Pourquoi avons-nous besoin d’arsenic ?


arsenic   L’arsenic a la sinistre réputation d’être un poison foudroyant.  Cette substance , à très petites doses,est cependant nécessaire à notre santé. Existant sous deux formes principales, l’arsenic est présent dans notre alimentation, mais aussi dans le sol et les eaux souterraines.

Qu’est-ce que l’arsenic?

L’arsenic fait partie des oligo-éléments, ces sels minéraux qui, pris en très petite quantité, sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

Il se présente sous deux formes, l’arsenic organique et l’arsenic inorganique.

   Le premier, qui est le moins toxique, se trouve surtout dans les poissons et les fruits de mer. Le riz, dont la culture est en partie immergée, mais aussi d’autres céréales, contiennent également de l’arsenic.

 Le second ,  l’arsenic inorganique : Il est présent dans le sol, les roches et l’eau souterraine. Il est inodore et sans saveur.

Une substance nécessaire ?

L’utilité et les effets de l’arsenic sont mieux connus chez les animaux que chez l’homme. Le manque d’arsenic peut, chez certaines espèces animales, comme les rongeurs, perturber la croissance et la reproduction.

   Même si l’arsenic, comme substance thérapeutique, n’a pas encore dévoilé toutes ses potentialités, on l’utilise déjà dans le traitement de la maladie du sommeil et certaines formes de leucémie.

  L’arsenic jouerait aussi un rôle dans la manière dont l’information héréditaire est stockée dans les gènes.

Des risques qu’on peut éviter

Pris à trop forte dose, et de manière prolongée, l’arsenic, surtout sous sa forme inorganique, peut présenter des dangers pour l’organisme. Il peut entr’autre contribuer à l’apparition de certains cancers et provoquer des diabètes, des troubles hépatiques ou des atteintes cutanées.

Il est donc essentiel d’en surveiller le dosage. Or, si les autorités sanitaires, en France, ont fixé les besoins quotidiens en arsenic, elles n’ont pas, faute de données suffisantes, indiqué de seuil précis pour les apports optimaux de cette substance.

   En Amérique du Nord ou en Europe, les autorités compétentes ont adopté la même attitude. La meilleure façon de limiter les risques potentiels est de réduire sa consommation quotidienne de riz ou de poisson. Il convient également de varier le plus possible son alimentation.

  Ces recommandations sont encore plus pressantes pour les enfants, dont la faculté d’absorption de certaines substances, comme l’arsenic, est plus importante.

Ce qui fait le poison…..


……c’est la dose : Ce n’est pas VoltaireVoltaire qui dirait le contraire , et encore moins son médecin ..En effet , il parait que notre brillant philosophe était victime d’une addiction très marquée au café  ( un peu comme moi ) : J’ai lu qu’il en consommait entre 40 et 50 tasses tasse cafépar jour ! ( a l’époque , le café était mélangé avec du chocolat , mais tout de même …..) …..Son médecin personnel le  » suppliait  » régulièrement d’arrêter ; il lui répétait encore , alors que Voltaire avait 80 ans !       Selon la légende , le médecin lui aurait dit et répété  » le café est un poison !  » ….et Voltaire lui aurait répondu avec malice :  » Alors , c’est un poison bien lent : Regardez moi  !  » ….ce n’est pas le café qui le tua , mais un cancer de la prostate  ( âgé de 84 ans environ )…Comme quoi il ne faut pas toujours écouter les médecins ? 

 

Vrai ? !


INCROYABLE !

George Washington Washingtonavait , parait il , des dents en ivoire d’hippopotame

dentier (4)

Hyppo

.
    Premier président de l’histoire des États-Unis, George Washington a été affecté par de nombreuses maladies au cours de sa vie. Particulièrement touchée : Sa dentition ne comportait parait il qu’une seule dent d’origine lorsque l’homme politique devint président, en 1789. Le reste de son dentier était, en effet, composé de dents… faites en dents d’animaux, dont certaines en ivoire d’hippopotame.

Une dentition peu soignée ….

    Dans la plupart de biographies du premier président américain de l’Histoire, l’anecdote du dentier de George Washington montre une des facettes de l’alimentation et de la médecine du XVIIIe siècle.

  Ancien planteur, Washington n’avait, en effet, plus qu’une dent d’origine (une canine inférieure) lorsqu’il arriva au pouvoir en 1789,à l’âge de 56 ans.

   Cependant, cette particularité n’était en rien due au hasard, puisque l’ancien planteur avait pour habitude de manger goulûment de la canne à sucre ; une gourmandise qui remplissait sa bouche de caries.

   Ainsi, comme de nombreux aristocrates de son époque, George Washington perdit ses dents très jeune (la première se cassa, alors qu’il essayer de mordre une noix brésilienne, selon certains biographes).

