Surprise


  Tout à l’heure j’ai reçu un coup de fil d’une amie . Il y a longtemps qu’elle ne m’avait pas téléphoné ….Elle va venir courant  août , çà va être bien : Si elle n’a pas changée ( apparemment , elle est toujours la même  ) , elle va faire la cuisine  hummm ! Et si elle en a envie , nous irons faire un tour avec sa  » play mobile  » comme elle appelle son auto ….

Cette petite nouvelle a suffit pour me remonter le moral d’un cran ou deux ……

Publicités

En passant..en pensant ….


L’ amitié:

L’amitié,ce sentiment

nous ne savons pas comment,

nous ne savons pas pourquoi?

Fonctionne sans mode d’emploi…

L’amitié:Des « petits riens »:

Toi,moi,nous:Ensemble,bien.

Joie de nous dire: »à demain »

L’amitié nous unit pour….

Un nombre infini de jours.

Amitié est proche d’Amour

Comme lui,elle nous appelle

à être sincères et fidèles……….Insomnie

Sondage ! Personnel…………..


Suite à mon billet d’hier concernant ma crise d’épilepsie avec perte de connaissance , ceux et celles qui sont passés ou passeront sur mes blogs liront le commentaire de Rachel ( nuage) ….

Alors , si vous le voulez bien , je vous demande de me répondre ….Sincèrement .

– 1) Est ce que je devrais arrêter mes blogs  ( en me contentant de visiter , commenter chez ceux de mes contacts  » amis  » )  ?

-2) Je continue , mais ne parle ( n’écris ) plus de billet me concernant personnellement ( Comme ma maladie ,mes relations avec mes parents , frères et soeur , ex épouses etc…)

-3 ) Je continue sans rien changer à mes blogs , leurs contenus  etc…..

-4 ) ( facultatif lol ) J’en arrête un et si oui , lequel ?

Soyez sympa , répondez : C’est très important pour moi  , je compte sur vous .

Merci

Francis

Souvenirs….d’un père devenu grand-père


Nous…TOI et moi une vie

Emmanuel…..

Ta mère et moi ,depuis quatre ans ,étions mariés

C’est alors que TU es né ,toi,mon? bébé

Les liens m’unissant à ta maman se sont « dégradés ».

Pourquoi? Je ne le sais,ne veux pas le savoir…

En fait , je veux ignorer les raisons de son départ.

Probablement m’a-t-elle trompé,un autre aimé?

Tu avais six mois quand le divorce fut décidé…

Divorce « à l’amiable »! sans animosité affichée.

Surprise de Mme la juge visible dans son regard

Quand j’ai déclaré vouloir « la garde » du bébé!

« Vous êtes sur de ce que signifie ce que vous demandez? »

Après plusieurs questions/réponses,elle a accepté.

L’avocate me dit en aparté  » Vous savez;c’est rare »

Elle a ajouté que ma détermination avait joué.

Puis ,la vie a suivi son cours,les années ont défilé….

Je t’ai vu grandir ,moi vieillissant ,j’ai « trimé »

Mais je ne regrette rien :Il faut,tu dois me croire!

Nous avons vécu heureux toutes ces années.

Je t’aime tout simplement ,car TU es mon enfant..

Je t’ai chéri,aimé ,appris la vie durant tout ce temps..

Aujourd’hui,je suis vieux,fatigué et TU veilles sur moi..

Je ne voudrais qu’une chose:Ne pas être un fardeau pour toi…

De cette chienne de vie,tu es le seul vrai cadeau,le seul présent.

Suis je ton père « biologique »? pffffff! TU es mon enfant!!!!!!!

Ces mots,tu ne les liras pas de mon vivant,peut-être même ne les liras tu jamais  ,peu importe mon enfant….Je ne souhaite qu’une chose :Que ta vie soit emplie de bonheur ,que toi et Lise,ton épouse, soyez heureux  très longtemps…..

Suite…..

Quand avais-je écrit ces mots ? Je ne m’en souviens pas …

Ce que je sais , c’est que rien n’a changé en tous cas….

