Interdit de mourir !


Interdit de mourir le week-end à La Gresle, dans la Loire
    Une maire a publié un arrêté interdisant aux habitants de sa commune de décéder à domicile le week-end et les jours fériés. Un « coup de gueule » pour alerter sur la pénurie de médecins qui frappe les zones rurales.

Commune de La Gresle (Loire ):

interdit de mourir

« Il est interdit aux habitants de décéder à domicile sur le territoire communal les samedis, dimanches et jours fériés pour une durée indéterminée. » La commune de       La Gresle, dans la Loire, est désormais soumise à cet arrêté depuis sa publication le 6 décembre dernier.
   A l’origine de ce texte surprenant, la maire, Isabelle Dugelet, dont l’objectif est de dénoncer la pénurie de médecins qui frappe son village de 850 habitants.

 

Aucun médecin pour constater le décès :
   Son « coup de gueule » vient de la situation absurde qu’elle a affrontée le dimanche 1er décembre. Ce jour-là, un résident du petit Ehpad de la commune décède vers 11h30. L’infirmière cherche alors un médecin pour qu’il vienne constater le décès. Mais le médecin traitant n’est pas de garde.
   L’infirmière se tourne alors vers le Samu de Roanne, à 22 kilomètres de la commune, qui refuse de se déplacer et demande à la gendarmerie de procéder à une « réquisition administrative » explique Isabelle Dugelet à Allodocteurs.fr. « Je n’avais encore jamais expérimenté ce type de procédure, qui s’avère très long » déplore-t-elle.
 » Il faut que la préfecture ( en l’occurrence sa permanence, puisque les faits se déroulaient un dimanche ) contacte l’Agence Régionale de Santé, que celle-ci nomme un médecin et que les gendarmes aillent le chercher à son domicile et l’emmène jusqu’à l’Ehpad pour qu’il constate le décès » décrit la maire de la commune.
« Situation sanitaire catastrophique »
     Tout en enclenchant cette procédure grâce aux numéros à contacter qu’elle trouve « un peu par hasard », Isabelle Dugelet rappelle tout de même le Samu. Ce dernier parvient finalement à joindre le médecin de garde d’un secteur voisin qui accepte de se déplacer. Mais en tout, pas moins de 2h30 se sont écoulées entre le décès du résident de l’Ehpad et son constat.
Et derrière cette situation se cache un problème récurrent : celui de la pénurie de médecins généralistes qui occasionne une « situation sanitaire catastrophique » à La Gresle comme dans de nombreuses autres communes françaises, selon la maire. « Il y a quelques médecins dans les villages alentours mais ils sont complètement surchargés. Et ceux qui partent à la retraite ne sont pas remplacés » alerte l’élue. Conséquence, pas de garde médicale, peu de médecins traitants et donc peu de remboursement correct des dépenses de santé.
   Un plan d’urgence pour toutes les régions de France
     « La santé est la principale préoccupation des zones rurales et j’interpelle les politiques depuis des années à ce sujet, mais rien n’évolue », déplore la maire. « On nous dit attendre 2025, quand les médecins issus de la suppression du numerus clausus arriveront » poursuit-elle. Une échéance bien trop lointaine aux yeux d’Isabelle Dugelet, qui réclame un « plan d’urgence pour toutes les régions de France qui en ont besoin ».
    Elle propose par exemple la mise en place d’un « maillage territoriale » ou la révision du statut des médecins remplaçants « bien trop avantageuses pour leur donner envie de s’installer », souffle la maire.
   Un mouvement « samedis noirs » pour les médecins généralistes
   Directement concernés par la difficulté d’accès aux soins à l’échelle des territoires, le syndicat MG France appelle d’ailleurs à un « mouvement de fermeture des cabinets le samedi matin, à partir du 14 décembre 2019, en préfiguration de ce qui arriverait si les médecins généralistes n’étaient plus en mesure d’assumer la continuité des soins ».
    En lançant ce mouvement des « samedis noirs », les généralistes réclament en effet une meilleure organisation du système de santé et dénoncent le manque de moyens prévus dans le plan de sauvetage des urgences qui s’appuie sur la médecine de ville.

A crédit…..


Depuis quelques temps, je vis  » à crédit  » …..