   Pour ne rien arranger, la prise excessive de  » calomel  » (un purgatif puissant, contenant du mercure et censé guérir de la malaria) eut,  elle, pour effet néfaste de détruire l’émail de ses dents restantes.

   Afin de sauver les apparences, George Washington était donc contraint de porter un dentier pour le moins  particulier:

Un dentier peu commun

   Obligé  » faire avec  » cette   dentition désastreuse, le président américain décida d’accepter les services du dentiste John Greenwood.

   En guise de prothèse, ce dernier mit au point un dentier dont la partie inférieure composée de huit dents humaines (principalement celles d’esclaves, fixées au moyen de pivots en or)  laissait passer la seule dent naturelle du président.

  Mais ce n’était pas le seul aspect excentrique de ce dispositif, puisque des dents d’âne, de vache, de cheval et même… d’hippopotame complétaient l’ensemble de cette dentition disparate.

  Maintenu dans sa bouche, grâce à des ressorts hélicoïdaux, ce dentier expérimental se fermait difficilement et faisait beaucoup de bruit à chaque mastication.

  Pour toutes ces raisons, George Washington évitait donc de sourire en public et appréciait sans doute bien peu, le volume que prenaient ses lèvres à chaque fois qu’il mettait son dentier.

La tronçonneuse …..


   L’idée de ce billet m’est venue après avoir parler quelques minutes avec mon père ( il n’est pas bien depuis le décès de maman ) : en parlant du passé , nous avons évoqué le temps où il était bûcheron , donc de cette instrument  …

 

   aurait été inventée pour faciliter l’accouchement !!!!!

   Aussi étonnant que cela puisse paraître pour évoquer l’invention de la tronçonneuse il faut nous plonger dans l’histoire de la gynécologie ! Et oui car c’est dans ce domaine que fut utilisée la première de ces machines aujourd’hui connue dans un autre contexte, davantage forestier !

  Ainsi le système de la tronçonneuse a été pensé en tout premier lieu non pas par des bûcherons, mais par des médecins accoucheurs.tronçonneuse accouchement ( 1ère tronçonneuse => accouchement )

   Alors… même si Jules César n’est pas né par césarienne comme le veut la légende, ce type d’opération était connue dès l’Antiquité, où elle était pratiquée sur des femmes qui venaient de mourir en couches, dans l’espoir de sauver le bébé.

Ce n’est qu’à la Renaissance que la césarienne a commencé à être pratiquée sur des femmes vivantes, cependant avec un taux de mortalité élevé.

Les médecins ont donc cherché d’autres solutions pour les accouchements difficiles. Au début du seizième siècle, la pratique de couper au couteau la jointure des deux os du pubis s’est répandue. Il s’agit de la sympathectomie,  ( opération qui consiste à pratiquer la section du fibro-cartilage unissant ensemble les deux os du pubis.) Cela permet d’agrandir le diamètre du bassin, pour faciliter le passage du bébé.

   L’idée ne manque pas de logique, mais a une époque où l’anesthésie n’existe pas, réaliser cette cette section avec un couteau ou tout autre objet approchant relevait de la boucherie.

   Aussi les médecins ont cherché à améliorer la technique utilisée lors de la symphyséotomie.

    C’ est en réfléchissant à un outil plus performant, que l’Ecossais John Aitken mit au point, en 1785, une scie à fil, composée d’une série de chaînons à dents. Une sorte de tronçonneuse donc !

  Des poignées d’ivoire permettaient au médecin de maintenir cet outil et de l’actionner manuellement. La chaîne était enroulée autour des os du pubis pour sectionner la jointure.

  L’Allemand Bernhard Heine alla plus loin en inventant l’ostéonome, doté d’une manivelle.

   Salués comme des progrès pour la médecine, ces instruments ; étaient pourtant parfaitement barbares.

  Leur utilisation a duré jusqu’à la fin du 19e siècle, date à laquelle la symphyséotomie ( = Section de la symphyse pubienne permettant d’élargir le bassin en vue de faciliter l’accouchement. La symphyséotomie donne surtout des résultats avantageux lorsque les diamètres transverses de l’excavation pelvienne ou du détroit inférieur sont rétrécis a été peu à peu remplacée par la césarienne.) 

   En 1905, un bûcheron de San Francisco adapta le principe de ostéoblastome pour couper des séquoias. C’est ainsi qu’un instrument médical a inspiré l’invention de la tronçonneuse! Le brevet de celle utilisée pour couper des arbres date de 1925.

Festival …..pour le moins …


Etrange :

Chaque premier Week-end de mars , des milliers de personnes se retrouvent à Nederland ( dans les montagnes du Colorado ), pour des festivités pour le moins givrées : Courses de cercueils ,concours de déguisements , sculptures sur glace et plongeon en eaux glacées ….

