En pensant à ma grand mère….


Pour toutes les « petites mères »

 

Les paroles :

Y a des jours comme ça
J’voudrais que tout s’arrête
Et reposer ma tête
Dans le creux de ton bras.
Et là je voudrais tant
Oublier ma détresse
Sous l’infinie tendresse
Que m’apportait ta voix
Y a des jours comme ça
Lorsque ma tête roule
J’voudrais que tout s’écroule
Parc’que tu n’es pas là.

Dis-moi, Petite mère
Où est-il le chemin
Pour aller à naguère
Moi, je n’sais plus très bien
Dis-moi, Petite mère
Où est le vieux tilleul
Qui lorsque j’étais seul
Me croyant un poète
M’a entendu criant
Aux diables à la ronde
Je referais le monde
Lorsque je serais grand.

Maintenant tu sais
J’ai perdu l’insouciance
Au temps de mon enfance
Toi, tu me consolais,
Y a des jours comme ça
Ah! Dieu, que je regrette
Le temps perdu peut-être
Je ne comprenais pas,
Lorsque sur mon front lourd
Ta main venait si tendre
Comme pour y répandre
Ton cœur chargé d’amour.

Dis-moi, Petite mère
Où est-il le chemin
Pour aller à naguère
Moi, je n’sais plus très bien
Dis-moi, Petite mère
Où est le vieux tilleul
Qui lorsque j’étais seul
Me croyant un poète
M’a entendu criant
Aux diables à la ronde
Je referais le monde
Lorsque je serais grand.

Et maintenant tu vois
J’ai tant cogné ma tête
Aux murs de la planète
Je pleure d’être grand.