J’ai lu …..Mais ?????


Est ce que c’est vrai ?

     En Afrique du Sud, en 1997  , une femme mettait au monde une petite fille nommée Zephany …Quelques heures après sa naissance , la petite fille était enlevée par une femme déguisée en infirmière , cette  » kidnappeuse  » disparut ….

   Après des jours, des mois , des années , la mère est convaincue qu’elle ne reverra plus jamais Zephanie . Malgré tout, la famille se reconstruit et d’autres enfants naissent , dont une fille , Cassidy ( née un an et demi après la disparirion de sa soeur …..Quinze ans plus tard , Cassidy entre au lycée ….

    Là , elle rencotre une jeune fille légèrement plus âgée qu’elle , avec qui elle se lie , devient amie amies. Les deux filles s’entendent à merveille , et……..elles se ressemblent tellement qu’on pourrait croire que ce sont deux soeurs ….Alertée, intriguée par cette ressemblance , la mère fait faire un test A D N aux deux amies  , et découvre que la copine de sa fille est Zephanie …Son bébé enlevé 17 ans plus tôt ….

   Ainsi , il s’avérera que la mère et sa fille perdue avaient vécu toutes ces années à quelques kilomètres l’une de l’autre …..avant que le destin ne les réunisse…

Tradition …..?


Pourquoi casse-t-on une bouteille ( de champagne ? )  pour baptiser un bateau ?

J’ai lu que ( mais ! ? )

  Dans les premiers temps de la navigation , s’aventurer en mer étant particulièrement dangereux, les marins cherchaient à s’attirer la grâce des dieux. Ainsi, lorsqu’un navire prenait la mer pour la première fois, on attachait à sa proue des esclaves offerts en sacrifice !. Le sang coulait sans doute lors de ces cérémonies, comme le champagne aujourd’hui, Ce  qui a effacé le souvenir de ces rites païens et semble remplacer l’eau bénite du baptême. Pour porter bonheur au bateau, la bouteille doit se briser du premier coup sur la coque.

 

  » Un navire qui n’a pas goûté au vin goûtera au sang » : ce proverbe anglais explique à lui-seul l’origine de cette vieille superstition marine.
   Selon la tradition une bouteille doit être brisée sur la coque d’un bateau fraîchement mis à l’eau, avant tout pour conjurer le sort. Car sans ce rituel, malheur au navire et à ses occupants.
   D’ailleurs, la légende a été renforcée avec l’histoire du Titanic, paquebot tristement célèbre pour avoir coulé Titanic en 1912 pendant son voyage d’inauguration. La compagnie White Star Line, à laquelle il appartenait, ne baptisait jamais ses bateaux…
     Par contre , l’utilisation du champagne est plus récente. Auparavant, le sang d’une victime était étalé sur la proue du bateau avant que ce dernier ne prenne la mer. Ceci était censé calmer les dieux, le but étant d’éviter les naufrages, tempêtes et autres accidents de la mer. Ce sacrifice fût abandonné au profit de la bouteille de vin puis de champagne, une boisson associée au bonheur et à la chance.
    Parfois, la bouteille ne se brise pas, ce qui est de mauvaise augure. En général, les bouteilles sont donc légèrement sciées à l’avance. Pour éviter toute déconvenue, il faut que le lancer soit franc (pour que la mousse du champagne se répande sur la coque du bateau)… et bruyant, car le bruit éloigne les mauvais esprits !

  Parfois , cette  » cérémonie  » pose des problêmes :

Qu’est ce que c’est ?


Limonaire

limonaire 1

   C’est un » limonaire  » : Orgue de foire qu’on trouve aussi sur les manèges anciens . cet instrument tirerait son nom de la famille Limonaire , des  » facteurs d’orgues  » originaires de Dax …Joseph et Antoine Limonaire F.Limonaire, fils de menuisier fabriquèrent aussi des pianos mécaniques très à la mode au milieu du 19 ème siècle , qui portèrent aussi leur nom ……

Vous le saviez ? Moi non


   J’ai lu que :

     En 1973 , la NASA a envoyé  deux araignées ( Arabella et Anita ) dans l’espace , pour voir si elles pouvaient tisser une toile sans gravité . Il a fallut aux araignées quelques jours pour comprendre comment faire , mais elles ont finalement fini par fabriquer des toiles qui étaient plus fines et plus complexes  que celles de leurs homologues de la terre  !toile d'araignée

La  » ferme des cadavres  » !!


