RIEN !


R.A.S

Tout le monde s’en fiche .……

Paroles :

Il est où le bonheur? Il est où? Il est où?
Il est où le bonheur? Il est où? Il est où?

J’ai fait l’amour, j’ai fait la manche
J’attendais d’être heureux
J’ai fait des chansons, j’ai fait des enfants
J’ai fait au mieux
J’ai fait la gueule, j’ai fait semblant
On fait comme on peut
J’ai fait le con, c’est vrai, j’ai fait la fête ouais
Je croyais être heureux
Mais, y’a tous ces soirs sans potes
Quand personne ne sonne et ne vient
Ces dimanche soirs dans la flotte
Comme un con dans son bain
Essayant de le noyer mais il flotte
Ce putain de chagrin, alors
Je me chante mes plus belles notes et ça ira mieux demain

Il est où le bonheur? Il est où? Il est où?
Il est où le bonheur? Il est où? Il est où?
Ll est là l’bonheur, il est là, il est là
Il est là l’bonheur, il est là, il est là

J’ai fait la cour, j’ai fait mon cirque
J’attendais d’être heureux
J’ai fait le clown, c’est vrai, et j’ai rien fait
Mais ça ne va pas mieux
J’ai fait du bien, j’ai fait des fautes
On fait comme on peut
J’ai fait des folies, j’ai pris des fous rires, ouais
Je croyais être heureux, mais
Y’a tous ces soirs de Noël
Où l’on sourit poliment
Pour protéger de la vie cruelle
Tous ces rires d’enfants
Et ces chaises vides qui nous rappellent
Ce que la vie nous prend, alors
Je me chante mes notes les plus belles
C’était mieux avant

Il est où le bonheur? Il est où? Il est où?
Il est où le bonheur? Il est où? Il est où?
Ll est là l’bonheur, il est là, il est là
Il est là l’bonheur, il est là, il est là

C’est une bougie l’bonheur
Rie pas trop fort d’ailleurs, tu risques de l’éteindre
On l’veut l’bonheur, oui, on l’veut
Tout le monde veut l’atteindre
Mais il fait pas de bruit l’bonheur, non
Il fait pas d’bruit, non, il n’en fait pas
C’est con le bonheur, ouais
Car c’est souvent après qu’on sait qu’il était là

Il est où le bonheur? Il est où? Il est où?
Il est où le bonheur? Il est où? Il est où?
Ll est là l’bonheur, il est là, il est là
Il est là l’bonheur, il est là, il est là

Oh mais il est où l’bonheur? Il est où l’bonheur?
Il est où? Il est où?
Oh mais il est où l’bonheur?
Mmm, mais il est là, le bonheur il est là, il est là
Mais il est là, ouais, le bonheur il est là, il est là

________________________________

Soyez bien / Soyez mieux que moi an tous cas ….

En pause ….


…….pour cause de  » ras le bol  » ! Ras le bol d’écrire des billets qui , même si ils ne sont pas toujours  » au top  » n’amènent pratiquement jamais de commentaire , seulement quelques  » like  » qui ne signifient RIEN !

Vous qui par hasard passerez , soyez bien …..

P.S : Comme ces blogs sont pratiquement ma seule distraction , possible que je mette encore des billets , mais en appliquant la  » règle  » : Si pas de commentaire après 5 jours, je les bloque !

Bouleversement…..


…….désiré ! ( pas par moi )

1 )  » Il  » voudrait que je déménage ! !

2 )  » Il  » voudrait que je change d’opérateur internet ( passer de  » free  » à  » orange  » ) !

que je déménage vers un autre patelin ! ( pense qu’ici le loyer est trop élevé , que l’appart. est trop grand pour moi ,même qu’il est  » pourri , insalubre  » !)

=> Moi je me sens bien ici , suis connu même par les commerçants ,ai quelques amis etc….

 » Il  » dit même qu’il se chargerait de tout (le déménagement ,les adhésions à l’épicerie solidaire( que j’aime , non seulement pour les avantages ( prix ,etc… ) mais aussi pour les relations avec les  » dirigeant ( e ) s

Mais ; comment lui refuser tout çà ????

Pfffff !

