le Bourdaloue ?( je crois bien avoir déjà mis un billet la dessus ) ….


Avant d’en venir au Bourdaloue ( l’objet ) :

Louis Bourdaloue  

( Né à Bourges en 1632 et mort à Paris le 13 mai 1704) , était un jésuite français .Prédicateur  connu pour la qualité et la longueur de ses sermons  qu’il récitait  »presque théâtralement  » ; il prêchait, parait il , les yeux fermés. Grace à son talent et à sa réputation , on lui demanda de prêcher à la cour , où il fut surnommé  » roi des prédicateurs, prédicateur des rois  ». On a considéré Bourdaloue comme  » le plus janséniste des jésuites.  » Il joua un rôle important à un moment difficile de l’histoire des jésuites français.

Et l’objet ? qu’est ce que c’est ( était ) :

Quelques images de l’objet :

Résultat d’images pour la bourdaloue urinoir
Résultat d’images pour la bourdaloue urinoir Résultat d’images pour la bourdaloue urinoir

 

OBJETS POUR LES DAMES

Cet objet n’est pas du tout un objet d’Art Populaire, c’est plutôt aujourd’hui une curiosité. . »Bourdaloue » est le nom donné, aux XVIIème et XVIIIème siècles, aux petits pots de chambre portatifs, qui furent utilisés par Mme de Sévigné et ses contemporaines. Ce nom leur fût donné de manière ironique à cause de la longueur interminables des sermons du prêtre du même nom, le Père Bourdaloue, obligeant les femmes à se retenir (trop) longtemps. Pour ne pas perdre une miette de ses prêches, les femmes venaient à la messe avec un pot de chambre qu’elles plaçaient sous leurs robes à panier. C’est pour ainsi qu’il fut baptisé  » Bourdaloue  ».Le Bourdaloue accompagnait la femme distinguée dans son quotidien. Il était aussi utilisé à domicile, par la reine Marie-Amélie par exemple, qui en possédait un dans sa chambre à coucher. Ce petit réceptacle se révéla aussi très utile lors des déplacements.

Un goût d’Amérique….


…… au cœur du Bourbonnais :

En France, il y a seulement une vingtaine d’élevages de bisons, dont deux dans l’Allier. Matthieu Perron, installé à Rocles, a ouvert les portes de son exploitation le 18 septembre à l’occasion de la toute première fête des bisons d’Auvergne, l’occasion d’admirer son troupeau de 230 bêtes…

Ce bison d'Amérique broute l'herbe de l'Allier. Il est élevé pour sa viande peu grasse et riche en protéines.
Ce bison d’Amérique broute l’herbe de l’Allier. Il est élevé pour sa viande peu grasse et riche en protéines.

Matthieu Perron installé à Rocles (03, Allier ) s’est lancé en 2012 dans cet élevage très particulier, les bisons restent des animaux sauvages et leur croissance est beaucoup plus lente que celle des autres bovins.
« Ce sont des animaux que l’on peut considérer comme préhistoriques, ils poussent très lentement, ils atteignent leur taille adulte à 7 ans… On n’ attend pas 7 ans, on attend 3 ans ce qui est le meilleur compromis entre le rendement carcasse, c’est à dire la quantité de la viande, la tendreté, la qualité et le goût de la viande. »

Ce type d’élevage très spécifique est tellement confidentiel qu’il n’y pas de filière de commercialisation organisée pour cette viande. Matthieu Perron a donc opté pour la vente directe sur internet ou sur les marchés.

Il y vend de la viande surgelée ,de la salaison , des terrines et même des plats cuisinés parfois de la viande fraiche .
Pour ce qui est du goût, la viande de bison est proche du bœuf : « C’est une viande d’avenir et contrairement aux préjugés, gens pensent que c’est comme du gibier car c’est un animal qui est poilu, gros et ils pensent que ca va être dur et fort et ce n’est pas du tout le cas. »

Pour rentabiliser son élevage, Matthieu Perron doit vendre au moins cinquante bisons par an. Il espère ouvrir bientôt un magasin pour proposer ses produits directement sur son exploitation.

