Pour finir…… » seul  »……………


C’est ainsi que les jours défilent
C’est ainsi que la vie sans va
Plus de non et plus de possible
Plus de force dans les bras
Ni pour se prendre par la main
Ni pour se soulever du sol
Devenu trop lourd le chagrin
C’est déjà la fin du chemin
Seul définitivement, balayé par le vent
Secoué en dedans
Annelé sur un banc
Définitivement, un peu calme, un peu blanc
Encore un peu vivant sans trop savoir comment
Sans trop savoir pourquoi, sans trop savoir pour qui
Là Véritablement, seul définitivement
Seul définitivement
Et c’est ainsi que les choses se meurent
C’est ainsi que l’amour s’éteint

Il brûle encore comme il demeure
Brûles les lèvres et les mains
Hier est encore aujourd’hui
Il durera aussi demain
Dans des regrets indoloris
Dans les foulards des parfums
Seul définitivement
Balayé par le vent
Secoué en dedans
Allongé sur un banc
Définitivement
Un peu calme un peu blanc
Encore un peu vivant sans trop savoir comment
Sans trop savoir pourquoi, sans trop savoir pour qui
Véritablement, seul définitivement
Seul définitivement
Seul définitivement

Chanté par Marc Lavoine ………..

Lettre à Camille…….( qu’elle ne lira jamais )


Camille , mon adorable petite fille ,

Je crois  que tu sais lire maintenant ?

Sinon ,et bien , demandes  à ta maman .

Il parait que tu travailles bien à l’école ?

Ton papa m’a dit que tu y as plein d’amis

J’en suis  heureux et suis très fier de toi .

Tu es vraiment une grande fille maintenant             ( 5 ans fin mars )

Pendant que tu apprends  à l’école, moi ,

je suis seul chez moi , mais je sors parfois

puis, je lis , passe sur l’ordi et j’écris aussi .

 Je fais la cuisine pour Manu , le mercredi ,

Il y a le ménage aussi qui prend du temps .

Ton papa m’a dit que Justine sait marcher !

Fais  attention à elle ,ne la laisses pas chuter .

Tu te souviens ?

Tes parents t’ont aidée quand tu as débuté………

Voilà , je te fais de gros câlins , beaucoup de bisous ……….

J’espère te revoir bientôt , te serrer dans mes bras .

Ton papy qui t’aime , à qui tu manques beaucoup .

 

 

 

L’espoir……..


Sur la noirceur du soleil,
Sur le sable des marées
Sur le calme du sommeil
Sur mon amour retrouvé
Le soleil se lève aussi
Et plus forte est sa chaleur
Plus la vie croit en la vie
Plus s’efface la douleur

Pour ces semaines très noires,
Pour ces belles assassinées
Pour retrouver la mémoire
Pour ne jamais oublier
Il faut te lever aussi
Il faut chasser le malheur
Tu sais que parfois la vie
A connu d’autre couleurs

Et si l’espoir revenait
Tu n’me croiras jamais
Dans le secret, dans l’amour fou
De toutes tes forces
Va jusqu’au bout
Et si l’espoir revenait

Sur mes doutes et ma colère
Sur les nations déchainées…
Sur ta beauté au réveil
Sur mon calme retrouvé…
Le soleil se lève aussi
J’attendais cette lumière

Pour me sortir de la nuit
Pour oublier cet enfer…

Pour voir ce sourire d’enfant
Pour ses cahiers déchirés
Pour enfin que les amants
N’aient plus peur de s’enlacer…

Le soleil se lève aussi
Le soleil se lève aussi. Le soleil

Et si l’espoir revenait
Tu n’me croiras jamais
Dans le secret, dans l’amour fou
De toutes tes forces
Va jusqu’au bout
Et si l’espoir revenait

Pour la noirceur du soleil
Sur le sable des marées
Pour ta beauté au réveil
Pour mon calme retrouvé

Et si l’espoir revenait
Tu n’me croiras jamais
Dans le secret, dans l’amour fou
De toutes tes forces
Va jusqu’au bout
Et si l’espoir revenait soleil levant

J’ai un rendez – vous……..


