» Tenir le haut du pavé  » ?


Comme chacun sait , c’est :

Avoir l’avantage de l’emporter sur une autre personne par ses talents, ses richesses ou sa position…..

Mais d’où vient cette expression ?
Autrefois les rues n’étaient pas comme elles le sont aujourd’hui : elles présentaient deux parties en pente aboutissant à un ruisseau placé au milieu. La partie du pavé qui était du côté des murailles s’appelait le haut du pavé et celle qui côtoyait le ruisseau le bas du pavé. Illustration : Rue-Pavee
   L’étiquette voulait alors que, lorsque deux personnes parcouraient la même rue, dans un sens identique ou dans un sens contraire, la plus élevée en titres prenne  le haut du pavé et l’autre le bas du pavé,   A. de Courtain (1679) l’explique  dans son traité de la civilité française  :
 » Que si nous sommes obligez d’aller dans les rues à costé de ces personnes qualifiées, il faut leur laisser le haut du pavé et observer de ne pas se tenir coste à coste (côte à côte), mais un peu sur le derrière, si ce n’est quand elles nous parlent et qu’il faut répondre et alors il faut avoir la teste (tête) nue.  »

   » Surquoy (sur quoi) il est bon d’engager ceux qui ont droit de souffrir qu’on leur cède toujours le haut du pavé, d’avoir un peu de considération pour ceux qui leur rendent cet honneur. Que si on rencontre dans les rues teste à teste une personne de qualité, il faut prendre le bas du pavé où est le ruisseau.  »
   Le droit de prendre le haut du pavé constituait un privilège et un privilège est un avantage. L’étiquette de la cour de France date du règne de François Ier. L’expression, créée pour répondre à l’honneur adjugé par l’étiquette, doit donc dater des environs de  l’année 1515.

 » Mettre en bière  » ?


   Hier , samedi  , j’ai lu dans le journal local qu’un habitant de Lurcy était décédé , et que la  » mise en bière  » aurait lieu le…. , et  je me suis demandé d’où venait cette expression , que vient faire  » bière  » là ?

    Alors :
Quand le corps d’un mort est mis dans le cercueil, il s’agit de la “mise en bière” du défunt.

Qu’est-ce que cet alcool vient faire là ? Rien du tout, puisqu’il ne s’agit pas de lui !

   Cette expression est très ancienne :  Son origine date du 8e siècle. A l’époque, les Francs disaient  » bera  » pour dire une “civière”. Il s’agissait alors d’une simple planche de bois sur laquelle on plaçait les blessés ou les morts. ( pas trouvé d’images de  » bera  »plus anciennes , simples  ) !

   Or la coutume était en Europe occidentale et centrale d’enterrer les gens à même le sol, et lorsque l’on jetait le corps dans une fosse commune il arrivait fréquemment que la planche ne soit pas retirée. Ils étaient donc enterrés avec leur “bera”, leur “bière”.

   Ensuite par extension, quand les morts ont commencé à être placés dans des cercueils en bois, vers le 12e siècle, on a gardé le terme. La “bière” s’est mise naturellement à désigner le cercueil.

   A noter qu’en France, la mise en bière est obligatoire, on ne peut pas enterrer un corps sans cercueil. Il est donc impossible de se faire inhumer directement dans un linceul par exemple en pleine terre.
  La loi oblige à enterrer les défunts dans un cercueil scellé.

   De plus le Code Général des Collectivités Territoriales, précise :

 »  Le corps est placé dans un cercueil en bois d’au moins 22 millimètres d’épaisseur avec une garniture étanche fabriquée dans un matériau biodégradable agréé par le ministre de la santé après avis du Conseil supérieur d’hygiène publique de France  » .

 » Passer l’arme à gauche  »?


Signification :
   Utilisée autrefois dans le langage militaire,  » Passer l’arme à gauche  » est une expression populaire aujourd’hui  qui désigne (comme chacun sait ) , tout simplement le fait qu’une personne est morte, décédée.