Ne manquent plus que quelques Indiens lol !

Résultat d’images pour images indiens chassant les bisons

Un vélo ….


C’est effectivement un vélo , mais……

……c’est un vélo involable.!!

Une idée lumineuse de 3 étudiants chiliens qui ont conçu ce vélo involable. Le  » Yerka Project  » ?est le nom qu’ils ont donné à leur projet / invention …

Juan José Monsalve, Andrés Roi et Cabello Cristóbal ( ce sont leurs noms )ont imaginé un vélo qui se décompose pour devenir son propre antivol.

Un concept qui pourrait être dissuasif contre les voleurs de bicyclette:

Le cadre et la selle forme un système d’attache qui s’il est brisé revient à démolir le vélo pour partie :

Démonstration du principe avec un prototype du vélo involable en vidéo:

Bonus lol pour le  » fun  » :

Encore trois / quatre jours et….


Les petits enfants se précipiteront de leurs lits vers le sapin qui trône dans le salon

sapin de noël avec des cadeaux dans - sapin de noël photos et images de collection

! Les questions ne cesseront pas :  » Dit maman ,tu crois qu’il m’a amené tous ce que je lui ai demandé ?  » Les paquets seront déballés pour le contrôle : Les fillettes , ce seront les poupées avec plus au moins de satisfaction : ‘‘ Ben ,ce n’est pas celle que j’ai commandée  » , ou  » Ouahh ! elle est belle , t’as vu , elle a une jolie robe  »…Etc. ……. Idem pour les garçons avec leurs cadeaux ( autos de pompiers , circuits autos et….) Et là ce sera :  » Dit papa , tu m’aides pour le monter  » ..Pauvre père qui aura bien du mal a assembler les jouets en ne pouvant éviter de dire  » de mon temps , on se contentait de bien moins ….. »

Mais ( surtout en famille ) , la période de Noël suit certaines traditions : On mange la bûche de Noël

Résultat d’images pour bûche de noël pâtissière

et l’un des 13 desserts . Quelle est l’origine de ces traditions ?

1) Le sapin de Noël :

Ii faut savoir que l’église catholique institue la naissance du christ le 25 décembre en 354 .! Initialement, elle se résumait à la messe de  » la nativité  »…. A la fin du VII siècle , un moine évangélisateur , Saint Boniface , aurait , parait il , fait abattre un chêne afin de convaincre les druides que cet arbre n’était pas sacré

Résultat d’images pour saint boniface

…. L’arbre écrasa tout ce qui se trouvait sur son passage ,sauf un jeune sapin .Le moine décida de qualifier le sapin  » d’arbre de l’enfant jésus  » . Depuis ,en Allemagne , on plante de jeunes sapins pour célébrer la naissance de Jésus .

Au XIV siècle , les décorations étaient composées de pommes , de confiseries et de petits gâteaux . Il est à noter que , pour se différencier des catholiques mirent une étoile en haut du sapin …? J’ai lu que ;Les premiers arbres illuminés apparaissent au XVII et XVIII siècle. A cette époque , on utilisait des coquilles de noix remplies d’huile sur lesquelles flottaient une mèche ou des chandelles souples nouées autour des branches

Des coquilles Saint-Jacques transformées en photophores

….

La tradition des sapins se répandra plus en France après la guerre de 1870 , pendant laquelle des immigrés d’Alsace -Lorraine firent connaître la tradition de l’arbre de Noël . Le payas finira par adopter la tradition peu de temps après .

2 )La bûche de Noël :

La bûche de Noël telle que nous la connaissons , c’est à dire le dessert , n’a été inventée qu’après le Seconde Guerre mondiale par un pâtissier inconnu ….