J’ai un rendez vous avec la mort la mort

J’ai un rendez-vous avec la Mort
Sur quelque barricade âprement disputée,
Quand le printemps revient avec son ombre frémissante
Et quand l’air est rempli des fleurs du pommier.

J’ai un rendez-vous avec la Mort
Quand le printemps ramène les beaux jours bleus.
Il se peut qu’elle prenne ma main
Et me conduise dans son pays ténébreux
Et ferme mes yeux et éteigne mon souffle.
Il se peut qu’elle passe encore sans m’atteindre.

J’ai un rendez-vous avec la Mort
Sur quelque pente d’une colline battue par les balles
Quand le printemps reparaît cette année
Et qu’apparaissent les premières fleurs des prairies.

On sait qu’il vaudrait mieux être au profond
Des oreillers de soie et de duvet parfumé
Où l’Amour palpite dans le plus délicieux sommeil,
Pouls contre pouls et souffle contre souffle,
Où les réveils apaisés sont doux.

Mais j’ai un rendez-vous avec la Mort
À minuit, dans quelque ville en flammes,
Quand le printemps d’un pas léger revient vers le nord
Et je suis fidèle à ma parole :
Je ne manquerai pas à ce rendez-vous-là.

 

Alors , je monte me coucher  : L’attendre allongé est plus  » cool  »  KLIK 

Déballage……….


  Quelques mots rapides pour  » justifier  » mon absence ……

1) J’ai pas mal d’embêtements ces derniers jours : Finances ,administrations ………

2) Santé : Je ne parviens pas à me débarrasser de cette fichue fièvre  => des frissons à longueur de journée , maux de tête et à cause de l’épilepsie , je ne peux pas prendre  » n’importe quoi  » comme médicament ; seulement de l’aspirine et des grogs ( sans alcool bien sur ! )

3 ) Evidemment j’ai  » fait  » un fort malaise avec perte de conscience pendant plusieurs heures , coma ? => Au  » réveil  » je ne savais même plus quel jour nous étions, si c’était le jour ou la nuit etc….

4 ) Il m’en reste un fort mal de tête cette nuit ………

5 ) Comme il faut que j’aille chez mon médecin traitant dans un délai d’une dizaine de jours  pour qu’il me renouvelle l’ordonnance / traitement antiépileptiques justement , je veux paraitre bien sinon, il va m’envoyer à l’hôpital pour des examens , et çà …..Pas envie du tout !

Alors , je reste blotti chez moi , avec le chauffage au maximum ( bonjour la facture ! ) et regarde , enfin essaie de regarder la télé pour ne pas penser jusqu’à ce que je tombe de sommeil …..

6 ) Finances : Le vide ! => presque plus rien dans placard et frigo  ( mais çà boof  ; il y a des personnes chez qui ce n’est pas  » temporaire  » . Dans quelques jours, ma pension  /retraite sera versée ……)

Bref , je n’ai aucune inspiration pour un billet et, si je passe sur les blogs que j’aime , je ne suis même pas capable de mettre un commentaire cohérent ….

Ah oui , puis même si çà ne parait pas important , je n’ai toujours pas de portable ( => En cas d’urgence , ne peux pas appuyer sur la touche prévu pour alerter Manu !)

Voilà , désolé pour ce déballage . Ne vous embêtez pas à commenter , ce n’est que pour vous dire le  » pourquoi  » je ne passe pas  » chez vous  » .

F. 

Stop…


7 heure déjà  ! 

Lurcy s’éveille et moi je me couche car c’est nécessaire ……Ces derniers temps , je dors longtemps  , ai toujours froid ….Ma grand-mère dirait que je  » couve  » quelque chose …Mais quoi ? 

