Un sourire ?


  Un jeune mari rentre chez lui un soir , et sa femme lui saute au cou en lui disant :  » Chéri , j’ai une grande nouvelle : je suis en retard d’un mois , je crois que nous allons avoir un bébé !  »  » J’ai fait le test chez le médecin aujourd’hui , mais tant qu’on en n’est pas vraiment  sur , on ne dit rien à personne ! « 

 Le jour suivant, un contrôleur E.D.F sonne chez elle car ils n’ont pas payé leur dernière facture d’électricité …..facture

 Le contrôleur :  » Bonjour , vous êtes bien Mme Durand ? Mme , vous avez un mois de retard ! « 

« Mais, comment le savez vous ?  » balbutie la jeune femme….

 » C’est noté sur nos registres  » répond le contrôleur 

 » Absolument, c’est vrai  » dit la femme ….

Le soir, elle raconte çà à son mari qui , fou de rage , se précipite dès le lendemain aux bureaux de l’E.D.F …

 » Qu’est ce que c’est que cette histoire  !  » hurle  -t – il  » Vous inscrivez dans vos registre que ma femme à un mois de retard ; de quoi vous mêlez vous ! « 

Le contrôleur :   » ce n’est pas bien grave , vous n’avez qu’ à l’acquitter et on en parle plus  » 

  Le mari :  » La quitter ? Il n’en est pas question , je ne la quitterais jamais , ni maintenant ni plus tard ! « 

Le contrôleur :   » dans ce cas, je vous préviens , si vous refuser de l’acquitter , on va vous la couper ! « 

Le mari :  » Quoi , me la couper ? Mais que deviendra ma femme « 

Le contrôleur :  » Je ne sais pas…..Elle n’aura qu’à utiliser des bougies  » bougies

 


 ( Elle est tout de même riche notre langue française ! Mais phonétiquement , elle amène parfois de sérieuses confusions ! )

Francis

 

 

 

Publicités

Elémentaire !


Coïncidence pour le moins improbable :

    En 2000 , le corps d’une femme fut retrouvé dans le désert du Nouveau-Mexique . aux alentours, rien d’autre qu’un téléphone dont les policiers retrouvèrent rapidement le propriétaire : Un certain Charles Bergin . Pourtant , ils vont rapidement se rendre compte que ce dernier n’est pas le tueur , et, après quelque temps , ils parviendront à comprendre comment son téléphone est arrivé là .

   Le véritable tueur , R.Fry , essayait de repartir après avoir tué la victime , mais , à cause des pluies diluviennes , sa voiture s’embourba et il du appeler un ami  » à la rescousse  » . Mais, ce dernier s’embourba également ! Les deux amis en appelèrent alors un troisième !! 3 ème qui lui aussi  s’embourba !!!!! embourbée

Nos trois  » héros de la conduite  » appelèrent finalement à Charley Bergin qui vint les sortir de ce bourbier malgré la pluie et l’heure tardive . Au cours de sa « mission  » , ce dernier passa un coup de fil à sa femme , qui râla , le traita de tous les noms à cause de l’heure tardive et du fait qu’il était sorti sans lui dire pour où ni pourquoi  ! Énervé ,Charley jeta sont téléphone téléphone portable à terre .

Les policiers n’eurent plus qu’à remonter cette piste hors norme pour retrouver le coupable , Robert Fry  , et le faire condamner ……à mort !

 

imagination……….


Quand je ne suis pas bien , je relis ceci  et…..
   Il faudra seulement 37 secondes pour lire ceci et peut-être changer votre façon de penser ..Deux hommes, tous deux gravement malades, occupaient la même chambre d’hôpital.Un homme a été autorisé à s’asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi pour aider à drainer le liquide de ses poumons.Son lit était à côté de la seule fenêtre de la chambre.L’autre homme devait passer ses journées couché sur le dos. hôpital

