Photos rares historiques….


Le premier rassemblement à Woodstock, 1969

woodstock 69

La conduite à droite en Suède, 1967
3 septembre 1967, Suède – première matinée ou le trafic routier est passé de la conduite sur le côté gauche de la route vers la droite.!!!!!

conduite à droiteprisonnier guerre

Horace Greasley, prisonnier de guerre
Le prisonnier de guerre Horace Greasley regarde Heinrich Himmler lors d’une inspection du camp dans lequel il est emprisonné. Greasley a tenté de s’évader plus de 200 fois.

 

Peindre la tour Eiffel, 1932
Des peintres en train de badigeonner la tour Eiffel en 1932. La tour a été repeinte 18 fois depuis sa construction, pour une moyenne d’une fois tous les sept ans. 60 tonnes de peinture sont nécessaires pour faire le travail, ce qui représente environ une année de travail pour 25 peintres.

Tour effeil peinte en 1939

 

Avoir des chaussures neuves en 1946
   Dans l’Europe ravagée d’après guerre, avoir une paire de chaussures neuves était l’équivalent de gagner au Loto aujourd’hui. Cet enfant est un orphelin autricien de 6 ans nommé Werfel qui semble donc n’avoir connu que six années de violences et de guerre. Le cadeau surprise était un don de la Croix Rouge de la Jeunesse Américaine.

chaussures

Dali

excentricité !

  L’incroyable histoire derrière la photographie iconique, prise lors de la libération d’un train de la mort au cœur de l’Allemagne nazie, donné vie par le professeur d’histoire qui a réuni des centaines de survivants de l’Holocauste de ce train et leurs enfants avec les vrais soldats américains qui les ont sauvés !

train mort elbe

 

  Les athlètes afro-américains Tommie Smith et John Carlos lèvent leurs poings en geste de solidarité lors des jeux olympiques de 1968. Le médaillé d’argent australien Peter Norman portait un badge du Projet Olympique pour les Droits de l’Homme en soutien de leur protestation.  (Suite à leur geste, les deux Américains furent expulsés des jeux.!)

jo 1968

Kathrine Switzer, la marathonnienne, 1967
Un organisateur du marathon de Boston tente de stopper Kathrine Switzer, première femme à avoir terminé cette course alors qu’elle n’y était pas autorisée.

marathon-kathrine-switzer

 Charlie Chaplin et Helen Keller, 1919
Voici Helen Keller, célèbre militante pour les sourds et les aveugles, en visite sur le tournage du film Une idylle aux champs, où elle lit sur les lèvres de Charlie Chaplin en lui touchant la bouche. Elle l’a même trouvé qu’il était drôle !

 

charlie-chaplin

 Dorothy Counts
La première afro-américaine à intégrer un lycée réservée aux personnes blanches, elle subira le harcèlement et le rejet des autres étudiants dès le 1er jour. Cette photo a été prise par Douglas Martin en 1957

çà s’est passé …..


Long , trop long ? ce billet ………….

Il y a environ 51 ans :

   Le 4 avril 1968 : Martin Luther King était assassiné  !

   Cinq ans avant , il avait prononcé son fameux discours  » I have a dream  » à Washington devant environ 250000 américains ….

    Ce jour là , le leader noir , prix Nobel de la paix , fut assassiné par balles à Memphis ( Tennessee ) , alors qu’il parlait avec des amis sur le balcon de sa chambre d’hôtel . Son meurtrier , James Earl Ray ( je crois) , un ségrégationniste blanc , fut arrêté quelques semaines plus tard en Angleterre ……..

 

L’intégralité du discours en français:

« Je suis heureux de me joindre à vous aujourd’hui pour participer à ce que l’histoire appellera la plus grande démonstration pour la liberté dans les annales de notre nation.

