Bien venu(e)s sur l’écran noir de mes nuits blanches ( sauf si vous êtes racistes , fascistes ….)


Sur ce compte, deux blogs coexistent :

Celui,  sur lequel vous êtes actuellement,

https://fralurcy.wordpress.com/

et celui d’Ermite Athée.

http://ermiteathee.wordpress.com/

Lorsque je me rend chez l’un d’entre vous, mes deux blogs étant liés, mon gravatar vous amène directement sur ce blog-ci.

A vous ensuite, de vous rendre sur celui que vous souhaitez. 😉

 » Charbonnier est…


…….maître chez lui »

Encore une expression dont je ne connaissais pas le sens ! J’ai entendu ce lundi pour la première fois ….Je rentrais chez moi , et sur le trottoir , une vieille dame se disputait violemment avec un jeune homme ( apparemment , ils se connaissaient bien ….son fils ou ???) …….J’ai donc ( histoire de m’occuper ) , cherché sur le net si je pouvais trouver quelque chose … Et n’ai trouvé que ceci : Ce serait tiré d’une  » histoire  » passée au 16 ème siècle :……

….. entre un charbonnier et le roi François 1er  :  Ce dernier , s’étant égaré à la chasse, trouva asile dans la hutte d’un charbonnier : c’était un soir d’hiver. Le mari était absent ; sa femme l’attendait accroupie près du feu. Le roi demanda un gîte pour la nuit et un souper. Il fallut attendre le mari, qui revint quelque temps après.

 Le charbonnier, las de son travail, tout mouillé et très affamé, accueillit cordialement le prince qui s’était installé près du feu sur l’unique chaise du logis ; mais, ignorant qui était son hôte, il reprit immédiatement et sans façon le siège que celui-ci occupait ainsi que la place près du foyer en disant :  » Monsieur, je prends cette place parce que c’est celle où je me mets toujours et cette chaise, parce qu’elle est à moi .  »……..

Or, par droit et par raison ;
Chacun est maître en sa maison.
( illustration du net .)

François Ier 

Résultat d’images pour françois ier images

 » applaudit  »au proverbe et s’assit ailleurs sur un escabeau. On soupa et on parla des affaires du pays. Le charbonnier se plaignit des impôts ; il voulait qu’on les supprime ….. Le prince eut de la peine à lui faire entendre raison. A peine convaincu de leur nécessité, le charbonnier critiqua les défenses qui concernaient la chasse et, à propos de sa réclamation, montra à son hôte un morceau de sanglier, en disant :  » En voici un qui en vaut bien un autre ; nous allons le manger, mais promettez-moi le secret  ». Le prince, qui avait bon appétit, promit tout de suite ce que l’autre désirait ; puis, le repas fini, il se coucha sur un lit de feuillage et s’endormit facilement….

Le lendemain il dit qui il était et permit la chasse au charbonnier qui lui avait donné l’hospitalité, laquelle, fut payée généreusement.

( Cette histoire est rapportée dans les Commentaires de Blaise de Montluc : maréchal de France et un mémorialiste du XVIᵉ siècle. ).

La morale ? : L’homme le plus pauvre a le droit d’être le maître chez lui comme l’homme le plus riche

C’était il y a 36 ans ….


Le 31 octobre 1984, Indira Gandhi, Premier ministre de l’Union indienne , est assassinée par ses propres gardes du corps, des Sikhs ralliés à la cause indépendantiste.

 » Héritière en politique  » ….

Fille unique de Nehru

Résultat d’images pour Jawaharlal Nehru

, » père de l’indépendance de l’Inde  » elle n’a aucun lien avec le mahatma Gandhi :

Résultat d’images pour ਮਹਾਤਮਾ ਗਾਂਧੀ

Elle doit son nom à son mari, Feroze Gandhi

F. Gandhi

, avocat parsi, qu’elle épouse contre la volonté de sa famille.

Déjà toute jeune , elle s’implique dans la lutte, vers 12 ans ( elle est née en 1917 ) , elle organise un grand rassemblement d’enfants contre l’occupation britannique ! Après sa formation à Oxford, elle accompagne son père dans ses déplacements lorsqu’il devient Premier ministre de l’Union indienne, en 1947. Elle prend la présidence du parti du Congrès en 1959 .

