qui limitent le gaspillage :

Pour capturer les insectes dont elle se nourrit , la plante carnivore  » népenthès alata  »

porte au bout de chaque feuille une sorte d’urne qui fonctionne comme un piège redoutable :attirées par le nectar qui en couvre l’entrée , les proies se retrouvent coincées au fond du cône . Les parois,recouvertes de cristaux de cire sont tellement glissantes qu’il est impossible pour les insectes de s’y accrocher pour en réchapper ! l’entreprise américaine  » Adaptive Surface Technologies  » s’en est inspiré pour créer un revêtement de surface qui ,appliqué à l’intérieur des contenants alimentaires en plastique,permet de ne pas perdre une goutte de leur contenu .

Un matériau solide :

……comme la nacre de l’ormeau

…..La nacre de ce mollusque est bien plus résistante que l’aragonite qui la compose : des couches dures mais cassantes de ce minéral sont en effet associées à des strates de protéines souples mais peu robustes . En cas de choc ,l’énergie est répartie dans la structure via la couche souple . C’est ainsi qu’un laboratoire français a conçu une céramique dix fois plus résistante qu’une céramique classique ….

Des plateformes  » offshores »….

…….aux allures de  »nymphéas  »

Le nénuphar géant d’Amazonie :  »Victoria cruziana »

produit une des plus grande feuille du règne végétal ( elle peut atteindre 3 mètre de diamètre ). Cette plante aquatique est pourtant capable de résister aux vents puissants et de servir de  » piste d’atterrissage à des oiseaux échassiers.On trouve l’explication dans la structure de sa feuille :celle-ci allie une couche très fine (2 millimètres) et déformable à un système vasculaire central épais (5 centimètres )qui s’étend et décroit de façon linéaire jusqu’au bord . En répartissant ainsi la charge,cette composition rend  »Victoria cruziana  » plus robuste que n’importe quelle autre espèce de nénuphar ,pour un biomasse semblable, tout en captant davantage la lumière nécessaire à sa photosynthèse .Pour l’équipe qui a fait cette découverte ,pas de doute :Cette plante pourra servir de modèle à de nouvelles structures flottantes

,telles que des plateformes éoliennes et solaire

 » offshore ». Cependant leur coût reste ,pour le moment très élevé .

Un fil synthétique aussi doux et solide que la laine

Souples,solides et soyeux ,les fils de laine ,tout comme les cheveux ,sont constitués de trois couches : La moelle au centre , sans rôle particulier; le cortex ,composé essentiellement de kératine,des protéines enroulées sur elles-même et entre elles en hélice;la cuticule,la couche protectrice constituée d’écailles étroitement imbriquées les unes .Cette morphologie complexe a inspiré  » Toray Industries »une entreprise japonaise spécialisée en fibres textiles et en matériaux composites Elle a développé un fil polyester combinant deux polymères distincts,qui recrée la structure ondulée et les fine irrégularités de la surface de la laine . Résultat :Un tissu  » au toucher agréablement lisse et souple et une extensibilité fonctionnelle pour un confort et un entretien facile  » assure le fabricant …

Les morts …..


……. mystérieuses de l’Histoire…..

Il tue Lennon pour lui voler sa gloire (1/3)

Il tue Lennon pour lui voler sa gloire (1/3)

John Lennon n’a rien vu venir… Ce jour-là, il sort de son appartement new-yorkais. Un inconnu, Mark Chapman, lui tend la pochette de son dernier disque, pour une dédicace. Le chanteur signe l’album, ajoutant gentiment:  » Vous ne voulez rien d’autre ?  » Chapman fait mine de s’en aller, mais il reste posté à l’entrée de l’immeuble. Et, quand Lennon revient, au soir de ce 8 décembre 1980, il l’abat de cinq balles de revolver…

Il tue Lennon pour lui voler sa gloire (2/3)

Il tue Lennon pour lui voler sa gloire (2/3)

Pourquoi ce meurtre ? Souffrant de troubles mentaux, Chapman s’est justifié en expliquant que l’ex-leader des Beatles s’enrichissait sur le dos de ses fans. Puis, il a avoué qu’il espérait, par ce geste, devenir célèbre. L’homme avait même ciblé d’autres vedettes, en cas d’échec avec John Lennon, comme l’actrice Elizabeth Taylor...

