philo /sourire


  Le désir (cupiditas) est l’essence même de l’homme, en tant qu’elle est conçue comme déterminée, par une quelconque affection d’elle-même, à faire quelque chose. (Spinoza )

 çà se discute n’est ce pas ? ( c’est le propre de la philosophie ) 

On peut aussi sourire ( de nos jours ) avec  :

 » Pour un homme ordinaire , l’essence , c’est super  » lol Tribune du Réseau Action Climat France, Greenpeace, France Nature ...

On interprète et reproduit ce qu’on ouïe !


 dictée amusante  Résultat de recherche d'images pour "salle de classe illustration"

La maîtresse a fait une dictée. Le petit Francis a bien écouté. Il a écrit exactement ce qu’il a entendu. Pourtant, le résultat est inattendu !Une dictée sans fautes dictée par la maîtresse:

   Dans la cuisine du vieux chalet> > Un ravioli, au fond d’un petit poêlon, réchauffe. Et il dore sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chalet est bien tranquille. Pour le dîner, tout sera grillé, appétissant, fondant ! Le fromage est posé sur un plat ravissant. Sans doute, et d’une bouchée, il sera avalé ! Le saucisson, gras et bien tendre, sera coupé en rondelles. Et, servi sur un plateau, le chocolat bout. Le verser sera délicat et dangereux ! D’un seul coup, il écume et gorge le chalet d’un bon et tranquille parfum.> >

    Une dictée, sans fautes écrite par Francis telle qu’il l’a entendue:

    Dans la cuisine du vieux chat laid> > Un rat vit au lit, au fond d’un petit poêle long. Réchauffé, il dort sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chat laid est bien tranquille : pour le dîner, tout ce rat, gris et appétissant, fond dans le fromage. Et posé sur un plat, ravi, sans s’en douter, d’une bouchée, il sera avalé ! Le sot, si son gras est bien tendre, sera coupé en rondelles et servi sur un plat. Oh ! le choc ! holà ! Bouleversé ce rat délicat est dangereux ! D’un seul coup, il écume, égorge le chat laid d’un bond et tranquille, part.> > Fin

Insomnie oblige……….;


Evidemment  ; je n’ai pas réussi à m’endormir , alors…..Je me suis  » planté » devant la télé  où passait un très vieux film avec Fernandel :  » L’auberge rouge  » ! Mdrrrrr !

Bref Résumé : En 1833, à l’auberge de Peyrebeille, perdue en montagne, Marie et Pierre Martin, un couple d’aubergistes, assassinent leurs clients pour les voler. Les voyageurs d’une diligence descendent à l’auberge, bientôt suivis par un moine bon vivant. Or, la femme Martin éprouve le besoin de se confesser au saint homme. A sa grande horreur, elle lui avoue la bagatelle de cent trois crimes. Le moine, lié par le secret de la confession, va cependant s’employer par tous les moyens à sauver les voyageurs…

La chanson du film  par……Y.Montand !!!

Brève de comptoir


Deux gars sont dans un bar et discutent:

« Où est ce que tu es né? »

« A Moulins »

« Ah bon,moi aussi! »Et dans quelle maternité?

« Celle du beffroi…….. »

« Moi aussi! Et quel jour? »

« Le 31 janvier 1955 »

« Oh? Ben moi aussi!On est exactement pareils! »,C’est dingue!

Un troisième client entre alors dans la bar et demande au barman: »Alors Jimmy,quoi de neuf »?

Le barman: »Bofff rien de neuf:Les jumeaux sont encore bourrés »!