La ferme des cadavres : l’endroit glauque où l’on étudie la décomposition des corps !

   Des cadavres ! La première ferme a ouvert en 1980 au Tennessee, aux Etats-Unis, qui comptent aujourd’hui sept structures de ce type au sein de centres d’anthropologie forensique (ou anthropologie médicolégale). Il en existerait également une en Australie et une aux Pays-Bas.

     Dans ces établissements d’un genre particulier, les scientifiques examinent réguliérement les corps déposés l’air libre ou enterrés , afin de mieux comprendre le processus de décomposition et ainsi pogresser la médecine légale. Ils répertorient par exemple les insectes, observent l’évolution des bactéries des intestins ou vérifient la préservation de la qualité de l’ADN… » La plupart des recherches ont pour but d’évaluer le plus précisément possible l’heure de la mort  » , explique Daniel Wescott, directeur du centre d’anthropologie forensique du Texas, qui accueille depuis 2008 une vingtaine d’étudiants et cinq enseignants.
    Les chercheurs s’intéressent aussi aux événements subis par le corps aprés la mort.  » Il a par exemple pu bouger en glissant à cause du sang ou en étant porté par le mouvement des insectes qui le grignotent.  » Les effets des tempêtes, de la présence de fourmis rouges ou de plus gros charognards comme les lynx ou les vautours sont aussi observés. Ces études apportent des données précieuses aux enquêteurs de la police scientifique, qui doivent retracer le parcours des dépouilles des victimes.
Les corps étudiés proviennent de dons

   » Environ 70 chaque année, évalue Daniel Wescott. Généralement, il s’agit de personnes qui travaillaient dans les forces de l’ordre ou dans l’éducation et qui souhaitent prolonger leurs services après leur mort en faisant don de leur corps. D’autres souhaitent juste être utiles aprés leur décès. »  Mais il arrive également que l’initiative vienne de la famille d’un défunt. Les économies ainsi réalisées sur les frais des funérailles seraient alors la principale motivation…

Seule vidéo trouvée : 

 

 

 

J’ai lu à propos de LU …..


    La première Exposition universelle ouvrait ses portes à Paris le 14 avril 1900 …Avec environ 50 millions de visiteurs , c’était l’exposition où  » il fallait être  » ….La marque de biscuit Lu est au rendez-vous et sort du lot grâce à une technique originale de vente  : Utiliser l’art de son temps …..

En 1900 , au pied de la tour Eiffel , la tour Lu flambant neuve se voit de loin dans l’Exposition universelle …

    Le patron de Lefèvre – Utile , a imaginé une tour immense , un peu comme un phare de style  » art nouveau  » avec beaucoup de couleurs et de courbes . A l’intérieur , deux escaliers mènent à un salon de thé au plafond orné de biscuits Lu  ! ( un bâtiment à la mode de l’époque ) ….Louis Lefèvre Utile est passionné d’art et en a fait son argument de vente . Les gâteux ne doivent pas seulement être bons , ils doivent aussi être attrayants par la beauté de leur emballage . Lefèvre – Utile invente ,  pourrait on dire , le  » marketing artistique  » . Sur ses boîtes de biscuits et affiches publicitaires , il fait reproduire des peintures d’artistes …C’est ainsi qu’il repère le travail d’un jeune talent encore peu connu : Alfonse Mucha ….Les boîtes Lu seront vite décorée dans le style  » art nouveau  » , avec des femmes aux courbes généreuses , aux longs cheveux et épaules dénudées .

  L’art de l’époque entre ainsi dans les maisons sous la forme de boîtes de biscuits et, dans les rues , les boutiques , tout le monde reconnait la marque Lu …La recette fonctionne si bien que le fils de Louis , Michel Lefèvre -Utile , l’utilise quand il prend les commandes de la maison .