A la mort de son père en 1964, elle entre dans le gouvernement de son successeur Lal Bahadur Shastri

Résultat d’images pour Lal Bahadur Shastri

comme ministre de l’Information et de la Communication. En janvier 1966, elle devient à son tour Premier ministre, poste qu’elle exerce jusqu’en 1977, puis de 1980 à sa mort.

À la tête de la plus grande démocratie du monde ?

Indira Gandhi (1917-1984)Elle prend la suite de son père….avec , parait il , le style autoritaire de ce dernier . Son objectif est de moderniser l’Inde, selon des principes inspirés par le socialisme.

La  » révolution verte  » prend son essor et permet à l’Inde de devenir autosuffisante sur le plan agricole, et même exportatrice.

Elle essaie aussi de renforcer la position de son pays sur la scène internationale et lance en 1967 un programme destiné à le doter de l’arme atomiqueEn 1974 a lieu le premier essai, réussi ..

En décembre 1971 , elle engage et…remporte une guerre contre le Pakistan   qui oblige ce dernier à reconnaître l’indépendance du Bangladesh. En conséquence du rapprochement entre la Chine, le Pakistan et les États-Unis, Indira Gandhi resserre les liens avec l’URSS, tout en continuant à défendre le non-alignement.

Pouvoir personnel ,scandale et chute :

En 1975, son élection au parlement est invalidée pour une série d’irrégularités. Refusant de démissionner, elle proclame l’état d’urgence et gouverne par décrets. La presse est censurée et les opposants sont arbitrairement emprisonnés, voire torturés ! Une campagne pour limiter la croissance démographique dégénère et entraîne de nombreux cas de stérilisation forcée.

Deux ans plus tard: Énorme erreur : Elle convoque des élections qu’elle est certaine de remporter. Elles tournent au désastre pour le parti du Congrès, divisé, et Indira Gandhi n’est même pas réélue au Parlement.

C’est l’acharnement contre elle de ses adversaires qui va lui permettre de  » rebondir  » : elle est arrêtée pour avoir tenté d’assassiner des opposants et incarcérée pendant deux semaines. Mais son procès en 1979 lui permet de regagner sa popularité, alors que la coalition de ses rivaux s’effrite. Les élections de janvier 1980 sont un triomphe pour le parti du Congrès, et Indira Gandhi redevient Premier ministre.

Son second mandat est marqué par les tensions avec la communauté sikh

( Sikhs , régiment )

, implantée surtout au Pendjab, au nord de l’Inde, qui revendique plus d’autonomie et commet plusieurs attentats. Adeptes d’une religion monothéiste vieille de cinq siècles seulement, les Sikhs, au nombre d’une quinzaine de millions, ont acquis une réputation de redoutables guerriers dans leur combat contre les  » roitelets musulmans  ».

Début juin 1984, l’armée indienne pénètre dans le temple sacré d’Amritsar où se sont retranchés plusieurs centaines de Sikhs, et ouvre le feu, faisant au total plusieurs centaines de morts, y compris parmi les pèlerins. Le drame est tenu secret par la presse. En vain.

Ce srait pour venger ce massacre que deux gardes du corps assassinent Indira Gandhi avec leurs armes de service dans le jardin de sa résidence, le 31 octobre 1984, alors qu’un cinéaste britannique, Peter Ustinov

Résultat d’images pour Peter Ustinov

, réalise un documentaire sur le Premier ministre. En réaction, environ 3 000 Sikhs sont lynchés dans les jours qui suivent, aggravant encore les tensions religieuses.

Le fils d’Indira, Rajiv Gandhi

Résultat d’images pour Rajiv Gandhi

, lui succède comme Premier ministre.

Il sera également assassiné, par une  » kamikaze  » tamoul, le 21 mai 1991. En effet , comme sa mère, il soutenait le gouvernement du Sri-Lanka   dans sa lutte contre le  » LTTE  » ? . Aujourd’hui, sa femme, Sonia Gandhi

Résultat d’images pour Sonia Gandhi

, d‘origine italienne, et son fils Rahul, poursuivent l’œuvre de la famille Nehru-Gandhi, dont les tragédies (qui incluent la mort en 1980 du fils cadet d’Indira, Sanjay, dans un accident d’avion) amènent certains journalistes et écrivains à les surnommer de   » Kennedy indiens  » ….