Il tue Lennon pour lui voler sa gloire (3/3)

Il tue Lennon pour lui voler sa gloire (3/3)

Aujourd’hui, Mark Chapman est toujours en prison. Depuis l’an 2000, ayant purgé sa peine de sûreté de vingt ans, il dépose des demandes de grâce. Mais l’administration les rejette, en partie pour le protéger: d’innombrables fans de Lennon ont juré qu’ils le tueraient dès sa sortie de prison.

Émile Zola, victime d’un accident ou… de l’affaire Dreyfus ? (1/3)

Émile Zola, victime d’un accident ou… de l’affaire Dreyfus ? (1/3)

Depuis son fameux  » J’accuse  », écrit en 1898 pour défendre le capitaine Dreyfus, Émile Zola est menacé de mort par l’extrême droite . Or, le 29septembre 1902, il est retrouvé sans vie dans son lit. L’enquête conclut à un accident. L’écrivain avait allumé un feu dans sa cheminée, et comme elle était bouchée, la fumée l’a asphixié  pendant son sommeil…

Émile Zola, victime d’un accident ou… de l’affaire Dreyfus ? (2/3)

Émile Zola, victime d’un accident ou… de l’affaire Dreyfus ? (2/3)

Mais comment pouvait-elle être obstruée à cette époque de l’année ? En fait, il semble que la police ne veuille pas raviver l’affaire Dreyfus, qui a divisé les Français. D’où ses conclusions rapides. L’affaire rebondit en 1953, avec la révélation des aveux d’un certain Henri Buronfosse. Il est ramoneur… et membre d’une organisation nationaliste. Il aurait confié son forfait à un ami pharmacien   avant de mourir, en 1928. Selon ce dernier, le ramoneur a profité de travaux qu’il menait sur un toit voisin pour obstruer la  chaminée …

Émile Zola, victime d’un accident ou… de l’affaire Dreyfus ? (3/3)

Émile Zola, victime d’un accident ou… de l’affaire Dreyfus ? (3/3)

Un détail est troublant: selon les auteurs du  » Guide Emile Zola , Buronfosse a accolé le prénom Émile au sien, à partir de 1903, sur certains documents. Comme pour signer son crime ?

Charles, n'oublie pas de baisser la tête ! (1/2)

Charles, n’oublie pas de baisser la tête ! (1/2)

Dans son château d’Amboise, la veille de Pâques 1498, CharlesVIII traverse une galerie pour aller disputer une partie de jeu de paume . Est-il trop pressé ? Il oublie de baisser la tête pour franchir une porte basse, et se cogne…

Charles, n'oublie pas de baisser la tête ! (2/2)

Charles, n’oublie pas de baisser la tête ! (2/2)

Mais il poursuit son chemin… avant de s’effondrer quelques heures plus tard, sans doute victime d’une hémorragie cérébrale, à 28 ans.

Alexandre Ier: un tsar et deux enterrements (1/3

Alexandre Ier: un tsar et deux enterrements (1/3

Voilà une énigme qui fascine le peuple russe depuis près de deux siècles. En 1826, le tsar AlexandreIer meurt, à 48ans, d’une grippe. Contrairement à la tradition, son cercueill reste fermé lors des: la maladie, dit-on, l’a défiguré…

Alexandre Ier: un tsar et deux enterrements (2/3)

Alexandre Ier: un tsar et deux enterrements (2/3)

L’histoire rebondit des années plus tard, au fin fond de la Sibérie. Là-bas, un certain Fiodor Kouzmitch enseigne la religion aux paysans. Il étonne ses visiteurs par ses manières raffinées. Serait-ce un noble  qui a changé de vie ? En 1864, à son décès, sa ressemblance avec Alexandre Ier fait naître une rumeur. Lassé du pouvoir, l’empereur aurait simulé sa mort en 1826 (d’où son cercueil fermé ) pour changer d’identité et vivre le reste de ses jours en ermite..