  Les hommes parlaient pendant des heures sur la fin.
Ils parlaient de leurs épouses et familles, leurs maisons, leurs emplois, leur participation dans le service militaire, où ils avaient été en vacances ..
Chaque après-midi, quand l’homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s’asseoir, il passait le temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu’il voyait dehors de la fenêtre.
L’homme dans l’autre lit commença à vivre pour ces périodes d’une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et les couleurs du monde extérieur.
La fenêtre donnait sur un parc avec un beau lac.
Les canards et les cygnes jouaient sur l’eau tandis que les enfants naviguaient leurs bateaux modèles. Les amoureux marchaient bras dessus bras dessous au milieu des fleurs de toutes les couleurs et une belle vue sur la ville peuvent être vus dans la distance.
Comme l’homme près de la fenêtre décrivait tous ces détails exquis, l’homme de l’autre côté de la chambre fermait les yeux et imaginez cette scène pittoresque.
Un après-midi chaud, l’homme près de la fenêtre décrivit une parade qui passe.
Bien que l’autre homme ne pouvait pas entendre l’orchestre – il pouvait le voir dans l’oeil de son esprit comme le monsieur par la fenêtre dépeint avec des mots descriptifs.
Jours, semaines et mois passés.
Un matin, l’infirmière de jour est arrivé pour apporter de l’eau pour leurs bains et trouva le corps sans vie de l’homme près de la fenêtre, mort paisiblement dans son sommeil.
   Elle était attristée et appela les préposés pour qu’ils viennent prendre le corps.
Dès qu’il semblait approprié, l’autre homme demanda s’il pouvait être déplacé à côté de la fenêtre. L’infirmière était heureuse de faire le changement, et après s’être assuré qu’il était confortable, elle le laissa seul.
Lentement, péniblement, il se redressa sur un coude pour jeter son premier regard sur le monde réel extérieur.
Il s’étira pour se tourner lentement vers la fenêtre en dehors du lit.
Il fait face à un mur blanc.
L’homme demanda à l’infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé avait décrit ces choses merveilleuses dehors de cette fenêtre.
L’infirmière répondit que l’homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur.
Elle dit: «Peut-être qu’il a juste voulu vous encourager. »
Epilogue:
   Il y a un énorme bonheur à rendre les autres heureux, en dépit de nos propres situations.
   La peine partagée est la moitié de la peine, mais le bonheur lorsqu’il est partagé, est doublé.
Si vous voulez vous sentir riche, il suffit de compter toutes les choses que vous avez que l’argent ne peut acheter.
«Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi on l’appelle le présent. »
L’origine de cette histoire est inconnue………………

Orthographe….?


  Même si , aujourd’hui , on rédige ses courrier via internet ( qui inclus souvent un  » correcteur  »  ) ,il nous arrive encore décrire une lettre avec un stylo et une feuille de papier  lol …..Et là ,même si on ( je )  maitrise bien notre langue , il arrive que ces courriers comporte des fautes / erreurs d’orthographe..

 Quelques exemples ,astuces :

1) Les adverbes en  » ment  » : un ou deux  » m  » ?

Moi, fréquemment ,remarquablement , abondamment , j’ hésite souvent entre un « m » ou deux  » m  »  .Il y a une astuce : Si la syllabe  » ment  » est  précédée du son  » a » (écrit avec un e ou un a ), l’adverbe prend alors deux  » m  » , comme par exemple évidemment ( qui se prononce évidAmment  ,comme chacun sait) ou élégamment, l’adverbe prend alors deux  » m  » . si la syllabe  » ment est précédée d’un son  » e  » comme dans notablement , il ne faut alors qu’un seul  » m  » .

2 )  » ai  « ou  » ais  » ?

Là il est question de conjugaison : Parfois, il est difficile de distinguer le futur  » ai  » du conditionnel   » ais  » …Il y a bien la prononciation (  » é  » pour le premier ) et  » è  » pour le second mais ce n’est pas toujours perceptible …La solution : mettre la phrase à la 3ème personne du singulier : La différence devient alors plus évidente = J’aurai ou j’aurais  devenant  » il aura  » ( futur ) et  » il  aurait  » : la sonorité règle le problème ..

3 ) Cent ou centS ? Mille ou milles ?

Pour les chiffres / nombres ,c’est plus simple :

 Ils sont invariables à l’exception de  » vingt  » et de  » cent  »  qui prennent un s lorsqu’ils sont multipliés et non suivis d’un autre chiffre .Par exemple : 80 sera écrit  » quatre-vingts  » , alors que 83 sera écrit  » quatre-vingt-trois  » , 120 =  » cent vingt  » etc…

Mais ! Comme souvent , il y a une exception : On écrit  » quatre- vingtS millions car , comme  milliard n’est PAS considéré comme un chiffre , mais comme un nom !!

4 ) Sensé ou censé ? Davantage ou d’avantage ? 