Le bunker oublié sous la tour Eiffel…???


Sous le Champ de Mars à Paris se trouverait un bunker (qui n’en était pas vraiment un, puisqu’il n’était à l’origine pas destiné à supporter les bombardements) aujourd’hui démilitarisé.

Créé en 1909, il était réservé aux télécommunications militaires via la tour Eiffel toute proche.

Son existence est restée secrète durant 70 ans et il peut se visiter à certaines occasions, comme des opérations touristiques destinée à faire visiter la face cachée de la ville.

Aujourd’hui, il est utilisé par l’entreprise chargée des restaurants du premier monument payant de France afin de nourrir une armée de touristes. Son entrée se trouve, en effet, juste à côté de la zone de livraison des restaurants, c’est donc très pratique pour le déchargement des camions. 

En plus des cuisines, on y trouve la salle des machines d’origine qui contrôle toujours les ascenseurs, mais également tout le matériel de peinture et de rénovation de la Dame de Fer. 

__________________________

On peut se demander comment un tel bâtiment d’ordre militaire a t-il pu arriver au pied de la Tour Eiffel ?

Pour le comprendre, il faut faire un bond en arrière de plus de 100 ans. En 1903, Gustave Eiffel 

Résultat d’images pour Gustave Eiffel

soutient financièrement le projet du capitaine Ferrié

d’installer une station de TSF au sommet de la Tour. En effet, malgré le succès des premières années, l’attractivité de la Tour Eiffel s’essouffle et il faut trouver de nouvelles idées pour la rendre utile.

L’opération est un succès, mais, très vite , les habitants du quartier se plaignent de voir circuler des militaires sur le Champ de Mars  . Pour régler ce problème, on décide alors de construire un lieu spécifique à leur travail. On envisage donc la réalisation d’un bunker sous ce gigantesque espace public, où seront installés les opérateurs radio. Sous la supervision de Gustave Eiffel et du Général Ferrié, on perfectionne la télégraphie sans fil (TSF ). Pendant la Première Guerre mondiale, le lieu joue même un rôle important : la bataille de la Marne est un succès grâce aux messages captés par la radio. Cette technologie d’époque permet aussi de mettre en lumière le rôle d’agent double de Mata Hari

Résultat d’images pour mata hari
Visite du bunker du Champ de Mars

De nos jours , l’endroit ressemble plus à un musée souterrain qu’à un bunker puisque le lieu est démilitarisé depuis quelques années déjà. L’accès reste toutefois d’ordre privé et accueille surtout des bureaux. Pour les quelques chanceux, l’accès se fait juste à côté de l’espace de livraison destiné à alimenter le restaurant de la Tour Eiffel  . Ils doivent aussi emprunter un escalier qui mène 4 à 5 mètres sous terre. À l’intérieur, on fait un véritable saut dans le temps. Tout au long de la visite, des clichés d’époque rappellent l’histoire du lieu et surtout de la Tour.

On peut voir, par exemple , Gustave Eiffel et le Général Ferrié travailler ensemble sur les premiers tests des émissions radios militaires. Plus loin, on croise Sacha Guitry, spécialement venu pour la diffusion des premiers programmes civils de la radio. Autre événement historique incontournable présenté, le couronnement de la reine d’Angleterre Elizabeth II en 1953, premier programme à avoir été retranscrit en direct dans plusieurs pays.

Cet espace est maintenant utilisé par l’entreprise chargée de la gestion de la tour Eiffel, et notamment du restaurant. Le matériel de l’époque est quant à lui exposé au musée de la Guerre, aux Invalides  . Sauf si on travaille au service de la Tour Eiffel, on ne peut malheureusement le visiter qu’à de très rares occasions.

la  »Guerre d’Hiver  » ?


….qu’est ce que c ‘est ….

Cette  » guerre d’hiver  » est un conflit relativement méconnu :En prélude à la Seconde Guerre mondiale, elle a opposé la vaste Union soviétique à la modeste Finlande.

Conséquence directe du Pacte germano-soviétique, cette guerre voulue / déclenchée par une URSS avide de territoires occidentaux n’a pas été aussi expéditive que ne l’espérait l’état-major russe. En effet, contre tout attente, l’armée finlandaise donna beaucoup de fil à retordre à l’Armée rouge. Indépendante depuis 1917 , après plus d’un siècle de domination russe , la Finlande entretient des relations plutôt tendues avec le toute nouvelle Union Soviétique ….

