Le vendredi 13 ……


…….porte bonheur ou malchance ?

Le vendredi 13, les clients jouent un loto en plus ou bien ils risquent dans les billets de loterie. Ils se disent ‘‘on va toujours risquer’ » (pas moi ! )

Une superstition venue en partie des religions : « Le vendredi, pour la chrétienté, on célèbre un vendredi la mort du Christ. Et en plus, le 13 est combiné avec la mort du Christ trahi par Judas qui, après, a reçu le numéro 13 », explique Bruno Dekrem ( prêtre )

Résultat d’images pour bruno dekrem.
Bruno Dekrem

Pour Alain Hosselet, un marchand de volailles sur le marché d’Andenne ( Belgique ), le vendredi 13, c’est surtout le jour des pattes de lapin

Résultat d’images pour pattes de lapin porte bonheur
patte de lapin !

, porte-bonheurs selon lui. « Je peux vous dire que ce matin, nous en avons vendu beaucoup parce qu’il y a beaucoup de gens qui sont superstitieux. ‘‘Ah mais aujourd’hui, nous mangeons nos cuisses de lapin. Nous sommes vendredi 13’’ m’ont dit certains clients », raconte Alain Hosselet…

Alors jour de chance ou de malheur ? Il ne reste plus qu’à croiser les doigts lol

La phobie du vendredi 13 ( çà existe ) !

Le nom de cette phobie est :  » Paraskevidékatriaphobie  » !

Cette peur tirerait aussi son origine d’une phrase qu’aurait proférée le vendredi 13 octobre 1307 l’un des templiers

templier …
templier ( image du net )

arrêté et mis au bûcher sur l’ordre de Philippe Le Bel

Ph. Le Bel Résultat d’images pour philippe le bel images

.  » Vous serez tous maudits, jusqu’à la 13e génération  » .

Pas de commentaire de puis plus de 5 jours => je les bloque

marin-francis08@outlook.com

Impôts allemands :


Lorsqu’ils remplissent leur déclaration d’impôts chaque année , les allemands sont soumis à un questionnaire étrange : Il leurs est demandé……s’ils sont membres d’une religion ! Si la réponse est  » oui  » , alors , ils doivent payer un » impôt religieux  » !! Impôt qui équivaut à environ 9% de l’impôt sur le revenu .. Et ce n’est pas tout ! Si un croyant , une personne qui à la foi déclare avoir perdu celle-ci ( çà arrive ) , pour échapper à cet impôt , la dite personne doit même se rendre devant un tribunal pour arguer / argumenter sur leur perte de foi !

Décidément ,  » les voies de Dieu ( et du trésor public lol ) sont impénétrables  » mdrrrr !

Avec l’informatique , les curés allemands savent que les contribuables n’ont pas payé l’impôt  » religieux  » ?

Pâques …….


Le païen que je suis ne peut tout de même pas éviter de  »parler  » de cette fête religieuse …

fête qui commémore la résurrection de Jésus . Il semblerait que le mot  » Pâques  » vienne de l’hébreu  » Pessa ‘h  » ( = le passage ) ,devenu par la suite  » Pascha  » en latin ….? Cette fête célèbre la fuite d’Egypte du peuple juif et le passage de la mer rouge ….Les juifs fêtent Pâques le jour de la pleine lune de printemps .. Or ,selon les évangiles , c’est la veille du Sabbat , pendant la préparation de Pessa’ h que Jésus fut crucifié ,sa résurrection ( 3 jours plus tard ) est célébrée par Pâques . Juive ou chrétienne , la fête porte le même nom , sauf que Pâques se dit au pluriel chez les chrétiens depuis le 16 ème siècle pour se démarquer de la fête juive et pour évoquer à la fois , la  »passion , la crucifixion et la résurrection de Jésus ?

Mais Pâques n’est pas seulement une fête religieuse : C’est aussi une fête païenne qui représentait autrefois la fête du printemps , du retour de la lumières ,

de la  » renaissance  » après les longs ,tristes mois de l’hiver

Image du net .

Déjà , dans l’antiquité , plusieurs légendes illustraient cette joie du renouveau souvent symbolisée par le retour sur terre ou le réveil d’un dieu ou d’une déesse .

