Libertin……..


Si , au cours d’une réunion entre amis ou en famille , vous déclarez être libertin ,il y a gros à parier que l’on vous regarde bizarrement, que quelques toussotements gênés se fassent entendre . Pourtant , ce n’est ( comme souvent ) qu’une question d’époque libertinage. En effet, il en était tout autrement il y a quelques siècles : Autrefois , être libertin n’avait pas de rapport avec sur les pratiques sexuelles .

En fait être libertin signifiait :  » Qui montre , manifeste le refus des contraintes sociales  en tr’autres et qui manifeste un grand esprit d’indépendance « anarchiste

A mon avis , être libertin avant notre époque était plutôt une bonne chose : Ce mot ne qualifiait pas les gens aux moeurs quelque peu dissolues et adeptes des plaisir de la chair .

Possible que je puisse me qualifier de  » libertin  » ?

Publicités

Ils ont tué la liberté d’expression


Capture d'écran, le 7 janvier 2015, de la page d'accueil de Charlie Hebdo

Cabu-rire-de-tout2

L’attaque ce matin n’a pas seulement ôté la vie de Wolinski, Charb, Cabu et des autres journalistes de Charlie Hebdo: elle menace l’essence même de notre démocratie, notre liberté d’expression, nos droits, notre humanité partagée.

Seule une poignée de personnes mal intentionnées jubile. À coup sûr, les terroristes et extrémistes de tous bords vont tenter d’utiliser ce drame pour diviser notre société, en jouant sur les peurs et les préjugés. Mais la tragédie de ce matin peut aussi nous rassembler comme jamais — cela ne dépend que de nous.

Si dans les prochaines 24h, aux quatre coins de France, nos voix ne font qu’une, que nous clamons tous ensemble notre solidarité et notre unité pour défendre la liberté de notre presse, notre diversité et notre tolérance, nous parviendrons à couvrir les discours haineux et le bruit des armes. Ne nous laissons pas diviser et réduire au silence.

 

Liberté d’expression bafouée


Mexique : où sont les étudiants enlevés d’Iguala?

Par le 9 octobre, 2014
 

En Amérique du Nord, il y a deux Mexique. Vous le saviez? Alors, voilà : le premier Mexique, tout le monde le connaît. Il rigole, se fait bronzer sur les plages de Cancun et d’Acapulco, fait la fête jusqu’aux petites heures dans les boîtes bondées de Cozumel ou se la coule douce dans les condos de Cayo Coco et Playa del Carmen. Ce Mexique-là, on le voit partout.

 Mexique : où sont les étudiants enlevés dIguala?

Photo : Patrice Saucier

C’est beau, hein ?

Le second Mexique est plus triste. Plus violent. Il fait peur, bien entendu. Il est constamment bafoué et diminué par une guerre sans merci entre trafiquants de drogues. On le voit moins, ce Mexique-là… Mais pour tous, voici une photo :

 Mexique : où sont les étudiants enlevés dIguala?

Photo : Hector Guerrero / AFP / Getty Images

Ah! Une manifestation! Elle a eu lieu hier (8 octobre)  à Mexico City. Une manif monstre pour protester contre un  crime tout à fait crapuleux , survenu à Iguala, dans l’état du Guerrero, dans l’ouest du Mexique. Les photos que vous voyez sont celles de 43 étudiants qui ont été enlevés le 26 septembre par des fous furieux « bossant » pour un cartel de narcotrafiquants, ainsi que des policiers municipaux.

On espère les trouver vivants. Sauf que selon Le Monde, deux membres d’un gang criminel ont avoué le meurtre de 17 des 43 étudiants disparus. Dernièrement, une fosse commune a été découverte par la police, mais on ignore pour le moment si elle continent les cadavres des étudiants. Parmi les dépouilles, certains corps étaient complets. D’autres, étaient fragmentés et présentaient des signes de calcination…

Ce qu’ils ont fait? Bah! Rien de trop grave. Je le mentionne parce que ces étudiants étaient à Iguala pour recueillir des fonds… et pour manifester contre la réforme de l’enseignement. Pour retourner à la maison, ils ont voulu investir trois autobus… Ce geste a provoqué des fusillades puisque des policiers ont pris les autobus pour cibles. Bilan : trois morts et vingt-cinq blessés.

Les agents ont même attaqué un bus transportant les joueurs d’une équipe de soccer locale et un taxi, faisant trois victimes supplémentaires.

Ensuite ? Beaucoup ont été « emmenés » quelque part par la police… Après ? Silence radio… La police et l’armée mènent les recherches. Sans doute de bonne foi. Or, lorsqu’on sait que les policiers soupçonnés d’avoir participé à la fusillade sont peut-être liés au crime organisé, lorsqu’on sait que le maire d’Iguala, a des liens avec les criminels du groupe des Guerreros Unidos.on se pose des questions, on a peur.