En effet, cette dernière considère le gouvernement finlandais comme étant un  »pouvoir bourgeois » et appuie ostensiblement les mouvements communistes locaux, à l’occasion de la tentative d’instauration d’une  »république populaire », en janvier 1918.

Cependant , ce putsch échoue et de nombreux de combattants communistes finlandais doivent s’exiler en Russie.
Avec l’émergence de mouvements autoritaires européens, Moscou se méfie de plus en plus d’une Finlande rebelle, située à seulement 32 kilomètres de Leningrad.

Dans un premier temps, cette situation mène les Soviétiques à privilégier la carte de la négociation avec leur dissident voisin :Les deux parties signent un pacte de non-agression en 1932, avant de le reconduire pour une durée de 10 ans en 1934.

Mais , l’approche de la guerre change les plans de l’URSS qui, suite à la signature du Pacte germano-soviétique en 1939, utilise une clause secrète pour mettre la Finlande dans sa  »zone d’influence ».
Ainsi, alors que la Finlande est prête à négocier un échange de territoires frontaliers, Staline décide d’attaquer sans même prendre la peine de déclarer la guerre.!

Face à la redoutable Armée rouge (ses 1500 avions, ses 1500 tanks et ses 400 000 hommes) se  » présente  » une modeste armée finlandaise (forte de seulement 265 000 hommes, 270 avions et 26 tanks) ce qui présage être une guerre de très courte durée.

Déroulement de la guerre et conséquences :
Contrairement à ce qui était prévoyaient les russes , l’Armée rouge doit faire face à une farouche résistance de la part de la population et des soldats finlandais.

Ayant pris la décision de mener une guérilla au puissant occupant, les plus ingénieux d’entre eux inaugurent même une nouvelle arme artisanale, laquelle inflige beaucoup de dégâts aux blindés : le cocktail Molotov.

cocktail Molotov

 » Lance Cocktail  »

Du côté soviétique, les purges staliniennes ont causé beaucoup de lacunes au sein de l’état-major et les résultats s’en font sentir sur le champ de bataille :
En quatre mois de combats, pas moins de 391 800 soldats russes meurent au front tandis que les pertes finlandaises ne s’élèvent  »qu’à  »22 830 hommes.

Malgré cette débâcle, la loi du nombre finit par l’emporter et les Finlandais se voient contraints de signer l’armistice, le 12 mars 1940, pour ce qui prend la forme d’une  » victoire à la Pyrrhus  » du côté soviétique. ( Une  » victoire à la Pyrrhus  » est une victoire qui donne lieu à de lourdes pertes pour le vainqueur )

Toutefois, si la Finlande doit céder des territoires (dont l’historique Carélie

) à l’URSS, sa prestation militaire impressionne et remet sérieusement en cause la réputation de l’Armée rouge.

Des raisons qui pousseront les protagonistes à récidiver seulement un an plus tard, dans le cadre de la » guerre de Continuation  ». ( qui opposa la Finlande et l’Union soviétique du 25 juin 1941 au 19 septembre 1944, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le Royaume-Uni déclara la guerre à la Finlande le 6 décembre 1941, mais ne prit pas part activement au conflit. En revanche, l’Allemagne nazie, déjà engagée dans la guerre contre l’URSS, fournit un important soutien matériel et sa coopération militaire à la Finlande )

C’était il y a …


( Déjà mis ? )

….environ 134 ans : Le 28/10/1886 ….

  »La Liberté éclairant le monde » est inaugurée à l’entrée du port de New York.La plus colossale statue jamais construite (46 mètres de haut et 93 avec le piédestal). Elle est l’œuvre du sculpteur Frédéric Auguste Bartholdi

Bartholdi

Cadeau de la France aux États-Unis célèbre la statue célèbre l’amitié franco-américaine. Il a été financé par une souscription publique des deux côtés de l’Atlantique.

=> peinture  » Liberté  » ( V. Dargaud )

Auguste Bartholdi :

Originaire de Colmar, Auguste Bartholdi , sculpteur se lie d’amitié avec le professeur de droit Édouard Laboulaye

Résultat d’images pour Édouard Lefebvre de Laboulaye

(1811-1883), dont il réalise le buste en 1866.

