Pour moi ….et …


…..les lecteurs qui aimeront (je découvre et j’aime ) , dommage : N’ai pas trouvé les paroles …

 » Il disait l’étranger  »

Une autre ….1: Les paroles …

VIEILLIR

(Paroles et musique: Y. Moreau, J.M. Vivier, 1999 )

Vieillir c’est garder sa jeunesse comme un beau souvenir

C’est s’habituer à vivre un peu au ralenti

Réapprendre son corps pour pouvoir s’interdire

Ce que la veille encore on se savait permis

Se dire à chaque fois lorsque l’aube se lève

Que quoi que l’on y fasse on est plus vieux d’un jour

A chaque cheveux gris se séparer d’un rêve

Et lui dire tout bas un adieu sans retour

Vieillir c’est se résigner à rester sur le rivage

Espérer pour ses fils un avenir heureux

C’est vivre dans son coin sans devenir sauvage

Se laisser ignorer tout en restant près d’eux

Et c’est pouvoir enfin apprivoiser l’amour

Faire une symphonie aux accords de sagesse

C’est aimer une femme pouvoir lui faire la cour

Pour d’autres raisons que la plastique de ses fesses

Vieillir ce n’est plus faire l’amour mais c’est faire la tendresse

Ce n’est plus dire encore c’est murmurer toujours

C’est sentir dans sa main une main qu’on caresse

Et trembler à l’idée qu’elle vous quittera un jour

Vivre dans un jardin où l’on peut s’attendrir

Se prendre par le cœur et lui dire je t’aime

Avouer qu’on l’a trompée mais osera–t–on lui dire

Quand on sait maintenant qu’on s’est trompé soi–même

Vieillir c’est s’inquiéter soudain du salut de son âme

Entrer dans une église sans bien savoir pourquoi

De tous les Saints Patrons devenir polygame

Et avoir des frissons en regardant la croix

C’est ignorer la fin d’un sketch qu’on a écrit

Vouloir rejouer encore devant ses spectateurs

En cherchant une réplique ou bien un mot d’esprit

Tout en sachant très bien qu’on en n’est pas l’auteur

Vieillir c’est s’en aller un jour sans jamais faire de vagues

En une heure, un endroit qu’on ne choisira pas

Sentir un soir quelqu’un qui souffle votre flamme

Disparaître doucement parce que c’est comme ça

Vieillir… Vieillir…

2 : La vidéo ..

Le sourire :


C’est un peu le regard du cœur
Celui qui nous vient de l’enfance
Une arme faite de pudeur
Pour combattre l’indifférence
Le sourire

C’est cent fois mieux qu’un long discours
Surtout quand on ne sait plus quoi dire
C’est plein de tendresse ou d’humour
Ou d’humour jusqu’à la satire
Un sourire

Il en est qui sont séducteurs
Qui cajolent et qui ensorcellent 
D’autres qui ne sont que frimeurs
Et puis certains qui sont cruels


Des sourires

Il y a celui que l’on reçoit
Avant même qu’on ne le donne
Et celui qui est maladroit
Il arrive même qu’on pardonne
D’un sourire

Celui qui donne le frisson 

De peur ou bien de gratitude
Mais c’est souvent la seule façon
De rompre avec la solitude
Un sourire

Celui à peine dessiné
Tant il renferme de tristesse
Pour arriver à demander
Du plus profond de sa détresse

Un sourire

Parfois il ne dit pas son nom
Tant cela semble ridicule
Alors on rit par dérision
Pour taire l’angoisse que dissimule
Un sourire

Il y a en a qui vous diraient
Que c’est le rire en minuscule
Que ce n’est rien mais moi je sais
Que c’est la vie en majuscule
Le sourire, le sourire

J.Marie Vivier .

La vidéo :