Un léger sourire ?


Avant le  » Klik  » de fin …

1)  La petite Julie entre dans la boulangerie et se met soudain à pleurer très fort . La boulangère lui demande  » Pourquoi pleures tu comme çà ! Ma petite  Julie ?  » La fillette répond :  » En venant acheter le pain , j’ai perdu la pièce que maman m’avait donnée ..Si je rentre sans le pain , je vais me faire gronder !  »

La boulangère :  » ne pleure plus ma petite , je te l’offre  » ….

Mais Julie pleure encore plus fort !

 » Mais enfin , maintenant tu as le pain , tu n’as plus de raison de pleurer ! »

 » Si parce que vous ne m’avez pas rendu la monnaie !  »

………..

____________________________________________________

2) Un agent interpelle un accordéoniste qui fait la manche dans le métro :

      » Vous avez une autorisation de la RATP pour jouer ici ?  »

      » Euh, non . » 

   » Et bien dans ce cas , vous allez m’accompagner  » ….

 » D’accord , vous voulez qu’on chante quoi ?  »

 

Le sourire :


C’est un peu le regard du cœur
Celui qui nous vient de l’enfance
Une arme faite de pudeur
Pour combattre l’indifférence
Le sourire

C’est cent fois mieux qu’un long discours
Surtout quand on ne sait plus quoi dire
C’est plein de tendresse ou d’humour
Ou d’humour jusqu’à la satire
Un sourire

Il en est qui sont séducteurs
Qui cajolent et qui ensorcellent 
D’autres qui ne sont que frimeurs
Et puis certains qui sont cruels


Des sourires

Il y a celui que l’on reçoit
Avant même qu’on ne le donne
Et celui qui est maladroit
Il arrive même qu’on pardonne
D’un sourire

Celui qui donne le frisson 

De peur ou bien de gratitude
Mais c’est souvent la seule façon
De rompre avec la solitude
Un sourire

Celui à peine dessiné
Tant il renferme de tristesse
Pour arriver à demander
Du plus profond de sa détresse

Un sourire

Parfois il ne dit pas son nom
Tant cela semble ridicule
Alors on rit par dérision
Pour taire l’angoisse que dissimule
Un sourire

Il y a en a qui vous diraient
Que c’est le rire en minuscule
Que ce n’est rien mais moi je sais
Que c’est la vie en majuscule
Le sourire, le sourire

J.Marie Vivier .

La vidéo :

Sourire……….


( peut-être déjà mise ?) 

Une petite fille fillette dit à sa mère :  » Maman , tu sais quoi ? Hier, pendant que tu étais au bureau , papa est venu avec une dame à la maison , il l’a déposée sur le lit et…

La mère :  » Attends , ma chérie ! Tu vas nous finir ton histoire pendant le repas , devant les invités , ce sera plus drôle !  » 

Une fois le père rentré , tout le monde passe à table :attablé

La mère :  » Alors , ma chérie , reprends l’histoire que tu voulais me raconter tout à l’heure …. »

La petite :  » Maman , hier quand tu étais au bureau , papa à amené une dame , il l’a posée sur le lit et  lui a fait la même chose que le voisin te fait tous les samedis quand papa est parti s’entraîner au foot  !  »

Reste à savoir qui est le cochon …..


Un sourire? 

Le pen et son chauffeur passant sur une petite route de campagne en voiture, percutent accidentellement un cochon qui traversait.
Le pen dit à son chauffeur de se rendre dans la ferme d’où sortait le cochon pour aller s’excuser auprès du fermier.
Le chauffeur sort de la voiture et frappe à la porte d’entrée.
On ouvre au chauffeur et on le laisse rentrer.
30 minutes passent passent… Puis une heure et toujours pas de chauffeur!
Le pen commence à s’impatienter et envisage même le pire pour son chauffeur, lorsqu’il le voit enfin sortir de la maison  » tout sourire  », faisant force signes de la main aux autochtones.
Le pen lui demande pourquoi il a été si long, et la chauffeur lui répond:
– Eh bien, c’est parce que d’abord le fermier m’a serré la main, puis il m’a offert une bière, ensuite sa femme nous a sorti des petits gâteaux, et pour finir, la fille de la maison m’a embrassé!
Du coup Le pen demande :
– Mais qu’avez-vous dit à ce fermier ?
Le chauffeur lui répond :
– Je lui ai dit que j’étais le chauffeur de Le pen,Lepen et que j’avais tué le cochon cochon.

Un très léger sourire pour finir ………..


  Un petit garçon a avalé une sourissouris . Au téléphone, le docteur dit à sa mère  » Mettez un morceau de fromage devant sa bouche , la souris sera peut- être attirée  » Le médecin arrive et voit qu’on agite une sardine devant la bouche du garçon :  » Je vous avais dit de prendre du fromage !  » 

  Et la mère répond :  » Oui , mais maintenant , c’est le chat qu’il faut faire sortir  » !

philo /sourire


  Le désir (cupiditas) est l’essence même de l’homme, en tant qu’elle est conçue comme déterminée, par une quelconque affection d’elle-même, à faire quelque chose. (Spinoza )

 çà se discute n’est ce pas ? ( c’est le propre de la philosophie ) 

On peut aussi sourire ( de nos jours ) avec  :

 » Pour un homme ordinaire , l’essence , c’est super  » lol Tribune du Réseau Action Climat France, Greenpeace, France Nature ...

On interprète et reproduit ce qu’on ouïe !


 dictée amusante  Résultat de recherche d'images pour "salle de classe illustration"

La maîtresse a fait une dictée. Le petit Francis a bien écouté. Il a écrit exactement ce qu’il a entendu. Pourtant, le résultat est inattendu !Une dictée sans fautes dictée par la maîtresse:

   Dans la cuisine du vieux chalet> > Un ravioli, au fond d’un petit poêlon, réchauffe. Et il dore sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chalet est bien tranquille. Pour le dîner, tout sera grillé, appétissant, fondant ! Le fromage est posé sur un plat ravissant. Sans doute, et d’une bouchée, il sera avalé ! Le saucisson, gras et bien tendre, sera coupé en rondelles. Et, servi sur un plateau, le chocolat bout. Le verser sera délicat et dangereux ! D’un seul coup, il écume et gorge le chalet d’un bon et tranquille parfum.> >

    Une dictée, sans fautes écrite par Francis telle qu’il l’a entendue:

    Dans la cuisine du vieux chat laid> > Un rat vit au lit, au fond d’un petit poêle long. Réchauffé, il dort sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chat laid est bien tranquille : pour le dîner, tout ce rat, gris et appétissant, fond dans le fromage. Et posé sur un plat, ravi, sans s’en douter, d’une bouchée, il sera avalé ! Le sot, si son gras est bien tendre, sera coupé en rondelles et servi sur un plat. Oh ! le choc ! holà ! Bouleversé ce rat délicat est dangereux ! D’un seul coup, il écume, égorge le chat laid d’un bond et tranquille, part.> > Fin