Parce que j’ai  » fait  » ….


…….un malaise épileptique assez important dans l’après midi ( perdu connaissance quelques temps ). Pas dramatique , j’ai l’habitude mais çà m’a amené à me poser la question : Est ce que j’étais dans le coma , qu’est ce que désigne ce mot etc….. Et :

Je n’ai trouvé que ce qui suit ( différence entre coma ,  » mort clinique  » et  » mort cérébrale  » ) :

Ces mots différents sont parfois utilisés pour rendre compte de l’état ou du décès d’une personne. Cette pluralité de termes peut prêter à confusion . Alors quelle sont les définitions exactes des expressions  » coma » , » mort clinique  » et mort cérébrale  »?

Le coma :

Si un patient tombe dans le coma , suite à un accident ou une maladie , il ne répond plus aux sollicitations extérieures !Son état de conscience est donc altéré

Cependant , les fonctions vitales sont conservées , éventuellement grâce à l’aide de dispositifs médicaux adaptés. Le coma peut durer quelque heures ou ….plusieurs années ! Il connait plusieurs stades , qui varient selon la gravité de l’état du patient .

Plongé dans un coma  » léger  », le malade peut ainsi ressentir la douleur , alors que le coma dépassé est un état voisin de celui de la mort cérébrale ..

La mort clinique :

Au contraire du coma , la mort clinique se caractérise par l’arrêt des fonctions vitales .Le patient ne respire plus , son cœur ne bat plus et les médecins ne constatent aucune activité musculaire spontanée ni aucun réflexe .

A ce stade , la personne peut cependant être maintenue en vie grâce à une assistance respiratoire . Ainsi , la circulation sanguine est assurée , et alimente les principaux organes .

Une autre particularité de la mort clinique est qu’il ne s’agit pas forcément d’un état irréversible . Grâce à l’amélioration constante des techniques médicales , il est , dans certains cas , possible de ranimer le malade .

La mort cérébrale :

Dans le cas de la mort cérébrale ,le cerveau ne fonctionne plus du tout !!! Cet arrêt de toute activité du cerveau entraîne celle des fonctions vitales , parfois maintenue par une assistance médicale ..

Elle se justifie notamment par la nécessité de maintenir des organes que la personne en état de mort cérébrale est susceptible de donner ( ce qui sera mon cas , si çà m’arrive / Manu le sait ) .

Il n’est pas possible , dans ces conditions , de ranimer le patient .Les médecins constatent l’état de mort cérébrale de plusieurs manières : Deux encéphalogrammes plats , séparés par un certain laps de temps sont les signes les plus tangibles de la mort cérébrale .

Les médecins s’assurent également de l’absence de réflexe laryngé , et de l’absence de réaction des yeux à la lumière .

PS : Quand je  » subis  » une crise épileptique avec perte de conscience prolongée ( si quelqu’un est près de moi , bien sur et qu’il appelle un médecin ) , je suis envoyé à l’hôpital où on me fait passer les examens prévus en cas de mort clinique décrits ci-dessus . Plus , durant mon hospitalisation , un I.R.M ( image à résonnance magnétique )

Petits exemples de crises :

Ce qu’il faut faire devant quelqu’un qui fait une crises + une vidéo qui explique un peu les différentes formes d’épilepsie :



1) Explication des symptômes ,des différentes sortes de malaises…..




2) Exemple d’enfant faisant une crise :

Sans oublier qu’un(e) épileptique ne doit ( devrait ) pas être sujet au stress , pas boire d’alcool , pas se droguer etc… ( la joie quoi ! )

Et pour finir : Vidéo d’ I.R.M

Encore un déballage perso ! Mais celui – ci pourrait être utile ?

KLIK …..