Alexandre Ier: un tsar et deux enterrements (3/3)

Alexandre Ier: un tsar et deux enterrements (3/3)

Dernier épisode: vers 1880, ayant eu vent de cette histoire, AlexandreIII aurait fait ouvrir le tombeau du tsar défunt et l’aurait trouvé vide… Troublant, non ?

LouisII de Bavière, parti au pays des chimères (1/3)

LouisII de Bavière, parti au pays des chimères (1/3)

À la fin de son règne, en 1886, LouisII de Bavière ne vit que pour ses palais. Il leur consacre des fortunes. Alarmé, le gouvernement le destitue, le déclare fou et l’interne au château de Berg...

LouisII de Bavière, parti au pays des chimères (2/3)

Louis II de Bavière, parti au pays des chimères (2/3)

Mais dès le lendemain, son cadavre est repêché dans les eaux d’un lac voisin. Assassinat ?Suicide   ? Le corps de son psychiatre flotte à côté du sien. Le roi déchu semble l’avoir tué: le médecin porte des traces au cou...

LouisII de Bavière, parti au pays des chimères (3/3)

LouisII de Bavière, parti au pays des chimères (3/3)

Après, que s’est-il passé ? Louis serait mort d’hydrocution et non de noyade (ses poumons étaient vides). Peut-être a-t-il tenté de rejoindre l’autre rive, en quête de réconfort. Sa seule amie fidèle, Élisabeth de Wittelsbach, dite Sissi, résidait là…

La belle Agnès Sorel, victime du poison ? (1/3)

La belle Agnès Sorel, victime du poison ? (1/3)

Février 1450. Dans un manoir normand, Agnès Sorel, favorite de Charles VII, meurt en trois jours, à seulement 28 ans, des suites d’une diarrhée extrême. Les soupçons d’ empoisonnement  sont immédiats.Jacques Coeur,  le banquier du roi, et peut-être l’amant d’Agnès, est accusé, puis innocenté…

La belle Agnès Sorel, victime du poison ? (2/3)

La belle Agnès Sorel, victime du poison ? (2/3)

Autre suspect: le fils de Charles VII, le futur Louis XI, qui hait la maîtresse de son père au point de l’avoir menacée avec une épée . Plus de cinq siècles passent. En 2004, une équipe scientifique autorisée à analyser la dépouille d’Agnès Sorel y trouve de fortes doses de mercure. La preuve du meurtre ? Pas si simple…

La belle Agnès Sorel, victime du poison ? (3/3)

La belle Agnès Sorel, victime du poison ? (3/3)

Au XVesiècle, ce métal n’est pas un poison aussi courant que l’arsenic. Surtout, le mercure sert aussi de remède, notamment pour les douleurs liées aux accouchements  difficiles. Or, Agnès Sorel venait de mettre au monde un enfant prématuré. L’a-t-on tuée en croyant la soulager ? Le mystère demeure.

L’exploit suicidaire du soldat de Marathon (1/3)

L’exploit suicidaire du soldat de Marathon (1/3)

En 490 av. J.-C., lors de la première guerre médique (gréco-perse), les soldats perses débarquent au nord-est d’Athènes, près de la cité de Marathon. Une armée de fantassins grecs les attend…

.

L’exploit suicidaire du soldat de Marathon (1/3)

L’exploit suicidaire du soldat de Marathon (1/3)

Au terme d’une bataille de cinq jours, les Perses s’enfuient. Se déroule alors un épisode dont il existe plusieurs versions. Selon le philosophe Plutarque, un soldat grec, Euclès, est chargé de courir jusqu’à Athènes porter la bonne nouvelle. Mais cet effort lui est fatal… Arrivé aux portes de la ville, il a juste le temps de murmurer:  » Nous sommes vainqueurs  », avant de s’écrouler, sans vie…

L’exploit suicidaire du soldat de Marathon (1/3)

L’exploit suicidaire du soldat de Marathon (1/3)

En mémoire d’Euclès, l’épreuve sportive du marathon  a été inventée en 1896. Elle se court sur 42,195 kilomètres, distance séparant les deux cités.

Henri II était pourtant prévenu (1/3)

Henri II était pourtant prévenu (1/3)

En juin 1559, lors d’un tournoi de chevalerie, le comte de Montgomery plante par accident sa lance dans l’oeil d’Henri II, fils de François Ier, qui règne depuis une dizaine d’années...