P.S : La résurrection du christ est aussi célébrée chez les orthodoxes à l’occasion de Pâques . Des processions sont organisées pendant la  » semaine sainte  » et le jeûne débute le lundi et se termine le dimanche suivant avec la dégustation de  » l’agneau pascal  » ( l’agneau serait synonyme d’innocence et d’obéissance ) .

Même dans l’Islam , l’agneau est  » porteur de signification  » : La fête de l’Aid- al- Adhâ ( la grande fête ) qui commémore le sacrifice d’Abraham prêt à offrir son fils à Allah qui l’épargna contre une offrande de grande valeur ! ( Allah / Dieu faisait du  » troc  » ? ) .Pour les musulmans, cette offrande consiste à sacrifier un agneau le dixième jour du mois sacré ( douzième mois du calendrier musulman )

Les cloches :

En bronze ou en chocolat , elles rythment les évènements de la fête : Lors de la messe du jeudi saint , elles carillonnent et reste ensuite silencieuses jusqu’au samedi saint , pour respecter le souvenir du christ mort sur la croix ( je crois ??? ) ….

Elles profitent de ces quelques jours pour se rendre à Rome d’où elles reviennent laissant tomber sur leur passage quelques friandises, sucreries dans les jardins .…( pour le grand plaisir des enfants et…des parents qui s’amusent à les regarder chercher ces sucreries )

Enfin ,elles carillonnent le dimanches de Pâques pour fêter le Christ ressuscité …..

__________________________

Mais il y a d’autres symboles que les cloches :

Le lièvre / lapin sont considérés dans quelques pays ( Allemagne ,U.S.A ) comme messagers de Pâques ..

Il parait que, depuis l’antiquité , le lièvre considéré comme le symbole de la fécondité serait associé à la fête de Pâques depuis le XVIII ème siècle …

Et il y a aussi les œufs : Symbole de vie , de renaissance , l’œuf serait associé à Pâques depuis l’antiquité . Autrefois , pendant la période du carême , il était interdit de manger des œufs .…Mais ; les poules continuaient à pondre lol …Alors, on conservait les œufs, on les faisait bénir le jour de Pâques , puis après les avoir peint , on les donnait aux enfants ….

Œufs peints

Bien qu’il y ait des œufs  » sophistiqués  » (même en or ! ) , comme , par exemple ceux créés par Peter Carl Fabergé ,

Œufs de Fabergé
Etc…..

…..beaucoup de personnes se contentent d’œufs en chocolat , moins précieux , mais beaucoup plus savoureux …

Traditionnellement ,des chasses aux œufs sont organisées dans les cours d’écoles ou dans les jardins familiaux ( Perso , j’adorais voir Manu les chercher en suivant les  » indices  » que je lui donnais ) …Mais , j’ai lu que certains lieux en France tel que le labyrinthe géant des monts de Guéret ( Labyrinthe – Accueil (labyrinthe-gueret.fr) (<= kliker pour voir le labyrinthe ) ou de la cité fortifiée de Provins entr’autres proposent aujourd’hui , des chasses aux œufs de Pâques sous forme d’itinéraires pédagogiques et ludiques .

Pas trouvé le  » labyrinthe  » ……
Le labyrinthe de Guéret (pas loin de chez moi )

 » Henaff  » et la religion ….


   Depuis un plus d’un siècle, le pâté Hénaff incarne un des symboles  de la Bretagne , consommé presque dans le monde entier ….Le pâté  » du mataf  » , reconnaissable à ses boites pâté Hennaf boite rondes bleues et jaunes à également un lien moins connu et…plus étonnant avec la religion catholique

   L’histoire commence en 1905 . Le parlement vient d’ adopter la loi de séparation de l’Eglise et de l’ Etat …Exercer un culte ou pas est dès lors garanti , laissé au choix des personnes , mais l’Etat n’accordera plus de subventions aux paroisses .      Dans la Bretagne de l’époque , cette loi antraîne de violentes oppositions entre les partisans d’une laïcité ( parfois  » anticléricale  » ) et les défenseurs absolus de l’église catholique …

Dans le petit village de Pouldreuzic , les prises de position sur ce sujet sont exacerbées . C’est dans ce contexte que Jean Hénaff J.Hnaff lance son entreprise en 1907 . Il est un fervent défenseur de l’Eglise et dénonce un espèce de  » chasse aux sorcières  » tout en développant son usine ….Au départ , la marque met en boîte des petits pois et des haricots conserve ….Le pâté fut conditionné quelques années plus tard .