   Bien entendu çà signifie que je n’ai plus de moyens financiers suffisants pour vivre / survivre …..Alors, je  » rogne  » sur mes dépenses , écris ici et là pour annuler des  » trucs  » ( résilier des assurances , abonnements à des magazines etc…)  , mais çà n’y change rien , placards et réfrigérateur sont vides  , même le pain manque ! Les factures impayées s’accumulent  etc.….Alors , quand j’ose , surmonte ma honte , je passe à mon ancien magasin  dont le propriétaire me laisse acheter quelques  » trucs  » sans payer  , il note sur son cahier …..Emmanuel , mon fils , passera  bientôt m’a t il dit pour m’emmener au super -marché où il m’achètera de quoi survivre quelques temps ……….

Cette situation me rappelle mon enfance , quand ma mère nous envoyait au magasin  » SPAR  »magasin 1 avec une liste de course  et là nous devions dire à la  » dame  »  :  » Maman a demandé que vous  » marquiez  » , et elle notait sur un cahier , cahier où figuraient d’autres clients dans la même situations que nous …..C’était différent à l’époque , les commerçants du village nous connaissaient , avaient confiance et nous , les enfants bahhh nous trouvions çà  » normal  » …..

Cela aura au moins un point disons positif : Je ne peux plus acheter de cigarettes , bien sur ce n’est pas facile , mais je m’habitue ,  » fume  » la fameuse  » vapoteuse  » quand je suis a bout,  » en manque « …………….

  Je me demande s’il arrive qu’on se donne la mort dans ce cas ? 

Klik ( Direction la télé , ne pas penser , puis dormir longtemps, trèèèèèèèès longtemps ) 

Rien……


  Pour l’instant……

  Rien en tête , lassitude et……Ma petite chatte Cali a disparu depuis hier , je ne sais même pas comment elle a pu sortir ! 

Si je ne la retrouve pas : C’est sur , je ne veux plus de chat !!!

Tout lecteur éventuel s’en fiche , je sais …..

Sauf si insomnie , à ce lundi ……..

 

Effet placebo ?


      Ce mardi après midi , muni de mon ordonnance  , je suis allé à la pharmacie pour me  » réapprovisioner  » ………Mais la  » brave femme  » qui m’a reçu a déclaré qu’elle ne pouvait pa de donner les  comprimés disant qu’il fallait une nouvelle ordonnance du spécialiste …..( n’ai pas compris ….) . Je n’ai même pas cherché à discuter ……

   Une fois rentré , j’ai regardé mon  » stock  » de médicaments , => il m’en reste de quoi tenir une semaine environ …Sauf un ( le plus  » fort  » ) : Lui je n’en ai plus !

   Mais , j’en ai retrouvé une plaquette …….périmés depuis plusieurs mois ! J’ai pris ce comprimé ne sachant si il aurait encore l’effet voulu ….médicaments 2

  Pour l’instant , çà va : Pas de malaise ….D’où mon interrogation : n’est pas l’effet  » placebo  »  ? 

L’effet  » placebo  » consiste à faire croire à une personne qu’un procédé ou une substance peut la soigner alors qu’en pratique, il ou elle n’a pas d’effet thérapeutique intrinsèque. Et pour certains, cela fonctionne: la simple promesse d’une guérison améliore leur état.
    »L’effet placebo, c’est le fait d’observer une amélioration d’un symptôme dans un groupe où le traitement n’a pas de principe actif spécifique, par rapport à un groupe qui ne reçoit aucun traitement » , définit Olivier Desrichard, professeur de psychologie à l’université de Genève. Celui-ci n’est pas toujours distinguable du phénomène de guérison spontanée, comme cela arrive lors d’un rhume ou de maux de tête, ce qui peut rendre difficile sa mesure.  »C’est un phénomène étudié depuis longtemps, il commence à être bien cerné  » 

Conditionnement et suggestion
   L’utilisation de placebos en médecine est probablement aussi vieille que la médecine elle-même. Pendant la seconde guerre mondiale, le chirurgien Henry Beecher injectait des solutions salines aux blessés avant de les opérer pour leur faire croire qu’il s’agissait de morphine, alors que les stocks étaient épuisés. Un peu plus tard, à l’aube des années 1960, ce même médecin a montré que l’effet placebo ne se limitait pas aux médicaments: il concerne n’importe quel procédé, dès lors que le malade est convaincu de son efficacité.
   » Un patient convaincu qu’il va guérir se met dans des conditions favorables à cette guérison »

