Dècidèment:Les enfants!!!


Pour le repas de ce soir,Manu voulait manger(chez Lise) ;un "tourte au maroilles".
O.K mais  rappelle toi mon cher fils que nous n’avons plus de tourtière.
Lui:" tient je te file de l’argent et tu n’as qu’à aller en acheter une au magasin d’electro mènager"
Moi :"O.K"
Je vais donc à ce fameux magasin:"Non monsieur dèsolé;nous n’avons pas ça!"
Moi :"Aurevoir,merci tout de meme"
Pffffffff où vais je trouver ça?
Tant pis je me tape 1 Km 1/2 à pied sous la pluie et vais voir au super marché !…………Pas de plat à tarte!…………
Retour à la maison .(Tout est pdèjà prèparé par mes soins (le Maroilles coupé en tranches fines,la crème fraiche etc…)
Je rumine pas de solution ne vais tt de même pas utiliser le "plat à gratin"!!!!!!
Allez je tente mon ancienne superette ,après tout,j’y vendais tout ça moi………..Encore 1petit km! Tahib me reçoit gentiment (comme tjrs)………pas de tourtière!!!!!
Pffffffff j’abandonne ,tant pis,je passe devant le "petit casino" sous notre appart,le gèrant me salut ……par acquis de conscience:"Vous ne vendez pas de tourtière par hasard"?
Lui "ben si pourquoi?"
Et voilà!!!J’ai marché plus d’une heure sous la pluie alors que se que je cherchais ètait "sous moi"!!
J’ai donc cuisiné cette fameuse flamiche et en ai gardé une moitié pour mon repas de ce soir (je mèritais bien ça)!Et Manu a emporté le reste chez Lise.
Sinon:"Les Enfants:" Encore une fois; une petite fille a eu besoin de moi!!!!Dècidèment!
Comme j’ètais au casino (pour cette fameuse tourtière):La petite fille des gèrants ,qui me connait bien maintenant) me voit arriver:"Bonjour;Tu tombes bien toi!"me dit elle………
Alors je lui demande pourquoi?elle me fait "chut" et signe de la suivre, je regarde la maman qui me donne son accord.
En fait;la petite ètait en train de faire un dessin pour sa mère fête des mère et avait besoin d’aide pour le texte!Alors je l’ai aidée pour l’horthographe et lui ai dis que son dessin ètait magnifique." T’es vachement sympa toi"! Et gros bisou sur chaques joues!
Très bon moment pour moi! (dècidèment,je me demande ce que j’ai de particulier aux yeux des enfants!)
Ce soir tèlé (mais autre sujet moins drôle) j’en parlerais plu tard.
 
 
Publicités

colporteur


"Colporteur"
                   Ce motsignifie en fait:"porter autour du cou"
                   Son origine:Autrefois les colporteurs allaient de villages en villages portant une besace autour du cou dans laquelle ils mettaient des aricles à vendre et  aussi des livres interdits,censurés par exemple.

Mal etre


Je passe rapidement et tardivement ici ce soir car après une journée monotone,passée plongé dans un livre,j’ai passé la fin de soirée devant la télé.Regardant "Le marginal" avec Belmondo film violent et drole à la fois et ensuite  "l’èvadé d’Alcatraz" avec Clint Eastwood (je ne rate jamais un de ses films),violent aussi.Bizarre par aileurs que moi qui suis non violent,je regarde règulièment ce genre de film?.
Ensuite j’arrive ici pour voir si il y a des messages,et j’en lis un de mon Amour qui me dit avoir "remonté dans mon blog " et lu des messages parlant  (il y a longtemps )d’amour pour d’autres femmes ce qui manifestement l’a fachée et rendue triste!
Pourtant ,elle sais que j’ai vècu avant de la connaitre  et je ne comprends pas pourquoi elle ne conçoit pas que j’ai pu croire ,connaitre ,dèjà l’amour?
De mon coté pourtant j’admets qu’elle ai vècu ou ressenti ce sentilment avant de me rencontrer.
Du coup ,je vais me coucher!C’est le mieux qu’il me reste à faire.

jour ferié?