Henri II était pourtant prévenu (2/3)

Henri II était pourtant prévenu (2/3)

Le roi meurt après dix jours d’agonie. Il aurait pourtant dû se méfier. Gauric, un astrologue, aurait en effet prédit sa mort en duel…

Henri II était pourtant prévenu (3/3)

Henri II était pourtant prévenu (3/3)

Et le célèbre Nostradamus avait écrit, en 1555:  »Le lion jeune le vieux surmontera/En champ bellique par singulier duel/Dans cage d’or les yeux lui crèvera/ (…) puis mourir mort cruelle.  » HenriII, le plus âgé des deux opposants, portait un casque doré. De quoi croire, sinon à l’astrologie, du moins aux coïncidences.

Youri Gagarine: une fin trop parfaite (1/3)

Youri Gagarine: une fin trop parfaite (1/3)

Ce 29 mars 1968, les Moscovites défilent devant la dépouille du cosmonaute Iouri Gagarine, mort dans un accident d’avion. Près du cercueil, des officiels expliquent aux journalistes ce qui lui est arrivé: en plein vol, le pilote a dû faire face à une défaillance technique…

Youri Gagarine: une fin trop parfaite (2/3)

Youri Gagarine: une fin trop parfaite (2/3)

Et pour éviter que son MiG-15 ne s’écrase sur une école, il ne s’est pas éjecté. Ainsi, le premier homme à avoir effectué un vol dans l’espace, en 1961, s’est montré admirable jusqu’au bout. Pourtant, pendant plus de quarante ans, le rapport d’enquête sur sa mort reste un secret d’État

Youri Gagarine: une fin trop parfaite (3/3)

Youri Gagarine: une fin trop parfaite (3/3)

Les rumeurs les plus folles circulent: le cosmonaute se serait enfui à l’Ouest ou aurait été enlevé par des extraterrestres … La réalité est sans doute moins grisante. Selon des documents déclassifiés en 2011, Gagarine pourrait avoir perdu le contrôle de son appareil en cherchant à éviter un ballon-sonde. Une banale erreur de pilotage, en somme. Pas facile de rester un héros en toutes circonstances.

Adolphe-Frédéric n’aurait pas dû reprendre de dessert (1/3)

Adolphe-Frédéric n’aurait pas dû reprendre de dessert (1/3)

Roi de Suède, Adolphe-Frédéric n’a quasiment aucun pouvoir, les décisions étant prises par le Parlement. Il se console en se livrant sans limites à son péché mignon : la  » bonne chère  »….Adolphe-Frédéric n’aurait pas dû reprendre de dessert (2/3)

Adolphe-Frédéric n’aurait pas dû reprendre de dessert (2/3)

Le 12 février 1771, au dîner, il avale des monceaux de choucroute, des harengs, du caviar , le tout arrosé de champagne … Puis, on apporte son dessert préféré, le semla, une brioche à la pâte d’amande et à la crème fouettée…

Adolphe-Frédéric n’aurait pas dû reprendre de dessert (3/3)

Adolphe-Frédéric n’aurait pas dû reprendre de dessert (3/3)

Adolphe-Frédéric en avale 14parts… avant de tomber à la renverse, foudroyé, sans doute, par un accident vasculaire cérébral.

Pour Lully, ce fut un couac de trop (1/3)

Pour Lully, ce fut un couac de trop (1/3)

Nous sommes en 1687, et le compositeur Jean-Baptiste Lully répète son Te Deum. Soudain, un musicien fait une fausse note…

Pour Lully, ce fut un couac de trop (2/3)

Pour Lully, ce fut un couac de trop (2/3)

Furieux, Lully, voulant frapper le sol avec sa canne, se blesse au pied. Un abcès se forme, la gangrène s’étend et le musicien meurt quelques semaines plus tard.

