Ce blog est NOIR

Archives de décembre, 2013

semblant de prière d’un athée…….


Toujours d’actualité malheureusement  est ce que çà finira un jour ???????,


Parler avec le coeur


Un sage hindou qui était en visite au Gange pour prendre un bain a remarqué un groupe de personnes criant de colère les uns après les autres.

Il se tourna vers ses disciples, a souri et a demandé :

– Savez-vous pourquoi les gens crient les uns sur les autres lorsqu’ils sont en colère ?

Les disciples y pensèrent pendant un moment et l’un d’eux dit :

– C’est parce que nous perdons notre calme que nous crions.

– Mais pourquoi criez vous quand l’autre personne est juste à côté de vous ?, demanda le guide.

– Pourriez-vous tout aussi bien lui dire ce que vous avez à dire d’une manière plus douce ?

Comme aucune des réponses des disciples n’était suffisamment satisfaisantes pour le sage, il a finalement expliqué :

– Quand deux personnes sont en colère l’une contre l’autre, leurs cœurs sont séparés par une grande distance. Pour couvrir cette distance, ils doivent crier, car sinon ils sont incapables de s’entendre l’un et l’autre. Plus ils sont en colère et plus ils auront besoin de crier fort pour s’entendre l’un et l’autre pour arriver à couvrir cette grande distance.

– Qu’est-ce qui se passe lorsque deux personnes tombent en amour ? Ils ne crient pas à l’autre, mais ils se parlent doucement parce que leurs cœurs sont très proches. La distance entre eux est soit inexistante, soit très faible.

 

Le sage continua…

– Quand ils s’aiment encore plus, que se produit-il ? Ils ne se parlent pas, ils chuchotent et obtiennent encore plus de proximité et plus d’amour. Enfin vient un moment où ils n’ont même plus besoin de chuchoter, ils se regardent seulement l’un et l’autre et se comprennent.

Puis il regarda ses disciples et leur dit :

– Ainsi quand vous discutez les uns avec les autres ne laissez pas vos cœurs s’éloigner. Ne dites pas les mots qui vous éloignent davantage, ou bien viendra un jour où la distance sera si grande que vous ne trouverez pas le chemin du retour…


Décidément…..L’informatique et moi ???


Après les problèmes de proxy de ces derniers jours , voilà que ma  » neuf box  » reste inerte , ne daigne même pas me faire un clin d’oeuil à l’aide de ces petits voyants multicolores …..Cependant , apparemment je suis connecté …. » Y ‘ a comme un défaut  »  Je n’y comprendrais jamais rien  à ces trucs ….P1090045


Au lit las………


Oui : Au lit là car je suis las , sérieusement, je n’aurais encore rendu visite à aucun blog ami cette nuit, mais il faut absolument que je dorme ….J’espère être plus en forme ce soir  et plus apte à manipuler ce « machin  »


Quand c’est fini ….


çà recommence ! En effet , hier , j’étais passé sur le net , mais « çà ramait  » encore sérieux ! de ce fait , le petit billet que j’avais voulu mettre sur mon autre blog était resté  en brouillon ….Ce soir , j’ai réussi après de nombreuses manipulations , à retrouver ma connexion ( je ne sais pour combien de temps ? Car « çà  » me parle de proxy et je n’y comprends rien ( sénilité oblige !) ….Là après avoir installé la mini -chaine offerte par Lise et Manu , j’ai regardé un peu la télé puis n’ai pas résisté à retenter une connexion , apparemment çà a l’air de fonctionner ….J’espère que çà va tenir pour que je puisse « rendre visite  » à mes blogs amis …..

Mais pour l’instant , la raison m’oblige à me coucher car ce vendredi , je dois faire quelques achats pour me nourrir lol peut-être un petit plus  en vue de l’arrivée de la nouvelle année…

bonne journée à vous qui par hasard passerez


Dur ,dur………….


Cela fait plusieurs heures (je ne sais même plus combien !) que je tente de retrouver mes blogs pffff

J’espère que  « çà  » va tenir ! et que ce mot va passer ……………Rien que pour m’endormir tranquille


On aura tout vu……………


De vraies chambres lumineuses et cosy, une grande salle de jeux, des pâtées à la carte et des câlins à volonté: un hôtel « tout confort » pour chats urbains doit ouvrir fin février dans le IXe arrondissement de Paris

  • Bientôt un hôtel pour chats à Paris

« Comme je ne trouvais pas de solution de garde idéale pour mon chat -entre le bon pote, les parents, la mamie du quartier, la famille d’accueil ou les pensions pour animaux-, j’ai eu l’idée d’ouvrir un hôtel pour les fauves de salon », raconte Gauthier Berdeaux, le futur directeur de l’établissement.

Pour le bien-être des bêtes, cet ex-agent en communication de 32 ans compte accueillir les félins dans son hôtel « Aristide » -du nom de son chat de gouttière- dans une vingtaine de chambres de 4 m2.

