C’est les vacances …..


  C’est la transhumance ! En effet , ici les vacanciers ( surtout des parisiens ) arrivent en caravanescaravane ou simplement passer un mois dans leurs maisons de campagne ( abandonnées tous les autres mois de l’année )….Certains  » boostent  » un peu le commerce du village en achetant dans les petits magasins voir même des produits du terroir directement à la ferme , mais d’autres vont faire leurs achats en ville ou même amènent le plus gros de leur nourriture …

D’autre part ,des villageois partent en vacance vers les villes !!! ???? Ou je ne sais où ….C’est le cas de ma boulangère ….La boulangerie sera fermée une dizaine de jours , mais, ( comme promis ) , j’ai pris tout à l’heure les fameuses baguettes de pain  » moulées  » que j’ai mis au congélo illico-presto 

 

Publicités

Mon village d’origine ….


En 1214, le Baron Nicolas de Rumigny fonda le village de Signy dans une région forestière, n’abritant jusque-là qu’une population dispersée (Hameau de Gland, 1132).

Village frontalier, Signy, qui devint plus tard « Signy Le Petit », fut souvent ravagé par les guerres : brûlé en 1340, dévasté en 1521, brûlé et son église détruite en 1636.

Au 16ème siècle, la seigneurie de Signy appartenait à la famille de Stavelle qui s’efforça de développer l’industrie : hauts fourneaux, forges, fours à verre, moulins. L’usine SAHFFF a ainsi pour origine un haut fourneau créé vers 1550.

 

L’Eglise, typiquement fortifiée, fut reconstruite de 1680 à 1686, et beaucoup de maisons datent du début du 18ème siècle.Eglise Saint-Nicolas du XII siècle à Signy-le-PetitSigny-le-Petit

Vers 1840, Signy est un bourg de 2300 habitants, près de 1000 dispersés dans les hameaux à caractère agricole, petit centre commercial et artisanal (Brasseries, moulins, poteries, briqueteries, etc…).
Mais les transformations industrielles du siècle amènent l’exode rural : Les hameaux se dépeuplent peu à peu, les activités artisanales s’éteignent les unes après les autres. Dans le même temps, l’implantation de 3 fonderies de 2ème fusion (plus de 400 ouvriers en 1900) accentue le caractère industriel du bourg et favorise le développement d’une population strictement ouvrière.

Pendant de nombreuses années, la municipalité lutte contre l’interdit militaire qui empêche l’établissement de routes permanentes à la frontière. Le réseau routier actuel s’établit progressivement entre 1850 et 1890.

Les travaux de modernisation sont réalisés dans le bourg, en particulier le dégagement de l’église sur la place et l’alignement des rues.

Les deux grandes guerres sont marquées par une longue occupation allemande mais n’apportent pas de destructions importantes.

Après 1945, Signy se trouve confronté aux problèmes connus par de nombreuses municipalités rurales et ardennaises en particulier : Dépeuplement des hameaux dû aux transformations agricoles, arrêt des fonderies qui provoque le départ des jeunes et qui entraine un vieillissement de la population.

La SAHFFF, au prix d’une transformation audacieuse mais difficile permet, par la création de la marque « OLFA » , de conserver un pôle d’activités industrielles dans le bourg.

Depuis, deux nouvelles implantations industrielles, et, surtout une volonté affirmée de favoriser le Tourisme par la mise en valeur des atouts naturels de Signy, laissent augurer un développement favorable …

Les points  » touristiques «  :

La  » pierre à la vierge « Etang de la Forge : rocher de la Vierge

L’étang de « la vieille forge »

Étang de la Motte

L’étang de  la motte :

 

etang de la vielle forge

 » Commerces « 

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origineA la fois scierie et …..laiterie coopérative !

( La où a travaillé ma soeur )

La plus ancienne entreprise de Signy Le Petit, initialement spécialisée en fonderie, a su évoluer vers une activité de tansformation du bois.
Elle vous présente sa marque « OLFA » sur son site internet : http://www.olfa.fr

Sur le marché des toilettes, Olfa est le spécialiste incontestable de l’abattant.

De l’abattant design à l’abattant douche en passant par l’abattant mobilité réduite, Olfa offre une gamme complète qui répond aux besoins des professionnels et des particuliers.

Pour les chantiers d’ampleur comme pour l’habitat individuel, le catalogue Olfa propose des solutions adaptées. L’entreprise se distingue par la maîtrise d’un matériau unique, le bois réticulé® et par sa dynamique d’innovation.!!!!!!

Créée en 1977, la SEDECA est le symbole même d’une entreprise à forte spécialisation technologique, qui a su, en se dotant d’un Bureau d’Etudes innovant et d’une unité de fabrication moderne et bien organisée (Certification 9002 en cours), créer toute une gamme de produits liés à la téléphonie.

L’entreprise peut également prendre en charge toute sous-traitance, soit d’étude, soit de fabrication.

Sur le marché des toilettes, OLFA est le spécialiste incontestable de l’abattant.
De l’abattant design à l‘abattant lavant en passant par l’abattant mobilité réduite, OLFA offre une gamme complète qui répond aux besoins des professionnels et des particuliers.
Pour les chantiers d’ampleur comme pour l’habitat individuel, le catalogue OLFA propose des solutions adaptées.
L’entreprise se distingue par la maîtrise d’un matériau unique, le bois réticulé®, et par sa dynamique d’innovation.Olfa en chiffres c’est :

  • 50 ans d’expérience et d’implantation au cœur des Ardennes françaises
  • 72 000 m2 dédiés à la production
  • 260 000 abattants vendus chaque année
  • 10 modèles d’abattants différents en bois réticulé®
  • plus de 100 couleurs disponibles
  • 1 milliard de décors possibles !
Retour en haut de la page

Fabrication montage assemblage ensemble menuisé.
Maison Bois et véranda-Abri de Jardin, etc…

40 rue de la Briqueterie
08380 Signy le petit

  Le moins qu’on puisse dire est que ce billet est nul et n’a d’intérêt que pour moi ….Mais l’écrire m’a  » fait du bien  » .

  Si vous prenez le temps de le parcourir , vous noterez tout de même que la principale usine de mon village de naissance est à la une pour ce qui est de la fabrication des abattants pour TOILETTES !  => Le patelin n’est pas tombé dans la mer…. lol !