Ce blog est NOIR

Archives de septembre, 2009

Attention en tapant l’adresse du correspondant! lol


Un couple de parisiens décide de partir en week-end à la plage et de descendre au même hôtel qu’il y a 20 ans, lors de leur lune de miel.
Mais, au dernier moment, à cause d’un problème au travail, la femme ne peut pas prendre son jeudi.
Il est donc décidé que le mari prendrait l’avion le jeudi, et sa femme le lendemain.
L’homme arrive comme prévu et après avoir loué la chambre d’hôtel, il se rend compte que dans la chambre, il y a un ordinateur avec connexion Internet.
Il décide alors d’envoyer un courrier à sa femme, mais il se trompe en écrivant l’adresse.
C’est ainsi qu’à Perpignan, une veuve qui vient de rentrer des funérailles de son mari mort d’une crise cardiaque reçoit l’email.
La veuve consulte sa boîte aux lettres électronique pour voir s’il n’y a pas de messages de la famille ou des amis.
C’est ainsi qu’à la lecture du premier d’entre eux, elle s’évanouit.
Son fils entre dans la chambre et trouve sa mère allongée sur le sol, sans connaissance, au pied de l’ordinateur.

Sur l’écran, on peut lire le message suivant :

A mon épouse bien-aimée,
Je suis bien arrivé.
Tu seras certainement surprise de recevoir de mes nouvelles maintenant et de cette manière.
Ici, ils ont des ordinateurs et tu peux envoyer des messages à ceux que tu aimes.
Je viens d’arriver et j’ai vérifié que tout était prêt pour ton arrivée, demain vendredi.
J’ai hâte de te revoir.
J’espère que ton voyage se passera aussi bien que s’est passé le mien.

P.S. : Il n’est pas nécessaire que tu apportes beaucoup de vêtements : il fait une chaleur


Emotion!!!!!


 
Si j’ai bien fait la manip:En allant sur le site cidessus;vous verrez quelque chose d’extraordinairement émouvant ,qui donne une leçon et amène à relativiser les petits "soucis quotidiens"

Pour m’endormir relax. A.Stivell



Anarchie ici,rien ne va!


Mon réfrigérateur (frigo pour les intimes) n’en fait qu’à sa tête!
Je lui demande de tenir quelques trucs au frais:Il les congèle presque!
Je lui ordonne d’évacuer la couche de givre qui m’encombre:Il ne veux rien entendre
Si je veux mettre un therme aux’états d’âme de cette machine,le thermostat ne me suis pas!
La télévision:N’en parlons pas:La T.N.T a du exploser?Sans elle les images sont toutes étoilées!
 
La machine à faire des cigarettes me donne des idées Embarrassé
Tu "bourre" le conduit,"tu enfiles" le tube ,tu fais un va et vient
"Clic clac" et hop tu peux jouir enfin………d’une bouffée de tabac brun…..Clin d'oeil
 
Le P.C essaie de communiquer,mais ne cesse de beuguer!
Comme le Parti Communiste qui ne cesse de gueuler…..
L’aspirateur s’est mis en grève par solidarité avec le balai
La cafetière veux bien me donner du café chaud,
Mais  il aurais fallu que je n’oublie pas de mettre l’eau……
 
Le four electrique fait sa tête des mauvais jours
Normal:Le micro-onde prend souvent son tour
Le gaz s’en moque car lui n’a pas de four
L’horloge dit:"Demain est un autre jours"
 
 

Texte de W.Liwingstone Larned


Espoir…Ecoute…..

Je suis venue chercher le bonheur parmi des richesses qui n’ont aucune valeur m’apportant seulement le matériel. J’ai vu des gens arriver à leur mort sans aucun bagage, mais le bonheur et la richesse laissés au passage. Pas celle des biens amassés mais plutôt celle des maux épargnés.

 

Je suis partie chercher la richesse parmi les bonheurs qui n’ont aucune tendresse. Laissant aux choses un pouvoir futile, laissant mon corps et mes sentiments.