« Les chambres conçues avec des volumes en 3D seront adaptées aux chats d’appartement. Elles seront enrichies en stimulation avec des mezzanines et plateformes pour qu’ils puissent sauter, grimper, jouer, faire leurs griffes et des longues siestes sur des coussins douillets », explique Gauthier Berdeaux, qui s’est entouré d’architectes et vétérinaires pour son élaborer son projet.

Pour se détendre, les chats auront aussi accès plusieurs heures par jour, par petits groupes de deux ou trois, et sous surveillance, à une salle de jeu de 20 m2.

Pas d’étoile à l’hôtel Aristide, juste le confort. « L’établissement doit être aux normes de l’hôtellerie, notamment pour l’hygiène mais le prix doit rester raisonnable », estime-t-il, en promettant « une déco intérieure inspirée des boutique-hôtels », 100% félin-compatible.

Pour partir sereins en vacances en laissant minou à l’hôtel, les maîtres devront débourser quelque 25 euros par jour. En plus du propriétaire des lieux, deux assistantes vétérinaires spécialisées prendront soin des pensionnaires sept jours sur sept, 365 jours par an.

Reste à trouver 12.500 euros pour boucler le financement de ce petit paradis pour chats: mercredi après-midi, 875 euros avaient déjà été collectés pour le projet via un site de crowdfunding.


Connexion retrouvée !


Voilà , à force de manipulations , j’ai enfin réussi à retrouver mes blogs et ceux de mes ami(e)s ,malheureusement , c’est au moment où le sommeil m’appelle ….

Bon week-end à vous , à ce soir certainement


essai « frileux « 


pfffff! Et ben  je ne vous dit pas : Rien ne va comme je voudrais : Il fait très froid (gel ) , depuis un long moment j’essaie de retrouver ma connexion à Word press  : çà  « rame  » sérieux « ! . Je vais manger quelque chose , puis regarder la télé et surement me remettre à la recherche de moyens de connexion…………Déjà là , je verrais si ce billet inutile , sans intérêt est passé ………..


Les chiens dépistent le cancer …………


  Bien plus que de simples animaux domestiques  les chiens sont aussi de précieux alliés pour notre santé. Les personnes âgées le savent bien, et voient souvent leur état général s’améliorer en présence de ces animaux. Mais leur atout majeur pourrait venir de leur formidable odorat . En effet, les chiens possèdent un flair  10.000 à 20.000 fois plus développé que celui de l’Homme, et peuvent différencier des odeurs très proches.

Cette capacité olfactive  a déjà été largement exploitée dans diverses applications  humaines, comme la détection de séismes, de drogues , de personnes disparues ou de fuites de gaz. Mais ce n’est pas tout : l’odorat canin pourrait également être utilisé pour sentir un cancer ! C’est en tout cas la thématique de recherche d’Uri Yoel, chercheur à l’université Ben Gourion , en Israël. Ces travaux montrent que les chiens sont capables de différencier les cellules cancéreuses  des cellules saines en laboratoire. Futura-Sciences revient sur les progrès réalisés dans ce domaine de recherche surprenant.

 
L’odorat des chiens est très bon. Il serait 10.000 à 20.000 fois plus développé que celui de l’Homme

Les chiens distinguent les cellules cancéreuses des autres

L’idée que les chiens puissent flairer un cancer  n’est pas nouvelle. Elle est apparue pour la première fois en 1989, lorsqu’une femme a confié à son dermatologue que son chien reniflait constamment son grain de beauté  cancéreux. Cette anecdote a été suivie de nombreuses autres similaires, et a amené certains scientifiques à s’interroger sur l’aptitude des chiens à sentir la maladie.

Des études sur ce thème ont ainsi émergé dans différents laboratoires à travers le monde. En Allemagne par exemple, des chiens ont réussi à identifier l’haleine de personnes atteintes de cancer du poumon . Un autre exploit a été réalisé en France par Olivier  Cussenot, urologue et oncologue  à l’hôpital Tenon, à Paris. Ce dernier a mis en évidence la capacité de chiens à détecter le cancer de la prostate  dans les urines. D’autres travaux ont également démontré que des canidés  pouvaient renifler le cancer de l’intestin dans les selles.

Une même odeur pour tous les cancers ?

   Restait pourtant une question en suspens : quel est le composé olfactif que les cellules cancéreuses rejettent et que les chiens sentent ? Les études entreprises par Uri Yoel s’attachent à fournir une réponse. Deux chiens dressés pour reconnaître le cancer du sein  ont été mis à contribution pour ces expériences. Le scientifique a testé leur capacité à reconnaître une boîte de culture contenant des cellules malignes  parmi quatre autres boîtes. Les animaux ont brillamment relevé le défi.

« Ce qui est intéressant, c’est que les chiens pour reconnaître des cellules mammaires tumorales sont également capables de reconnaître avec succès d’autres types de cellules cancéreuses, souligne Uri Yoel. Cela suggère que la molécule reniflée par les canidés serait la même pour tous les cancers. »

Le coût du dressage pourrait rendre difficile la mise en place de tests d’odorat  canins dans les hôpitaux. De nombreuses études restent à mener pour déterminer la nature de la molécule émise par les cellules cancéreuses. Ce composé pourrait ouvrir la voie vers de nouveaux tests de dépistage du cancer ….