   Dans l’entreprise , une des règles absolues est de réserver le  » jour du seigneur  » au repos . On ne travaille jamais le dimanche !..L’usine ferme également le Vendredi saint .Ces jours là , l’abattage est proscrit sauf en cas de nécessité absolue et après avoir demandé l’autorisation du curé de la paroisse !

   Les ouvriers sont accueillis par un grand crucifix  au – dessus de la porte d’entrée ….La famille Henaff a une place attribuée dans l’église à côté de l’autel et elle est une donatrice régulière ! Les Ets Hénaff se développent bien …Son patron est également engagé sur le plan politique  : Il fait partie des  » blancs  » ( les défenseurs de l’Eglise ) , face aux anticléricaux qu’on appelle les  » rouges  » …..J.Henaff est d’abord conseiler municipal , puis adjoint au maire , et il devient maire de Pouldreuzic  ….En 1925 , il écrit à ses électeurs :  » Je combattrai les Radicaux et les Socialistes qui ouvrent la porte aux communisme et à la guerre  puis la Révolion .  » 

    L’entreprise prospère, Henaff amasse de l’argent . Il veut que des enfants en profitent . Comme l’école catholique de Pouldreuzic a été laïcisée , il fait construire une nouvelle école privée en 1921 ! Celle -ci est construite sur le terrain près de l’usine . J.Henaff prend aussi à sa charge la scolarité de plusieurs dizaines d’ élèves dont les parents n’ont pas le moyens de payer les frais de l’école catholique ……..

  En 1935 , lorsqu’il se retire des affaires , J.Henaff s’adresse aux habitants un dimanche après la messe . Il dit quiter l’entreprise et la mairie et propose aux personnes présentes d’élire son fils Corentin s’ils le jugent digne de lui succéder à la tête de la commune …..Ce fut rapidement chose faite , quant à la société , elle devient  » Jean Hénaff fils et Cie  » . Avec le temp , les liens avec l’église  » s’estompent  » . L’actuel dirigeant de la  » maison Hénaff  »  , Jean Jacques Hénaff ( petit – fils de Jean ) , a étudié dans l’école construite par son grand-père ….Il a préféré retirer les crucifix de l’usine ,qui pouvaient être considérés comme provocateurs . J.J Hénaff explique , selon la loi de 1905 , qu’on  » n’entre pas en religion quand on entre chez Hénaff et que toutes les religions y sont admises et respectées  » ……

_________________________________________________

Pub télé 1972 !

Hénaff château d'eau ( Châteu d’eau de Pouldeuzic /Hénaff  ! )

Le musée :

musée

  C’est au sein même de la maison de Jean, le fondateur, qu’un musée retrace l’aventure Hénaff : Musée la Maison Hénaff. Un lieu d’autant plus symbolique qu’il ouvre ses portes en 2007, à l’occasion des cent ans de l’entreprise. À travers un parcours scindé en plusieurs espaces, les visiteurs sont invités à un voyage passionnant à travers un siècle d’histoire.

affichette 1919 :

affichette Pâté Hénaff 1919

Usine Hénaff 1919

  Usine en 1919 ( avant le pâté )=> conserves de petits – pois ……

2007

L’entreprise fête son centenaire . À cette occasion, elle inaugure son musée – la Maison Hénaff – dans l’ancienne ferme de Jean Hénaff à Pouldreuzic.

2008
La reconquête des Etats-Unis

L’entreprise obtient à nouveau l’agrément USDA, sésame pour pouvoir exporter ses produits aux Etats-Unis. Seules deux entreprises ont aujourd’hui cet agrément pour les produits à base de viande.