Ces extravagances sont peut-être assez habituelles pour les amateurs de sensations fortes , mais l’origine du festival est encore plus…. glaçante : Ces  » Frozen Dead  Guy Days  » commémorent la présence sur place d’un Norvégien décédé en 1989 et cryogénisé !

Pourtant ,ce dernier n’a jamais vécu à Nederland ni même eux U S A …. » L’ Hibernatus   » aurait voyagé en toute illégalité pendant CINQ ans entre l’Europe et l’ Amérique parce qu’il désirait être inhumé auprès de ses enfants installés aux Etats – Unis …Conservé chez sa fille , le  » glaçon humain  » a finalement été découvert en 1994 par les autorités qui  ont exigé son renvoi en Norvège ….Mais…après un grand débat national ,  » Grandpa  » a été autorisé à rester  » bien au froid  » , à Nederland …..Où il est célébré chaque année.. Sans l’accord de sa famille  !

( perso , je n’ai pas bien compris pourquoi il est  » célébré  » ? ) , mais l’histoire est bien réelle …..

La preuve :

Klik …Bon dimanche à mes lecteurs éventuels , à cette nuit ….peut-être

Ville lumière?


.
       De nombreux surnoms et périphrases existent  pour désigner la capitale française, Paris. Par exemple : Paname, La capitale de la mode, ou encore le plein de modestie  » La plus belle ville du monde  ».

   Cependant  la formule la plus célèbre ou peut-être la plus mystérieuse est  »La ville lumière ».

   Cette appellation  daterait  du 17e siècle et n’aurait , curieusement , aucun lien avec les philosophes des Lumières  apparus un siècle plus tard. Ce sont tout bêtement les visiteurs de la capitale qui l’ont nommée de cette façon, impressionnés alors par la lumière de la ville. Non pas la lumière naturelle mais celle de l’éclairage public qui était tout nouveau à l’époque et qui constituait même une première dans le monde.

    En effet, un nombre considérable de lanternes à bougie et de torches se trouvaient dans les rues et sur les façades des immeubles, conformément au souhait de Nicolas De La Reynie, alors premier lieutenant général de la police de Paris. En place sur ordre de Louis XIV il avait pour mission de renforcer la sécurité dans les espaces publics pendant la nuit, dans le but de faire diminuer le nombre de crimes commis sur les passants.

  On dit même qu’il aurait été demandé aux habitants d’allumer des bougies sur leurs fenêtres pour éclairer les rues!

   Une autre explication existe : Selon celle-ci, l’inventeur de l’éclairage au gaz, Philippe Lebon, qui a promu et développé son invention à Paris dans les années 1820 aurait conduit une dizaine d’années plus tard à nommer Paris  » La ville des Lumières  » , face au magnifique éclairage de la ville.

                                  _____________________________________________

    Pourquoi Marseille est  » La cité phocéenne  » ? Cela viendrait du fait qu’il y a 2 600 ans, des colons grecs venus de Phocée (aujourd’hui en Turquie) découvrirent les côtes françaises. Leur chef épousa la fille du roi de la cité qu’ils nommèrent alors Phocéa. Seulement plusieurs centaines d’années après les Romains, la renommèrent Massilia qui devint Marseille.

Boofff!


Parce que çà se passe près de là où je vis  sinon…..

 L’Allier attire décidément les artistes. Après Stone à Commentry, le maître de la chanson d’humour Richard Résultat d’images pour richard gotainer, 71 ans, auteur du Mambo des décalcos ou plus récemment des Moutons, se présente aux municipales 2020 à Cérilly, sur la liste du maire sortant.

  Le publicitaire, chanteur et humoriste  , a acheté en 2016 une propriété en lisière de la forêt voisine de Tronçais où il vit quasiment tout le temps. Il s’est très bien intégré à la commune, participe à tous les événements, tout en restant discret, explique Olivier Filliat, maire sans étiquette de cette commune de 2 300 habitants.

Un projet culturel

    »Avec Richard, on se fréquente ; on prend des apéros, des choses comme ça… Un jour, il m’a dit  »’ ça m’intéresserait de m’investir au niveau communal  ». L’idée a fait son chemin et quand je lui ai proposé d’être sur ma liste, il a tout de suite accepté, poursuit l’édile qui brigue un quatrième mandat.

   Richard Gotainer avait découvert ce bourg en recherchant une chambre d’hôte.

L’artiste aurait  un projet personnel dans le domaine de la culture qu’il souhaiterait développer à Cérilly, mais tant que ce n’est pas abouti, il m’a demandé de ne pas en parler, confie Olivier Filliat.