Les homonymes sont un  » casse – tête  » : Ces mots se prononcent de la même façon, mais n’ont pas du tout le même sens :

Ici , » sensé  » signifie avoir du bon sens alors que  » censé  » signifie  » supposé faire quelque chose . Idem : Davantage est synonyme de  » plus  »  alors que  » d’avantage  » signifie gain ou privilège … ( par exemple : Il travaille davantage  , donc il est payé d’avantage depuis quelques temps )

5 ) « a » ou « à » 

Pour ne pas faire d’erreur  ,il suffit de changer de personne ou de temps . ( Par exemple ) : Devant une phrase comme  » il a à faire  » , on passe à l’imparfait :  » il avait à faire « => la différence entre le verbe et la préposition devient évidente .

6 ) L’accord du participe passé ?

   Même si le correcteur automatique sur le P.C ne reconnait pas toujours ces fautes , pratiquement tout le monde connait la règle : Le participe passé s’accorde en genre et en nombre  ,si il est conjugué avec le verbe  » être  » , avec le sujet comme dans  » Elles sont parties en réunion » . Avec Le verbe  » avoir  »  , le participe passé s’accorde avec le complément d’objet direct , si ce dernier est placé avant , mais, si il est placé après , le participe passé reste invariable . ( par exemple :  » j’ai mangé des tomates  » , mais  » les tomates que j’ai mangées « 

7)  » Dis  » ou  » dit  » 

  La terminaison du participe passé  des verbes du 3ème groupe , souvent muette , pose aussi des problèmes parfois : doit on écrire  » j’ai dit  »  ou  » j’ai dis  » ? Là encore, il suffit de  » féminiser  » la phrase ..( par exemple :  » j’ai retranscrit la conférence  » devient  » la conférence que j’ai retranscrite «  => la terminaison prononcée au féminin permet de savoir qu’il faut un  » T  » à la fin .

8)  » é  » ou  » è  » 

  Les différences de prononciation rendent parfois la différence entre  » é » et  » è  » difficilement audible ..Comment savoir alors à l’écrit s’il faut employer un accent aigu ou grave ? 

Il faut s’en tenir à la règle suivante : La lettre  » e  » ne prend l’accent grave que si elle est précédée d’une autre lettre et suivie d’une syllabe qui comporte un  » e  » muet . Dans les autres cas , le  » e  » sera marqué d’un accent aigu d’où  » aérer mais il aère  » , colge mais colgien ,célèbre mais célébrer  » 

Mais : Exception ( encore ) : Les mots formés à l’aide des préfixes dé et pré  ( comme se démener , prévenir, médecin , ère et èche…..

9) Avec ou sans trait d’union ? 

L’utilisation du trait d’union est régie par certaines règles :

Si le  » pronom sujet  » est placé après le verbe , on lie les deux éléments par un trait d’union : ( était-ce , veux – tu , ou jouons- nous ) . Même chose pour le  » t  » intercalé à la 3ème personne du singulier ( comme dans  » va – t – il  » ) . Pour  » Ci et là  » il faut aussi un trait d’union ( pourquoi ??? ) ;comme celui-ci ou celui-là 

10)  » RobeS bleueS mais JupeS marron  « ? !

  En général , l’adjectif de couleur s’accorde :  » des robes vertes  » , ,  » des fleurs bleues  »  . Mais, si un nom est utilisé pour désigner une couleur comme  » marron  » par exemple , il est invariable ( ici  » marron  » est aussi le nom du  » fruit  » du marronnier  .  Mais ! 5 exceptions sont à noter : rose ,mauve, pourpre, écarlate, et fauve ….( Je ne savais pas que pourpre et écarlate sont des noms ? !)

On écrit donc des jupes marron ,mais des jupes roseS ou mauveS !

   N.B : Les adjectifs composés restent aussi invariables comme :  » des briques rouges , MAIS :  » des briques rouge-vif ,  » des pommes vertes  » , mais  » des murs vert-pomme  » ou  » des pulls bleus  » mais  » des chemises bleu-clair  »

 Pfffffffffff! Ce fut long et certainement sans intérêt ( sauf pour moi ) 

 

 

 

 

 

 

   

grève….