Pour Lully, ce fut un couac de trop (3/3)

Pour Lully, ce fut un couac de trop (3/3)

Ironie du sort, l’œuvre qu’il dirigeait était destinée à remercier Dieu de la guérison de Louis XIV , après une opération…Toutankhamon ne risquait pas defaire de vieux os (1/3)

Toutankhamon ne risquait pas de faire de vieux os (1/3)

Mais de quoi est mort Toutankhamon  , à 19ans, vers1325 av. J.-C. ? Depuis la découverte de la momie  du pharaon par Howard Carter, en1922, diverses thèses se sont succédé...

Toutankhamon ne risquait pas defaire de vieux os (2/3)

Toutankhamon ne risquait pas de faire de vieux os (2/3)

Première piste: en 1968, une radiographie met en évidence des fragments d’os dans son crâne ,signe d’un coup mortel porté peut-être par son successeur immédiat, Aÿ, ou le suivant, Horemheb. L’hypothèse est abandonnée et, en 2010, une analyse de l’ADN de Toutankhamon  montre qu’il souffrait du paludisme et d’une pathologie osseuse héréditaire…

Toutankhamon ne risquait pas defaire de vieux os (3/3)

Toutankhamon ne risquait pas de faire de vieux os (3/3)

Mais d’autres chercheurs affirment qu’il était atteint de drépanocytose, une maladie génétique du sang. Ont aussi été évoquées la tuberculose , la lèpre, l’épilepsie… Et si le pharaon  avait été renversé par un char ? En2014, des archéologues britanniques ont décelé des fractures au niveau de son bassin et de ses côtes, montrant queToutankhamon   a pu être lavictime d’un banal chauffard antique. Son cœur aurait été pulvérisé par l’accident, d’où son absence dans la dépouille.Buste de Toutankhamon, musée du Caire.

Claude-Ambroise Seurat…..


….. le squelette vivant !

Claude-Ambroise Seurat est un homme de spectacle français appelé le squelette vivant du fait de sa maigreur extrême.

Né à Troyes en 1797, ce fils d’un tailleur fripier était pourtant un bébé normal à la naissance mais a commencé à présenter des symptômes d’émaciation corporelle au fur et à mesure de sa croissance.

À l’âge de dix ans, Claude-Ambroise Seurat était en aussi bonne santé que les autres enfants, excepté que sa poitrine était déprimée et qu’il était beaucoup plus faible. À l’âge de quatorze ans, il s’est réduit à la forme squelettique qu’il a toujours conservée par la suite.

A 28 ans, il mesurait 1.71 mètres pour un poids de 35 kilogrammes, des mensurations qui sont toutefois variables selon les sources, certains stipulant qu’il ne pesait que 21 kg.

claude-ambroise-seurat-le-squelette-vivant-1

.

Il est amené à Londres en 1825 pour être exposé à la galerie chinoise de Pall Mall. L’un des visiteurs, William Hone, qui est allé assister à l’exposition a écrit sa surprise face à ce corps décharné:

Les médecins contemporains considéraient ce squelette vivant, aussi appelé l’homme anatomique, comme un cas d’oblitération précoce des vaisseaux lactés et des glandes mésentériques ?.

Richard Park, gastro-entérologue de l’infirmerie royale de Glasgow, suggérait qu’il y a peu de preuves de malabsorption et que l’émaciation a probablement été causée par un apport alimentaire insuffisant par voie orale.

Il faut dire que Claude-Ambroise Seurat s’alimentait très peu, ses repas n’étaient constitués que de quelques bouchées et d’un peu vin, une malnutrition lié à la dysphagie, sorte d’anorexie. Chaque bouchée lui nécessitait une longue mastication.

claude-ambroise-seurat-le-squelette-vivant-2

claude-ambroise-seurat-le-squelette-vivant-3

Claude-Ambroise Seurat souffrait également d’un certain nombre de malformations congénitales telles que la malformation de Sprengel, une scapula dysmorphique en position haute identifiée pour la première fois en 1891, soit soixante-six ans après son exposition à Londres.

Le squelette vivant a peut-être été le premier cas enregistré de difformité de Sprengel et il pourrait également avoir eu le syndrome de Klippel-Feil, une fusion de vertèbres cervicales avec un cou court et des mouvements réduits.

Un an après son exposition en Grande-Bretagne, il est retourné en France où il a intégré un cirque itinérant à Bordeaux en 1826. Il était courant de présenter dans des spectacles dans ces temps là des personnes au physique hors norme comme Juliana Pastrana la femme la plus  » moche du monde  » ….