Ce lundi etait il ferié ou non?Dècidèment;nous approchons de l’Anarchie!!Aujourd’hui:Chacun dècidait de travailler ou non,ce n’est pas une mauvaise idée en soi;surtout quand  on travaille.Quand j’etais commerçant,je dècidais dèjà seul si j’ouvrais ma
superette ou non.Aujourd’hui je ne travaille plus (malheureusement) et mon point de vue est difèrent:Je vais à la boulangerie
………..fermée! Heureusement que j’ai du pain en reserve!Je vais au bireau de tabac:Fermé!Heureusement que j’ai du tabac et une "machine à faire les cigarettes"!
Mais je rale tout de meme!
Ce qui montre que tout est relatif,si je suis commerçant,la journée de repos supplèmentaire est bienvenue;si je suis client,cette journée est bien gènante!
Question de point de vue donc (comme beaucoup de choses)
Apart ça:Journée classique,temps "pourri" la nuit en compagnie de Moumoun et "milo"(la chatte de Lise,l’amie de Manu a commencé dans l’agitation,mais finalement elle ont ttes les deux dormi dans mon lit!!!!!)
Ma mère m’a appelé pour me demander  des nouvelles de "mes Amours" mais elle  n’a pas eu bcp de dètail,ce qui l’a "frustrée,je l’ai senti
Mon père lui m’a parlé d’Anita ma petite soeur(enfin petite…….45 ans lol) qui lui avait dit avoir voté pour Sarkozy!!!Alors là!moi aussi,j’ai été surpris et meme dègouté.Avoir vècu comme nous avons vècu dans la misère en voyant nos parents trimer pour un salaire de misère sous plusieurs gouvernement de droite et voter Sarkozy??????Comme dit mon père,main-
-tenant qu’elle est mariée avec un "propriètaire terrien",elle voit la vie sous un angle diffèrent;et c’est bien triste.
Manu lui est rentré ce soir,en forme avec Lise qui a rècupèré Milo
Et j’ai eu la joie de communiquer avec mon Amour sur m.s.n et au tèlèphone ce soir alors………….que demander de plus!
Je vais finir cette journée sereinement  et m’endormir avec elle dans mes pensées!
 
 
 

La foi (particulièrement pour Thierry)


J’ai lu ce "texte" dans un "polar policier,assez porté sur des "trucs èsotèriques"
Le policier  qui enquète sur une sèrie de meurtres au sein du clergé pose au prètre la question du Dieu des catholiques qui permet que les hommes ,ses créatures,souffrent,fassent le mal etc………..
Pourquoi?Si il est bon et tout puissant?
Le prètre lui demande:"Vous avez des enfants?".Lui:"Oui:1 de 8 ans"
Le prètre   "   "      "    :"Vous l’aimez?"                 .Lui:"Oui ,bien sur"
Le prètre                    : "Vous feriez tout pour lui
                                       èviter de souffrir?"        .Lui:"Bien evidemment"
Le prètre                    :"Le laisser vous faire du
                                      skate board?"                  .Lui:"Oui,mais je lui dis de faire attention"
Le prètre                    :"Donc ,vous lui donnez
                                      des conseils de base
                                    avant de le laisser faire
                                    ses propres erreurs?"       .Lui:"Oui,j’essaie de ne pas trop le dorloter,et s’il tombe et se blesse,il apprendra à etre plus prudent"
                                                                                     
Le prètre                    :"Donc si vous avez le         
                                    pouvoir d’intervenir pour   
                                    l’empècher de se blesser,
                                    vous prèfèrez lui montrer
                                    votre amour en le laissant
                                    faire ses propre expèrien-
                                    -ces?"                                   .Lui:"Oui car c’est comme ça qu’on grandit et apprend!
 
 
Le prètre:                  "Voilà,vous avez compris le
                                    concept de la foi et de Dieu"!
 
Note: Le religieux dèfinit la foi en son dieu comme la croyance en un etre supèrieur qui a conçu l’univers et l’homme ,qui a donné à celui ci le libre arbitre et lui prouve son amour en le laissant gèrer sa vie ,après lui avoir donné les connaissances,
lois de base.?
 