   Près de soixante ans plus tard, l’effet placebo garde encore un peu de son mystère. Pourtant, ses mécanismes ont été en grande partie élucidés.  » Il y a deux grands déterminants psychologiques dans l’effet placebo, indique Olivier Desrichard. Le conditionnement classique d’une part, et la suggestion d’autre part ». Le premier est une réponse biologique qui découle de l’association entre un rituel de soins (consultation médicale, prescription, prise de médicaments…) et un souvenir positif (la guérison).
     Quant à la suggestion,  » c’est ce qui se produit lorsque le médecin affirme que le médicament fonctionne, que ça va aller mieux », résume le chercheur.  »Un patient convaincu qu’il va guérir, qui a confiance en son thérapeute et qui focalise une grande partie de son attention sur les signes de sa guérison, se met dans des conditions favorables à cette guérison  » , complète Aurélie Trouilloud, dans sa thèse de doctorat en pharmacie soutenue en 2003.

             ________________________________________________________________

    Evidemment , ce mercredi , je téléphonerais à l’hôpital pour demander un rendez- vous avec le neurologue , mais le rendez- vous ne sera certainement pas possible avant la fin de ces fichus comprimés ! 

Alors…….Si je ne passe pas sur le net , vous qui me lisez , possible que je sois à l’hôpital ………

 

 

Je pars…


  Ce vendredi en fin d’après midi  pour  » garder  » la maison de mon fils pendant environ une semaine …..( Cali semble sentir que je vais partir : Elle ne cesse de se blottir contre moi en ronronnant , elle va me manquer aussi ) 

Mon  » barda  » est presque prêt …..

Je me suis demandé d’où vient ce mot  » barda  » ? 
   Le mot « barda », avant d’entrer dans le langage populaire, était utilisé dans l’argot militaire.
   À l’origine,  » barda » provient de la langue arabe. Il désigne le bât, une sorte de couverture posée sur le dos du mulet ou du cheval pour adoucir le poids de la charge qu’il porte.
   L’adoption du mot par les troupes françaises résulte de la conquête de l’Algérie, débutée en 1830.

   L’interprétation change alors : pour les soldats français, le « barda » ne désigne pas l’appareil placé sur le dos des bêtes, mais l’équipement militaire qu’ils transportent.Réapprovisionnement logistique dans le désert de Kouba Langa.
  Au fil du temps , « barda » s’est diffusé dans le langage courant pour signifier une charge encombrante, comme le suggère l’expression  »  prendre tout son barda  »

P.S : Là ba , il y a un ou deux P.C , mais je ne sais pas si je pourrais me connecter facilement ?  Alors…..A dans 5 ou 6 jours …..

Soyez bien pendant ce temps …..

Mélancolie……….


La Mélancolie

C’est un’ rue barrée
C’est c’qu’on peut pas dire
C’est dix ans d’purée
Dans un souvenir
C’est ce qu’on voudrait
Sans devoir choisir

La Mélancolie
C’est un chat perdu
Qu’on croit retrouvé
C’est un chien de plus
Dans le mond’ qu’on sait
C’est un nom de rue
Où l’on va jamais
La Mélancolie
C’est se r’trouver seul
Plac’ de l’Opéra
Quand le flic t’engueule
Et qu’il ne sait pas
Que tu le dégueules
En rentrant chez toi
C’est décontracté
Ouvrir la télé
Et r’garder distrait
Un Zitron’ pressé
T’parler du tiercé
Que tu n’a pas joué

La Mélancolie
La Mélancolie
C’est voir un mendiant
Chez l’conseil fiscal
C’est voir deux amants
Qui lis’nt le journal
C’est voir sa maman
Chaqu’ fois qu’on s’voit mal

La Mélancolie
C’est revoir Garbo
Dans la rein’ Christine
C’est revoir Charlot
A l’âge de Chaplin
C’est Victor Hugo
Et Léopoldine

La Mélancolie
C’est sous la teinture
Avoir les ch’veux blancs
Et sous la parure
Fair’ la part des ans
C’est sous la blessure
Voir passer le temps
C’est un chimpanzé
Au zoo d’Anvers
Qui meurt à moitié
Qui meurt à l’envers
Qui donn’rait ses pieds
Pour un revolver

La Mélancolie
La Mélancolie
C’est les yeux des chiens
Quand il pleut des os
C’est les bras du Bien
Quand le Mal est beau
C’est quelquefois rien
C’est quelquefois trop
La Mélancolie
C’est voir dans la pluie
Le sourir’ du vent
Et dans l’éclaircie
La gueul’ du printemps
C’est dans les soucis
Voir qu’la fleur des champs