   Il y a un siècle de cela, un grand Américain qui nous couvre aujourd’hui de son ombre symbolique signait notre Proclamation d’Émancipation. Ce décret capital se dresse, comme un grand phare illuminant d’espérance les millions d’esclaves marqués au feu d’une brûlante injustice. Ce décret est venu comme une aube joyeuse terminer la longue nuit de leur captivité.

   Mais, cent ans plus tard, le Noir n’est toujours pas libre. Cent ans plus tard, la vie du Noir est encore terriblement handicapée par les menottes de la ségrégation et les chaînes de la discrimination. Cent ans plus tard, le Noir vit à l’écart sur son îlot de pauvreté au milieu d’un vaste océan de prospérité matérielle. Cent ans plus tard, le Noir languit encore dans les coins de la société américaine et se trouve exilé dans son propre pays.

  C’est pourquoi nous sommes venus ici aujourd’hui dénoncer une condition humaine honteuse. En un certain sens, nous sommes venus dans notre capitale nationale pour encaisser un chèque. Quand les architectes de notre République ont magnifiquement rédigé notre Constitution de la Déclaration d’Indépendance, ils signaient un chèque dont tout Américain devait hériter. Ce chèque était une promesse qu’à tous les hommes, oui, aux Noirs comme aux Blancs, seraient garantis les droits inaliénables de la vie, de la liberté et de la quête du bonheur.

   Il est évident aujourd’hui que l’Amérique a manqué à ses promesses à l’égard de ses citoyens de couleur. Au lieu d’honorer son obligation sacrée, l’Amérique a délivré au peuple Noir un chèque en bois, qui est revenu avec l’inscription “ provisions insuffisantes ”. Mais nous refusons de croire qu’il n’y a pas de quoi honorer ce chèque dans les vastes coffres de la chance, en notre pays. Aussi, sommes-nous venus encaisser ce chèque, un chèque qui nous donnera sur simple présentation les richesses de la liberté et la sécurité de la justice.

   Nous sommes également venus en ce lieu sacrifié pour rappeler à l’Amérique les exigeantes urgences de l’heure présente. Ce n’est pas le moment de s’offrir le luxe de laisser tiédir notre ardeur ou de prendre les tranquillisants des demi-mesures. C’est l’heure de tenir les promesses de la démocratie. C’est l’heure d’émerger des vallées obscures et désolées de la ségrégation pour fouler le sentier ensoleillé de la justice raciale. C’est l’heure d’arracher notre nation des sables mouvant de l’injustice raciale et de l’établir sur le roc de la fraternité. C’est l’heure de faire de la justice une réalité pour tous les enfants de Dieu. Il serait fatal pour la nation de fermer les yeux sur l’urgence du moment. Cet étouffant été du légitime mécontentement des Noirs ne se terminera pas sans qu’advienne un automne vivifiant de liberté et d’égalité.

   1963 n’est pas une fin, c’est un commencement. Ceux qui espèrent que le Noir avait seulement besoin de se défouler et qu’il se montrera désormais satisfait, auront un rude réveil, si la nation retourne à son train-train habituel.

   Il n’y aura ni repos ni tranquillité en Amérique jusqu’à ce qu’on ait accordé au peuple Noir ses droits de citoyen. Les tourbillons de la révolte ne cesseront d’ébranler les fondations de notre nation jusqu’à ce que le jour éclatant de la justice apparaisse.

   Mais il y a quelque chose que je dois dire à mon peuple, debout sur le seuil accueillant qui donne accès au palais de la justice : en procédant à la conquête de notre place légitime, nous ne devons pas nous rendre coupables d’agissements répréhensibles.

   Ne cherchons pas à satisfaire notre soif de liberté en buvant à la coupe de l’amertume et de la haine. Nous devons toujours mener notre lutte sur les hauts plateaux de la dignité et de la discipline. Nous ne devons pas laisser nos revendications créatrices dégénérer en violence physique. Sans cesse, nous devons nous élever jusqu’aux hauteurs majestueuses où la force de l’âme s’unit à la force physique.