Résultat d’images pour bûche de noël pâtissière

Au Moyen Âge , mettre une bûche au feu le soir de Noël permettait d’espérer de bonnes récoltes pour l’année suivante .L’usage voulait que l’on choisisse une branche d’arbre fruitier , symbole d’abondance ….permettait d’espérer de bonnes récoltes pour l’année à venir …en plus la branche d’arbre fruitier mettait plus de temps à bruler qu’une bûche  » classique  »….L

La bûche de Noël était ensuite bénie et conservée jusqu’au dimanche des rameaux ( une semaine avant Pâques ).Il parait que certains mettaient du sel pour que la maison soit protégée de sorcières et autres esprits maléfiques ! Brûler une bûche était aussi sensé porter bonheur et rappelait que jésus était né dans le froid d’une étable sans rien pour se chauffer …..

3 ) les 13 desserts :

La tradition des 13 desserts vient de Provence….Au XII ème siècle , avoir beaucoup de desserts pour Noël était signe d’abondance pour les familles de paysans .Le nombre des 13 arrive plus tard, au début du XX èsiècle , et prend une symbolyque religieuse : Il représente la Cène ( dernier repas de jésus avec ses 12 apôtres ) ….

Résultat d’images pour La Cène Léonard de Vinci

Les 13 desserts sont souvent présentés sur un grand plat et restent sur la table pendant les 3 jours après Noël . C’est une tradition qui met en avant le partage et symbolise aussi le sacrifice du Christ .La tradition veut aussi que les desserts soient déposés sur une table recouverte de trois nappes blanches et accueillant 3 bougies pour représenter le sainte trinité .Les 12 desserts étaient , selon la tradition , mangés après la messe de minuit .

Les treize desserts sont :

Figues sèches , raisins secs ,Amandes, noisettes ( ou noix ) ,raisin ,Melon, Orange ,Dattes, un fruit  » exotiques  » ( mangue ou Kiwi ) , la  » pompe à huile  » ou fougasse , le nougat blanc ,le nougat rouge, le nougat noir .

Résultat d’images pour les 13 desserts

_________________________________

Peut -être à suivre ? Mais alors ce sera un billet d’un  » mécréant  » lol ( Après le décès de ma mère , qui était très croyante , contrairement à moi ) Déjà environ 9 mois !

KLIK

Auto – défense au Japon …..


Au Japon, dans certains magasins, vous pouvez voir derrière le comptoir, à coté de la caisse, deux ou trois boules orange vif de la taille d’une balle de baseball.

Il s’agit ni plus ni moins d’un dispositif anti-criminalité !

   Ces boules, connues sous le nom de bohan yo kara boru, sont remplies de peinture.

boule japon
Image = boule de défense .

de peinture orange ( je crois ) : En cas de vol, les employés du magasin sont censés les lancer sur le ou les voleurs. Sous l’effet de choc, elles doivent éclater et les marquer de façon indélébile, ce afin, vous l’avez compris de faciliter l’identification des voleurs par la police.

Un dispositif qui peut sembler ingénieux mais qui reste dans les faits largement inutilisé. Les chiffres de la police montrent que les commerçants n’y ont eu recours que dans 3% des vols.

Pourtant il existe bien, dans le cadre de la formation du personnel de certaines enseignes, un apprentissage sur la meilleure manière de lancer les balles. Il leur est ainsi demandé de viser le sol près des pieds du coupable afin que les éclaboussures l’atteignent. Sinon il est demandé aux employés de jeter les boules sur la voiture en fuite du voleur.

La police fait savoir que ces boules sont en réalité très efficaces mais de façon préventive. Elles dissuaderaient les voleurs de passer à l’acte, et les conduiraient plutôt vers des magasins n’en possédant pas. Ainsi selon un agent de la sécurité publique, “même si les balles ne sont pas réellement utilisées, elles doivent se trouver dans les magasin et y être visibles  » Pour dissuader les voleurs avant qu’ils ne passent à l’acte …”.

