Encore une journée  » spéciale  » :


La journée internationale des droit de la femme :

POURQUOI UNE JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES LE 8 MARS ?

La Journée internationale des droits des femmes, officialisée par les Nations unies en 1977 ( il y a peu ! ) , célébrée dans de nombreux pays à travers le monde le 8 mars serait une occasion de faire un bilan sur la situation des femmes.

Marquée par de très nombreux événements et manifestations à travers le monde organisés par des mouvements, associations (parmi lesquelles Amnesty International) Cette journée existe pour fêter les victoires et les acquis en matière de droits des femmes, mais aussi pour faire entendre leurs revendications, afin d’améliorer la situation des femmes.

La Journée internationale des droits des femmes, ou journée internationale des femmes pour l’ONU, est apparue à la suite des mouvements sociaux au début du XXe siècle en Amérique du Nord et en Europe.

En plein essor , le mouvement féministe , qui avait été renforcé par quatre conférences mondiales sur les femmes organisées sous l’égide de l’ONU, a aidé à faire de la célébration de cette Journée le point de ralliement des efforts coordonnés déployés pour exiger la réalisation des droits des femmes et leur participation au processus politique et économique.

CHRONOLOGIE (SOURCE ONU)

1 ) 1909  Conformément à une déclaration du Parti socialiste américain, la première Journée nationale des femmes a été célébrée sur l’ensemble du territoire des États-Unis d’Amérique le 28 février. Les femmes ont continué à célébrer cette journée le dernier dimanche de février jusqu’en 1913.

2) 1910 L’Internationale socialiste réunie à Copenhague a instauré une Journée des femmes, de caractère international, pour rendre hommage au mouvement en faveur des droits des femmes et pour aider à obtenir le suffrage universel des femmes. La proposition a été approuvée à l’unanimité par la conférence qui comprenait plus de 100 femmes venant de 17 pays, dont les trois premières femmes élues au Parlement finlandais. Aucune date précise n’a été fixée pour cette célébration.

3) 1911  À la suite de la décision prise à Copenhague l’année précédente, la Journée internationale des droits des femmes a été célébrée pour la première fois, le 19 mars, en Allemagne, en Autriche, au Danemark et en Suisse, où plus d’un million de femmes et d’hommes ont assisté à des rassemblements. Outre le droit de voter et d’exercer une fonction publique, elles exigeaient le droit au travail, à la formation professionnelle, ainsi que l’arrêt des discriminations sur le lieu de travail.

4 ) 1913  Dans le cadre du mouvement pacifiste qui fermentait à la veille de la Première Guerre mondiale, les femmes russes ont célébré leur première Journée internationale des droits des femmes le dernier dimanche de février 1913. Dans les autres pays d’Europe, le 8 mars ou à un ou deux jours de cette date, les femmes ont tenu des rassemblements soit pour protester contre la guerre, soit pour exprimer leur solidarité avec leurs sœurs.

5 ) 1917 Deux millions de soldats russes ayant été tués pendant la guerre, les femmes russes ont de nouveau choisi le dernier dimanche de février pour faire la grève pour obtenir  » du pain et la paix  ». Les dirigeants politiques se sont élevés contre la date choisie pour cette grève, mais les femmes ont passé outre. Le reste se trouve dans les livres d’histoire : quatre jours plus tard, le tsar a été obligé d’abdiquer et le gouvernement provisoire a accordé le droit de vote aux femmes.

6 ) 1975 Lors de l’Année internationale de la femme, l’Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars.

7 ) 1995  La Déclaration et le Programme d’action de Beijing, qui constituent une feuille de route de portée historique, sont adoptés par 189 gouvernements lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes. Ils contiennent des engagements complets en réponse à 12 domaines critiques et constituent encore une puissante source d’orientation et d’inspiration. Le Programme d’action projette un monde où chaque femme et chaque fille peut exercer ses libertés et ses choix et connaître et comprendre tous ses droits, notamment le droit de vivre sans violence, le droit à l’éducation, le droit de participer à la prise de décision et le droit de recevoir un salaire égal pour un travail égal.

8 ) 2014  La 58ème session de la Commission de la condition de la femme (CSW), qui est le principal organe intergouvernemental mondial dédié exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes, avait pour thème prioritaire : les résultats obtenus et les difficultés rencontrées dans la réalisation des Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) en faveur des femmes et des filles. Les institutions de l’ONU et des ONG accréditées du monde entier ont examiné les progrès accomplis et les défis qu’il reste à relever en vue d’atteindre ces objectifs. Les OMD ont joué un rôle important dans la mobilisation de l’attention et des ressources sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

30 Juillet :Fête de…..


L’ Amitié!