   Le merveilleux esprit militant qui a saisi la communauté noire ne doit pas nous entraîner vers la méfiance de tous les Blancs, car beaucoup de nos frères blancs, leur présence ici aujourd’hui en est la preuve, ont compris que leur destinée est liée à la nôtre. L’assaut que nous avons monté ensemble pour emporter les remparts de l’injustice doit être mené par une armée bi-raciale. Nous ne pouvons marcher tout seul au combat. Et au cours de notre progression il faut nous engager à continuer d’aller de l’avant ensemble. Nous ne pouvons pas revenir en arrière.

    Il y a des gens qui demandent aux militants des Droits Civiques : “ Quand serez-vous enfin satisfaits ? ” Nous ne serons jamais satisfaits aussi longtemps que le Noir sera la victime d’indicibles horreurs de la brutalité policière. Nous ne pourrons être satisfaits aussi longtemps que nos corps, lourds de la fatigue des voyages, ne trouveront pas un abri dans les motels des grandes routes ou les hôtels des villes.

    Nous ne pourrons être satisfaits aussi longtemps que la liberté de mouvement du Noir ne lui permettra guère que d’aller d’un petit ghetto à un ghetto plus grand. Nous ne pourrons être satisfaits aussi longtemps que nos enfants, même devenus grands, ne seront pas traités en adultes et verront leur dignité bafouée par les panneaux “ Réservé aux Blancs ”. Nous ne pourrons être satisfaits aussi longtemps qu’un Noir du Mississippi ne pourra pas voter et qu’un Noir de New-York croira qu’il n’a aucune raison de voter. Non, nous ne sommes pas satisfaits et ne le serons jamais, tant que le droit ne jaillira pas comme l’eau, et la justice comme un torrent intarissable.

  Je n’ignore pas que certains d’entre vous ont été conduis ici par un excès d’épreuves et de tribulations. D’aucuns sortent à peine d’étroites cellules de prison. D’autres viennent de régions où leur quête de liberté leur a valu d’être battus par les orages de la persécution et secoués par les bourrasques de la brutalité policière. Vous avez été les héros de la souffrance créatrice. Continuez à travailler avec la certitude que la souffrance imméritée vous sera rédemptrice.

   Retournez dans le Mississippi, retournez en Alabama, retournez en Caroline du Sud, retournez en Géorgie, retournez en Louisiane, retournez dans les taudis et les ghettos des villes du Nord, sachant que de quelque manière que ce soit cette situation peut et va changer. Ne croupissons pas dans la vallée du désespoir.

  Je vous le dis ici et maintenant, mes amis, bien que, oui, bien que nous ayons à faire face à des difficultés aujourd’hui et demain je fais toujours ce rêve : c’est un rêve profondément ancré dans l’idéal américain. Je rêve que, un jour, notre pays se lèvera et vivra pleinement la véritable réalité de son credo : “ Nous tenons ces vérités pour évidentes par elles-mêmes que tous les hommes sont créés égaux ”.

   Je rêve qu’un jour sur les collines rousses de Georgie les fils d’anciens esclaves et ceux d’anciens propriétaires d’esclaves pourront s’asseoir ensemble à la table de la fraternité.

  Je rêve qu’un jour, même l’Etat du Mississippi, un Etat où brûlent les feux de l’injustice et de l’oppression, sera transformé en un oasis de liberté et de justice.

   Je rêve que mes quatre petits-enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés sur la couleur de leur peau, mais sur la valeur de leur caractère. Je fais aujourd’hui un rêve !

   Je rêve qu’un jour, même en Alabama, avec ses abominables racistes, avec son gouverneur à la bouche pleine des mots “ opposition ” et “ annulation ” des lois fédérales, que là même en Alabama, un jour les petits garçons noirs et les petites filles blanches pourront se donner la main, comme frères et sœurs. Je fais aujourd’hui un rêve !