   En 1937 , toujours à Paris s’ouvre une nouvelle Exposition universelle …L’ Art nouveau a fait place à l’Art déco ….On construit un autre pavillon Lu  qui , évidemment , n’échappe pas à l’art de l’époque ….C’est un pavillon gigantesque , construit entre le pont de l’Alma et le pont Alexandre III .Il ressemble à une grosse boîte de biscuits …Pour y accèder , les visiteurs passent par une grande entrée surmontée d’un immense  » petit – beurre  » ..A l’intérieur , le symbole Lu est partout : Sur de grandes photos , sur les rideaux et les murs , afin de donner envie de  » succomber  » à la tentation des biscuits .

La marque continuera des années après à faire appel à l’art de son temps  : Dans les années 50 , quand les U.S.A et le  » design  » sont à la mode , tous les emballages seront redessinés . Le logo Lu  apparait avec les lettre L et U blanches sur fond rouge ….Les ventes progressent encore …Cent millions de paquets furent vendus en 1960 ! 

   

 

çà ne rique pas de m’arriver …


    Une histoire qui pourrait arriver à tout le monde : un Britannique a trouvé une pièce d’or romaine totalement au hasard dans un champ. Celle-ci a ensuite été vendue 620 000 euros aux enchères !

  En se promenant dans un champ avec un détecteur à métaux, ( détecteur alors ? hasard ?) un Britannique a fait une trouvaille extraordinaire : il a déniché une pièce d’or de l’époque romaine, sur laquelle est frappé le visage d’Allectus, un ministre des Finances de l’Angleterre romaine pièce d'or

   Cette pièce vieille de 1700 ans a été authentifiée  par la  » British Muséum  » avant d’être mise en vente aux enchères . Estimée entre 70000 et 110000 euros ,elle aurait été vendue environ 6 fois cette estimation : 620000 euros ! Un record pour une pièce de monnaie ! ( Il faut savoir  qu’il ne resterait que 24 exemplaires de cette pièce dans le monde….)

   Le gars qui a trouvé ce trésor est donc possesseur d’une immense fortune….Mais il a dit ne pas vouloir garder le tout pour lui : Il a déclaré vouloir partager la somme avec le propriètaire du terrain sur lequel il a trouvé la pièce . ! 

Paris insolite…………!


 

Pierres tombales, boulet de canon et Statue de la Liberté : 10 infos que vous ne connaissiez pas sur Paris ! ( En tous cas , moi , je ne savais pas !)

    Vous pensez bien connaître Paris ?

      La capitale cache pourtant des centaines de secrets.  En voici 10. Certains sont sous le nez des prisiens depuis toujours et pourtant ils passent  devant sans même vous en rendre compte. Peut-être que la prochaine fois, ils lèveront  la tête pour observer les détails de la ville Lumière. Si vous avez prévu un voyage pour découvrir la capitale ou si vous souhaitez simplement (re)découvrir la ville, ceci peut être intéressant . Des pavés de Notre-Dame à la Statue de le Liberté en passant par un film Disney : Quelques anecdotes que je ne connais pas sur Paris.

  1 ). Prendre un verre sur des pierres tombales :
    Le 26 rue Chanoisse, juste à côté de Notre-Dame, a une histoire un peu particulière. En effet, la cour de l’immeuble est constituée de… pierres tombales ! Ces dernières appartenaient à des moines enterrés dans l’un des nombreux cimetières de l’Île de la Cité. Quand des grands travaux d’aménagement ont été réalisés au 18ème siècle, les cimetières ont été rasés, mais les Parisiens ont fait des économies en recyclant les pierres tombales. On y trouve maintenant un petit café. Mais la rue Chanoisse abrite bien d’autres secrets. On y trouve par exemple la maison de Racine ou encore celle du poète Joachim du Bellay. Mais aussi une histoire bien plus sombre. Cette rue aurait abrité un barbier et un charcutier peu scrupuleux. Le premier coupait la gorge de ses clients tandis que l’autre les transformait en pâtés.Paris insolite 1

  2) . Souvenirs de la Révolution :
Saviez-vous qu’on peut encore trouver des vestiges de la Bastille ? La célèbre prison qui a marqué la Révolution française est encore présente dans la vie des Parisiens. Il ne reste que les fondations d’une tour, cachées derrière les arbres du square Henri Galli (4ème arrondissement). Ces vestiges ont été redécouverts en 1899 pendant la première vague de construction du métro parisien.