L’origine de ces boules orange semble remonter au temps où on lançait des œufs. Il y a quelques décennies en effet , les autoroutes du pays avaient des problèmes avec les fraudeurs, et les préposés aux péages avaient pris pour habitude de lancer des œufs crus sur les véhicules qui passaient sans payer.

Que boit -on dans cette laverie ? …


Si quelqu’un qui habite Paris lit ce billet, j’aimerais qu’il m’écrive si c’est vrai !

Impossible de s’en douter, de la rue, ce véritable bar caché a tout l’air d’une laverie ordinaire. Bien que Lavomatic commence à avoir une petite notoriété à Paris, le concept est toujours aussi surprenant et pour les petits nouveaux une drôle de découverte.si ils sont prêts à passer de l’autre côté d’une machine à laver pour boire un cocktail …..

Un bar caché dans une laverie en plein Paris

Les laveries ne sont pas rares à Paris, mais il en existe qu’une seule comme celle-ci. Nichée à deux pas de République, cette mystérieuse laverie accueille un bar à cocktails parait il plutôt sympathique. Vu de l’avant, tout semble ordinaire : les machines à laver sont là, les chaises pour l’attente aussi, les tarifs affichés sur la devanture augmentent l’illusion. Pourtant, après avoir fouillé quelques instants, on s’aperçoit qu’une machine à laver factice dissimule une très discrète porte d’entrée menant tout droit au bar unique, situé à l’étage.

Une fois entré , l’ambiance laverie fait place à un bar très cosy. Grandes banquettes, poufs, comptoir en volets persiennes, parquet, tapis et poutres apparentes, Lavomatic ( nom du bar ) prend , parait il ,place dans un charmant appartement, intimiste.

bar caché paris lavomatic laverie bar caché
Cette porte permet d’accéder à l’étage !

L’intérieur ..

Côté carte, l’équipe de barmaids propose de délicieux cocktails aux noms comiques élaborés à partir de produits de saison à partir de 9€ .

Quelques noms des cocktails :  »La vérité si je mangue  »,  »Detoxomatic  », » Monkey TeaTime  » ou encore leur recette phare : le Basilic Instinct (11€). A la carte toujours, des bouteilles de vin nature à partir de 24€, ou 5,5€ le verre.

Lavomatic est , d’après ce que j’ai lu , un bar original pour sortir entre amis et en surprendre plus d’un en leur indiquant l’adresse d’une laverie comme point de rendez-vous. Cocktails travaillés et ambiance sympathique, on paye surtout la fantaisie du speakeasy, qui vaut le détour.

Où ? 30 rue René Boulanger, Paris 10e.

Combien ? Dès 9€ le cocktail, 5.5€ le verre de vin et petites assiettes de tapas à partir de 8€. ( adresse et prix trouvés sur le net . )

____________________________________________________

En fait , ce concept s’inspire des  » speakeasy  » , des bars clandestins qui existaient aux Etats – Unis pendant la prohibition ….

Petit rappel lol . La prohibition : En 1920 les lobbies protestants U.S accusant l’alcool de tous les maux de la société fient voter le 18ème amendement de la constitution , qui interdit la production , la vente ou le transport de boissons alcoolisées ..Du coup , les distilleries ferment et les saloons se transforment en marchands de glaces …et bien entendu , pendant ce temps un trafic s’organise .L’alcool de contrebande ( souvent de mauvaise qualité ) continue ses ravages . L’amendement est finalement abrogé en 1933 ( après la crise de 1929 , l’état avait besoin des taxes pour renflouer ses caisses .

Le bunker oublié sous la tour Eiffel…???


Sous le Champ de Mars à Paris se trouverait un bunker (qui n’en était pas vraiment un, puisqu’il n’était à l’origine pas destiné à supporter les bombardements) aujourd’hui démilitarisé.