   Je rêve qu’un jour toute la vallée sera relevée, toute colline et toute montagne seront rabaissées, les endroits escarpés seront aplanis et les chemins tortueux redressés, la gloire du Seigneur sera révélée à tout être fait de chair.

Telle est notre espérance. C’est la foi avec laquelle je retourne dans le Sud.

   Avec cette foi, nous serons capables de distinguer dans la montagne du désespoir une pierre d’espérance. Avec cette foi, nous serons capables de transformer les discordes criardes de notre nation en une superbe symphonie de fraternité.

  Avec cette foi, nous serons capables de travailler ensemble, de prier ensemble, de lutter ensemble, d’aller en prison ensemble, de défendre la cause de la liberté ensemble, en sachant qu’un jour, nous serons libres. Ce sera le jour où tous les enfants de Dieu pourront chanter ces paroles qui auront alors un nouveau sens : “ Mon pays, c’est toi, douce terre de liberté, c’est toi que je chante. Terre où sont morts mes pères, terre dont les pèlerins étaient fiers, que du flanc de chacune de tes montagnes, sonne la cloche de la liberté ! ” Et, si l’Amérique doit être une grande nation, que cela devienne vrai.

  Que la cloche de la liberté sonne du haut des merveilleuses collines du New Hampshire !
Que la cloche de la liberté sonne du haut des montagnes grandioses de l’Etat de New-York !
Que la cloche de la liberté sonne du haut des sommets des Alleghanys de Pennsylvanie !
Que la cloche de la liberté sonne du haut des cimes neigeuses des montagnes rocheuses du Colorado !
Que la cloche de la liberté sonne depuis les pentes harmonieuses de la Californie !

Mais cela ne suffit pas.

Que la cloche de la liberté sonne du haut du mont Stone de Georgie !
Que la cloche de la liberté sonne du haut du mont Lookout du Tennessee !
Que la cloche de la liberté sonne du haut de chaque colline et de chaque butte du Mississippi ! Du flanc de chaque montagne, que sonne le cloche de la liberté !

  Quand nous permettrons à la cloche de la liberté de sonner dans chaque village, dans chaque hameau, dans chaque ville et dans chaque Etat, nous pourrons fêter le jour où tous les enfants de Dieu, les Noirs et les Blancs, les Juifs et les non-Juifs, les Protestants et les Catholiques, pourront se donner la main et chanter les paroles du vieux Negro Spiritual :Enfin libres, enfin libres, grâce en soit rendue au Dieu tout puissant, nous sommes enfin libres ! ”. »

 

Ceci n’est pas une pub pour la marque  » Vanish  » loin de là !


   Oui, nous sommes en 2018, et il existe encore des gens qui commettent des actes gratuits envers des gens de couleur ou de religion différente. En Angleterre, cette vidéo a suscité l’indignation et la colère chez les musulmans. On y voit un homme qui se filme. Il tient une bouteille en spray de détachant de la marque Vanish. En arrière plan, on voit une femme voilée. Ce que va faire l’homme ensuite m’ a dégoûté …A vous de  » voir » 

Une femme voilée se fait asperger de détachant

Ainsi, comme on peut le voir dans la vidéo en haut de l’article, l’homme tient la bouteille et dit : « j’espère que ce truc fonctionne vraiment« . En France, le slogan de la marque Vanish est « pour que les tâches s’évanouissent« . Il se dirige alors vers une femme voilée qui faisait tranquillement ses courses sans rien demander à personne. Ainsi, l‘homme va jusqu’au bout de son acte et asperge le dos de la femme voilée. Et il en est fier, visiblement : « ah non, ça ne marche pas« , affirme-t-il alors.