Origine :
Deux théories se  » battent inlassablement en duel   » pour détenir la vérité sur  » le pourquoi du comment  » de cette expression :

1 ) Passer l’arme à gauche : Guerres napoléoniennes :
      La première théorie est que l’expression  »Passer l’arme à gauche » viendrait du XIXème siècle, précisément durant les guerres napoléoniennes.l'arme à gauche Les soldats de Napoléon possédaient à cette époque une arme appelée longs mousquetsmouquet qu’il fallait à chaque coup recharger. Pour la recharger, les soldats passaient leur arme dans leur main gauche ce qui laissait à leur ennemi un temps relativement long pour attaquer, les laissant ainsi très vulnérables. La majorité des soldats se faisaient tuer de cette façon, d’où la création de cette expression.

2 ) Passer l’arme à gauche : moyen âge
   Cette  deuxième théorie est tout aussi plausible que la première. En effet, la deuxième possibilité est que l’expression  »Passer l’arme à gauche  » proviendrait du Moyen-Âge :  A cette époque, les bâtiments été généralement construits avec des escaliers en colimaçonescalier colimaçon qui avaient la  particularité architecturale peu connue d’être toujours dans le sens des aiguilles d’une montre. En cas d’attaque de l’édifice, les personnes qui se défendaient se trouvaient généralement dans les étages et avaient tout l’espace du côté droit libre pour tenir une épée et se défendre. A l’inverse, les attaquants, situés généralement au rez-de-chaussée, n’avaient pas d’espace pour leur main droite. Ainsi, pour avoir autant d’espace dans l’escalier, les assaillants devaient passer leurs armes à gauche, ce qui les mettait en difficulté et augmentait le risque de mourir.

 3) D’autres possibilités :
    Enfin, deux autres explications tout aussi possibles pour l’expression  : En effet, d’une part, la gauche a toujours été synonyme de maladresse, de mauvais, voire de maléfique.     D’autre part, en escrime, l’acte de donner l’arme à gauche désigne le fait d’arracher le fleuret de son ennemi pour le vaincre.

 

_______________________________________________________________________

  Mes blogs  » passent lentement l’arme à gauche  » …………..

 » Rire jaune  » ?


Origines ?

     Si vous pensez aux personnes de race jaune rire jaune pour expliquer les origines de l’expression, détrompez-vous lol . La réalité de cet idiome est ailleurs: 
Signification de la locution :
  On dit qu’une personne rit jaune, lorsqu’elle le fait de manière forcée. C’est un rire que l’on esquisse malgré son mécontentement. On cache ses vraies émotions et on affiche un rire factice pour tromper ses interlocuteurs. Pourquoi cette couleur est-elle utilisée pour qualifier ce rire d’un genre si particulier ?
Étymologie de l’expression  » rire jaune  »
   Deux explications tentent de faire comprendre les origines de la locution:

    1)   La première lie le dicton aux symptômes des maladies hépatites. Les personnes atteintes d’une telle affection étaient sujettes à des souffrances atroces. De plus, leur teint prend une coloration jaunâtre. Quand il leur arrive de rire, elles ne peuvent faire qu’en se forçant un tout petit peu. D’où la formule  » rire jaune  » .
  Mais d’autres  linguistes estiment que l’expression viendrait de cette tournure ancienne  »rire jaune comme farine  » ? Le terme  » farine  » représente une forme  de  » gens de même farine  », c’est-à-dire des gens peu recommandables, méchants. On suppose alors que ces personnes ne peuvent rire que d’une manière contrainte.

  2)  La seconde explication ébauchée par Antoine Oudin au XVIIe siècle et reprise par plusieurs lexicographes  semble la plus proche de la vérité.
Un exemple :
   Georges Clémenceau regroupe ses articles de presse dans un ouvrage intitulé   »Vers la réparation  » en 1899. On trouve dans ce livre une bonne illustration de cette  expression à la page 370 :  » M. Alphonse Humbert, enfant terrible, nous raille d’un bon rire jaune.  »
Et vous, vous arrive-t-il de rire jaune parfois ?

Le  » pétrichor  » ?


   Si on aime l’odeur  qui remonte du sol après un orage , on  fait partie des personnes sensibles au pétrichor, cette odeur de pluie si particulière, capable de nous faire remonter en tête de nombreux souvenirs. Signifiant littéralement  » sang de pierre  », cette odeur caractéristique serait en fait une combinaison de senteurs.