On peut toujours rêver…….

Le 30 Juillet 2011, l’O.N.U fête l’amitié . Cette journée spéciale dédiée aux amis a été  » initiée  » en 1930  pour des raisons commerciales par la fondatrice de la marque américaine de cartes de voeux Hallmark et était fêtée en août ….Elle devint une journée internationale , célébrée pour la première fois le 30 juillet 2011 , ceci après décision de l’ O.N.U qui , dans un esprit pacifiste , veut  » promouvoir  »  l’Amitié entre les peuples , les pays , cultures et les individus ….

     Un discours qui fait du bien même si il faut se reférer au Docteur Coué !
La résolution 65/275 votée par l’ONU insiste sur la participation des jeunes et sur celle des futurs dirigeants de pays, à des activités qui impliquent les différentes cultures et proment la compréhension entre les pays et les communautés et le respect de la diversité.
   La Journée Internationale de l’amitié soutient aussi les buts et les objectifs de la « Déclaration et du Programme d’action sur une culture de la paix » (ONU).
L’ONU encourage les gouvernements, les ong et les individus à organiser toutes sortes d’événements, activités et initiatives qui contribuent aux efforts de la communauté internationale de promotion d’un dialogue entre les civilisations, la solidarité, la compréhension mutuelle et la réconciliation.
ONU drapeau

Au fait : Que représente , signifie le  » logo  » sur le drapeau de l’O.N.U ?

L’emblème a été conçu par une équipe de graphistes pour la Conférence de San Francisco en 1945. L’équipe était dirigée par Oliver Lincoln Lundquist.
Une carte du monde
Le dessin représente  » une carte du monde figuré en projection  » azimutale équidistante  » ; le pôle nord servant de centre; autour de la carte, une couronne de branches d’olivier stylisées et croisées; le tout en or sur champ gris-bleu, les mers en blanc. La projection de la carte s’étend jusqu’au 40e degré de latitude sud, et comprend quatre cercles concentriques ».

Le sceau officiel des Nations Unies a été approuvé le 7 décembre 1946.

L’emblème de l’ONU est incorporé dans les logos de plusieurs membres de la  » famille des Nations Unies  ». Il est aussi utilisé sur les timbres de l’ONU.
L’utilisation du drapeau est régulée par le Code du drapeau des Nations Unies.

C’était il y a …..


Environ 74 ans :

Réunis à San Francisco, en Californie, les représentants de 51 pays fondent le 26 juin 1945 l’Organisation des Nations Unies (ONU).

   Promise dès 1941 par Roosevelt et Churchill, l’ONU remplace la Société des Nations (SDN).

    Issue de la Première Guerre mondiale, celle-ci ( la SDN ) avait failli dans sa mission de paix en partie parce que les États-Unis avaient renoncé à y entrer.

   L’ONU naît alors que l’Allemagne vient de capituler et que se poursuit la guerre contre le Japon. Son siège est fixé à New York, preuve que les États-Unis sont cette fois décidés à assumer leurs responsabilités mondiales.

Les trois piliers de son organisation sont :
– 1) l’Assemblée générale (192 membres aujourd’hui, avec le même droit de vote, qu’il s’agisse de l’immense Chine ou du micro-État de Nauru !),
– 2) le Secrétariat général, en charge de l’administration (10.000 fonctionnaires et un budget de 4 milliards de dollars),
– 3) le Conseil de sécurité.

   Le Conseil de sécurité réunit dix membres tournants et des membres permanents. Aux quatre membres permanents de 1945 (États-Unis, URSS/Russie, Royaume-Uni, France) s’ajoute aujourd’hui la Chine.

   Le Conseil peut sanctionner des États fautifs et même autoriser une action militaire comme ce fut le cas en 1991 suite à l’invasion du Koweit par l’Irak, mais sa capacité d’action est limitée par le droit de veto des cinq membres permanents.

À la différence de la SDN, l’ONU dispose d’une force militaire, les «Casques bleus».