 

Un acte raciste en Angleterre

L’homme a tout de suite posté la vidéo de son oeuvre sur les réseaux sociaux. Beaucoup se sont indignés par son acte gratuit, bête et totalement raciste. Ainsi, on peut lire : « tu n’as pas honte ? Tu es fier de toi ? Tu ne pouvais pas la laisser tranquille ? Elle t’as fait quoi de mal ? » ou encore : « J’ai honte d’être anglais comme toi…Comment tu peux faire ça ! Il est temps de grandir ! Abruti ! » Malheureusement, certains tolèrent cet acte raciste, et voient en ce geste une franche rigolade : « énorme ! Mais vu que t’as fais ça sur une arabe, tu es accusé de racisme ! On ne peut plus rigoler ! » Bah voyons… ……….

 

 

Tout n’est pas toujours …


  Blanc ou noir , bien ou mal ,

L.F Céline

Je présume que beaucoup parmi mes lecteurs savent qui est cet homme ? 

Il a écrit ( entre autre ) : “Presque tous les désirs du pauvre sont punis de prison.”

 » L’amour c’est l’infini mis à la portée des caniches.”

“Ne croyez donc jamais d’emblée au malheur des hommes. Demandez-leur seulement s’ils peuvent dormir encore ? … Si oui, tout va bien. Ca suffit.”

“Ce qu’il y a de plus subtil dans l’homme, c’est la sexualité.”

“Il existe pour le pauvre en ce monde deux grandes manières de crever, soit par l’indifférence absolue de vos semblables en temps de paix, ou par la passion homicide des mêmes la guerre venue.”

« La Volga a rien inventé, Buchenwald non plus, la Muraille de Chine non plus, ni Nasser, ni les Pyramides, ni les solides coups de pied aux culs !… il faut que ça avance et c’est tout !… et en cadence ! et tous Ho ! Hisse ! »

« Il faudra endormir pour de vrai un soir, les gens heureux, pendant qu’ils dormiront, je vous le dis et en finir avec eux et leur bonheur une fois pour toutes. »

Et encore ces citations sont les moins  » haineuses  » les moins anti-sémites «  ….

Comme :

  « Pleurer, c’est le triomphe des Juifs ! Réussit admirablement ! Le monde à nous par les larmes ! 20 millions de martyrs bien entraînés c’est une force ! Les persécutés surgissent, hâves, blêmis, de la nuit des temps, des siècles de torture… »

« Pour devenir collaborationniste, j’ai pas attendu que la Kommandantur pavoise au Crillon… On n’y pense pas assez à cette protection de la race blanche. C’est maintenant qu’il faut agir, parce que demain il sera trop tard. […] Doriot s’est comporté comme il l’a toujours fait. C’est un homme… il faut travailler, militer avec Doriot. […] Cette légion (la L.V.F.) si calomniée, si critiquée, c’est la preuve de la vie. […] Moi, je vous le dis, la Légion, c’est très bien, c’est tout ce qu’il y a de bien>>

« C’est la présence des Allemands qu’est insupportable. Ils sont bien polis, bien convenables. Ils se tiennent comme des boys scouts. Pourtant on peut pas les piffer… Pourquoi je vous demande ? Ils ont humilié personne… Ils ont repoussé l’armée française qui ne demandait qu’à foutre le camp. Ah, si c’était une armée juive alors comment on l’adulerait ! »

« Je veux les [les Juifs] égorger […] Lorsque Hitler a décidé de « purifier » Moabit à Berlin (leur quartier de la Villette), il fit surgir à l’improviste dans les réunions habituelles, dans les bistrots, des équipes de mitrailleuses et par salves, indistinctement, tuer tous les occupants ! […] Voilà la bonne méthode. »

 

Cependant, à ma surprise , j’ai lu qu’il a aussi  écrit  : 

 » Si les hommes sont méchants , c’est peut-être juste parce qu’ils souffrent , mais le temps est long entre le moment où ils arrêtent de souffrir et celui où ils deviennent un peu meilleurs  »   !!!!

 

  J’oubliais : Il s’agit bien sur de Louis Ferdinand Céline …..

Un néo nazi apprend…..