2011

Collaboration au programme Special Event Meals avec Alain Ducasse et fabrique désormais pour le chef et le CNES les plats de fête de la station spatiale internationale . !
  2012,

   Hénaff  affiche ses atouts éthiques et écologiques en s’engageant dans une filière de poivre biologique sur l’île de Sao Tomé, dans le golfe de Guinée. Cet engagement est très important pour Hénaff, le poivre étant un ingrédient clé de la célèbre recette du Pâté et des saucisses Hénaff. 

2016
  Une nouvelle reconnaissance d’un savoir-faire centenaire
L’entreprise obtient le Label EPV   » Entreprise du Patrimoine Vivant  », reconnaissance du savoir-faire unique acquis par l’entreprise tout au long de son existence.

 

 

 

 

 

çà s’est passé un 7 juillet ….


Il y a environ 604 ans :

Le 7 juillet 1415, le prédicateur tchèque Jan Hus (44 ans) est brûlé vif à Constance, en Allemagne.

  Mais ses idées et ses convictions évangéliques vont lui survivre et même connaître un regain de popularité après sa mort parmi les Tchèques.

Un prédicateur populaire

Jan Hus se rend au bûcher avec la tiare des hérétiques

  Recteur de l’Université de Prague, Jan Hus prêchait en langue tchèque, ce qui lui valait une grande popularité auprès des habitants de Bohème.

   Suite au mariage de la soeur du roi de Bohème Wenceslas IV avec le roi d’Angleterre Richard II, il avait noué des relations intellectuelles avec le réformateur anglais John Wyclif

   S’inspirant de l’enseignement de son homologue anglais, il avait réclamé le retour à la pureté évangélique pour relever une Église en pleine crise, partagée entre plusieurs papes et antipapes.

   Jan Hus bien qu’il fut excommunié en 1412  , poursuit néanmoins sa prédication. Celle-ci  provoque une grande effervescence populaire et même des soulèvements en Bohème et jusqu’en Pologne et en Hongrie. Avec un sauf-conduit de l’empereur Sigismond, le prédicateur se rend à Constance où se tient un concile. Mais là, malgré la protection de l’empereur d’Allemagne, il est condamné pour hérésie, livré au bras séculier et brûlé vif. Sa mort est un commencement…

Des guerres hussites à la Réforme :

   Jan Hus est aussitôt proclamé martyr par l’Université de Prague et, dans toute la Bohème, ses partisans se soulèvent contre la papauté et le Saint Empire romain germanique.

Jan Hus sur le bûcher (d'après le Jena Codex, manuscrit de la fin du XVe siècle, Prague)

    Certains, les taborites (du nom de Tabor, petite ville de Bohème) n’hésitent pas à revendiquer une société de type communiste, fondée sur les valeurs évangéliques.

   Les insurgés tirent parti de la rivalité entre le roi Wenceslas et son frère, l’empereur Sigismond.

   Les guerres hussites se terminent le 5 juillet 1436 avec la reconnaissance de Sigismond comme nouveau roi de Bohème et la confirmation des  » compactata  »de Prague.  (Ce texte du 30 novembre 1433 concède aux hussites modérés le droit de communier sous les deux espèces (l’hostie et le vin)… comme c’est le cas aujourd’hui dans l’ensemble des églises chrétiennes.)

  Malgré leur défaite, les idées hussites vont continuer à se répandre en Europe centrale. Elles faciliteront, un siècle plus tard, le développement du protestantisme.

La Pentecôte ?