À cette époque , la guerre de Sécession vient de se terminer aux Etats-Unis. Au cours d’une soirée à laquelle est invité le jeune Bartholdi, Larboulaye lance l’idée d’un monument qui scellerait l’amitié entre les peuples français et américain. Il serait inauguré à l’occasion du centenaire de la déclaration d’Indépendance ,c’est à dire en 1876 !…

Mais l’idée reste  » en jachère  » jusqu’à la guerre franco-prussienne  ( 1870-1871).

Alors que la France est encore sous le coup de la défaite, Édouard Laboulaye, devenu député républicain, se montre plus que jamais convaincu de l’utilité du monument. Il suggère donc à son ami de se rendre aux États-Unis pour  » tâter le terrain  ».

Sitôt arrivé dans la rade de New York, à l’automne 1871, Bartholdi repère l’emplacement idéal pour son futur monument : C’est l’île de Bedloe

, rebaptisée  » Liberty Island  » en 1956. Elle est visible de tous les arrivants et offre un point de vue à la fois sur le grand large et la cité.

Laboulaye et Bartholdi ont dans l’idée que le monument, d’un coût de 250.000 dollars (une somme colossale pour l’époque), soit financé par souscription, pour moitié par le peuple français et par le peuple américain . ( le premier se réservant la statue et le second le piédestal ).

Bartholdi rencontre dans ce but le président Ulysse S. Grant, des sénateurs, des industriels et des journalistes. Mais ses interlocuteurs se montrent très réservés à l’égard du projet… Tout comme les élus et les notables français qui penchent majoritairement pour une restauration de la monarchie  et en veulent surtout aux Américains d’avoir soutenu la Prusse dans la précédente guerre.

En attendant que la situation se débloque, Bartholdi se consacre à une commande publique destinée à rappeler le siège de Belfort  en 1870-1871. (Ce sera le Lion de Belfort )

.

Enfin, en janvier 1875 , le régime  » bascule  » vers la République   et le projet de statue recueille les faveurs de l’opinion mais le temps presse.

Laboulaye fonde un  »Comité de l’union franco-américaine  » afin de lever des fonds et Charles Gounod

Résultat d’images pour charles gounod

compose pour les généreux donateurs, à l’Opéra de Paris, un Hymne à la Liberté éclairant le monde.!

Auguste Bartholdi reçoit l ‘aide d’Eugène Viollet-le-Duc

Résultat d’images pour Eugène Viollet-le-Duc

. L’architecte-ingénieur prescrit une  » peau  » composée de plaques de cuivre modelées par martelage sur des formes en plâtre. L’ensemble doit être monté sur une armature métallique, stabilisée par un remplissage en sable.

La fabrication commence alors dans les ateliers de la société  » Gaget, Gauthier et Cie  » , rue de Chazelles, à Paris. Elle mobilisera jusqu’à six cents ouvriers.

Mais inaugurer la statue pour le centenaire de l’indépendance américaine est devenu impossible. Laboulaye et Bartholdi veulent au moins profiter de l’Exposition universelle de Philadelphie de 1876 pour sensibiliser l’opinion américaine à leur projet.

Présenté en avant-première, le bras droit et sa torche ! recueillent un très vif succès auprès du public et, grâce à une première collecte de fonds, on met à l’étude le piédestal. Il est confié à un architecte de renom, Richard Morris Hunt ….

Résultat d’images pour richard morris hunt

Comme les fonds manquent aussi pour la réalisation de la statue, Laboulaye présente une reproduction grandeur nature de la tête à l’Exposition universelle de Paris, en 1878. ( décidément : En pièces détachées ) impressionnés et séduits, les visiteurs, souscrivent en masse et l’année suivante, le financement est bouclé avec plus de cent mille donateurs.

Mais Viollet-le-Duc décède l’année suivante emportant dans la tombe les principes de montage. Bartholdi se tourne alors vers Gustave Eiffel

Résultat d’images pour Gustave Eiffel

 (47 ans), ( déjà réputé pour sa maîtrise des structures en acier ).

Contrairement à Viollet-le-Duc, il conçoit une charpente métallique légère qui,  »tel le roseau de la fable  », saura résister aux plus violentes tempêtes en pliant et en se déformant.