, ou même  les sœurs Sutherland avec les 11 mètres des cheveux :

Sa dernière représentation connue date de 1833 à Dinan en Bretagne, après quoi le squelette vivant a disparu aux yeux du public.

Décédé le 2 juillet 1841 à Londres (ou à Xhendelesse en Belgique selon les source), Sir Astley Cooper et le corps du squelette vivant aurait été placé dans le musée du Royal Collège of Surgeons de Londres bien qu’on en trouve aucune trace.

De nombreux médecins voulait acquérir le corps de Claude-Ambroise Seurat à sa mort mais le père de celui-ci s’y était toujours opposé, stipulant qu’après son décès son fils devait reposer pacifiquement au cimetière de sa ville natale.

Difficile toutefois de savoir si ces volontés ont été respectées……

Lucky Luke : la véritable histoire des Dalton….!


frères de crime et de sang

Billet à revoir !;

Les vrais frères Dalton .

De 1890 à 1892, ces bandits semèrent la terreur de l’Oklahoma jusqu’au Nouveau-Mexique. Bien loin des personnages de la BD, maladroits et désopilants

On les connaît surtout sous le crayon de Morris,

 »méchants’ indissociables des aventures de Lucky Luke, et qui semblent collectionner toutes les tares : cupidité, stupidité, incompétence… Comme pour de nombreux personnages de ses bandes dessinées, le génie du neuvième art s’est inspiré des hors-la-loi du Grand Ouest : car les frères Dalton ont réellement existé et se rendirent célèbres pour leurs multiples attaques de banques et de trains. Mais avant de devenir bandits de grand chemin, Emmett, Bill, Grat et Bob furent des enfants modèles.Bill ( à gauche ) et Emmett Dalton. Si les Dalton étaient bien des criminels redoutés jusqu’au Nouveau-Mexique, ils n’étaient ni jumeaux ni de tailles échelonnées ! 

 »La famille Dalton est emblématique de ce qu’on appelle la “Frontière” (qui signifie aux Etats-Unis la lente avancée vers l’ouest ). Elle est très attachée aux mœurs puritaines, et porteuse du rêve américain selon lequel tout le monde, à force de travail et de courage, peut atteindre ses objectifs », explique Farid Ameur, historien, auteur de Héros et légendes du Far West  Voici les valeurs que partagent Lewis Dalton, travailleur acharné devenu tenancier de bar, et Adeline Younger. Uni le 12 mars 1851 à Kansas City (Missouri), le couple s’établit pendant une trentaine d’années dans une modeste ferme de la région. Là, il donne naissance à quinze enfants dont trois meurent en bas âge. Les survivants grandissent dans un environnement marqué par la violence et la pauvreté : l’Etat, à la frontière entre le Nord et le Sud, est ravagé par les batailles de la guerre de Sécession, puis déchiré par les règlements de compte entre partisans des deux camps.

Comme l’explique Farid Ameur,  »le brigandage apparaît alors comme une forme de revanche pour ceux qui n’ont pas accepté la défaite du Sud. Par exemple, Jesse James, célèbre bandit, soutient que les banques font partie des profiteurs du Nord et qu’il est juste de s’y attaquer. Les Dalton porteront cet héritage, d’autant que leur mère est parente des frères Younger, bandits associés à Jesse James. Ils en feront leur modèle ». En 1882, chassés par de maigres récoltes, la famille s’établit au sud-est du Kansas, à quelques kilomètres de Coffeyville. Deux ans plus tard, ils gagnent les Territoires indiens qui s’ouvrent à la colonisation, dans l’actuel Oklahoma. D’une ferme à l’autre, le rude quotidien des garçons ne varie guère : ils aident leur père Lewis à récolter maïs et betteraves, nourrissent les cochons. Tous respectent les préceptes de la Bible. Adeline veille à une éducation rigoureuse qui semble porter ses fruits. Les deux aînés, Ben et Cole, obtiennent un diplôme universitaire. Un autre fils, Bill, tente sa chance en Californie . Et, surtout, Frank, depuis toujours arbitre des disputes familiales, choisit le camp de la loi : en 1884, il part exercer la mission de Marshall fédéral adjoint à Fort Smith, dans l’Arkansas. La fratrie est bien partie pour incarner le rêve américain.