Toi et Lise vous entendez toujours aussi bien à ce que je vois

Et vous m’avez fait un cadeau ,bonheur que je n’attendais pas :

J’étais un heureux papa , et vous m’avez donné la joie d’être grand-papa !

je ne souhaite plus qu’une chose  : Que Camille quand elle grandira

Te donne autant de bonheur et de joie que tu en as donnés à ton  » papa « 

Mais pas à toi seul , comme se fut notre cas : A Lise et Toi , çà va de soi .

Je découvre……………


Et j’aime beaucoup !!!

Les paroles :

Si tu me payes un verre, je n’te demand’rai pas
Où tu vas, d’où tu viens, si tu sors de cabane
Si ta femme est jolie ou si tu n’en as pas

Si tu traînes tout seul avec un coeœur en panne
Je ne te dirai rien, je te contemplerai
Nous dirons quelques mots en prenant nos distances
Nous viderons nos verres et je repartirai
Avec un peu de toi pour meubler mon silence
Si tu me payes un verre, tu pourras si tu veux
Me raconter ta vie, en faire une épopée
En faire un opéra… J’entrerai dans ton jeu
Je saurai sans effort me mettre à ta portée
Je réinventerai des sourir’ de gamin
J’en ferai des bouquets, j’en ferai des guirlandes
Je te les offrirai en te serrant la main
Il ne te reste plus qu’à passer la commande
Si tu me payes un verre, que j’ai très soif ou pas
Je te regarderai comme on regarde un frère
Un peu comme le Christ à son dernier repas
Comme lui je dirai deux vérités premières
Il faut savoir s’aimer malgré la gueul’ qu’on a
Et ne jamais juger le bon ni la canaille
Si tu me payes un verre, je ne t’en voudrai pas
De n’être rien du tout… Je ne suis rien qui vaille
Si tu me payes un verre, on ira jusqu’au bout
Tu seras mon ami au moins quelques secondes
Nous referons le monde, oscillants mais debout
Heureux de découvrir que si la terre est ronde
On est aussi ronds qu’elle et qu’on s’en porte bien
Tu cherchais dans la foule une voix qui réponde
Alors, paye ton verre et je t’aimerai bien
Nous serons les cocus les plus heureux du monde

Etat……Moral pfffffffffffff!


https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=cQERX3v-si4

Les paroles  :

Paroles de Pleure Pas Boulou Ya deux enfants qui sont assis
Sur le bord d’un trottoir
Il est cinq heures et l’école est finie

Ils se racontent des histoires

Pour toi la vie c’est quoi dit le petit
Manger des glaces etc… répond le grand
Moi j’aime les glaces mais j’aime pas trop les cœtera
J’préfère cent fois le chocolat

La … la … pleure pas Boulou
La … la … la on changera tout

Moi c’est mon père qu’est pas commode
Un verre de trop et c’est parti
J’passe ma nuit derrière la commode
Les voisins appellent la police à cause du bruit

Chez moi peut-être c’est plus sympa
Répond le p’tit évidemment
Mon vieux il parti de chez moi ma mère dit qu’il ne me manque pas
Moi j’aimerai qu’il soit encore là

La … la … pleure pas Boulou
La … la … la on changera tout
La … la … la pleure pas Boulou
La … la … la on changera tout

Tu sais ma mère elle a toujours les larmes aux yeux
Y a des jours où j’voudrai comprendre
Tu sais les vieux, ça les rend dingues d’être des vieux
J’vais t’expliquer, tu vas comprendre

Plus on est grand et plus c’est pire, moins c’est marrant
Moins qu’on est gai et moins qu’on s’marre évidemment
Moins qu’on est petit et plus c’est moins qu’on est pas grand
Et c’est pour ça qu’elle si triste et puis voilà

La … la … pleure pas Boulou
La … la … la on changera tout
La … la … la pleure pas Boulou
La … la … la on changera tout

Salut p’tit, il faut que je rentre dit le plus grand
Reste avec moi encore un peu dit le petit
Il faut que j’attende encore dehors un bon moment
Ma mère ne rentre que vers les huit heures et demi

Y a deux enfants qui sont assis
Sur le bord d’un trottoir

Il y a un grand et un petit à côté de lui
Adieu p’tit mec … à demain si t’es encore là

La … la … pleure pas Boulou
La … la … la on changera tout
La … la … la pleure pas Boulou
La … la … la on changera tout