Un sourire……….


Pour finir……..

Trois généraux discutent lors d’un congrès militaire et vantent les mérites de leur meilleur soldat ….

    Le général américain fait avancer son meilleur soldat , prend un poignard et …..lui plante dans le pied ! Le G.I , malgré la douleur , ne bronche pas ..

  Le général :  » Soldat ,avez vous mal  ? 

                          » Non mon général , je n’ai pas mal , car je suis un soldat américain « 

Vient le tour du Japonais :

     Le général japonais fait avancer son meilleur soldat , sort un sabre et ……lui coupe le pied en deux ! Malgré la douleur , le soldat ne dit rien .

     Le général :  » Soldat , avez vous mal ?  » 

                              » Non mon général , je ne souffre pas car je suis un soldat japonais  » 

Enfin , vient le tour du français :

    Même scénario : Le général sort son revolver et lui tire une balle dans le pied . Aucune réaction du soldat français ! Très fier , le  général demande au soldat :  » Soldat avez vous mal  ?  » 

                                                          » Non mon général , je n’ai pas mal « 

                                                          » Et pourquoi n’avez vous pas mal ? « 

                                  » Parce que je chausse du 39 , et comme il n’y avait plus de chaussure à ma taille , on m’a donné une paire ….en 47 !

 

P

Extrême onction !


   En avril, deux moines traditionalistes, alertés par une proche, l’ont cherché pour lui administrer les derniers sacrements.

  Les proches de Jean-Marie Le Pen font assaut de commentaires optimistes sur la santé du patriarche, hospitalisé pendant onze jours en juin pour une complication pulmonaire. En avril, ils ont pourtant eu très peur alors que l’ancien président du FN était déjà hospitalisé pour une vilaine grippe.

 

Tellement peur que Marie d’Herbais, une fidèle parmi les fidèles avec qui Jean-Marie Le Pen enregistre son Journal de bord hebdomadaire, a une initiative malheureuse. Prise de panique un soir, elle demande à deux moines traditionalistes de donner l’extrême-onction au « Menhir ». Venus exprès des Pays de la Loire, les deux religieux se présentent à l’accueil de la Pitié-Salpêtrière. Jean-Marie Le Pen y avait subi un examen médical dans le passé. Mais le fondateur du FN n’y était plus hospitalisé. Les moines ont alors poursuivi leur recherche en faisant le tour des hôpitaux parisiens durant toute une nuit.

Le « Menhir » n’est pas resté de marbre 565fc5fd85ea75f791e7f471cf0f5

   A l’accueil, ils expliquaient la raison de leur requête à la grande surprise du personnel. En vain : ils n’ont jamais trouvé la chambre de Jean-Marie Le Pen. La nouvelle est parvenue aux oreilles du patriarche qui n’a pas spécialement apprécié la démarche.

    Mais le « Menhir » est passé à autre chose. Il prépare activement sa soirée d’anniversaire -il vient d’avoir 90 ans- le 30 juin à Montretout (Saint-Cloud). Ses amis et l’ensemble de ses neuf petits-enfants y sont conviés.

   Le 16 juin, hospitalisé, il n’avait pas pu se rendre à la croisière sur la Seine organisée en son honneur par l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol. Il avait néanmoins pu échanger avec les 400 convives via un échange téléphonique. Sans regret. Selon un participant, la soirée n’a pas été réussie. Le personnel de la péniche n’avait en effet pas été prévenu de la nature un peu particulière de la soirée. Le service aurait ainsi été assuré dans la mauvaise humeur.