ça me donne envie de repartir chez mes parents , enfin chez mon père puisque ma mère est décédée ….( chez mon père ? pas vraiment , mais dans le village ! ) Mais là encore , ça implique un déménagement !????

Et si je pars ;Je ne verrais plus mes petites filles !!!!

Bref , le bin’s :!

Le  »ras le bol  » revient !

A ma mère ….


……qui vient de mourir :

Tachan  » dit  » qu’elle ne l’a pas aimé : Moi SI !! Nounous sommes aimés !!!!!

Les paroles :

Ma mère,
Pourquoi ne m´as-tu jamais donné
Le câlin chaud, le gros baiser
Qui vient du fin fond des entrailles?
Pourquoi, d´un air paisible et doux,
N´as-tu pas demandé au loup,
Au croquemitaine, qu´ils s´en aillent?
Tu sais, je me r´trouve aujourd´hui,
A trent´ -sept ans, toutes les nuits,
Encore privé de tes caresses,
J´ai pas d´mandé à voir le jour
C´est les parents qui font l´amour
Et les mères qui font les grossesses…

Ma mère,
Tu ne m´as sûr´ment pas voulu
Mais j´étais là, fragile et nu,
Les bras tendus comme des branches,
Un enfant a besoin de tout,
De feuilles mortes et de toutous,
Et de tendresse et de dimanches…
Ah! ces dimanches, auprès de toi,
A mon retour de l´internat,
Dieu! Que la semaine était lente
J´aurais voulu que tu me serres
Tout contre toi, tu sais, ma mère,
Et qu´on rie tous deux, et qu´on chante!

Ma mère,
Comm´ d´autr´s, tu avais tes problèmes,
Ça doit pas empêcher qu´on s´aime,
Qu´on ait de l´amour à revendre,
De l´amour, j´en avais des tonnes
Bloquées au niveau du sternum,

Et puis des envies de me pendre
Tu sais, je me r´trouve aujourd´hui
Devant les gens, devant la vie,
Recroquevillé dans ma peur
,
Er quand on s´rencontre un instant, (Moi = Dans mes rêves maintenant )
On parl´ de la pluie et du temps
Avec, entre nous, la pudeur!

Ma mère, Si j´ai fait cett´ petit´ chanson
C´est que ça ne tournait pas rond
Dans ma poitrine, c´est que je t´aime,
Le prochain jour que l´on se voit
Approche-toi plus près de moi :
Tu sais, je ne mords pas quand même…
Il nous reste si peu de temps
Pour rattraper les heures d´antan,
Avant que la mort ne nous prenne,
Pourquoi ne pas boire tous les deux
Là où boivent les gens heureux,
Ensemble à la même fontaine?

Pourquoi ne pas boire tous les deux
Là où boivent les gens heureux,
Ensemble à la même fontaine?

Ras le bol …..


J’espérais m’en être sorti

Je pensais ne plus pleurer

Je croyais en avoir fini

J’pensais ne plus vouloir crever

C’est maintenant que je réalise ,

que quand tu tombes aussi bas que çà ,

jamais tu ne remontes , la douleur te paralyse

quand tu en arrives où j’en suis ..moi

Il y a trop d’obscurité ,

trop de larmes ont coulé..

S’il vous plait, je VEUX CREVER !

Ras le bol des faux espoirs ,

ras le bol de vivre dans le noir ,

ras le bol , cette fois je pars……..

___________________________________________

Cette fois , je bloque les commentaires !

Parce que j’ai  » fait  » ….


…….un malaise épileptique assez important dans l’après midi ( perdu connaissance quelques temps ). Pas dramatique , j’ai l’habitude mais çà m’a amené à me poser la question : Est ce que j’étais dans le coma , qu’est ce que désigne ce mot etc….. Et :

Je n’ai trouvé que ce qui suit ( différence entre coma ,  » mort clinique  » et  » mort cérébrale  » ) :

Ces mots différents sont parfois utilisés pour rendre compte de l’état ou du décès d’une personne. Cette pluralité de termes peut prêter à confusion . Alors quelle sont les définitions exactes des expressions  » coma » , » mort clinique  » et mort cérébrale  »?

