Prise de conscience….


  Il y a quelques temps , quand je passais chez mes parents , il y avait ( y a encore ) des photos partout ; accrochées aux murs, posées sur les meubles etc…Photos encadrées de nous, les enfants puis des petits enfants et même d’eux les parents …..Je trouvais çà ridicule …..Ces derniers temps , je prends conscience que j’en suis au même point : Camille  » trône  » en grand sur le mur du salon , et aussi en petit sur un meuble -étagère  » fourre tout  » , bien sur il y a aussi des photos de Manu seul ou avec Lise  sans compter différents  » posters  » de Brassens ,Brel et Ferré …..Et un mini calendrier avec en tête de chaque mois une photo de Camille .

Ma grand-mère aussi a droit à une photo , une seule , dans ma chambre …..Plus bien sur des albums photos et même quelques unes ( mais pas  » visibles par tous  » ) d’un Amour passé …

Là je prends conscience que je vieillis ………..

Publicités

Vieillir?


Camille joueQuand j’étais jeune ….Si j’allais chez ma grand-mère , même chez mes parents , il y avait des photos  » de famille » partout ; sur les meubles , accrochées aux murs dans pratiquement toutes les pièces de la maison ….De vieilles photos en noir et blanc , des parents , de mes grands-parents ( mariages ,enfants à tous les âges  etc…..) . Je trouvais çà inutile ,voir absurde : Pourquoi étaler ainsi ces photos  jaunies , instants éphémères de vies passés ???? 

  Aujourd’hui , je prends conscience que c’est la même chose chez moi ! En priorité des photos de Camille ma petite fille dans tous ses états , puis ses parents aussi trônent ici et làdsc_0090

…Il y en a même une , une seule de Léone ma grand-mèreComme si il fallait un jour particulier!.......  dans ma chambre

 chez mes parents il y à longtemps..Là : Mes parents,moi et Manu ! Chez les parents ……

….Et je ne parle pas des albums emplis de photos de mon passé ( Moi et Manu bébé , Jaquies et Nono mes amis du Nord , même quelques unes du lycée !)

Est que c’est çà vieillir ? 

P.S : Seules manquent celles où apparait mon frère militaire , fasciste / raciste !

Enregistrer

Enregistrer

Les vieux


Merci à Julie : Cette vidéo magnifique parce que VRAIE et exposée par une JEUNE fille devrait être diffusée sur tous les blogs …Moi , je le fais en hommage à ma grand-mère qui a fini sa vie dans ces conditions ……….Alors….Si vous vous sentez concernés ( nous seront tous vieux ) faites la passer.

 

Jacques Brel
Les vieux

Paroles et Musique: J. Brel/G. Jouannest 1964

Les vieux ne parlent plus ou alors seulement parfois du bout des yeux,
Même riches ils sont pauvres, ils n’ont plus d’illusions et n’ont qu’un cœur pour deux,
Chez eux ça sent le thym, le propre, la lavande et le verbe d’antan,
Que l’on vive à Paris on vit tous en province quand on vit trop longtemps,
Est-ce d’avoir trop ri que leur voix se lézarde quand ils parlent d’hier
Et d’avoir trop pleuré que des larmes encore leur perlent aux paupières
Et s’ils tremblent un peu est-ce de voir vieillir la pendule d’argent
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui dit : je vous attends !

Les vieux ne rêvent plus, leurs livres s’ensommeillent, leurs pianos sont fermés
Le petit chat est mort, le muscat du dimanche ne les fait plus chanter,
Les vieux ne bougent plus leurs gestes ont trop de rides leur monde est trop petit,
Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit
Et s’ils sortent encore bras dessus bras dessous tout habillés de raide
C’est pour suivre au soleil l’enterrement d’un plus vieux, l’enterrement d’une plus laide;
Et le temps d’un sanglot, oublier toute une heure la pendule d’argent
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, et puis qui les attend !

Les vieux ne meurent pas, ils s’endorment un jour et dorment trop longtemps,
Ils se tiennent par la main, ils ont peur de se perdre et se perdent pourtant;
Et l’autre reste là, le meilleur ou le pire, le doux ou le sévère
Cela n’importe pas, celui des deux qui reste se retrouve en enfer;
Vous le verrez peut-être, vous la verrez parfois en pluie et en chagrin
Traverser le présent en s’excusant déjà de n’être pas plus loin,
Et fuir devant vous une dernière fois la pendule d’argent
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui leur dit : je t’attends
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non et puis qui nous attend .