 

Mais la richesse est le bonheur de donner en me dépensant, pas d’utiliser l’autre mais de le rendre utile.

 

Je me suis arrêtée pour trouver la vérité. Parmi les instants d’un présent partagé, en courant sans cesse après la richesse d’un mirage, attendant le bonheur illusoire. C’est devenu des biens dérisoires. Quand ce n’est pas mon coeur qui offre son présent en partage ce n’est qu’illusoire…

R.A.S


Rien…………pas d’inspiration…….Les idées  "originales" ne se bousculent pas au portillon….Alors ? …………Un petit roupillon……

Bref résumé des » maisons de correction » en France


Historique :

  • 1836 : L’idée d’enfermer les enfants dans des lieux spécifiques est née au XIXe siècle. On crée cette année-là à Paris la Maison d’éducation de la petite Roquette pour les jeunes vagabonds.

  • En 1838 ouvre la première Colonie agricole. D’autres suivront. On les appelle aussi des Maisons de correction ou des Colonies pénitentiaires, qui doivent rééduquer les mineurs par le travail et l’apprentissage.

  • En 1934, les jeunes colons de Belle-Ile-en-Mer se révoltent. On comprend que ces bagnes pour enfants sont en fait une école de la violence
    (Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !
    C’est la meute des honnêtes gens
    Qui fait la chasse à l’enfant…
    poème de Prévert relatant cette révolte qui, à l’époque, avait très fortement marqué les esprits).

  • En 1945, après la guerre, l’ordonnance de 1945 crée des Instituts publics d’éducation surveillée, grands internats où les jeunes reçoivent une éducation scolaire, religieuse Fâchéet professionnelle.

  • En 1970, ils sont remplacés par des Centres d’observation. Celui de Juvisy est entouré d’un mur de 4 mètres de haut et d’un grand fossé. En fait, de l’avis même de l’ex-directeur du centre, c’est une vraie cocotte-minute, où se déroulent des scènes d’une violence inouïe.

  • En 1979, Alain Peyrefitte met fin à l’expérience.(il n’y a que 30ans!!!)

  • Depuis, on a créé des Foyers d’action éducative, des Centres éducatifs renforcés mais sans en fermer les portes à clé.

Rien de particulier


Ce fut une journée agréable  surtout grace au beau temps inhabituel pour septembre,sinon,rien de particulier à narrer pour cette journée……
Toute à l’heure,ici ou sur mon autre blog (ermite-athee@live.fr) ,je mettrais un billet sur les maisons de corresction après avoir vu un film assez poignant sur ce sujet aujourd’hui…

Pour tenter d’effacer la morosité de la journée


Comme quoi il ne faut jamais couper la parole aux gens qui sonnent à la porte!Clin d'oeil
À cause de la stérilité du mari, les Smith ne pouvaient pas avoir d’ enfants et ils décidèrent un jour de faire appel à un père de substitution pour agrandir la famille. Le jour où le père de substitution devait arriver, Monsieur Smith embrassa sa femme et dit : Je m’ en vais. Le type sera bientôt là et je préfère ne pas voir ça. Une demi-heure plus tard, par hasard, un photographe de bébés faisant du porte-à-porte sonne à la porte en espérant pouvoir vendre ses services.

– Bonjour Madame, je viens pour …

– Oh non, pas besoin d’ explication. Je vous attendais.

– Vraiment?, demande le photographe, Très bien.

Vous savez donc que je suis un spécialiste des bébés?

– C’est ce que mon mari et moi avons espéré. Entrez donc et prenez un siège.

Après un moment, rougissante, elle demande : Eh bien, où commençons-nous?

– Remettez-vous en à moi. Habituellement, j’ essaye deux fois dans la baignoire, une sur le canapé et éventuellement deux sur le lit. Parfois, le sol du salon c’ est sympa aussi.

– Vous pouvez vraiment faire ça où : baignoire, sol du salon?

Pas étonnant que ça n’ ait pas marché pour Harry et moi…

– Madame, aucun de nous ne peut garantir un bon résultat à chaque fois. Mais si nous essayons plusieurs positions et que je prenne six ou sept angles, je suis certain que vous serez satisfaite des résultats.