Qu’il a des ancêtres de race noire ( à la télévision )

   Un suprémaciste de la race blanche a appris en direct à la télévision britannique qu’il avait des origines africaines à 14% à l’issue d’un test ADN. Le fou-rire qui s’ensuit est particulièrement communicatif… ??

 

Certains événements…


passés ou présents aident à relativiser mes petits ennuis …

Ce soir , j’ai regardé la télé qui proposait un film basé sur une vérité historique  : Il s’agit bien sur de  » La rafle  » : 

La rafle du Vel’ d’Hiv’ (Vélodrome d’Hiver) ..Un épisode dramatique de l’histoire de la France , événement qui laisse à mon avis, une tache indélébile dans l’histoire de notre pays :

Mi avril 1942 , Pierre laval , chef du gouvernement de Pétain nomme R.Bousquet ( secrétaire général de la police nationale ) . A la demande de la Gestapo , ce dernier va organiser environ 3 mois plus tard l’arrestation massive des juifs français et étrangers ( ces derniers sont déjà fichés depuis septembre 1940 et doivent porter une étoile jaune  )juif

5000 policiers aidés d’un millier de miliciens fascistes du parti populaire français ( PPF) . Deux jours après le 14 juillet , c’est le début du cauchemar . Dans la nuit du 16/07 , tous les juifs de Paris et de sa banlieue sont réveillés par des coups violents frappés à leurs portes ;  » on  » leurs donne une demi-heure pour préparer leurs valises …..Tous, y compris enfants, vieillards , malades ou handicapés sont embarqués dans des autobus . Les couples sans enfant et les célibataires sont emmenés à Drancy , au camp d’internement du nord de Paris . Les autres sont parqués près de la tour Eiffel  , au vélodrome d’Hiver .vélodrome

Là , plus de 8000 personnes , traitées comme du bétail tenteront de survivre pendant une semaine privés d’eau potable , de vivres et de sommeil ( à cause des projecteurs allumés jours et nuit ). Puis ,les familles sont transférées dans le Loiret ( Pithiviers ?)…Début août, ils seront déportés au camp d’extermination d’Auschwitz . Sur les 13000 personnes , seuls 25 adultes restèrent en vie !

Ce n’est qu’en 1995 que J.Chirac reconnut la responsabilité de l’état français ( il dit :  » Ce jour là , la France , patrie des droits de l’homme  accomplissait l’irréparable  » 

   Cependant , certains juifs ont pu échapper à la rafle  grâce à des actes de solidarité ( des policiers ont laissés fuir leurs prisonniers, des personnes ( concierges, voisins etc…ont ouvert leur porte et caché des personnes …) Une seule personne , femme d’une vingtaine d’années , Anna Traub a réussi à s’échapper du Vel’ d’Hiv ………………………

A mon avis , nous devons rester vigilants en voyant ce qui se passe aujourd’hui ( la recrudescence du racisme , le Lepen et compagnie etc…..)

 

Aux lecteurs de » juger « 


  Après qu’une caissière a fait une fausse couche sur son lieu de travail, accusant sa direction de négligence, « l’Obs » a recueilli les témoignages d’autres salariés de ce supermarché de Tourcoing, qui ont saisi l’inspection du travail.image-caissiere

   Le magasin Auchan City de Tourcoing accumule les scandales .
La première fois que le coordinateur l’a appelé « Singe-man », « pour rigoler », Farid, 27 ans, s’est forcé à sourire. L’employé de supermarché, affecté à la boulangerie, venait d’être embauché à l’Auchan City de Tourcoing (Nord). « Je n’ai pas osé le prendre mal ». Mais ensuite, de « Singe-man », on est passé à « macaque » puis « bonobo », « plusieurs fois par jour ».
Lorsqu’il décide de se syndiquer, en janvier 2015, pour se « protéger », les choses ont empiré : Farid écope toujours des semaines les plus longues, des week-ends travaillés au-delà du quota annuel.

