Ce blog est NOIR

Archives de juillet, 2015

Surprenant….regardez jusqu’à la fin S.V.P .


Ne jamais juger une personne sur son apparence !!!!


Image

Symbolique de la société actuelle



…………….


 

L’original ……


A quoi çà sert ?


Les paroles :

Je suis né dans un p’tit village
Qu’à un nom pas du tout commun
Bien sûr entouré de bocage
C’est le village de St Martin
A peine j’ai cinq ans qu’on m’emmène
Avec ma mère et mes frangins
Mon père pense qu’y aura du turbin
Dans la ville où coule la Seine

J’en suis encore à m’demander
Après tant et tant d’années
A quoi ça sert de vivre et tout
A quoi ça sert en bref d’être né

La capitale c’est bien joli
Sûrement quand on la voit d’Passy
Mais de Nanterre ou de Charenton
C’est déjà beaucoup moins folichon
J’ai pas d’mal à imaginer
Par où c’que mon père est passé
Car j’ai connu quinze ans plus tard
Le même tracas le même bazar

J’en suis encore à m’demander
Après tant et tant d’années
A quoi ça sert de vivre et tout
A quoi ça sert en bref d’être né

Le matin faut aller piétiner
Devant les guichets de la main d’œuvre
L’après-midi solliciter le cœur
Des punaises des bonnes œuvres
Ma mère elle était toute paumée
Sans ses lapins et ses couvées
Et puis pour voir essayez donc

Sans fric de remplir cinq lardons

J’en suis encore à m’demander
Après tant et tant d’années
A quoi ça sert de vivre et tout
A quoi ça sert en bref d’être né

Pour parfaire mon éducation
Y a la communale en béton
Là on fait d’la pédagogie
Devant soixante mômes en furie
En plus d’l’alphabet du calcul
J’ai pris beaucoup coup pieds au cul
Et sans qu’on me l’ait demandé
J’appris l’arabe et le portugais

J’en suis encore à m’demander
Après tant et tant d’années
A quoi ça sert de vivre et tout
A quoi ça sert en bref d’être né

A quinze ans finie la belle vie
T’es plus un môme t’es plus un p’tit
J’me r’trouve les deux mains dans l’pétrole
A frotter des pièces de bagnoles
Neuf dix heures dans un atelier
Ça vous épanoui la jeunesse
Ça vous arrange même la santé
Pour le monde on a d’la tendresse

J’en suis encore à m’demander
Après tant et tant d’années
A quoi ça sert de vivre et tout
A quoi ça sert en bref d’être né

C’est pas fini…


Un peu mieux…..


  Comme à l’habitude , sauf le mercredi ( visite de Manu pour  » partager  » le repas de midi ) , je me suis éveillé vers 15h30 ( même pas honte ! )….En général , je m’octroie 8/9 heures de sommeil ( enfin de lit  car je ne m’endors pas toujours vite ….) ,mais là le radio-réveil a sonné ,sans réussir à m’extirper des bras de Morphée !……

Bref ,la conséquence principale de ma paresse est que j’ai renoncé à monter au super-marché pour faire quelques achats nécessaires à ma survie  => j’ai mangé une boite de conserve ( enfin son contenu lol ) …..sans savoir exactement ce que c’était , mais c’était berkkkk! , mais ajouté à du pain et fromage plus yaourt , çà a suffit …

Mais ce samedi il faut absolument que j’aille faire des courses sinon……..

 Pour ce qui est du temps , de la température : Il a fait moins chaud , l’orage a grondé mais n’a amené que quelques gouttes de pluie ……

Pour le reste : La routine habituelle…..


Toujours la chaleur ……


Encore une température très élevée toute la journée ! Un peu de fraicheur seulement le soir….Epuisant….

Si çà continue , quand j’irais passer mon électro-encéphalogramme dans une dizaine de jours , celui-ci va montrer un cerveau en ébullition  lol  !

Au fait : Comment se passe cet examen ?

Comme sur cette vidéo sauf que moi c’est assis dans un  » fauteuil  » spécial  et que j’ai des cheveux très longs :


…….Vrai…..


Je viens de découvrir …et….ma vie  » sentimentale  » me l’a prouvé…


Déjà mis il y a quelques temps , mais…..