Une famille frappée par le malheur

Tout bascule trois ans plus tard. Un jour d’hiver 1887, la famille voit arriver un lugubre cortège à la ferme. Des Marshall ramènent le cadavre de Frank, assassiné d’une balle en pleine tête par un voleur de chevaux qu’il traquait aux confins du territoire cherokee. Comme un malheur n’arrive jamais seul, le père Dalton, profondément alcoolique, quitte le foyer familial, ne laissant que des dettes à sa femme et à ses fils. On propose à Grattan, surnommé Grat, de reprendre le poste de son aîné, laissé vacant. Il accepte, à condition de s’adjoindre les services de son petit frère Emmett, alors âgé de 16 ans. Robert, dit Bob, 18 ans, devient parallèlement chef de la police indienne de la tribu des Osages. Trois frères, trois hommes de loi : Frank pourrait être fier d’eux… Sauf que Grat, Bob et Emmett passent difficilement pour des modèles de probité et de vertu.

Rapidement, les trois abusent de leur autorité, rackettent les commerçants, volent des chevaux. Ils se gênent d’autant moins que Washington tarde régulièrement à envoyer leur paie. Pour Farid Ameur,  »il n’était pas rare que les Marshall soient payés avec beaucoup de retard. De plus, si cette mission était considérée comme un honneur, elle était aussi très dangereuse. Il était courant que les Marshall en tirent un profit personnel ».

Les Dalton sèment la terreur, multiplient vols de chevaux et trafics d’alcool en territoire indien

Parmi les trois frères, Bob s’impose déjà comme le meneur.  »Ses yeux bleus avaient ce regard d’acier devant lequel chaque être […] semblait se plier inconsciemment », décrit le journaliste Eye Witness, dans Le Gang des Dalton (publié en 1892). Violent, irascible, Bob ne se cantonne pas à l’escroquerie : en août 1889, il assassine froidement Charlie Montgomery, un cow-boy   qui a osé courtiser sa prétendante, prétextant l’avoir surpris en plein trafic d’alcool. C’en est trop pour les autorités : face aux méfaits répétés des Dalton, on finit par les priver de leur insigne et de toute apparence de légalité. Dès lors, Bob et Grat basculent définitivement du côté des hors-la-loi : en 1890, le premier est inculpé pour trafic d’alcool en territoire indien, tandis que le second est soupçonné de vol de chevaux, un crime passible de la peine de mort. Ils prennent alors la fuite.

C’est ainsi que le clan Dalton, qui sèmera la terreur dans l’Ouest deux années durant, se constitue au Nouveau-Mexique, au terme de 1 600 kilomètres de chevauchée. Bob et Grat sont accompagnés d’Emmett, qui a renoncé aux tendres attentions de Julia pour suivre ses frères. Trois amis les suivent, dont un certain Charlie Bryant. A l’été 1890, à Silver City, la bande braque une salle de jeu. Fuyant les Marshall du juge Parker, surnommé « »e juge de la potence », les Dalton rejoignent leur frère Bill en Californie. Là, ils sont accusés d’avoir braqué un train et tué le conducteur, le 6 février 1891. Sont-ils coupables ? Les preuves sont minces mais leur réputation est faite et ils sont recherchés.

Grat est capturé puis emprisonné, tandis que Bob et Emmett s’enfuient vers les terres de leur enfance. Avec trois ou quatre malfrats, ils se planquent dans le Cherokee Strip, bande de terre sauvage située entre l’Oklahoma et le Kansas. Depuis ces étendues arides, refuges traditionnels des hors-la-loi, le gang armé surgit au galop pour attaquer des diligences, voler des pur-sang ou piller des entrepôts avant de s’en retourner dormir à la belle étoile. Parfois, ils prennent le risque d’une visite éclair à leur chère maman…

La spécialité des Dalton : les attaques de trains….