La Mélancolie
C’est regarder l’eau
D’un dernier regard
Et faire la peau
Au divin hasard
Et rentrer penaud
Et rentrer peinard
C’est avoir le noir
Sans savoir très bien
Ce qu’il faudrait voir

Entre loup et chien
C’est un DESESPOIR
QU’A PAS LES MOYENS
La Mélancolie
La Mélancolie

Lettre à Camille…….( qu’elle ne lira jamais )


Camille , mon adorable petite fille ,

Je crois  que tu sais lire maintenant ?

Sinon ,et bien , demandes  à ta maman .

Il parait que tu travailles bien à l’école ?

Ton papa m’a dit que tu y as plein d’amis

J’en suis  heureux et suis très fier de toi .

Tu es vraiment une grande fille maintenant             ( 5 ans fin mars )

Pendant que tu apprends  à l’école, moi ,

je suis seul chez moi , mais je sors parfois

puis, je lis , passe sur l’ordi et j’écris aussi .

 Je fais la cuisine pour Manu , le mercredi ,

Il y a le ménage aussi qui prend du temps .

Ton papa m’a dit que Justine sait marcher !

Fais  attention à elle ,ne la laisses pas chuter .

Tu te souviens ?

Tes parents t’ont aidée quand tu as débuté………

Voilà , je te fais de gros câlins , beaucoup de bisous ……….

J’espère te revoir bientôt , te serrer dans mes bras .

Ton papy qui t’aime , à qui tu manques beaucoup .

 

 

 

Stop…


7 heure déjà  ! 

Lurcy s’éveille et moi je me couche car c’est nécessaire ……Ces derniers temps , je dors longtemps  , ai toujours froid ….Ma grand-mère dirait que je  » couve  » quelque chose …Mais quoi ? 

   Sans compter que le période des fêtes de fin d’année approche  » à grands pas  » et çà ! berkkkkk! => Manu va certainement m’inviter pour un réveillon ( Noël ? Nouvel an ? ) Et ,comme mes petites filles ne seront pas là , je n’irais pas . Ma petite Camille me manque énormément ………..

  Puis, voir certains s’empiffrer bien au chaud alors que d’autres dormiront dehors n’ayant pratiquement rien à manger ! 

 

 

Oubli implications ….


  J’ai oublié que ce jeudi était encore un jour férié ! ( ascension ) …….De ce fait, pas de cigarette => en manque  et oui comme un drogué !!

Comme il me restait un peu de tabac et quelques tubes tabac machine, j’ai fait quelques cigarettes , mais …..Pas assez pour tenir longtemps ….Bref , pas de billet cette nuit ni visite des blogs qui me plaisent …. : Je vais essayer de dormir un peu ……

A ce soir certainement ……

manque….


J’aimerais  parfois , mais  qui ?

 

 

Les paroles:

Je voudrais tant que tu sois là
Pour te dire ma solitude
Pour te dire ma lassitude
De te savoir si loin de moi

Je voudrais tant que tu sois là
Pour te dire mon espérance
Et le prix que je paie d’avance
De t’avoir un jour toute à moi

Dans mon désert y a pas de fleurs
Pas d’oasis et pas de vent
Et si tu venais plus souvent
Ça ferait du bien à mon coeur
Mon pauvre coeur

Je voudrais tant que tu sois là
Pour réveiller mes fleurs éteintes
Ton absence comme une plainte
Vient toujours me parler de toi

Je voudrais tant que tu sois là
A l’heure où les nuages passent
Tu élargirais mon espace
Rien qu’à te blottir contre moi

Dans mon désert y a pas de fleurs
Pas d’oasis et pas de vent
Et si tu venais plus souvent
Tu comprendrais pourquoi j’ai peur
Parce que j’ai peur

Je voudrais tant que tu sois là
Pour mettre du rouge à mes roses
Et pour que serve à quelque chose
Ces mots que je pleure à mi-voix

Je voudrais tant que tu sois là
Pour partager la chambre close
Où mon avenir se repose
En attendant que tu sois là

Et dans cet univers borné
Où tout est vide et décevant
Je pourrais me sentir vivant
Près de toi pour qui je suis né
Toi qui ne m’aimes pas assez