Cet extrait m’a "interpelé" car il m’a fait penser à Thierry et à ceux qui ont la foi en gènèral.Cette mètaphore essaie de donner une explication à l’existence de dieu qui laisse sa crèation au main de ses crèatures.Mais pour moi,ça ne justifie pas
la croyance,la foi en ce dieu qui dans ce cas est inutile puisqu’il laisse l’homme gèrer le monde après les avoir créé et avoir donné ses lois et "conseils"alors pourquoi le "vènèrer" s’il veut que nous connaissions la souffrance afin dans tirer une leçon par ex.Dieu n’existe pas ou il n’est ni omniscient ni bon!
 
 
                                    

Emotion


Je viens de quitter la télé  et j’en ai encore la gorge serrée:J’ai regardé le film avec Serrault:"Le papillon".Je suis vraiement devenu ultra sensible,mais l’histoire de ce vieux monsieur  "bourru " qui adopte cette petite fille curieuse de tout! Et lui communique sa passion des papillons en rèpondant à ses questions!Celà m’a vraiement touché.D’autant plus que !Serrault joue magnifiquemnt et la fillette aussi!
De toute façon,dès que l’histoire "comporte un enfant:Moi…………………

MrBrasens(texte et vièo)


 

 

Supplique pour être enterré sur la plage de Sète
Paroles et Musique: Georges Brassens   1966

La Camarde qui ne m’a jamais pardonné,
D’avoir semé des fleurs dans les trous de son nez,
Me poursuit d’un zèle imbécile.
Alors cerné de près par les enterrements,
J’ai cru bon de remettre à jour mon testament,
De me payer un codicille.

Trempe dans l’encre bleue du Golfe du Lion,
Trempe, trempe ta plume, ô mon vieux tabellion,
Et de ta plus belle écriture,
Note ce qu’il faudra qu’il advint de mon corps,
Lorsque mon âme et lui ne seront plus d’accord,
Que sur un seul point : la rupture.

Quand mon âme aura pris son vol à l’horizon,
Vers celle de Gavroche et de Mimi Pinson,
Celles des titis, des grisettes.
Que vers le sol natal mon corps soit ramené,
Dans un sleeping du Paris-Méditerranée,
Terminus en gare de Sète.

Mon caveau de famille, hélas ! n’est pas tout neuf,
Vulgairement parlant, il est plein comme un œuf,
Et d’ici que quelqu’un n’en sorte,
Il risque de se faire tard et je ne peux,
Dire à ces braves gens : poussez-vous donc un peu,
Place aux jeunes en quelque sorte.

Juste au bord de la mer à deux pas des flots bleus,
Creusez si c’est possible un petit trou moelleux,
Une bonne petite niche.
Auprès de mes amis d’enfance, les dauphins,
Le long de cette grève où le sable est si fin,
Sur la plage de la corniche.

C’est une plage où même à ses moments furieux,
Neptune ne se prend jamais trop au sérieux,
Où quand un bateau fait naufrage,
Le capitaine crie : "Je suis le maître à bord !
Sauve qui peut, le vin et le pastis d’abord,
Chacun sa bonbonne et courage".

Et c’est là que jadis à quinze ans révolus,
A l’âge où s’amuser tout seul ne suffit plus,
Je connu la prime amourette.
Auprès d’une sirène, une femme-poisson,
Je reçu de l’amour la première leçon,
Avalai la première arête.

Déférence gardée envers Paul Valéry,
Moi l’humble troubadour sur lui je renchéris,
Le bon maître me le pardonne.
Et qu’au moins si ses vers valent mieux que les miens,
Mon cimetière soit plus marin que le sien,
Et n’en déplaise aux autochtones.

Cette tombe en sandwich entre le ciel et l’eau,
Ne donnera pas une ombre triste au tableau,
Mais un charme indéfinissable.
Les baigneuses s’en serviront de paravent,
Pour changer de tenue et les petits enfants,
Diront : chouette, un château de sable !

Est-ce trop demander : sur mon petit lopin,
Planter, je vous en prie une espèce de pin,
Pin parasol de préférence.
Qui saura prémunir contre l’insolation,
Les bons amis venus faire sur ma concession,
D’affectueuses révérences.

Tantôt venant d’Espagne et tantôt d’Italie,
Tous chargés de parfums, de musiques jolies,
Le Mistral et la Tramontane,
Sur mon dernier sommeil verseront les échos,
De villanelle, un jour, un jour de fandango,
De tarentelle, de sardane.