La bande se spécialise dans les attaques de trains : quatre en moins de deux ans, du Nouveau-Mexique à l’Iowa en passant par l’Oklahoma. Chargés de sacs de dollars convoyés par la Wells Fargo, les trains sont une cible de choix, d’autant que le gang dispose d’une arme secrète : Eugenia Moore, la compagne de Bob, une aventurière qui joue les informatrices. A l’été 1892, elle prévient les Dalton que, dans la petite ville de Red Rock, le train ne s’arrête qu’au signal de l’aiguilleur. Les bandits contraignent alors l’infortuné à agiter sa lanterne pour stopper le convoi avant de braquer le convoyeur.

L’étau se resserre sur les frères Dalton :

Si un passant succombe parfois à une balle perdue, les raids opérés par le gang sont rarement meurtriers. Mais leur réputation grandissante nuit à celle des compagnies ferroviaires et de la Wells Fargo qui finissent par promettre 40 000 dollars pour la capture des bandits. Les chasseurs de primes rejoignent des shérifs opiniâtres, comme Ransom Payne, dans la traque du gang. Terrés, à court de ressources, éprouvés par la perte de Charlie Bryant abattu lors d’un braquage, les Dalton sentent l’étau se resserrer autour d’eux. Seul le retour de Grat, échappé de la Californie, les réconforte un peu.

Rêvant d’une nouvelle vie au Mexique, Bob imagine finir la carrière du gang par un exploit qui surpassera ceux des frères Younger : il veut braquer deux banques en même temps à Coffeyville, ville paisible familière aux Dalton. Malchance ou amateurisme ? L’exploit escompté va virer à la tuerie… Le 5 octobre 1892 au matin, cinq cavaliers arborant des fausses barbes s’engagent dans la rue principale. Mauvaise surprise, des travaux en bloquent l’accès : le gang doit poster les chevaux à distance des banques et poursuivre à pied. Bob et Emmett s’en vont attaquer la First National Bank, braquant clients et caissiers, tandis que quelques rues plus loin, Grat, Bill Powers et Dick Broadwell font de même à la Condon Bank. Là, un courageux caissier convainc Grat de patienter quelques minutes avant l’ouverture du coffre commandé par une minuterie. Il s’agit d’une ruse, et c’est plus qu’il n’en faut pour que les commerçants de la ville, qui ont reconnu les Dalton, se préparent à les cueillir à la sortie. Quand les bandits tentent la fuite, c’est le carnage : en dix minutes, sur le sol gisent huit cadavres, dont celui de quatre des cinq bandits. A côté d’eux, des sacs contenant 23 240 dollars… La fin du gang Dalton a sonné, pour l’immense soulagement des habitants de la ville. Tous défilent à la prison où sont exhibées les dépouilles des brigands, pendant qu’Adeline veille sur Emmett, criblé de vingt et une balles de chevrotine.Le braquage de Coffeyville, en 1892, fera quatre victimes : Bill Powers, Dick Broadwell et deux des frères Dalton, Grat et Bob. Emmett, le survivant, blessé de 21 balles, passera quatorze ans en prison avant d’être finalement libéré. Bettmann

 » En 1892, la conquête de l’Ouest  est quasiment terminée, le climat s’est apaisé. Avec son dénouement spectaculaire, Coffeyville représente le dernier sursaut de l’Amérique sauvage. Sans cet épisode, on se serait souvenus des Dalton comme d’une bande quelconque », analyse Farid Ameur. Le destin d’Emmett, qui a survécu à la tuerie, va aussi contribuer à la notoriété des Dalton. Condamné à perpétuité le 8 mars 1893, il est expédié dans une prison d’Etat du Texas. Il y apprend la mort de Bill, tué par des Marshall après avoir, lui aussi, pris la voie du banditisme. On considère qu’il s’agit du véritable épilogue des affaires criminelles de la famille. Car sa bonne conduite vaut à Emmett d’être libéré au bout de quatorze ans. C’est ainsi qu’à 36 ans, il épouse sa fidèle Julia, devient agent immobilier en Californie et écrit ses mémoires, avant de travailler dans le cinéma. En 1916, il joue son propre rôle dans  » The Man of the Desert  »: acteur de la Frontière puis d’Hollywood, il incarne de son vivant sa propre légende, avant de mourir à Los Angeles, en 1937.