   Sans compter que le période des fêtes de fin d’année approche  » à grands pas  » et çà ! berkkkkk! => Manu va certainement m’inviter pour un réveillon ( Noël ? Nouvel an ? ) Et ,comme mes petites filles ne seront pas là , je n’irais pas . Ma petite Camille me manque énormément ………..

  Puis, voir certains s’empiffrer bien au chaud alors que d’autres dormiront dehors n’ayant pratiquement rien à manger ! 

 

 

Un jour ou………


 

Un jour, tu verras, on se rencontrera,
Quelque part, n’importe où, guidés par le hasard,
Nous nous regarderons et nous nous sourirons,
Et, la main dans la main, par les rues nous irons.
Le temps passe si vite, le soir cachera bien nos coeurs,
Ces deux voleurs qui gardent leur bonheur;
Puis nous arriverons sur une place grise
Où les pavés seront doux à nos âmes grises.
Il y aura un bal, très pauvre et très banal,
Sous un ciel plein de brume et de mélancolie.
Un aveugle jouera de l’orgu’ de Barbarie
Cet air sera pour nous le plu beau, l’plus joli!
Moi, je t’inviterai, la taille, je prendrai
Nous danserons tranquill’ loin des gens de la ville,
Nous danserons l’amour, les yeux au fond des yeux
Vers une nuit profonde, vers une fin du monde.

Mouloudji………….

Ou : MOI ! et la mort…..

Un jour ,tu verras , on se rencontrera…

Quelque part, qui sait où ? Par hasard…

Sans que je , que nul , ne puisse le prévoir

Ce sera le jour , la nuit ? Va savoir??

Ce sera  » par hasard  » ou..selon mon  » bon vouloir  » 

Tu m’attends , tu nous attends tous ,c’est sans espoir.

Tout à l’heure déjà , tu es passée me  » voir  » …

Tu m’a prévenu comme tu le fais toujours 

Te sentant venir , j’ai avalé un comprimé

et me suis allongé, affalé dans le canapé …

Et dans une sorte de coma ai sombré …

Quelques heures après, je me suis éveillé 

Avec un mal de tête et les idées brouillées .

 

Oui , un jour tu viendras , et ,c’est sur , ce jour là ,

Sans que je n’y puisse rien faire , tu m’emporteras 

Mais tu n’auras que ma  » carcasse  » ne te leurres pas !

Car , le paradis , l’enfer ,ce sont foutaises pour moi …

Et dans le cœur de ceux que j’aime et qui m’aiment ,

Après ton passage , pour longtemps, je serais toujours là .

 

Possible aussi que ce ne soit pas par hasard ,

Je peux , comme tous les vivants , choisir l’instant….

Alors , à ton grand  » dam  » , ce ne sera pas un hasard

Non ,  » ma canarde  » : Ce sera selon  » mon bon vouloir  » !

Notre choix : Vivre ou mourir , décision qui n’est plus un hasard………….

 

 

Trisomie , trisomique ….En bref……


La trisomie 21, également appelé le syndrome de Down, est une anomalie chromosomique définie par l’existence d’un troisième exemplaire, partiel ou entier, du chromosome 21. Trisomie la plus fréquente, elle peut être détectée avant la naissance grâce au dépistage prénatal. Elle entraîne des conséquences physiologiques et physiques, mais expose aussi à un risque accru de certaines pathologies. Une prise en charge et un suivi spécifique sont capitaux pour améliorer la qualité de vie des enfants atteints.

 

 

   Pourquoi ce billet /sujet ?

Je passe tous les jours à la boulangerie , les parents ont un garçon trisomique…..

  1. ) J’admire cette femme car elle n’a pas honte : Le petit garçon est toujours dans la boulangerie ,assis sur une marche de l’escalier menant à l’appartement …..Evidemment, les client( e)s l’ignorent et je les entends  souvent faire des réflexions en sortant  :  » C’est honteux d’exposer ainsi ce  » monstre » dans la boutique  » !!!!!!!!!! ( répugnants ces gens , j’ai honte d’être humain en les entendant )  ….
  2. ) Moi ( je ne prétends par être un  » saint  » ) , mais je lui dis toujours bonjour en entrant , et il me rend un sourire ….De même que sa maman…..
  3. ) Pourquoi , je réagis de cette façon ? Parce que je sais ce que c’est d’être regardé comme une bête curieuse….( toujours à cause de cette saleté d’épilepsie  ) dans mon enfance …..