Et quand prenant ma butte en guise d’oreiller,
Une ondine viendra gentiment sommeiller,
Avec rien que moins de costume,
J’en demande pardon par avance à Jésus,
Si l’ombre de sa croix s’y couche un peu dessus,
Pour un petit bonheur posthume.

Pauvres rois pharaons, pauvre Napoléon,
Pauvres grands disparus gisant au Panthéon,
Pauvres cendres de conséquence,
Vous envierez un peu l’éternel estivant,
Qui fait du pédalo sur la vague en rêvant,
Qui passe sa mort en vacances.

Vous envierez un peu l’éternel estivant,
Qui fait du pédalo sur la plage en rêvant,
Qui passe sa mort en vacances,

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Discussion sur chez ces gens là(vidèo chouette +paroles de MrBrel!


 

Citer

chez ces gens là

magnifique………….et encore très utile… 
 
 
Le texte de la chanson de Jacques Brel "Ces gens là" :

D’abord il y a l’aîné
Lui qui est comme un melon
Lui qui a un gros nez
Lui qui sait plus son nom
Monsieur tellement qui boit
Ou tellement qu’il a bu
Qui fait rien de ses dix doigts
Mais lui qui n’en peut plus
Lui qui est complètement cuit
Et qui se prend pour le roi
Qui se saoule toutes les nuits
Avec du mauvais vin
Mais qu’on retrouve matin
Dans l’église qui roupille
Raide comme une saillie
Blanc comme un cierge de Pâques
Et puis qui balbutie
Et qui a l’œil qui divague
Faut vous dire Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne pense pas Monsieur
On ne pense pas on prie

Et puis, il y a l’autre
Des carottes dans les cheveux
Qu’a jamais vu un peigne
Ouest méchant comme une teigne
Même qu’il donnerait sa chemise
A des pauvres gens heureux
Qui a marié la Denise
Une fille de la ville
Enfin d’une autre ville
Et que c’est pas fini
Qui fait ses petites affaires
Avec son petit chapeau
Avec son petit manteau
Avec sa petite auto
Qu’aimerait bien avoir l’air
Mais qui n’a pas l’air du tout
Faut pas jouer les riches
Quand on n’a pas le sou
Faut vous dire Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne vit pas Monsieur
On ne vit pas on triche
Et puis, il y a les autres
La mère qui ne dit rien
Ou bien n’importe quoi
Et du soir au matin
Sous sa belle gueule d’apôtre
Et dans son cadre en bois
Il y a la moustache du père
Qui est mort d’une glissade
Et qui recarde son troupeau
Bouffer la soupe froide
Et ça fait des grands flchss
Et ça fait des grands flchss
Et puis il y a la toute vieille
Qu’en finit pas de vibrer
Et qu’on attend qu’elle crève
Vu que c’est elle qu’a l’oseille
Et qu’on écoute même pas
Ce que ses pauvres mains racontent
Faut vous dire Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne cause pas Monsieur
On ne cause pas on compte

Et puis et puis
Et puis il y a Frida
Qui est belle comme un soleil
Et qui m’aime pareil
Que moi j’aime Frida
Même qu’on se dit souvent
Qu’on aura une maison
Avec des tas de fenêtres
Avec presque pas de murs
Et qu’on vivra dedans
Et qu’il fera bon y être
Et que si c’est pas sûr
C’est quand même peut-être
Parce que les autres veulent pas
Parce que les autres veulent pas
Les autres ils disent comme ça
Qu’elle est trop belle pour moi
Que je suis tout juste bon
A égorger les chats
J’ai jamais tué de chats
Ou alors y a longtemps
Ou bien j’ai oublié
Ou ils sentaient pas bon
Enfin ils ne veulent pas
Parfois quand on se voit
Semblant que c’est pas exprès
Avec ses yeux mouillants
Elle dit qu’elle partira
Elle dit qu’elle me suivra
Alors pour un instant
Pour un instant seulement
Alors moi je la crois Monsieur
Pour un instant
Pour un instant seulement
Parce que chez ces gens-là
Monsieur on ne s’en va pas
On ne s’en va pas Monsieur
On ne s’en va pas
Mais il est tard Monsieur
Il faut que je rentre chez moi