Créé en 1909, il était réservé aux télécommunications militaires via la tour Eiffel toute proche.

Son existence est restée secrète durant 70 ans et il peut se visiter à certaines occasions, comme des opérations touristiques destinée à faire visiter la face cachée de la ville.

Aujourd’hui, il est utilisé par l’entreprise chargée des restaurants du premier monument payant de France afin de nourrir une armée de touristes. Son entrée se trouve, en effet, juste à côté de la zone de livraison des restaurants, c’est donc très pratique pour le déchargement des camions. 

En plus des cuisines, on y trouve la salle des machines d’origine qui contrôle toujours les ascenseurs, mais également tout le matériel de peinture et de rénovation de la Dame de Fer. 

__________________________

On peut se demander comment un tel bâtiment d’ordre militaire a t-il pu arriver au pied de la Tour Eiffel ?

Pour le comprendre, il faut faire un bond en arrière de plus de 100 ans. En 1903, Gustave Eiffel 

Résultat d’images pour Gustave Eiffel

soutient financièrement le projet du capitaine Ferrié

d’installer une station de TSF au sommet de la Tour. En effet, malgré le succès des premières années, l’attractivité de la Tour Eiffel s’essouffle et il faut trouver de nouvelles idées pour la rendre utile.

L’opération est un succès, mais, très vite , les habitants du quartier se plaignent de voir circuler des militaires sur le Champ de Mars  . Pour régler ce problème, on décide alors de construire un lieu spécifique à leur travail. On envisage donc la réalisation d’un bunker sous ce gigantesque espace public, où seront installés les opérateurs radio. Sous la supervision de Gustave Eiffel et du Général Ferrié, on perfectionne la télégraphie sans fil (TSF ). Pendant la Première Guerre mondiale, le lieu joue même un rôle important : la bataille de la Marne est un succès grâce aux messages captés par la radio. Cette technologie d’époque permet aussi de mettre en lumière le rôle d’agent double de Mata Hari

Résultat d’images pour mata hari
Visite du bunker du Champ de Mars

De nos jours , l’endroit ressemble plus à un musée souterrain qu’à un bunker puisque le lieu est démilitarisé depuis quelques années déjà. L’accès reste toutefois d’ordre privé et accueille surtout des bureaux. Pour les quelques chanceux, l’accès se fait juste à côté de l’espace de livraison destiné à alimenter le restaurant de la Tour Eiffel  . Ils doivent aussi emprunter un escalier qui mène 4 à 5 mètres sous terre. À l’intérieur, on fait un véritable saut dans le temps. Tout au long de la visite, des clichés d’époque rappellent l’histoire du lieu et surtout de la Tour.

On peut voir, par exemple , Gustave Eiffel et le Général Ferrié travailler ensemble sur les premiers tests des émissions radios militaires. Plus loin, on croise Sacha Guitry, spécialement venu pour la diffusion des premiers programmes civils de la radio. Autre événement historique incontournable présenté, le couronnement de la reine d’Angleterre Elizabeth II en 1953, premier programme à avoir été retranscrit en direct dans plusieurs pays.

Cet espace est maintenant utilisé par l’entreprise chargée de la gestion de la tour Eiffel, et notamment du restaurant. Le matériel de l’époque est quant à lui exposé au musée de la Guerre, aux Invalides  . Sauf si on travaille au service de la Tour Eiffel, on ne peut malheureusement le visiter qu’à de très rares occasions.

Le dessin d’un chat de 36 mètres …


……découvert sur le site des géoglyphes de Nazca:

Les archéologues ont eu ( encore ! ) la surprise de découvrir le dessin d’un chat de 36 mètres sur le site des géoglyphes de Nazca.

La découverte aurait été faite par hasard par des ouvriers en opération de maintenance sur  » Natural Hill  » et il a fallu nettoyer toute la zone que le félin, datant d’entre 500 avant JC et 500 après J.C ,  » s’exhibe dans toute sa splendeur  ».