Un clip tourné à Cérilly

L’Allier et la commune ont d’ailleurs servi de décor à plusieurs clips de l’album de Gotainer Saperlipopette (or not Saperlipopette), sorti en 2018, dont celui des Moutons, tourné par son fils Léo Gotainer dans un café de Cérilly, avec les habitants comme acteurs, aux côtés d’une brochette de présidents de la République, protagonistes involontaires de cette parodie pleine d’humour… sur la politique

 »Les moutons  » , paroles :
Un mouton
C’est bête un mouton.
Deux moutons,
C’est bébête deux moutons.
Le principe est tout bête
Un mouton c’est un mouton
C’est bêta, c’est bêbête
C’est ballot, c’est con con
Un nigaud plus un benêt
Simplon que multiplie simplet
Fois simplon
Font qu’un troupeau
C’est couillon
Un mouton
C’est bête un mouton.
Deux moutons,
C’est bêbête deux moutons.
Les moutons paissent en paix,
Du moins on le dirait.
L’animal est grégaire,
Dans « grégaire » y’a « guéguerre ».
Une seule brebis galeuse
Rend la horde batailleuse
La moustache Astrakan
L’ovin s’avère méchant.
Un mouton
C’est bête un mouton
Deux moutons,
C’est bêbête deux moutons.
Y’a toujours un vieux loup
Dans toute bergerie
Et ce loup là, mes loulous,
C’est la moutonnerie !
Quittons, mes compagnons,
Les routes moutonnières.
Embrochons du mouton
Et sautons les bergères.
Soyons de drôles d’oiseaux,
Des zèbres ou des cochons,
De sacrés asticots
Tout mais pas,
Tout mais pas,
Tout mais pas des moutons
Un mouton
C’est bête un mouton
Deux moutons,
C’est bêbête deux moutons.
(x2)
Un mouton
C’est bête un mouton

   C’est le hasard qui fait qu’il y a deux chanteurs sur les listes de l’Allier, avec Stone, du duo Stone et Charden, à Commentry. Cela veut peut-être dire que les artistes parisiens se plaisent beaucoup dans le Bourbonnais !, se réjouit le maire de Cérilly.

 

Un léger sourire ?


Avant le  » Klik  » de fin …

1)  La petite Julie entre dans la boulangerie et se met soudain à pleurer très fort . La boulangère lui demande  » Pourquoi pleures tu comme çà ! Ma petite  Julie ?  » La fillette répond :  » En venant acheter le pain , j’ai perdu la pièce que maman m’avait donnée ..Si je rentre sans le pain , je vais me faire gronder !  »

La boulangère :  » ne pleure plus ma petite , je te l’offre  » ….

Mais Julie pleure encore plus fort !

 » Mais enfin , maintenant tu as le pain , tu n’as plus de raison de pleurer ! »

 » Si parce que vous ne m’avez pas rendu la monnaie !  »

………..

____________________________________________________

2) Un agent interpelle un accordéoniste qui fait la manche dans le métro :

      » Vous avez une autorisation de la RATP pour jouer ici ?  »

      » Euh, non . » 

   » Et bien dans ce cas , vous allez m’accompagner  » ….

 » D’accord , vous voulez qu’on chante quoi ?  »

 

Histoire  » cochonne  » ….


   Justin Bridou , vous en prendrez bien une tranche lol …

   Bien entendu , il s’agit de la marque de charcuterie justin bridou..Apparues dans les rayons des supermarchés et à la télévision à la fin des années 70 , ces charcuteries ont  » conquis l’estomac  » des français en quelques années ..Le béret , la moustache et le costume  du  » sieur  » Bridou que le consommateur voit sur les étiquettes inspirent confiance .

 » Justin , c’est de l’authentique , du traditionnel   » lol …Mais , ce qu’on sait moins , c’est que Justin Bridou , c’est surtout un nom commercial auquel un habitant de Rumilly ( Haute – Savoie ) a longtemps prêté ses traits , son image ….

Créée par le groupe agro-alimentaire  » Aoste  » , la marque a depuis été rachetée par une multinationale américaine , puis par un  » holding  » chinois !!!

Mais le saucisson est toujours fabriqué à Aoste  !

____________________________________________

Fabrication du saucisson …..

 

C’était le 14 février 1989….


    Il y a 31 ans , le 14 février 1989 , décédait James Bond !

Sur que , si vous me lisez , vous allez penser à l’agent secret héros des romans de Fleming …Résultat d’images pour james bond agent secret images jpg

    En fait , j’ai lu que  James Bond était un ornithologue américain, auteur d’un ouvrage sur les oiseaux qui parut pour la première fois en 1936. En 1953, Ian Fleming  Résultat d’images pour ian fleming , ornithologiste passionné qui se servait du livre de James Bond, décida d’utiliser ce nom car il lui semblait parfaitement convenir pour baptiser son héros. James Bond,  » agent britannique au service secret de Sa Majesté  », était né !