Dernier coup du sort : Laboulaye décède à son tour le 25 mai 1883. Bartholdi porte donc le projet sur ses seules épaules.

La statue de la Liberté à son achèvement, en 1884, dans la rue de Chazelles (Paris)
( Rue de Chazelle Paris )

Outre-Atlantique : Les riches New-Yorkais dédaignent le projet et on n’arrive pas à recueillir les fonds pour l’achèvement du piédestal.

Alors apparait un sauveur inattendu : Joseph Pulitzer.

Né en Hongrie en 1847 et devenu le patron du New York World, il a inventé la presse populaire à scandale. Il multiplie les campagnes de presse en faveur du projet.

Finalement , c’est un succès : Les dons, généralement modestes, affluent. Le financement est bouclé avec cent mille dollars supplémentaires offerts par cent vingt mille donateurs.

La Liberté ( en 350 pièces dans 215 caisses ) est chargée sur une frégate et arrive à New York le 17 juin 1886. Il faudra seulement quatre mois pour monter les cent tonnes de la structure et les quatre-vingt de l’enveloppe de cuivre.

La statue, son visage, sa gestuelle, son drapé n’ont rien de sentimental ou d’érotique. Mais peu ‘importe. Inaugurée à la veille de la grande vague d’immigration qui a vu débarquer à New York des millions d’Européens chassés par l’oppression et la misère, elle est devenue le visage de l’Amérique rêvée et de la Liberté. C’est elle que les  manifestants de la place Tien An Men en 1989, ont reproduite en plâtre.

Laboulaye et Bartholdi n’imaginaient certainement pas que leur idéal ferait le tour du monde, de Paris à New York et Pékin ?……

 » Avoir maille à partir……


.…avec quelqu’un  » ?

Un point à l’endroit puis un point à l’envers longtemps répétés, cela lui donne un tricot plein de mailles.


Et si elle accroche une des mailles à quelque chose, le tricot va filer et s’abîmer.
Mais quel peut bien être le lien avec une querelle ?
Eh bien il n’y en a aucun puisque la maille dont il est question ici n’a strictement rien à voir avec les tissus ou lainages.

D’abord, il faut savoir que  » partir  » est une transformation de l’ancien  » départir  »qui voulait dire  »partager  »
D’ailleurs, ce n’est qu’après le milieu du XVIIe siècle que l’expression « avoir maille à départir » est devenue celle employée aujourd’hui.

La maille dont il s’agit était une pièce de monnaie

  médiévale d’une valeur infime, équivalant à la moitié d’un denier, lui-même égal au douzième du sou qui ne valait qu’un vingtième de livre  et le verbe  » départir  » signifiait  » partager  ». Lorsque deux personnes devaient se partager ou départir une maille, cela provoquait inévitablement des différends ou une querelle, car il est bien trop difficile de diviser ce qui n’a presque aucune valeur.

 »habitants peu ragoûtants  »….



Une famille du Nord de la France a eu la désagréable surprise de découvrir des habitants peu ragoûtants à l’intérieur de son paquet de pâtes Panzani.

Résultat d’images pour images paquet de pâtes panzani

Panzani , après une enquête interne aurait rejeté toute responsabilité dans cette affaire. La famille va néanmoins être remboursée par Leclerc.

« Ils remontaient dans le faitout.

C’était vraiment écœurant« 

L’info a de quoi faire frémir tous les amateurs de pâtes ! La mère de famille qui a fait la terrible découverte est encore sous le choc quand elle évoque cette histoire… Elle a en effet eu l’étrange surprise de retrouver des vers nageant au milieu des  »coudes rayés » en train de cuire. Une sordide trouvaille qui a particulièrement traumatisé ses enfants :

 »Ils remontaient dans le faitout. C’était vraiment écœurant (…) Mes enfants ne veulent même plus entendre parler de  pâtes . »

La date de péremption n’est pas en cause puisqu’elle courait jusqu’en mai 2023. Originaire de Thiembronne, la mère de famille a immédiatement contacté l’hypermarché Leclerc  de Lumbres où elle avait acheté son paquet de pâtes la veille. Le magasin l’a renvoyé vers le service client de la marque , qui rejette toute responsabilité !