Le coma :

Si un patient tombe dans le coma , suite à un accident ou une maladie , il ne répond plus aux sollicitations extérieures !Son état de conscience est donc altéré

Cependant , les fonctions vitales sont conservées , éventuellement grâce à l’aide de dispositifs médicaux adaptés. Le coma peut durer quelque heures ou ….plusieurs années ! Il connait plusieurs stades , qui varient selon la gravité de l’état du patient .

Plongé dans un coma  » léger  », le malade peut ainsi ressentir la douleur , alors que le coma dépassé est un état voisin de celui de la mort cérébrale ..

La mort clinique :

Au contraire du coma , la mort clinique se caractérise par l’arrêt des fonctions vitales .Le patient ne respire plus , son cœur ne bat plus et les médecins ne constatent aucune activité musculaire spontanée ni aucun réflexe .

A ce stade , la personne peut cependant être maintenue en vie grâce à une assistance respiratoire . Ainsi , la circulation sanguine est assurée , et alimente les principaux organes .

Une autre particularité de la mort clinique est qu’il ne s’agit pas forcément d’un état irréversible . Grâce à l’amélioration constante des techniques médicales , il est , dans certains cas , possible de ranimer le malade .

La mort cérébrale :

Dans le cas de la mort cérébrale ,le cerveau ne fonctionne plus du tout !!! Cet arrêt de toute activité du cerveau entraîne celle des fonctions vitales , parfois maintenue par une assistance médicale ..

Elle se justifie notamment par la nécessité de maintenir des organes que la personne en état de mort cérébrale est susceptible de donner ( ce qui sera mon cas , si çà m’arrive / Manu le sait ) .

Il n’est pas possible , dans ces conditions , de ranimer le patient .Les médecins constatent l’état de mort cérébrale de plusieurs manières : Deux encéphalogrammes plats , séparés par un certain laps de temps sont les signes les plus tangibles de la mort cérébrale .

Les médecins s’assurent également de l’absence de réflexe laryngé , et de l’absence de réaction des yeux à la lumière .

PS : Quand je  » subis  » une crise épileptique avec perte de conscience prolongée ( si quelqu’un est près de moi , bien sur et qu’il appelle un médecin ) , je suis envoyé à l’hôpital où on me fait passer les examens prévus en cas de mort clinique décrits ci-dessus . Plus , durant mon hospitalisation , un I.R.M ( image à résonnance magnétique )

Petits exemples de crises :

Ce qu’il faut faire devant quelqu’un qui fait une crises + une vidéo qui explique un peu les différentes formes d’épilepsie :



1) Explication des symptômes ,des différentes sortes de malaises…..




2) Exemple d’enfant faisant une crise :

Sans oublier qu’un(e) épileptique ne doit ( devrait ) pas être sujet au stress , pas boire d’alcool , pas se droguer etc… ( la joie quoi ! )

Et pour finir : Vidéo d’ I.R.M

Encore un déballage perso ! Mais celui – ci pourrait être utile ?

KLIK …..

Espérer…..


Mettre du reve dans la tete

Des pauvres gens déshérités

Voilà le bonheur du poete

Qui traque les difficulté.

Il faut pour garder l’espérance

Del’optimisme et de l’entrain

Et débordant d’exubèrance,

Chantonner l’air et le refrain.

Si tu veux trouver la fortune,

Evite toi d’aller chercher

Près de celui qui t’importune,

Tu risquerais de te facher.

Pour bien profiter de la vie

Ne t’en va pas perdre ton temps,

Sitot qu’arrive le printemps,

Prends tout ce qui te fait envie.

               R.Cerisier

bof…(facile à dire dans la socièté ou nous vivons)

Encore en pensant à…..


….ma grand-mère ( qui a eu 7 enfants ..)

La vidéo est le témoignage poignant d’une mère de famille ayant eu 10 enfants dans une société qui ne lui permettait pas alors de choisir sa vie. Elle parle de la difficulté de ses grossesses, de la pauvreté, de la mesquinerie des gens du village, de l’éternelle suite des tâches ménagères et de la joie que lui procure ses enfants

Heureux…..?


Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes
Ils ont quand ils s’en viennent
Le même regard d’un seul désir pour deux
Ce sont des gens heureux
Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes
Quand ils ont leurs problèmes
Ben y a rien dire, y a rien à faire pour eux
Ce sont des gens qui s’aiment

Et moi j’te connais à peine
Mais ce serait une veine
Qu’on s’en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans que ça gène
De la place pour deux
Mais si ça ne vaut pas la peine
Que j’y revienne
Il faut me le dire au fond des yeux
Quelque soit le temps que ça prenne
Quelque soit l’enjeu
Je veux être un homme heureux

Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-ils toujours un peu rebelles
Ils ont un monde à eux
Que rien oblige à ressembler à ceux
Qu’on nous donne en modèle
Pourquoi les gens qui s’aiment
Sont-ils toujours un peu cruels
Quand ils vous parlent d’eux
Y a quelque chose qui vous éloigne un peu
Ce sont des choses humaines

Et moi j’te connais à peine
Mais ce serait une veine
Qu’on s’en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans que ça gène
De la place pour deux
Mais si ça ne vaut pas la peine
Que j’y revienne
Il faut me le dire au fond des yeux
Quelque soit le temps que ça prenne
Quelque soit l’enjeu
Je veux être un homme heureux

Je veux être un homme heureux ( mais ??? )

______________________________________________________________________

On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime… Louis Chedid

Paroles :

C’est pas en ces amis, ces femmes qu’on affectionne
Avec lesquels on dort, on dîne, on parle au téléphone
Souvent quand nos regards se croisent, y a comme une chaleur
Mais de là à en faire des phrases, trop de pudeur
Trop de pudeur

On n’dit jamais assez aux gens qu’on aime
Par peur de les gêner
Qu’on les aime
On leur dit jamais assez
Que sans eux, sans elles
On serait même pas la moitié
De nous même

Avant de nous dire au revoir, marcher à l’ombre
Avant que sur notre histoire, le rideau tombe
J’veux déclarer à tout c’petit monde qui m’entoure
La vie, la vie serait d’un sombre sans vous autour
Vous tous autour

On n’dit jamais assez aux gens qu’on aime
Par peur de les gêner
Qu’on les aime
On leur dit jamais assez
Que sans eux, sans elles
On serait même pas la moitié
De nous même

Qu’y a t-il de plus important
La raison ou les sentiments
??

On n’dit jamais assez aux gens qu’on aime
On leur dit jamais assez qu’on les aime

_________________________________________________

Paroles de la chanson Maman,

Maman, maman, tu es partie si loin
Que tous les boniments ne riment plus à rien
Maman, maman, depuis qu’tu m’as laissé tomber
J’n’ai plus aucun parent à qui parler…

La faute à qui? à personne
Juste le temps qui passe l’heure qui sonne

Maman, maman, oh souvent je me rappelle
De nos dîners charmants rue de Seine
Je chantais mes nouvelles chansons et toi
Tu me lisais ton dernier poème
Cette complicité d’adolescent, où est-elle?

A qui la faute? j’en sais rien
Ni coupables ni assassins
A qui la faute? on n’y peut rien
Mais la vie l’un sans l’autre…

Peau de chagrin

A la fois ici tellement réelle
Loin des yeux et si près du cœur
La faute à qui? à personne
Juste le temps qui passe et l’heure qui sonne
La faute à qui? à personne
Juste le temps qui passe et l’heure qui sonne …

____________________________________________________________

Pourquoi ce  » déballage  » ?

 » Maman  » parce que je ne cesse de penser à ma mère ( qui est décédée , nous a quittés il y a un peu plus d’une année )

 » On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime… » pour la même raison plus parce que j’ai passé une grande partie de l’après midi chez Manu avec lui et mes deux petites filles ,ces dernières m’ont dit  » t’es gentil pappy  » ,  » on t’aime tu sais  »!!!!!!

 » Je veux être un homme heureux  » . Parce que je ne le suis pas ou que le suis très rarement en tous cas …..

Voilà , c’es bon / tout pour ce vendredi à ce samedi soir peut-être…

Vous qui , par hasard , passeriez , soyez heureux ….