Une nuit…….


Lorsque les heures d’insomnie

Font un éther de mon ennui

Une sensation vaporeuse

Etendu j’ai l’âme fiévreuse

Et revois l’enfant qui sourit

A l’instant sans être inquiété

Par l’angoisse du lendemain

Mais la vie semble s’émietter
Comme du sable entre mes mains

Derrière moi s’étend le chemin

Tracé par ce que j’ai perdu

Devant moi se tient l’inconnu

Je cherche un point obstinément

Mais je n’en vois plus et je me ments

Je marche sur un fil ténu

Des jours arides, des aubes pâles

En une suite sans mystère

De déceptions toujours banales

La médiocrité délétère

Ont fait de moi un homme amer

Ai même perdu la joie d’être grand-père………

Je n’ai pratiquement plus d’ idéal.

Demain ? Il suffirait d’une lumière 

Un sourire d’enfant , de mon petit enfant P1000439

Pour que ma vie à nouveau s’éclaire…..

 

 

Je l’aime…..


 

 

 

  Tout nous pousse à vivre en groupe depuis la toute petite enfance. On nous fait croire que sans les autres, nous ne sommes rien.
Je suis loin d’être  sûr du bien-fondé de cette vision de l’humain. Je crois même que se soumettre à ce diktat nous empêche de grandir en sagesse, d’accéder à la Conscience.
Jamais seul, nous sommes sous dépendance. En prison.
Nous avons des ressources intérieures impressionnantes
   La clé du bonheur est au contraire d’apprendre, avant tout, à vivre seul. Libre. Libre de porter son propre destin. D’en faire ce que bon nous semble, de le partager avec qui nous le désirons et, pourquoi pas, de ne pas le partager.
Je suis le seul à me connaître réellement, sans fard. Le seul à croire suffisamment en moi et à pouvoir faire quelque chose pour moi. Personne ne sait pour moi.
   Une fois que l’on a touché à sa solitude, l’on peut vivre en couple ou seul, peu importe. Si je suis sur  de pouvoir vivre sans l’autre, la force est en moi. Je ne crains pas la séparation d’avec l’autre. Je ne lutte pas. Je n’ai peur de rien. J’aime.
   Savoir que je peux vivre seul me permettra aussi de savoir prendre sur moi, de m’assumer, de tenir bon au lieu d’accabler l’autre, de le peiner ou d’exercer mon emprise sur lui.
   Apprendre la solitude est l’épreuve majeure de l’existence humaine.
Une épreuve est une chance de découvertes, d’explorations, de questionnements. Le niveau de difficulté de l’épreuve est fonction du changement profond en cours.
  L’épreuve développe le courage, la patience, la force, l’endurance, la bienveillance, l’humilité. L’épreuve dépouille. L’homme intérieur s’accroit d’autant plus que la difficulté de l’épreuve est grande.
   Affronter sa solitude revient à aborder sa peur de la mort mais aussi de sa propre puissance. Dans le silence, on peut se préparer à son destin de mortel. Cela nous permet de mieux apprécier la Vie, l’Amour, l’amitié .
  Connaissant la solitude, on vit avec courage, lucidité et attention. Je suis unique, irremplaçable et d’un grand prix. Je deviens acteur de mon histoire.
Elle est la voie de la liberté
   Personne ne peut dire ce qui est bon pour moi. Savoir vivre seul est un barrage contre la manipulation mentale, la récupération sectaire, le phénomène de mode.
  Cela nous renvoie à notre jugement personnel, notre intuition, notre esprit critique. Je suis responsable. Responsable de tout ce qui m’arrive.? 

En tous cas , je le crois, je VEUX y croire………