 » L’ONU n’a pas créé le paradis, mais elle a évité l’enfer  » , a pu dire d’elle son deuxième secrétaire général, le Suédois Dag Hammarskjöld…

çà s’est passé il y a environ 71 ans :


 Naissance de l’état d’Israël :

  Le 14 mai 1948, David Ben Gourion, président du Conseil national juif, proclame naissance de l’État d’Israël.
Un  long chemin :
   Depuis vingt siècles, une partie la diaspora juive rêvait d’un retour vers la Terre promise. Ce rêve pris forme en Europe à la fin du XIXe siècle sous le nom de  » sionisme  ».
    L’émigration vers la Palestine se développe dès l’époque ottomane et se poursuit après la Première Guerre mondiale alors que la province est passée sous administration britannique.En 1936 , la Palestine voit sa population dépasser le million d’habitants dont 335.000 juifs .
    Une organisation militaire, l’Irgoun ? , s’en prend aux Anglais et lance des attentats contre leurs forces armées.

  Londres porte alors  le problème devant l’Organisation des Nations Unies .

  L’assemblée générale vote le 29 novembre 1947 le principe d’un partage du territoire entre deux États, l’un arabe, l’autre juif, au sein d’une union douanière, le secteur de Jérusalem et Bethléem étant quant à lui placé sous administration internationale.
  Le mandat anglais prit donc fin le 14 mai 1948. Ce jour-là, conformément au plan   » onusien  », les derniers soldats britanniques quittent la Terre sainte.

Au même moment, toutes les armées des pays voisins (Égypte, Syrie, Transjordanie, Irak et Liban) attaquent le nouvel État...
    Les Israéliens arrivent à refouler leurs ennemis et des armistices sont signés l’année suivante. Ils vont délimiter les nouvelles frontières d’Israël… de façon très provisoire.

Israël et ses voisins
   La Palestine était au temps de l’empire ottoman une province déshéritée située entre le Jourdain et la Méditerranée et peuplée d‘Arabes musulmans ainsi que d’importantes minorités juive et chrétiennes.
Premières tensions
     Au XIXe siècle arrivent les premiers colons sionistes. Ils mettent en valeur la zone littorale et la Galilée, où affluent à leur suite des travailleurs des pays voisins… Après la Première guerre mondiale, la Palestine devient un protectorat britannique.
    L’ONU, pour tenter de mettre fin aux tensions entre les différentes communautés, propose de partager la province en deux États mais les pays arabes refusent son plan et seul est fondé l’État d’Israël, le 14 mai 1948.
    Une coalition arabe tente de  »tuer dans l’oeuf  » le nouvel État. Mais celui-ci conserve la plus grande part de la Palestine, à l’exception du centre historique de Jérusalem, des montagnes de Judée (la Cisjordanie), à vieux peuplement musulman et chrétien, et de la bande de Gaza, où se réfugient beaucoup de travailleurs musulmans de la zone littorale.
   Le royaume voisin de Transjordanie prend alors l’administration de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, en prenant le nom de Jordanie ; l‘Égypte  quant à elle administre la bande de Gaza.

Tension ,guerres :

 la guerre du Sinaï (1956) :
Quelques années plus tard( en 1956 ) Israël de profite de la crise de Suez pour attaquer son plus important ennemi, l’Égypte. Mais là aussi, échec à l’agresseur : en dépit de sa victoire sur le terrain, Tsahal, l’armée israélienne, doit se retirer derrière les frontières de 1948.
la guerre des Six Jours (1967) :
  A nouveau menacé en 1967 par une coalition arabe, Israël prend les devants et dans une spectaculaire guerre-éclair, occupe l’ensemble de la Palestine historique, la péninsule égyptienne du Sinaï et même le plateau syrien du Golan, position stratégique essentielle au-dessus de la plaine de Galilée. Jérusalem est réunifiée et devient la capitale officielle de l’État hébreu.
la guerre du Kippour (1973) :
  Le président Anouar el-Sadate, successeur de Nasser à la tête de l’Égypte, lance une quatrième guerre en 1973 qui se solde par une défaite honorable. Elle lui permet à Camp David, en 1978, de négocier la paix avec Israël sous l’égide des États-Unis.

Journée de la femme suite :


çà s’est passé le 8 mars 1977 ( seulement  ?) : L’ O.N.U instaure la journée des femmes …..

L’idée d’une journée consacrée aux droits des femmes remonterait à 1910 ! Une proposition de deux femmes politiques allemandes dont Zara Zetkin Clara Zelkin….Ce ne sera pourtant qu’en 1977 que l’ O.N.U l’officialisa . drapeau-onu

En France ? 

Dans l’hexagone, il faudra attendre 1982 ! pour qu’elle soit reconnue . Chaque journée internationale de la femme est placée sous un thème comme l’égalité, le progrès social ou l’environnement .