» Bourrage de crâne « 


 

  Edward Bernays : la fabrique du consentement ou comment passer du citoyen au consommateur…

   Edward Bernays  est né en 1891 à Vienne et il est mort en 1995 à Boston.

103 années d’une vie fructueuse. Une vie consacrée à l’une des tâches majeures de notre siècle : celle qui consista à pervertir les démocraties pour faire plier les volontés des masses aux desseins des élites, en toute non-violence. Edward Bernays était le neveu de Sigmund Freud et il a su exploiter les avancées apportées par son oncle, ainsi que le rayonnement scientifique de ce dernier dans le domaine de la connaissance de l’irrationnalité, à des fins économiques idéologiques et politiques.
   Sa discrétion dans notre paysage culturel actuel est inversement proportionnelle à l’ampleur de sa tâche. Même dans les agences de pub ou dans les services de relations publiques, son nom est presque inconnu, tout du moins en France.

    Il faut dire qu’il était un fervent partisan d’une « gouvernance de l’ombre » et ses écrits ne tarissent pas sur ce sujet. « créer du besoin, du désir et créer du dégoût pour tout ce qui est vieux et démodé » fut un de ses leitmotiv. « Fabriquer du consentement », « cristalliser les opinions publiques » furent les titres de 2 de ses oeuvres écrites (une quinzaine en tout). « Dompter cette grande bête hagarde qui s’appelle le peuple ; qui ne veut ni ne peut se mêler des affaires publiques et à laquelle il faut fournir une illusion » en furent d’autres.

Tout le monde connait cette affiche :

La vidéo ci – dessous ( très ( trop? ) ) longue , résume bien qui était Bernays :

  Edward Bernays est souvent mentionné comme le père de la propagande moderne ou, plus précisément, de la propagande politique institutionnelle et de l’industrie des relations publiques , et par suite comme celui du spin , autrement dit de la manipulation de l’opinion .
En combinant les idées de Gustave Le Bon sur la psychologie des foules, celles de Wilfred Trotter sur la psychologie sociale et celles de Freud sur la psychanalyse, il a été l’un des premiers à industrialiser la psychologie du subconscient pour persuader l’opinion publique.

  J’arrête ici , ce serait trop long  : Si un ( e) lecteur (trice ) est intéressé (e) , il suffit de chercher sur le Net : Tout y est ! 

 

Recensement….


      Récemment ,la population de mon village a reçu un courrier de la mairie avertissant que le recensement du nombre d’habitants aurait lieu entre le 17/01 et le 16/02 ….Courrier précisant que celui ci est obligatoire et demandant de « faire bon accueil  » à l’agent recenseur  lol …

Je me souviens qu’il y a longtemps de çà (j’étais encore chez mes parents !) ,la mairie m’avait demandé de le faire contre une petite rétribution…..J’avais aimé ce « travail »

Mais à quoi sert il?

Le recensement n’est pas uniquement un dénombrement de la population. Il décrit l’évolution de la population sur le territoire et permet donc aux acteurs publics de mesurer l’évolution des besoins ville par ville, quartier par quartier.

Le recensement s’avère essentiel pour aider les élus à mieux répondre aux besoins des habitants du pays. Il aide à adapter les infrastructures de la vie quotidienne ( station d’épuration, crèche, collège, moyens de transports, pharmacie, hôpital, etc.).

Lors de l’enquête de recensement 2013, près de 9 millions de personnes en métropole et Outre-mer seront interrogées.
Le lancement de cette enquête en France métropolitaine, aux Antilles et en Guyane a lieu le jeudi 17 janvier 2013. Elle prendra fin le samedi 16 février 2013 pour les communes de moins de 10 000 habitants et le samedi 23 février 2013 pour les communes de 10 000 habitants ou plus.

Les résultats du recensement permettent des analyses nationales et locales sur les différents thèmes abordés dans le questionnaire.  Les déplacements domicile–travail en sont une illustration. Ils font  ici l’objet d’une analyse nationale, couplée à des tableaux et graphiques déclinés régionalement,  présentés sur le site insee.fr.

Savoir si l’on est enquêté en 2013

Les habitants des communes de moins de 10 000 habitants peuvent se renseigner sur le site dédié au recensement, www.le-recensement-et-moi.fr, afin de savoir si la commune réalise l’enquête de recensement en 2013.

Les habitants des communes de 10 000 habitants ou plus peuvent se renseigner auprès de leur mairie, afin de savoir si leur logement est concerné par l’enquête de recensement en 2013.

Comment reconnaître un agent recenseur? (Souvent c’est une personne sans emploi ou un(e) employé(e) communal…)

L’agent recenseur est aisément identifiable grâce à sa carte officielle tricolore qui porte sa photo et la signature du maire de la commune.
Avant son passage, les personnes recensées sont prévenues par une lettre signée du maire déposée dans leur boîte aux lettres ou par une affichette apposée dans le hall des immeubles.

L’agent reçoit un salaire:

Lors du dernier recensement (il y a 5 ans ) il était  payé comme suit :
25€ par demi-journée de formation (soit 50€)
1€ par feuille de logement
0.85€ par bulletin individuelAprès ça dépend des quartiers qui ont été attribués..