»être réduit au bâton blanc  » expression ancienne…..


  J’ai lu cette expression ( jamais entendue ) tout à l’heure alors…….Sa signification :

   On dit  que cette expression est une allusion à l’ancien usage selon lequel les soldats d’une garnison qui avait capitulé sortaient de celle ci  avec un bâton à la main, c’est-à-dire avec un bois de lance dégarni de fer.

    Mais celà semble  faux ; car cet usage n’aurait  été  selon certain écrits , introduit que parce que le bâton dépouillé de son écorce était un symbôle de pauvreté et de dépendance que portaient  surtout  les  »  suppliants  » et les prisonniers. Il parait aussi que , d’après  la loi salique, le » meurtrier  », obligé de quitter le pays lorsqu’il ne pouvait payer la taxe , sortait de sa maison, en chemise , pieds nus et bâton en main .
     Une  loi  semblable  se trouverait  dans cette formule des archives de Bade :  » Partir avec petit bâton et du bien faire l’abandon  » . On peut lire , parait il , dans les  »Antiquités d’Anvers  »  , que les  » confrères de l’arc  » de la ville de Welda se présentèrent devant les statues des saints avec des baguettes blanches dans leurs mains en signe de dépendance.
 » Je ne plains pas les garçons : Un garçon vit partout, pourvu qu’il sache travailler ; mais le pauvre petit peuple des filles doit chercher sa vie avec un bâton blanc à la main.  » (Mémoires de Luther)

? J’en conclue que celà signifie la même chose  » qu’être au chômage  » de nos jours ?

30 ans déjà et toujours là !


S.D.F


Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur est une association loi de 1901, reconnue d’utilité publique, sous le nom officiel de « les Restaurants du Cœur – les Relais du Cœur ». Ils ont pour but « d’aider et d’apporter une assistance bénévole aux personnes démunies, notamment dans le domaine alimentaire par l’accès à des repas gratuits, et par la participation à leur insertion sociale et économique, ainsi qu’à toute action contre la pauvreté sous toutes ses formes ».

 

 

Les Restos aujourd’hui

30 ans plus tard, ce sont 128.5 millions de repas équilibrés* qui sont distribués par l’association (2014-2015). Les Restos du Cœur ont malheureusement largement franchi la barre d’un milliard de repas servis depuis leur création…

Aujourd’hui, les carences alimentaires les plus graves ont presque disparu, mais la pauvreté a pris un autre visage : accidents de la vie, contrats précaires et travailleurs pauvres, jeunes de moins de 25 ans ne disposant pas du RSA, retraités disposant du seul “minimum vieillesse”…

En France, 8.5 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Source : INSEE, Septembre 2014.

L’aide alimentaire permet une aide d’urgence mais représente surtout le point de contact privilégié pour permettre un accompagnement vers l’autonomie. La relation de confiance tissée pendant l’accueil et l’engagement des bénévoles pour leur venir en aide permet de proposer les pistes d’une réinsertion sociale : ateliers et jardins d’insertion, lits hébergement d’urgence,camions et points repas chauds, Restos Bébés du Coeur, départs en vacances, ateliers d’accompagnement scolaire et de lutte contre l’illettrisme, initiation à l’informatique, conseils budgétaires, accès à la justice et aux droits, soutien à la recherche d’emploi (SRE) et microcrédit personnel…

Provenance des ressources

La plus grande partie des ressources de l’association provient des dons et legs (49% en 2014-2015). S’y ajoutent les produits des opérations Enfoirés (13% en 2014-2015) et les subventions des collectivités publiques (en 2014-2015, 19% pour les organismes nationaux, 11% de produits en provenance de l’Union Européenne et 4% de produits divers et financiers).

Frais généraux réduits

Les Restos du Cœur sont très soucieux d’utiliser au mieux ces fonds publics et privés : les frais généraux sont réduits (7% en 2014-2015) et les dépenses superflues éliminées. En conséquence, près de 90% des ressources sont consacrés aux actions de l’association.

Coluche  explique son idée….

