A peine de retour……


mariage 036 suiteSur le net….Je vais devoir partir !!!!!

   Emmanuel passe me prendre ce soir , en sortant du travail . Je vais chez lui du 14/07 au ???? pour garder leur maison et les chiens pfffff ( pas Camille bien entendu !!!) . 

  Bref , je dois me déconnecter pour préparer mes  » bagages  »  ( sans oublier les médicaments) …Nous verrons ensuite si je dors ou reviens devant l’écran …Si je ne me reconnecte pas cette nuit , je vous retrouverais en rentrant …..

 

 

Ma Maison ……….


( d’après un texte de Léo Ferré jamais chanté )

 

Je t’aimais parce que tu es de pierre  , je t’aimais parce que la table sur la quelle j’écrivais est posée sur des carreaux ….

Aujourd’hui , j’ai le sentiment de la bête traquée , le sens de la tanière . Les hauts murs ,ce n’est pas fait que pour les prisons …Tu étais Ma prison ….

Quand je te lavais et te  » raccommodais  » Il me plaisait de t’entendre chanter sous mon chiffon et geindre sous mon rabot …..Quand je  » te  » plantais un clou , j’avais l’impression de te crucifier  tout en te redonnant vie ………Résultat de recherche d'images pour "images ,photos vieilles maisons de pierres"

Aujourd’hui , tu n’es plus MA maison , » elle » t’a souillée  , avec un autre partagée ……

Dire que tu ne me manques pas serait mentir : Comment t’effacer de mes souvenirs  ?  Avec le temps peut-être vais je y parvenir …………

Si t’as des ennuis


Trop vite oublié ce monsieur : Touchante cette chanson !

Les paroles:

On va quand même vous chanter cette petite chanson
Qu’ensemble, on a intitulée Viens à la maison
Y a partout des gens qui se promènent
Avec le cœur tout plein de soucis
Pour tous ces gens qu’ont pas eu de veine,
Ma maison n’est pas loin d’ici
Bien sûr, chez moi, c’est pas immense
Mais y a quand même un beau jardin
Quand on a l’ cœur dans la souffrance
De voir des fleurs, ça fait du bien
Si t’as des ennuis, si t’as des soucis,
Viens à la maison,
Si t’as eu d’ la peine, si t’as pas eu d’ veine,
Viens à la maison
Le gosse te dira des fables d’autrefois
T’auras des chansons
Si t’as des misères, ben, viens prendre un verre,
Viens à la maison
Si tu préfères la musique
Ma femme te jouera du piano
Faut aimer
Et si ça t’ rend mélancolique
Ben, moi, j’ te f’rais mon numéro
Et si vraiment t’as trop d’ peine
Que tu sent’s venir les pleurs
Et ben, mon vieux, faut pas qu’ tu t’ gênes
De pleurer, ça soulage le cœur
Si t’as des ennuis, si t’as des soucis,
Viens à la maison,
Si t’as eu d’ la peine, si t’as pas eu d’ veine,
Viens à la maison
Le gosse te dira des fables d’autrefois
T’auras des chansons
Si t’as des misères, ben, viens prendre un verre,
Viens à la maison
Et si vraiment y a rien à faire
Pour t’empêcher d’être malheureux
Ben, j’ te racont’rais mes misères
Ça nous f’ra bien rire tous les deux
Car, vois-tu, bien mieux que les patenôtres
Et sûr comme un et un font deux
C’est encore le malheur des autres
Qui nous console d’être malheureux
Si t’as des ennuis, si t’as des soucis,
Viens à la maison,
Si t’as eu d’ la peine, si t’as pas eu d’ veine,
Viens à la maison
Le gosse te dira des fables d’autrefois
T’auras des chansons
Si t’as des misères, hé ben, viens prendre un verre,
Viens à la maison

Prèvert …..



Dans ma maison vous viendrez
D’ailleurs ce n’est pas ma maison
Je ne sais pas à qui elle est
Je suis entré comme ça un jour
Il n’y avait personne
Seulement des piments rouges accrochés au mur blanc
Je suis resté longtemps dans cette maison
Personne n’est venu
Mais tous les jours et tous les jours
Je vous ai attendu

Je ne faisais rien
C’est-à-dire rien de sérieux
Quelque fois le matin
Je poussais des cris d’animaux
Je gueulais comme un âne
De toute mes forces
Et cela me faisait plaisir
Et puis je jouais avec mes pieds
C’est très intelligent les pieds
Ils vous emmènent très loin
Quand vous voulez aller très loin
Et puis quand vous ne voulez pas sortir
Ils restent là ils vous tiennent compagnie
Et quand il y a de la musique ils dansent
On ne peut pas danser sans eux
Il faut être bête comme l’homme l’est souvent
Pour dire des choses aussi bêtes
Que bête comme ses pied gai comme un pinson
Le pinson n’est pas gai
Il est seulement gai quand il est gai
Et triste quand il est triste ou ni gai ni triste
Est-ce qu’on sait ce que c’est un pinson
D’ailleurs il ne s’appelle pas réellement comme ça
C’est l’homme qui a appelé cet oiseau comme ça
Pinson pinson pinson pinson

Comme c’est curieux les noms
Martin Hugo de son prénom
Bonaparte Napoléon de son prénom
Pourquoi comme ça et pas comme ça
Un troupeau de Bonapartes passe dans le désert
L’empereur s’appelle Dromadaire
Il a un cheval caisse et des tiroirs de course
Au loin galope un homme qui n’a que trois prénoms
Il s’appelle Tim-Tam-Tom et n’a pas de grand nom
Un peu plus loin encore il y a n’importe quoi
Et puis qu’est-ce que ça peut faire tout ça

Dans ma maison tu viendras
Je pense à autre chose mais je ne pense qu’à ça
Et quand tu seras entrée dans ma maison
Tu enlèveras tous tes vêtements
Et tu resteras immobile nue debout avec ta bouche rouge
Comme les piments rouges pendus sur le mur blanc
Et puis tu te coucheras et je me coucherais près de toi
Voilà
Dans ma maison qui n’est pas ma maison tu viendras

>http://www.youtube.com/watch?v=puxdDuKY6ag]