« En plus de ça, j’étais jamais assez rapide pour eux, mes coordinateurs me demandaient toujours plus que les autres. »

Plus tard, quand il informe ses supérieurs de son mariage et demande à poser une semaine de congés, légale, c’est sa manager qu’il entend râler, que « son mariage, c’est pour les papiers ». En mars 2016, « à bout », Farid décide de saisir l’inspection du travail pour « harcèlement » puis dépose une plainte, en novembre 2016 pour « harcèlement », « diffamation » et « injure à caractère racial ».

« Sale arabe »

  Le délégué CGT du magasin, Habib Hamdoud, affecté aux « liquides », en cave, a lui-aussi porté plainte au pénal pour « harcèlement moral et discriminations et injures à caractères raciales ». Dans son procès-verbal, que « l’Obs » a pu consulté, l’homme de 37 ans accuse sa hiérarchie de l’avoir surnommé le « terroriste », entre autres vexations, intimidations comme ce jour où, « Romain D., dans la réserve, m’a dit : ‘Si tu continues à faire le malin, on va te mettre une fiche S' ».
Des sous-entendus lourds de connotations attestées par le témoignage d’un de ses collègues qui affirme avoir entendu l’un de ses supérieurs lui lancer : « Je suis pas raciste, moi, sale arabe ». Mohamed*, 46 ans, un ancien agent de sécurité employé par Auchan pendant deux ans, explique, lui-aussi, avoir entendu des remarques discriminantes, comme ce directeur technique qui lui a dit un jour : « Moi je suis chez toi, toi t’es pas chez toi ».

« Un jour, mon chef m’a demandé de surveiller le délégué syndical de la CGT pour lui trouver des fautes. Je lui ai répondu que j’étais pas là pour ça ».

Le jour où Mohamed décide de se syndiquer (à la CFDT), les choses ont, là encore, empiré. « Ma hiérarchie a fini par monter un dossier contre moi pour me licencier et je vais aujourd’hui les poursuivre aux prud’hommes ». Le 3 octobre 2016, Mohamed a lui-aussi déposé une plainte contre ses supérieurs pour « dénonciations calomnieuses ».

Publié sur le site du Groupe.Anti.Fasciste


 

La « Taverne de Thor » s’est installée au printemps 2015 à Combres-sous-les-Côtes (55). Il s’agit d’un local destiné à accueillir les activités, conférences et concerts des Hammerskins, un groupe néonazi international, raciste et violent. Ce groupe s’est par exemple illustré en 2013 par l’agression à l’arme blanche d’un homme d’origine sénégalaise en plein centre-ville de Metz, au seul prétexte qu’il était noir. 

 

Les Hammerskins sont des suprémacistes blancs, c’est-à-dire qu’ils revendiquent ouvertement la supériorité de la « race blanche ». À l’origine affiliés au Ku Klux Klan et à l’American Nazi Party (ANP), ils se définissent comme « aryens ». Ils participent systématiquement aux rassemblements anti-étrangers et aux manifestations racistes, et ils agressent les manifestations comme la Gay Pride ou les manifestations égalitaires. 

 

Le précédent local des Hammerskins en Lorraine, installé dans le toulois, avait clos ses portes à l’occasion de la St-Patrick, le 16 mars 2013, à la suite de pressions administratives. Quelques mois auparavant, 2000 militants de la « race blanche » venus de toute l’Europe avaient en effet participé à un concert RAC (Rock Against Communism) organisé initialement par une des sections allemandes du mouvement. Ces activités prétendument festives ne sont qu’un paravent pour leurs réunions où circule une idéologie dont les discriminations racistes et sexistes sont les fondements réels et assumés. Nous ne saurions le tolérer.

 

Pour l’instant, aucune entrave administrative n’a été opposée à l’installation des Hammerskins à Combres-sous-les-Côtes. La mobilisation doit grandir pour les faire partir.Nous refusons de laisser perdurer et se développer les activités d’un mouvement prônant le génocide