« J’ai une petite idée, comme ça. Si des fois, y’a des marques qui m’entendent : je ferai un peu de pub tous les jours. Si y’a des gens qui sont intéressés pour sponsoriser une cantine gratuite, qu’on pourrait commencer par faire à Paris, puis qu’on étalerait dans les grandes villes de France. Nous, on est prêt à aider une entreprise comme ça, qui ferait un resto par exemple qui aurait comme ambition de faire deux milles, trois milles couverts par jour, gratuitement. Alors, tous ceux qui sont intéressés, qu’ont des grosses cantines, qu’ont des restos, tous ceux qui sponsorisent, avec des marques d’alcool ou n’importe quoi, qui voudraient nous contacter pour ça, on est prêt à recevoir les dons, de toute la France d’ailleurs. Quand y’a des excédents de bouffe à droite, à gauche, et qu’on les détruit pour maintenir les prix sur les marchés, à ce moment-là, nous, on pourrait peut-être les récupérer. Voir ce qu’on peut faire avec les agriculteurs qu’ont de l’excédent, ou avec les sponsors. Et puis, on essaiera, un jour, de faire une grande cantine, peut-être cet hiver. Gratos. Voilà. Je lance l’idée comme ça… »
Coluche, le 26 septembre 1985.
Création de l’association « les Restos du Coeur » la même année.

Parceque j’ai encore vu un gars ……..


Cet après-midi , un homme âgé demandait de quoi manger devant le super-marché ….Alors….C’est toujours d’actualité :

Puis aussi :

Elle appelle mais personne ne l’entends
– Saisir un regard
Elle implore au milieu des passants

– La nuit tombe, il est si tard
Juste un toit, juste un sourire
– Mais elle encombre et dérange
Mais l’adresse qui pourra la lui dire?
– Mais on traverse en silence Aujourd’hui, c’est juste en jour de plus pour vous et nous au paradis
Aujourd’hui, c’est juste un jour de plus pour vous, vous et nous au paradis

Elle appelle et personne ne l’entend
Ses pieds ne la portent plus
Froid et Larme sont les frères de sang
Des habitants de nos rues

Aujourd’hui, c’est juste en jour de plus pour vous et nous au paradis
Aujourd’hui, c’est juste un jour de plus pour vous, vous et nous au paradis

Juste un jour de plus
Juste un jour de plus

Oh Là-Haut
Y aura-t-il des réponses à nos prières?
Oh Si Haut
Dites-nous ce que l’on doit faire?

On peut lire à ses rides, à ses mains
Ses défaites et ses départs
Pour un autre port, une ville, un demain
Mais elle n’est plus de nul part

Aujourd’hui, c’est juste en jour de plus pour vous et nous au paradis
Aujourd’hui, c’est juste un jour de plus pour vous, vous et nous au paradis
Juste un jour de plus

« Seuil de pauvreté »


Un reportage télé sur le seuil de pauvreté m’a interpellé: Il serait d’environ 900 euros par mois en 2012 !

Ce qui signifie (sans pleurnicherie ni plainte de ma part ) que je suis sous ce seuil  …..L’aide financière ou autres  (cadeaux) de mon fils et d’ami(e)s font que je « surpasse « ce seuil ….

Les seuils de pauvreté en France
le 6 septembre 2012

En France, un individu peut être considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 803 euros ou 964 euros selon la définition adoptée…
En France, un individu peut être considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 803 ou 964 euros (données 2010) selon la définition de la pauvreté utilisée (seuil à 50 % ou à 60 % du niveau de vie médian ). Le revenu pris en compte est le revenu dit « disponible » : après impôts et prestations sociales.( ces dernières sont mon seul revenu officiel )

En dépit du ralentissement de la croissance depuis les années 1970, la France continue à s’enrichir. Le revenu médian augmente et donc avec lui le seuil de pauvreté. Entre 1970 et 2010, le seuil de pauvreté à 50 % a doublé en euros constants (c’est-à-dire une fois que l’on a retiré l’inflation), de 400 à 800 euros. Les pauvres d’aujourd’hui sont deux fois plus riches que ceux d’hier, mais ils ne vivent pas dans la même société : les besoins ne sont plus les mêmes.

(La question ,pour moi ,est qu’elle est la différence entre nos besoins et ceux d’hier? S’agit il  de consommation alimentaire ,,de confort,de loisirs ?????…De quoi avons nous réellement besoin? )

Bref ,si je me fie aux données ,je suis pauvre….Mais pas malheureux…. (ma maladie est mon seul vrai malheur..)