Le fabricant des pâtes lui aurait simplement répondu que cela « peut arriver » à cause de la farine. Peu satisfaisant pour la jeune maman qui entendait bien avoir le fin de mot de cette histoire.

Après une enquête interne menée à partir du numéro de lot du paquet de pâtes, Panzani , lui aussi , rejette toute responsabilité :

« Ces pâtes ont été produites le 2 mai 2020 et livrées depuis plusieurs mois sans que nous ayons eu d’autres réclamations de cette nature. Le fait que cette consommatrice ait trouvé des vers indique que les insectes sont apparus dans le paquet il y a très peu de temps, le cycle œuf-vers et adultes dure entre 3 et 4 semaines selon la température extérieure. »

Mais d’où viennent donc ces  » mystérieux vers  » et comment sont-ils arrivés là ? Le supermarché Leclerc en question a annoncé faire un geste commercial en remboursant la cliente, ajoutant qu’il n’y a pas eu d’autres signalements de ce type. La réponse viendra peut-être du  magasin Leclerc puisqu’une « enquête interne a été lancée et le magasin est en attente d’informations complémentaires de la part du client. »

Après la mort de ….


Samuel Paty, père de famille de 47 ans, et enseignant l’histoire-géographie au collège de Conflans-Sainte-Honorine a été décapité vendredi soir. Ses élèves parlent d’un professeur « investi », « à fond dans son métier » et avec qui ils pouvaient « parler et faire des débats ».
Parce qu’il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, Samuel Paty a essuyé la colère de certains de leurs parents. Enseignant d’un collège à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), « à fond dans son métier » selon ceux qui l’ont côtoyé, Il a été décapité vendredi dans un attentat
..

Je me suis demandé pourquoi la caricature est  » sacrée  » ,importante pour les français ?……

________________________________________________________________

 » Bref du pape en 1791  », une réponse anonyme à la bulle  » Caritas  » du pape Pie VI dans laquelle il a dénoncé la  » Constitution civile  »

En 2018 ,l’enseignement  » moral et civique  » est devenu obligatoire dans les collèges , dans le bulletin officiel , on lit que  » l’enseignant exerce sa responsabilité pédagogique dans le choix de mise en œuvre en les adaptant à ses objectifs et à ses élèves  » … ce que font les professeur ….ce qu’a fait S. Paty

Les caricatures anti- cléricales :

La caricature anti – religieuse , qu’elle soit ironique ou seulement  » décalée  » n’est jamais innocente pour les croyants ! Le  » combat  » contre l’église catholique qui atteint ses sommet avec la loi de 1905 (loi concernant la séparation des Églises et de l’État et codifiant la laïcité ) , a été très violent …Les caricatures du début du 20ème siècle associent souvent les curés à des corbeaux ou à des cochons ! Et ne se gênent pas non plus en montrant les religieux  » pelotant  » matrones ou même ‘ tripotant  » petit garçons ; un tas de situations pour le moins scabreuses ( pas trouvé beaucoup d’images ! ) mais certaines citations / légendes de ces caricatures :  » qu’est que vous faites l’abbé ?  »  » Je fais comme vous , je cherche un sein sur le calendrier  »

Résultat d’image pour Journal '' la Calotte '' 1911
(  » La calotte  » journal 1911 )
Résultat d’images pour journal '' la calotte '' 1911

Au sens étymologique ,  » caricare  » ( charger ) donne l’Italien  » caricatura  »….Les français en tireront le mot  » charge  » et la notion de  » portrait charge  » qui fit fureur au 19 ème siècle puis le mot  » caricature  » pour tout écrit , dessin à dessein …disons polémique …Tout l’intérêt de la caricature se trouve dans l’excès et le  » jeu avec les limites  » ( On en trouve déjà la définition dans l’encyclopédie de Diderot et d’Alembert )

Un élément important dans la caricature :  » Le pacte de lecture  »

