Aujourd’hui , c’est jour férié


     Comme je l’écrivais hier 14/08 , je me suis marié pour la première fois un 14 août ,mais ce n’est pas la raison qui fait que le 15 août est férié ! Et non : Même si la mère de Manu a pour prénom Marie- Claude , elle n’est pas montée au ciel (pas de cette façon en tous cas hooo ! ) dans la nuit du 14 au 15/08
   

       Même si vous n’êtes pas en vacances, vous pourrez – sauf pour certaines professions – rester chez vous : le 15 août, on fête en France (et dans de nombreux pays) l’Assomption. Mais savez-vous ce que signifie cette fête, et pourquoi ce jour est férié ?
   L’Assomption, dans la religion chrétienne, célèbre la montée au ciel de la Vierge Marie après sa mort. L’Assomption est souvent confondue avec l’Ascension, qui célèbre la montée au ciel de Jésus-Christ, quarante jours après Pâques.
Cette fête  » mariale » ( qui a rapport à la vierge Marie ?) est un moment important dans la vie des catholiques et s’accompagne souvent de pèlerinages. En France, le plus grand est sans doute celui de Lourdes.

   Au-delà du côté religieux, l’Assomption a aussi un aspect historique. Fixée au 15 août dès le VIe siècle par l’empereur d’Orient Maurice, elle est vite devenue une fête incontournable en France.
   Mais, à la Révolution, il est décidé de supprimer les fêtes mobiles et les dimanches et de restreindre le nombre de jours chômés (Constitution civile adoptée par l’Assemblée constituante le 12 juillet 1790).
Jour férié depuis 1802
         Cette décision ne plaît pas à tout le monde, notamment dans la France paysanne attachée à la Vierge Marie et, plus globalement, aux dimanches et aux traditions. Après une douzaine d’années de guerres civiles et religieuses, Napoléon Bonaparte finit par trancher : le Concordat (promulgué le 18 germinal an X – le 8 avril 1802) marque le retour à la paix religieuse en France. Napoléon ne garde cependant que quatre fêtes religieuses chômées (une par saison) : Noël, l’Ascension, l’Assomption et la Toussaint. À noter que, sous la pression, la IIIe République rétablira, en 1886, deux autres fêtes religieuses comme jours fériés légaux : le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte.
On le sait, la culture religieuse est de moins en moins présente dans notre pays. Reste que les Français, même s’ils ne vont plus beaucoup dans les églises, restent attachés aux acquis sociaux, et, donc, aux jours fériés. Croyants ou non, ils seront ravis de rester chez eux demain !