Toujours d’actualité quand je vais chez Lise et Manu…. (parodie d’une magnifique chanson de Mr Brel )

 

Chez ces  » gens là « …….

photos Camille et famille(A ne pas prendre au sérieux lol)

Chez ces gens là on ne fume pas

Pas à l’intérieur en tous cas…

Non , on n’fume pas m’sieur

Ou il faut sortir pour çà !

C’est Lise et Manu qui disent çà .

Et ils font comme çà,ne fument pas :

Pour eux, fumer,c’est mourir à petit feu.

Alors, chez eux , je fais comme eux ..

Quand on aime , une clop en moins , c’est peu …

Et je les aime ,oui, je les aime monsieur

Chez « ces gens là  » y a des chiens ,y en a deux …

Je n’aime pas beaucoup les chiens , mais eux

Ben ils m’aiment ;même qu’ils dorment avec moi !

Puis il y a Camille , Camille ma petite fille !

Joli bébé au beau sourire, dont les yeux brillent

Camille que j’aime comme j’ai aimé et aime mon fils

Dites m’sieur,vous croyez qu’elle m’aimera aussi Camille ?

Quand je serais vieux , encore plus vieux …

Quand ils seront gris mes longs cheveux .

Quand elle sera une femme , belle et radieuse

Sera- t- elle comme ses parents heureuse ?

Mais là je suis chez moi ,seul mais bien

Pour être heureux , il suffit d’un rien …

Quelques jours dans une maison avec deux chiens

Mais ces jours chez  » eux  » ce n’est pas  » rien « 

L’original !!!!


Orage……….


   En ce moment , l’orage gronde ( => coupures de courant à répétition et moi , pas bien )

  J’abandonne donc le net en espérant que çà va aller  ( parfois , l’orage entraine un malaise  )…..

  Bref , à ……mon retour de chez Manu

Soyez bien


Pour une fois , un bon moment à la télé cette semaine :


Les misérables de V.Hugo avec L. Ventura …… Excellente adaptation du roman et excellentes interprétations des acteurs ….

Texte de la chanson de Gavroche :

Gavroche:
Je suis tombé par terre, c’est la faute à Voltaire
Le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Rousseau
Je ne suis pas notaire, c’est la faute à Voltaire
Je suis petit oiseau, c’est la faute à Rousseau

Tous:
Il est tombé par terre, c’est la faute à Voltaire
Le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Rousseau
Si tu n’es pas notaire, c’est la faute à Voltaire
Tu es petit oiseau, c’est la faute à Rousseau

Gavroche:
Je suis tombé sur terre
Même Dieu ne sait pas comment
Je n’ai ni père, ni mère
Qui m’reconnaissent leur enfant
J’me suis fait une famille
Avec ceux qui n’en ont pas
Joyeux drilles en guenilles
Avec un cœur gros comme ça

Tous:
Il est tombé par terre, c’est la faute à Voltaire
Le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Rousseau
Joie est mon caractère, c’est la faute à voltaire
Misère est mon trousseau, c’est la faute à Rousseau

Gavroche:
Je suis un va-nu-pieds
Mais nu, le pied va quand même
Je prends ce qui me plaît
Pour payer, pas de problème
Je fais des pieds de nez
Aux marchands et à leurs dames

Tous:
Et pour te rattraper, il leur faut plus d’un gendarme !

Gavroche:
On me connaît partout
De Clignancourt à Belleville
Je suis aimé par tous
Sauf par les sergents de ville
Je vis de ce qui vient
Et de ce qui ne vient pas
Sans savoir à l’avance
L’menu du prochain repas

Misère est mon trousseau
C’est la faute à Rousseau

On est laid à Nanterre, c’est la faute à Voltaire
Et bête à Palaiseau, c’est la faute à Rousseau
Si tu n’es pas notaire, c’est la faute à Voltaire
Tu es petit oiseau, c’est la faute à Rousseau

Tous:
Il est tombé par terre, c’est la faute à Voltaire
Le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Rousseau
Si tu n’es pas notaire, c’est la faute à Voltaire
Tu es petit oiseau, c’est la faute à Rousseau
Tu es petit oiseau, c’est la faute à Rousseau