Ce pacte est tacitement signé entre la caricature / le caricaturiste et le spectateur /lecteur : La caricature = des textes , des images dans le but de  » produire du sens dans le regard et l’esprit du spectateur  » .…Elle n’est rien sans un regard  » extérieur  » ( comme tout écrits, œuvre d’art en fait ) , ce qui implique que le même document produise une foule de significations et contre sens dans l’esprit du spectateur , ce qui rend son utilisation  » pédagogique  » très délicate ….Ce pacte repose sur une compréhension et une culture des deux partie…( et , à mon avis , aussi sur la tolérance ). Par exemple le paysan qui d’essuie le derrière avec un document religieux et absolument dans la transgression par ce qu’il  » dit  » mais dans la situation triviale décrite ; mais il entre aussi dans la catégorie de l’humour car la scatologie , domaine favori des comédies de l’époque , amène le rire du spectateur avant même qu’il ait compris la scène, identifié les protagonistes ….Comme celui- ci lors de l’affaire Dreyfus (caricature signée Caran-d’ Ache )

P.S : Caricatures et satire ont pu se développer grâce à l’existence d’un espace publique , démocratique . La liberté d’expression permet de voir apparaitre de nouvelles formes de contestations des puissants , des façons de penser ou….des mœurs . On parle de  » l’âge d’or  » de la caricature entre les années 1830 et au moment de l’affaire Dreyfus ( 1890 / 1900 )….Le 19 ème siècle marque le  » triomphe  » de la bourgeoisie, mais aussi , il est celui des révolutions , de la lutte des classes et des peuples . La loi de 1881 sur la liberté d’expression , de la presse , protège longtemps les dessinateurs / caricaturistes jusqu’au moment , juste après la seconde guerre mondiale , la jurisprudence , prenant conscience du danger des attaque contre la personne introduit le droit à l’image et la protection des individus ….. L’apparition d’internet va tout changer en permettant à tous de voir /savoir se qui se passe dans d’autres pays : Un véritable choc pour la bande des  » joyeux drilles  » qui dessinaient pour Charlie- hebdo par exemple ( Le dessinateur LUZ

Résultat d’images pour Luz dessinateur
LUZ

l’avait très bien expliqué après l’affaire des caricatures danoises et l’attentat contre  » Charlie – Hebdo  ».…La culture commune qui permettait de préserver ce pacte de lecture serait aujourd’hui en grand danger …….Il faudrait donc réfléchir aux moyens de la  » refonder  » pour préserver l’esprit  » frondeur  » et le sens critique qui font la richesse d’une société démocratique au delà des différences d’origines , de conviction de ceux qui la composent ! …….

Le dessin d’un chat de 36 mètres …


……découvert sur le site des géoglyphes de Nazca:

Les archéologues ont eu ( encore ! ) la surprise de découvrir le dessin d’un chat de 36 mètres sur le site des géoglyphes de Nazca.

La découverte aurait été faite par hasard par des ouvriers en opération de maintenance sur  » Natural Hill  » et il a fallu nettoyer toute la zone que le félin, datant d’entre 500 avant JC et 500 après J.C ,  » s’exhibe dans toute sa splendeur  ».

Une œuvre gigantesque occupant presque toute la colline, si bien que c’est à peine croyable qu’elle n’ait jamais été aperçue.

Des lignes épaisses de 30 à 40 cm de largeur dessinent ce motif qui semblent être attribué au Paracas tardifs ? , un peuple qui affectionnait les décorations félines, et qui serait un des plus anciens de site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

En plus des fameuses lignes de Nazca, on trouve également d’autres géoglyphes animaliers dont une araignée, un singe, un colibri, une baleine et un poisson.

Et après cette découverte tardive de ce chat de 36 mètres, il est possible que d’autres dessins de  » land art  » d’époque précolombienne fassent leur apparition et viennent s’ajouter aux géoglyphes de Nazca ( Nazca est situé dans la plaine côtière aride du Pérou à quelque 400 km au sud de Lima )

land-art-le-dessin-d-un-chat-de-36-metres-decouvert-sur-le-site-des-geoglyphes-de-Nazca-1 land art - le dessin d'un chat de 36 mètres découvert sur le site des géoglyphes de Nazca
land-art-le-dessin-d-un-chat-de-36-metres-decouvert-sur-le-site-des-geoglyphes-de-Nazca-2 land art - le dessin d'un chat de 36 mètres découvert sur le site des géoglyphes de Nazca
The figure was barely discernible, which is why it remained unknown until now.
The figure was barely discernible, which is why it remained unknown until now.

Pas de commentaire depuis plus d’une semaine : Je les bloque !

Pas de commentaire depuis une semaine au moins=> je les bloque !

fralurcy085903@gmail.com

marin-francis08@outlook.com