 

3.) Walt Disney à Paris :
   Vous avez déjà vu le film Ratatouille ? Alors vous reconnaîtrez forcément cette boutique. Le plus célèbre dératiseur de Paris a inspiré les studios Disney pour une scène du film. On y voit Rémy qui découvre ce que les hommes sont capables de faire aux rats. Les animaux morts sont les mêmes depuis 1925 ! La boutique est toujours en activité et se trouve dans le quartier des Halles (au cas où vous auriez des problèmes de nuisibles) .Paris insolite 4

4.) Interdit d’interdire :
    Il n’y a aucun panneau STOP à Paris. Jusqu’en 2013, on en trouvait un seul, dans le 16 ème arrondissement, mais il a été retiré. C’est la priorité à droite qui est reine à Paris, ce qui rend plus dur le travail des moniteurs d’auto-école. En septembre 2018, Anne Hidalgo était tombée dans le panneau (c’est le cas de le dire) quand Rémi Perrot lui avait posé la question.Paris insolite 5

5.) Alerte générale à Paris :
   Située au 1 rue Royale, à côté de l’église de la Madeleine, cette affiche est un vestige de la Première Guerre mondiale. Il s’agit d’un avis de mobilisation générale destiné aux soldats et aux nouvelles recrues de l’armée. L’affiche originale était trop abîmée, elle a donc été remplacée par une copie protégée par un cadre du même bleu que celui des uniformes français.Paris insolite 6

6). Un kilomètre à pied, ça use, ça use  lol 
Saviez-vous que le point de départ de toutes les routes de France se trouve… sur le parvis de Notre-Dame ? En effet, juste devant la cathédrale, on trouve une plaque indiquant l’emplacement du kilomètre zéro. Un point qui marque en quelque sorte le centre de la France. Et dire que des millions de touristes marchent dessus sans s’en rendre compte !parvis
7). Quel boulet !
   Sur la façade de la bibliothèque Forney (4ème arrondissement) on peut retrouver… un boulet de canon. Il est arrivé là le 28 juillet 1830 pendant la Révolution de juillet. Les Parisiens ne l’ont jamais décroché et il est donc incrusté dans le mur depuis presque 190 ans !

boulet

 

8) Le mètre de Paris
    À la Révolution, l’Académie des Sciences souhaite imposer un nouveau système de mesure. Jusque-là, on mesurait avec des pieds et des pouces. Mais ce n’était pas assez précis. Avec le mètre, on obtient une mesure beaucoup plus stable. Pour représenter le mètre et que la population l’intègre, l’Académie créée 16 mètres étalons qu’elle disperse dans tout Paris. Celui du 36 de Vaugirard dans le 6ème est le dernier encore à sa place d’origine.mètre Paris

  9). Vieille branche
   À côté de la cathédrale Notre-Dame de Paris, se trouve le plus vieil arbre de la capitale. C’est un Robinier d’Amérique du Nord planté en… 1601 ! Il faisait plus de 15 mètres de haut et en 2010, un banc circulaire a été installé pour le protéger car  » le vieux monsieur » est fragile. Depuis plus de 400 ans, il veille patiemment sur le square Réné-Viviani avec Notre-Dame de Paris comme voisine.

vieille branche

 

  10). Paris – New York en 3 arrêts de métro
Pas besoin d’aller à New York pour voir la Statue de la Liberté. On peut  même faire un   »combo  » en allant rendre visite à celle du pont Grenelle. En effet, derrière elle se trouve la Tour Eiffel. Sinon, on peut aussi en voir une au jardin du Luxembourg. Ces deux statues de la Liberté parisiennes sont en réalité des maquettes tests pour celle de New York.Statue liberté Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

? Vrai ? !


  Pendant la première guerre mondiale ,un soldat britannique soldat anglaisnommé Henry Tanday  aurait sauvé la vie d’un soldat allemend soldat allemand blessé …..Ce dernier fut identifié plus tard , dit on , comme étant ………Adolf Hitler !Hitler soldat