Pour les chrétiens /catholiques :
  La Pentecôte ( « cinquantième jour ») est une fête chrétienne qui célèbre la venue du Saint-Esprit, cinquante jours après Pâques, sur les apôtres de Jésus-Christ, sur Marie, la mère de Jésus, et sur les autres personnes présentes avec eux, rapportée dans les Actes des Apôtres. Elle conclut officiellement le temps pascal et donne à l’Église les prémices de sa mission : annoncer la bonne nouvelle de la résurrection du Christ à toutes les nations.
Cette fête tire son origine de la fête juive de Chavouot, fête des Prémices ou fête des Semaines, prescrite dans l’Ancien Testament, dans les livres de l’Exode et des Nombres .
   La Pentecôte se célèbre le septième dimanche (soit le quarante-neuvième jour) après le dimanche de Pâques, à une date mobile calculée par le comput. Elle tombe toujours un dimanche entre le 10 mai et le 13 juin. Elle se poursuit le lendemain, dans certains pays, par un lundi férié ou chômé, dit « Lundi de Pentecôte »
Origines » païennes » de la Pentecôte :
  Comme presque toutes les fêtes chrétiennes, la Pentecôte a des origines païennes :
La Pentecôte puise ses origines dans une fête païenne célébrant les moissons qui deviendra progressivement la célébration de l’Alliance Sinaïque entre Dieu et Moïse et de l’instauration de la Loi mosaïque?. Vers le début du Ier siècle, elle devient l’un des trois grands pèlerinages annuels, surtout célébré par certains juifs hellénisés et par certaines sectes juives (Christianisme) tout en conservant hors de ces groupes minoritaires sa dimension agricole jusqu’au Ier siècle de notre ère. Ce n’est qu’à partir du IIe siècle que le pharisianisme liera la fête de la moisson à la commémoration du don de la Loi au Sinaï.

Parceque on en entend beaucoup par ler ….


Après tous ces attentats qui ont fait beaucoup , beaucoup trop de victimes innocentes  et parce qu’on met tous les musulmans en cause …..

Le Jihad, c’est quoi exactement?

Le mot « Jihad » ne signifie pas « Guerre Sainte ou Holly War », des expressions inventées par les médias occidentaux.
Traduit littéralement, « la guerre sainte » en langue Arabe serait « El Harb el Moukadassa » et il n’y a aucune mention dans le Coran de termes pareils.
Le mot jihad dans le Coran prescrit à l’être humain de lutter et de faire l’effort constant afin d’atteindre et de demeurer dans le droit chemin.
Voici quelques exemples de formes de jihad.
Lutter contre le mal de n’importe quelle sorte dans la société est une forme de djihad.
Se lever chaque jour pour aller travailler afin de contribuer à la société et afin d’améliorer votre vie et celle de vos enfants est une forme de jihad.
Donner de votre temps dans le bénévolat pour aider les gens dans le besoin est une forme de jihad.
Une autre forme de djihad (celle dont les médias ont tendance à parler le plus) est le droit aux musulmans à se défendre contre l’occupation.

L’islam interdit strictement aux musulmans d’être les initiateurs de la guerre. Quand un pays musulman est envahie et après avoir épuisé toutes formes de diplomatie (la diplomatie est aussi une forme de djihad, afin d’éviter les conflits armés et la perte de vies humaines) et si la guerre est imminente, des imams et des oulémas auront à décider si le combat est nécessaire. Si tel est le cas, la défense du pays contre les envahisseurs devient une forme de jihad.
Tout en se défendant durant la guerre, les musulmans doivent obéir à des règles très strictes:
Il est interdit aux musulmans de recourir à des méthodes scrupuleuses, à piller et à tuer sans discernement, à tuer des civils ou ceux qui ne participent pas directement à la guerre, à prendre les armes contre les femmes, les enfants, les vieillards et les blessés, de mutiler les cadavres des ennemis, ou de détruire des champs et le bétail. Les prisonniers doivent être traités avec humanité. La destruction des terres, des arbres fruitiers, des animaux, des villes et villages sont également interdits. Les musulmans doivent être enclins à la paix si l’ennemi est véritablement disposé à faire la paix.

Dans le Coran, le mot « paix » est répété 67 fois

Croyance = violence ,intolérance ?


   Me reviennent aujourd’hui les bribes des cours d’Histoire de mon enfance quand Charles Martel, chef des Francs, arrête une armée arabe au nord de Poitiers. Des mots qui n’avaient aucune signification dans mon esprit de 9 ou 10 ans.
Faut-il que l’homme n’ait rien compris au sens à donner à sa propre vie pour la remettre entre les mains d’un dieu ou d’un gourou. Faut-il qu’il manque cruellement de virilité pour ne savoir l’exprimer qu’en déchargeant les cartouches de son fusil. Faut-il qu’il n’ait jamais atteint la jouissance pour la chercher dans la mort. Etroit d’esprit, borné, inculte du coeur. Ça rend fou.