  Les origines du pétrichor :

  Le pétrichor désigne à la fois un liquide huileux sécrété par les plantes et l’odeur caractéristique qui se dégage après un orage. Selon des études récentes, 4 phénomènes se mélangent pour former le pétrichor :

   Le premier est en rapport avec l’huile produite par les végétaux . Lors du choc thermique créé par le contact des gouttes sur le sol sec, ce liquide sera absorbé par l’air. Il se mélangera à la  » géosmine  », une molécule volatile produite lors de la multiplication des bactéries activées par l’eau. C’est le second phénomène responsable du pétrichor.

  L’odeur  de l’ozone s’ajoute à ces 2 odeurs . En effet, la foudre est responsable de la division des molécules de dioxygène, propice à la formation d’ozone. Enfin, un phénomène physique est responsable de la propagation de cette association d’odeur:     

   Lorsque les gouttes d’eau atteignent des surfaces poreuses telles que la terre, des bulles d’air se forment et dispersent rapidement les odeurs à la manière d’un aérosol. L’apparition du pétrichor est donc liée à une combinaison de phénomènes physiques et chimiques.

  Pourquoi le pétrichor est-il si agréable ?

   Il est assez rare que quelqu’un n’apprécie pas le pétrichor. Là aussi, la raison pour laquelle les humains trouvent cette odeur agréable peut être expliquée scientifiquement.

   Le pétrichor est bénéfique pour l’homme comme pour son environnement. Lorsque l’huile végétale est produite sous l’effet de la pluie, elle imbibe le sol, les végétaux et les graines. Grâce à elle, les végétaux renforcent leur barrière naturelle et sont capables de mieux résister aux périodes sèches.

  De plus, dans toutes les cultures, les humains dépendent de la pluie pour se nourrir et survivre. En effet, c’est la pluie qui rend les animaux et les végétaux plus abondants. Il est donc normal que notre conscience collective associe le pétrichor à des évènements positifs et l’interprète comme une odeur agréable.

Pour finir…..


Sourire : ( avec langue française = riche )

    Une petite fille dit à son oncle fille oncle :   » Tu ne m’avais pas dit que  tu étais coiffeur tontont ?  » 

L’ oncle :  » Mais, je n’ai jamais été coiffeur de ma vie ma petite Julie ! Pourquoi tu crois çà ?  »

La fillette :  » Ben, c’est maman qui m’a dit que tu frisais la cinquantaine , et papa a même ajouté que , quand tu allais venir diner tu allais encore nous raser toute la soirée …. »

 » Être aux trousses….


…de quelqu’un  » ? 

 

Pourquoi dit-on  » être aux trousses » de quelqu’un ?

     Comme chacun sait :  » Être aux trousses  » de quelqu’un signifie le poursuivre. On dit de celui qui est poursuivi qu’il  » a  »quelqu’un ou quelque chose à ses trousses, comme dans le titre du célèbre film d’Hitchcock   » La mort aux trousses  » .

En ancien français le mot  » trousse  » (  venu du latin  »tortus  » signifiant  » tordu  » ou  » roulé  » ) , est la réunion de plusieurs petites choses liées ensemble et que l’on garde avec soi comme une trousse de toilettes trousseou de linge. Le mot désignait aussi une petite culotte bouffante à la mode au 16ème siècle.

  Ces significations portent en elles l’idée d’une promiscuité. Dans les deux cas  » être aux trousses de quelqu’un  » consiste à serrer une personne de très près. Et  » avoir quelqu’un à ses trousses  »  désigne  bien la situation d’être suivi à très courte distance et souvent  de façon discontinue.

 » épectase  »?


Qu’est ce que l‘épectase

   Bien que ce mot ait un rapport avec l’amour  » physique  » , il n’ a rien d’érotique , loin de là !

En effet , il a un rapport certain avec la mort ! L’un des présidents de la république française est  » connu  » pour en être mort : Faure:Félix Faure  qui est connu pour être mort en 1899 dans les bras de sa maîtresse  ….

 » Petite mort » mort tout court ?

Notre coeur risque – t – il de lâcher  » en pleine volupté  »

   Des scientifiques américains se sont , parait il , penchés sur la question . Leur réponse :  » Aucun risque  »  ! L’énergie dépensée au cours de l’acte sexuel ne dépasse pas celle dépensée pour monter deux escaliers à la suite ….Par contre ,l’orgasme peut rendre aveugle , avertit une autre étude de scientifiques britanniques ! Un  » léger  » désagrémént du à l’augmentation brutale de la pression artérielle , mais cette cécité n’est , fort heureusement , que temporaire !