  Ce lundi , routine oblige , je suis sorti vers 16 heure pour acheter pain et cigarettes ….Je fus surpris car la boulangerie était fermée ….Ensuite, les clops , ( comme déjà écrit , c’est mon ex boulangère qui a repris le bureau de tabac ) , alors qu’elle me servait mes deux paquets journaliers , je lui dis :  » Qu’est ce qui ce passe , votre fils fait grève ? » et elle me répondit :  » Non , il est à l’hôpital , il s’est cassé la jambe lors d’un match de foot.  » , tout penaud , je m’excusais disant que je ne savais pas ….( son père va le remplacer ) .

Pourquoi ce  » préambule  » ? 

Après cette  » bévue  » , je suis rentré et me suis demandé depuis quand le droit de grève, l’origine du mot etc.….Et là ! 

Il y a  » comme un défaut  » : Le mot grève désignait autrefois et jusqu’au début du 20 ème siècle une étendue sablonneuse sur la rive d’un fleuve ou le bord d’une mer …( là = logique ) .

C’est ainsi que les rives de la Seine qui n’étaient pas encore  » bâties  » ,étaient des grèves au sens premier seine . Grèves sur lesquelles s’ organisait un véritable marché du travail !  En effet , patrons et ouvriers s’y retrouvaient le matin afin de répondre à leur besoin de main d’oeuvre  pour les patrons et de trouver du travail pour les ouvriers ! 

   » être en grève  » signifiait donc chercher du travail ! 

Ce n’est qu’au cours du 20ème siècle avec les grands mouvements sociaux qu’il fallut trouver un nom au nouveau phénomène de cessation collective du travail , et  » grève  » fut choisi !!manif

  Les mots évoluent de façon étrange parfois…………..

 

çà s’est passé un dimanche….


   d’octobre 2018 : Le 14 /10 exactement  :

  Après une nuit perturbée par des cauchemars , il s’étais levé relativement tôt……

  Comme d’habitude ,pris son café noir sans sucre avec un peu de pain beurré et de la gelée de groseille ….Il avait mal au crâne comme on dit …..( certainement les séquelles de son malaise épileptique de la veille ? ( Il faut savoir que cette épilepsie le suit depuis l’adolescence ) 

Affalé dans son vieux canapé , il se posait des questions ,des questions sur sa vie  » réelle  » et aussi sur sa  » vie  » virtuelle ….

Sa vie virtuelle :

                                Allait il arrêter ses blogs et autre activité sur internet ? Il avait constaté que ses blogs n’intéressaient plus personne à par quelques rares  » contacts  » . Il avaient pourtant tout essayé pour les rendre plus  » attrayants  » 

Allait il continuer mais en bloquant les commentaires ? 

Sa vie  » réelle  » :

Cette vie n’était plus une VRAIE vie : Ces malaises à répétition le fatiguaient , le démoralisaient . Sans compter les problèmes d’ordre matériels ( frics, vie dans un taudis , impossibilité de se déplacer  » loin  » à pied etc.…)

Allait il enfin prendre l’ultime décision : Se suicider ? Quitter définitivement cette existence devenue invivable ?

?

 

Le trèfle…


trèfle 4 f

    Il y aurait environ un trèfle à quatre feuilles pour 10000 trèfles à 3 feuilles ! Selon la légende , chaque feuille du trèfle représente quelque chose : 1 pour l’espoir , la seconde pour la foi , la 3ème pour l’Amour  et….quand il y en a une quatrième, elle est pour la chance évidemment ! 

 

Le trèfle : Les trèfles sont des plantes herbacées de la famille des Fabacées (Légumineuses), appartenant au genre Trifolium.
Ils sont caractérisés par leurs feuilles composées à trois folioles et leur capacité à fixer l’azote atmosphérique grâce à des bactéries symbiotiques hébergées dans leurs racines. La richesse en protéines de certaines espèces fait de celles-ci des plantes de choix entrant dans la composition des prairies destinées à l’alimentation des ruminants d’élevage.

Autres « évènements « …..


Ayant eu lieu un 11 octobre ( en bref ) :

1) 1963 : Décès de Edith Piaf  ( 48 ans )

2) 1962 : Ouverture du concile Vatican 2

3) 1951 : Naissance de Jean Jacques Goldman (chanteur ,compositeur )

4) 1946 : Loi  » mettant en place  » la médecine du travail 

5) 1945 : Le journal  » l’os libre  » prend le nom  » L’Os à moelle « 

6) 1911 : Naissance de  J.P de Rocca-Serra ( homme politique corse )

7) 1896 :Décès ( à Vienne ) du compositeur Anton Bruckner ? 

8) 1802 : Le premier parachute est breveté 

etc.………………