A lire jusqu’à la fin !!!!


Bien  » vu  »  mal « vu » par un dieu par moi méconnu ….La bible par Baudelaire !!!! J’adhère !

Poème de Charles Baudelaire:

Race d’Abel, dors, bois et mange;
Dieu te sourit complaisamment.

Race de
Caïn, dans la fange
Rampe et meurs misérablement.

Race d’Abel, ton sacrifice
Flatte le nez du
Séraphin!

Race de
Caïn, ton supplice
Aura-t-il jamais une fin?

Race d’Abel, vois tes semailles
Et ton bétail venir à bien;

Race de
Caïn, tes entrailles

Hurlent la faim comme un vieux chien.

Race d’Abel, chauffe ton ventre
A ton foyer patriarcal ;

Race de
Caïn, dans ton antre
Tremble de froid, pauvre chacal!

Race d’Abel, aime et pullule !
Ton or fait aussi des petits.

Race de
Caïn, cœur qui brûle,
Prends garde à ces grands appétits.

Race d’Abel, tu croîs et broutes
Comme les punaises des bois!

Race de
Caïn, sur les routes
Traîne ta famille aux abois.

Ah! race d’Abel, ta charogne
Engraissera le sol fumant!

Race de
Caïn, ta besogne
N’est pas faite suffisamment;

Race d’Abel, voici ta honte :
Le fer est vaincu par l’épieu !

Race de
Caïn, au ciel monte,
Et sur la terre jette
Dieu!

Aujourd’hui , c’est jour férié


     Comme je l’écrivais hier 14/08 , je me suis marié pour la première fois un 14 août ,mais ce n’est pas la raison qui fait que le 15 août est férié ! Et non : Même si la mère de Manu a pour prénom Marie- Claude , elle n’est pas montée au ciel (pas de cette façon en tous cas hooo ! ) dans la nuit du 14 au 15/08
   

       Même si vous n’êtes pas en vacances, vous pourrez – sauf pour certaines professions – rester chez vous : le 15 août, on fête en France (et dans de nombreux pays) l’Assomption. Mais savez-vous ce que signifie cette fête, et pourquoi ce jour est férié ?
   L’Assomption, dans la religion chrétienne, célèbre la montée au ciel de la Vierge Marie après sa mort. L’Assomption est souvent confondue avec l’Ascension, qui célèbre la montée au ciel de Jésus-Christ, quarante jours après Pâques.
Cette fête  » mariale » ( qui a rapport à la vierge Marie ?) est un moment important dans la vie des catholiques et s’accompagne souvent de pèlerinages. En France, le plus grand est sans doute celui de Lourdes.

   Au-delà du côté religieux, l’Assomption a aussi un aspect historique. Fixée au 15 août dès le VIe siècle par l’empereur d’Orient Maurice, elle est vite devenue une fête incontournable en France.
   Mais, à la Révolution, il est décidé de supprimer les fêtes mobiles et les dimanches et de restreindre le nombre de jours chômés (Constitution civile adoptée par l’Assemblée constituante le 12 juillet 1790).
Jour férié depuis 1802
         Cette décision ne plaît pas à tout le monde, notamment dans la France paysanne attachée à la Vierge Marie et, plus globalement, aux dimanches et aux traditions. Après une douzaine d’années de guerres civiles et religieuses, Napoléon Bonaparte finit par trancher : le Concordat (promulgué le 18 germinal an X – le 8 avril 1802) marque le retour à la paix religieuse en France. Napoléon ne garde cependant que quatre fêtes religieuses chômées (une par saison) : Noël, l’Ascension, l’Assomption et la Toussaint. À noter que, sous la pression, la IIIe République rétablira, en 1886, deux autres fêtes religieuses comme jours fériés légaux : le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte.
On le sait, la culture religieuse est de moins en moins présente dans notre pays. Reste que les Français, même s’ils ne vont plus beaucoup dans les églises, restent attachés aux acquis sociaux, et, donc, aux jours fériés. Croyants ou non, ils seront ravis de rester chez eux demain !