 

Mariage….


Avant le mariage :

Elle: Salut

Lui : Ah ,depuis le temps que j’attends çà !

Elle: Tu veux que je parte?

Lui: NON, je n’ose même pas y penser !

Elle: Tu m’ aimes?

Lui: Bien sur!Enomément!

Elle: Tu m’as déjà trompée?

Lui : NON ! Pourquoi tu me demandes çà ?

Elle: Tu veux m’ embrasser? 

Lui : Chaque fois que j’en aurais l’occasion !

Elle : Tu me battras un jour? 

Lui : Tu es folle , je ne suis pas comme çà !

Elle: Je peux te faire confiance? 

Lui: Oui!

Elle: Chéri !

Après le mariage: LIRE DE BAS EN HAUT!

La paraskevidékatriaphobie……….?


   Que signifie ce mot pratiquement imprononçable ( si ce n’est qu’il désigne manifestement une phobie !)

   C’est tout  » simplement  »  la phobie du Vendredi treize, dont une superstition, qui remonterait aux origines de la Chrétienté, a fait de cette date et dans certaines cultures un jour de malheur. En effet, c’est parce que, d’une part, le Christ a été crucifié un vendredi et que, d’autre part, la veille, lors du repas sacré de la Cène Cène, il était accompagné de ses Douze Apôtres (parmi lesquels Judas Iscariote, qui l’a trahi et livré ) , qu’est née l’idée d’un mauvais présage annoncé par la présence de treize  » commensaux  » ( Personnes qui mangent à la même table ! ). 

Pour d’autres personnes , religions etc….le vendredi 13 porte bonheur alors ?

Le vendredi 13 porte-bonheur ou malheur ?
  Je ne trouve pas de réponse claire  » universelle  » à ce sujet. Le vendredi est symbolique dans les trois religions monothéistes.
  Chez les catholiques,( comme vu ci- dessus )  c’est le jour de la pénitence et de la crucifixion de Jésus. Par ailleurs, les apôtres étaient 13 à table lors de la Cène. Jésus et ses 12 apôtres, dont Judas.
  Depuis ce  » fameux  » repas, il est traditionnel d’être 12 à table et jamais 13.

Le vendredi, un jour spécial :

   Le vendredi est également très important pour les musulmans. C’est un jour saint de l’Islam, c’est le jour dédié à la prière collective.

    Les Juifs eux , consacrent cette journée à la préparation du Shabbat. Un moment essentiel de la religion qui commence, le vendredi, 18 minutes avant le coucher du soleil et s’achève le samedi, 40 minutes après le coucher du soleil.
   Il parait que chez les Vikings également être treize à table portait malheur. Odin, Dieu des dieux avait réuni 11 de ses fils pour un repas. Son fils Loki, dieu de la guerre, furieux de ne pas être l’un des convives avait fait irruption lors du banquet et avait tué Balder.Odin Balder

Le 13 porte-malheur, alors que le 12 est parfait !

Cependant, l’origine de cette superstition n’est pas très claire:

    Pour la France, les historiens retiennent la date du vendredi 13 octobre 1307, jour de l’arrestation des Templiers. Ils furent torturés toute la journée, puis tués quand le soleil se coucha ! 
   D’autre part, le 13 succède au nombre 12 ( heu ? lol ) . Les 12 travaux d’Hercule, les 12 signes du zodiaque, les 12 mois de l’année, l’année compte 12 lunes et le ciel 12 constellations...etc….

  30 à 40 % de joueurs supplémentaires :

    Pourtant,pour certains le vendredi et le nombre 13 porteraient chance. Quand les deux sont unis, ils favoriseraient les gains d’argent. Une croyance qui a traversé les siècles et qui fait le bonheur de la Française des jeux qui compte de 30 à 40% de joueurs supplémentaires pour les cagnottes exceptionnelles des vendredis 13.

  Enfin , c’est bon là , nous sommes le 14 depuis plus de 5 heures déjà et je n’ai pas eu plus de malheur , ni de chance d’ailleurs ce vendredi qu’un autre jour lol