Une œuvre gigantesque occupant presque toute la colline, si bien que c’est à peine croyable qu’elle n’ait jamais été aperçue.

Des lignes épaisses de 30 à 40 cm de largeur dessinent ce motif qui semblent être attribué au Paracas tardifs ? , un peuple qui affectionnait les décorations félines, et qui serait un des plus anciens de site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

En plus des fameuses lignes de Nazca, on trouve également d’autres géoglyphes animaliers dont une araignée, un singe, un colibri, une baleine et un poisson.

Et après cette découverte tardive de ce chat de 36 mètres, il est possible que d’autres dessins de  » land art  » d’époque précolombienne fassent leur apparition et viennent s’ajouter aux géoglyphes de Nazca ( Nazca est situé dans la plaine côtière aride du Pérou à quelque 400 km au sud de Lima )

land-art-le-dessin-d-un-chat-de-36-metres-decouvert-sur-le-site-des-geoglyphes-de-Nazca-1 land art - le dessin d'un chat de 36 mètres découvert sur le site des géoglyphes de Nazca
land-art-le-dessin-d-un-chat-de-36-metres-decouvert-sur-le-site-des-geoglyphes-de-Nazca-2 land art - le dessin d'un chat de 36 mètres découvert sur le site des géoglyphes de Nazca
The figure was barely discernible, which is why it remained unknown until now.
The figure was barely discernible, which is why it remained unknown until now.

Pas de commentaire depuis plus d’une semaine : Je les bloque !

Pas de commentaire depuis une semaine au moins=> je les bloque !

fralurcy085903@gmail.com

marin-francis08@outlook.com

Le  » vrai  » James Bond ?


 »My name is Bond, James Bond » : cette phrase n’a pas été prononcée qu’au cinéma.
En effet, selon des archives polonaises récemment dévoilées, un espion britannique du nom de James Bond aurait bien officié de l’autre côté du le rideau de fer, en Pologne communiste, durant les années 1960.

Un curieux homonyme……

James Bond, ce ne serait pas que du cinéma. C’est en tout cas ce que confirment des archives publiées par  » l’Institut polonais de la mémoire nationale » (IPN).

En effet, deux ans après la sortie du premier film où parait l’agent 007, un espion homonyme aurait été envoyé en Pologne par les services secrets britanniques ; pour enquêter derrière le rideau de fer.

Basé à Varsovie dès le 18 février 1864 !, James Albert Bond

était officiellement un simple archiviste travaillant à l’ambassade britannique.
Cependant, contrairement au héros de Ian Fleming, l’homme (né en 1928) n’était pas vraiment discret ni  »glamour »……..

……..très porté sur l’alcool et les femmes, il ne réussit pas à remplir sa mission et fut donc rappelé au pays seulement après un an de service.

Un agent de seconde zone :

Identifié par les services de contre-espionnage communistes, l’espion n’était pas non plus une menace majeure pour le régime en place.

En effet, James Albert Bond n’était qu’un  »agent de bas niveau ayant simplement un nom très médiatisé  ».

De plus, même si le Britannique avait tenté de rejoindre (entre octobre et novembre 1964) les installations militaires basées à Bialystok et Olsztyn (à l’est de la Pologne, non loin de la frontière avec l’Union soviétique), il restait tout de même très prudent et évitait soigneusement de côtoyer la plupart des citoyens polonais.

Personne , encore aujourd’hui , ne sait si c’est le nom de l’agent qui avait mis la puce à l’oreille des services locaux.

Ce qui est sûr, par contre , c’est que Ian Fleming

Résultat d’images pour Ian Fleming
Fleming

(lui-même ancien agent secret britannique) avait choisi le nom du héros de ses histoires, en hommage… à l’ornithologue américain James Bond

James Bond 1974.jpg

(le romancier anglais possédait un de ses livres traitant des oiseaux des Caraïbes).lol !