– Mais ça fait beaucoup de … , s’ étrangla Madame Smith

– Madame, selon ma méthode, un homme doit prendre son temps. Je pourrais entrer et sortir en 5 minutes mais vous seriez déçue, j’ en suis sûr.

– Je ne savais pas, dit tranquillement Madame Smith.

Le photographe ouvrit sa sacoche et sortit un album de photos de bébés.

– Celui-ci a été fait sur le toit d’ un bus à Londres.

– Oh, mon Dieu!, s’ exclama Madame Smith, triturant son mouchoir.

– Et pour ces jumeaux, ça s’ est passé exceptionnellement bien quand vous considérez combien ça pu être difficile pour la mère.

– Elle a eu des difficultés?, demanda Madame Smith.

– J’ en ai bien peur. J’ ai finalement dû l’ emmener à Hyde Park pour faire correctement le boulot. Les gens se sont agglutinés sur 4 ou 5 rangs, se poussant pour avoir la meilleure vue.

– 4 ou 5 rangs?, demanda Madame Smith, les yeux écarquillés d’étonnement.

– Oui, répondit le photographe, et pendant plus de 3 heures. La mère criait et hurlait sans arrêt. J’avais du mal à me concentrer. Quand il a commencé à faire sombre, j’ai pu enfin commencer. Et puis, quand les écureuils ont commencé à mordiller mon équipement, j’ai juste eu le temps de le remballer.

Madame Smith se pencha : Vous voulez dire que les écureuils mâchèrent votre… hum… équipement?

– Exact. Bon, madame, si vous êtes prête, je vais installer mon trépied et nous pourrons commencer.

– Trépied?

– Oh oui, j’ai besoin d’utiliser un trépied pour maintenir mon CANON. Il est vraiment trop gros pour que je puisse le tenir longtemps… Madame? Madame? Oh mon Dieu, elle s’est évanouieRire

 

Boulangerie « porno »!


"La semaine dernière, un client nous a dit que des films X avaient été tournés dans la boutique: le choc!" nous dit Nicolas, boulanger du "Délice" à Pusignan (Rhône).

 

Pain, boulangerie (photo d'illustration).

 

Le 1er avril dernier (on ne rigole pas) Nicolas et Céline ont repris une boulangerie de Pusignan, dans le Rhône.

Une boulangerie située sur la place de ce bourg de 3.000 âmes, comme dans des milliers de communes en France.

Mais la particularité de ce commerce ne réside pas dans une spécialité de pain…

La boulangerie est connue pour ses scènes «hard» !

«Quand ma vendeuse m’a dit que des films pornos avaient été tournés dans la boulangerie et que des DVD circulaient dans le village, j’ai cru à un canular» confie la boulangère au Progrès.

Mais le couple s’est vite rendu compte que ce n’était pas une blague.

Nicolas et Céline se sont rendus sur Internet pour vérifier les rumeurs.

Et c’est ainsi qu’ils ont découvert les aventures très coquines de «Laetitia, la boulangère de choc».

Un "porno" tourné par des amateurs et où l’on voit parfaitement l’enseigne extérieure de la boulangerie.

«Pas l’intérieur, parce qu’on a tout refait quand on a repris la boutique», souligne Céline.

Deux films de 90 minutes auraient été tournés dans cette boulangerie.

Des films que l’on trouve en DVD et sur le Net.

Le sous-titre de «Laetitia, la boulangère de choc» est sans équivoque: «Une libertine à disposition: il n’en laissera pas une miette».

Selon Le Progrès, les films mettent en scène une jeune femme dans toutes les pièces de la boulangerie…

Face à cette "boulangerie X", le couple n’a guère de solution pour retrouver une certaine sérénité.

«Notre avocat a hurlé de rire, avant de dire qu’on ne pouvait rien faire», affirme le couple, toujours au Progrès.

Sans oublier que de nombreux ados pénètrent dans la boulangerie en demandant à la boulangère:

«C’est ici que vous tournez des pornos?»