Avec raison.

Une liberté d’expression fusillée et enterrée dans une fosse commune, cela fait certainement réfléchir.

Non pas au sens de « la prochaine fois, je vais me tenir les fesses serrées », mais plutôt « quoi faire si je ne suis pas d’accord? Je prie en silence, peut-être? »

Servir et protéger… Mais qui, au juste? Lorsqu’on se sert de son pouvoir pour « se faire justice » ou « faire justice » à un caïd, cela devient grave.

En attendant, le Mexique retient (encore) son souffle pour un miracle. Quand les narcotrafiquants et la police se tiennent par la main pour commettre, cela prendra plus que des neuvaines à Santa-Maria del Guadalupe pour enrayer le problème.

C’est beau, hein? Elle est belle, la patrie d’Octavio Paz, Diego Rivera, Frida Khalo et Carlos Chavez, hein?

.Complainte de Pablo Neruda….Hommage…


Nous parlons le même langage Et le même chant nous lie

Une cage est une cage En France comme au Chili.

                                                                          Jean Ferrat

 

Complainte de Pablo Neruda:

 

 

Nuit et brouillard:

 

 

 

 

Un hommage personnel

NN. « Nacht und Nebel ». Soit, en français, « Nuit et brouillard ». Le nom donné à un décret du Reich de 1941 ordonnant de faire disparaître certains prisonniers sans laisser de traces. Parce qu’il estime en effet qu’une condamnation pour travaux forcés constitue « un aveu de faiblesse », Hitler enjoint ses hommes à « prendre des mesures qui laisseront les familles et la population dans l’incertitude quant au sort des opposants ». Ce sera la déportation. Pour l’avoir vécue, Jean Ferrat connaît cette histoire mieux que quiconque. Né Jean Tenenbaum le 26 décembre 1930, il a grandi dans le Versailles populaire en compagnie de ses frères, d’une mère fleuriste et d’un père joaillier. Lequel est raflé en 1941, puis envoyé à Auschwitz. Jean ne reverra plus ce père dont il ne savait presque rien : « Je ne connaissais pas ses origines, sachant à peine qu’il venait de Russie. J’ai su qu’il était juif quand il a dû porter l’étoile jaune. »  ‘Nuit et brouillard’ n’a-t-elle pas été écrite « pour qu’un jour les enfants sachent qui vous étiez » ?

 » Les pensées sont libres  » ….Hans Litten :


Au cours de l’été 1931, Hans Litten, un jeune avocat (juif), dénonce le nazisme devant le tribunal de Berlin ; Adolf Hitler est alors contraint de défendre ses méthodes en public.

Hans Achim Litten. Résistant insoumis, violemment torturé dans les différents camps de concentrations ou il faut détenu, il récita ce texte lors d’une célébration de l’anniversaire d’Hitler.

Les pensées sont libres !
Qui peut les deviner ?
Elles passent en bruissant comme des ombres nocturnes
Nul homme ne peut les connaître,
Nul chasseur ne peut les atteindre
Car il en est ainsi,
Les pensées sont libres !
 
Arrive donc ce qui doit arriver
Et si cela m’advient,
Que tout cela se passe dans le silence,
 
Mes souhaits et mes désirs
Personne ne peut les retenir,
Car il en est ainsi,
Les pensées sont libres !
 
Et si on m’enferme dans un sombre cachot,
Ce sera tout à fait en vain qu’ils essaieront,
Car mes pensées détruisent les barrières
Et brisent les murs,
Les pensées sont libres ! 
 
J’aime le vin, et ma mie plus encore,
Je l’aime plus que tout,
Je ne suis pas seul avec mon verre de vin,
Ma mie est avec moi,
Les pensées sont libres !
Le procès Hitler(Litten en 1931 lors du procès de Hitler avant que ce dernier soit au pouvoir .)

Il est transféré à Buchenwald, puis Dachau.

Le 5 février 1938, il se pend. Il avait 34 ans.

En pensant à une amie …..de religion musulmane


Tous ces attentats , actes violents discréditent les pratiquants de la religion musulmane  hors :

Le musulman pratique sa foi, l’islamiste tente de l’imposer aux autres….

Ceci est valable pour pratiquement toutes les religions …..Ce qui est pour moi ,une raison supplémentaire pour être athée :Chacun est libre de ses croyances ,opinions (religieuses ou autres ) mais nul ne peut imposer à l’autre d’adhérer à ces opinions ou croyances ……….C’est ce qui se nomme   » la liberté  »