C’était il y a …..


Environ 74 ans :

Réunis à San Francisco, en Californie, les représentants de 51 pays fondent le 26 juin 1945 l’Organisation des Nations Unies (ONU).

   Promise dès 1941 par Roosevelt et Churchill, l’ONU remplace la Société des Nations (SDN).

    Issue de la Première Guerre mondiale, celle-ci ( la SDN ) avait failli dans sa mission de paix en partie parce que les États-Unis avaient renoncé à y entrer.

   L’ONU naît alors que l’Allemagne vient de capituler et que se poursuit la guerre contre le Japon. Son siège est fixé à New York, preuve que les États-Unis sont cette fois décidés à assumer leurs responsabilités mondiales.

Les trois piliers de son organisation sont :
– 1) l’Assemblée générale (192 membres aujourd’hui, avec le même droit de vote, qu’il s’agisse de l’immense Chine ou du micro-État de Nauru !),
– 2) le Secrétariat général, en charge de l’administration (10.000 fonctionnaires et un budget de 4 milliards de dollars),
– 3) le Conseil de sécurité.

   Le Conseil de sécurité réunit dix membres tournants et des membres permanents. Aux quatre membres permanents de 1945 (États-Unis, URSS/Russie, Royaume-Uni, France) s’ajoute aujourd’hui la Chine.

   Le Conseil peut sanctionner des États fautifs et même autoriser une action militaire comme ce fut le cas en 1991 suite à l’invasion du Koweit par l’Irak, mais sa capacité d’action est limitée par le droit de veto des cinq membres permanents.

À la différence de la SDN, l’ONU dispose d’une force militaire, les «Casques bleus».

 » L’ONU n’a pas créé le paradis, mais elle a évité l’enfer  » , a pu dire d’elle son deuxième secrétaire général, le Suédois Dag Hammarskjöld…

La « téléchirurgie « ????


chirurgiePour l’instant , je n’ai jamais   » subi  » d’opération chirurgicale importante , mais  sait on jamais ?

Qu’est ce que c’est la  » téléchirurgie  » ? 

   Opération chirurgicale à distance : Une pratique médicale devenue omniprésente
La télé-chirurgie peut se définir comme étant le recours à une intervention chirurgicale externe, effectué à distance, et utilisant les outils de la nouvelle technologie de l’information et de la communication, permettant à un chirurgien expert, éloigné géographiquement, de fournir son aide et porter assistance à un « chirurgien effecteur » chargé directement d’entreprendre et de réaliser toutes les opérations chirurgicales sur le patient, sous le contrôle du premier (c’est-à-dire du chirurgien expert situé à l’extérieur, loin du bloc opératoire).
Télé-chirurgie : Principe et mécanisme de fonctionnement
   Concrètement, les images vidéo émises par la caméra endoscopique du bloc opératoire, étant elles même au départ analogiques, seront d’abord numérisées par un transcodeur qui se chargera de l’encodage et du décodage de l’image.                Décomposées à la source, les images seront donc transmises, recodées, puis reconstituées sur le site distant dans un intervalle temps relativement court, soit un débit de 25 images par seconde.

     Ce transfert d’images est synchronisé avec un transfert de son en temps réel. Ce système, communément désigné sous l’appellation de visioconférence trouve sa juste pratique en télé-chirurgie. Cette technologie utilise normalement des réseaux téléphoniques ISDN (Integrated Service Digital Network) pour fonctionner. La plupart des systèmes actuellement disponibles sur le marché permettent d’ailleurs de coupler 4 lignes doubles générant un débit de 512 kbps.

C’est il y a environ 17 ans ,qu’est née cette pratique chirurgicale :

Le 7 septembre 2001 , le professeur Jacques Marescaux  marescauxet son équipe pratiquent l’ablation de la vésicule biliaire sur une patiente qui se trouve à Strasbourg ! ( jusque là , rien d’extraordinaire ) …..Mais ! Quand on sait que le chirurgien se trouve à New York ! Là …..c’est déjà plus étonnant ……………

En fait , l’opération est réalisée par un robot commandé  depuis New York par les chirurgiens ….

   L’intervention fut un succès ….Elle a été baptisée  » Lindbergh  » en référence à l’aviateur qui fit la première traversée aérienne de l’atlantique sans escale .

 

Il y a 44 ans….


çà s’est passé le 7 août 1974 :

Philippe Petit jouait les funambules entre deux tours jumelles ….Depuis l’âge de 16 ans , ce français est passionné par la magie et la jonglerie , cultive sa passion en autodidacte ….

 Il imagine tendre un fil entre les  » Twin Towers  » de New York . Quelques jours avant ses 25 ans , il accomplit son rêve : L’équilibriste marchera 45 minutes sur un câble tendu à plus de 400 mètres du sol ….Bien entendu , les policiers l’arrêtèrent  mais …..tout en l’acclamant  !

 

Bonnus: 

 

 

Les paroles ( j’adore moi !)

De tous ses copains du cirque forain
Pas un n’avait dit au vieux funambule
Qu’il était aussi parfois somnambule

Ça n’aurait servi strictement à rien

Le public parti, la lune dehors
À travers les trous de la vieille toile
Allumait un ciel tout rempli d’étoiles
Le vieux funambule, arrivait alors

Lui qui n’était pas tellement sûr de lui
Qu’avait mal aux reins, qu’avait des vertiges
Était tout changé c’était un prodige
Oui c’était vraiment le jour et la nuit

Plus besoin d’ombrelle ni de balancier
Les sauts périlleux devenaient faciles
Il était gracieux, il était agile
Comme un demi-dieu, sur son fil d’acier

Et ce fut ainsi qu’un enfant le vit
Un enfant puni ou un fils de pauvre
Qui s’était glissé dans l’odeur des fauves
Et le regardait d’un regard ravi

Spectateur fortuit de ce numéro
L’enfant applaudit à tant de merveilles
Mais un somnambule, quand on le réveille,
Comme un funambule, ça tombe de haut

De tous ses copains du cirque forain
Pas un n’avait dit au vieux funambule
Qu’il était aussi parfois somnambule
Les gens du voyage sont des gens très bien.