imagination……….


Quand je ne suis pas bien , je relis ceci  et…..
   Il faudra seulement 37 secondes pour lire ceci et peut-être changer votre façon de penser ..Deux hommes, tous deux gravement malades, occupaient la même chambre d’hôpital.Un homme a été autorisé à s’asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi pour aider à drainer le liquide de ses poumons.Son lit était à côté de la seule fenêtre de la chambre.L’autre homme devait passer ses journées couché sur le dos. hôpital

  Les hommes parlaient pendant des heures sur la fin.
Ils parlaient de leurs épouses et familles, leurs maisons, leurs emplois, leur participation dans le service militaire, où ils avaient été en vacances ..
Chaque après-midi, quand l’homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s’asseoir, il passait le temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu’il voyait dehors de la fenêtre.
L’homme dans l’autre lit commença à vivre pour ces périodes d’une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et les couleurs du monde extérieur.
La fenêtre donnait sur un parc avec un beau lac.
Les canards et les cygnes jouaient sur l’eau tandis que les enfants naviguaient leurs bateaux modèles. Les amoureux marchaient bras dessus bras dessous au milieu des fleurs de toutes les couleurs et une belle vue sur la ville peuvent être vus dans la distance.
Comme l’homme près de la fenêtre décrivait tous ces détails exquis, l’homme de l’autre côté de la chambre fermait les yeux et imaginez cette scène pittoresque.
Un après-midi chaud, l’homme près de la fenêtre décrivit une parade qui passe.
Bien que l’autre homme ne pouvait pas entendre l’orchestre – il pouvait le voir dans l’oeil de son esprit comme le monsieur par la fenêtre dépeint avec des mots descriptifs.
Jours, semaines et mois passés.
Un matin, l’infirmière de jour est arrivé pour apporter de l’eau pour leurs bains et trouva le corps sans vie de l’homme près de la fenêtre, mort paisiblement dans son sommeil.
   Elle était attristée et appela les préposés pour qu’ils viennent prendre le corps.
Dès qu’il semblait approprié, l’autre homme demanda s’il pouvait être déplacé à côté de la fenêtre. L’infirmière était heureuse de faire le changement, et après s’être assuré qu’il était confortable, elle le laissa seul.
Lentement, péniblement, il se redressa sur un coude pour jeter son premier regard sur le monde réel extérieur.
Il s’étira pour se tourner lentement vers la fenêtre en dehors du lit.
Il fait face à un mur blanc.
L’homme demanda à l’infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé avait décrit ces choses merveilleuses dehors de cette fenêtre.
L’infirmière répondit que l’homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur.
Elle dit: «Peut-être qu’il a juste voulu vous encourager. »
Epilogue:
   Il y a un énorme bonheur à rendre les autres heureux, en dépit de nos propres situations.
   La peine partagée est la moitié de la peine, mais le bonheur lorsqu’il est partagé, est doublé.
Si vous voulez vous sentir riche, il suffit de compter toutes les choses que vous avez que l’argent ne peut acheter.
«Aujourd’hui est un cadeau, c’est pourquoi on l’appelle le présent. »
L’origine de cette histoire est inconnue………………

La faucheuse…….


Avec sa faux des quat’ saisons

Et du crêpe dans son peignoir 

Sur ses échasses de béton 

Dans les faubourgs du désespoir Mort

 

Elle meurt sa mort la Mort 

Elle meurt .

 

Avec ses cordes pour la pluie 

A encorder les poitrinaires 

Ses poumons de cendre qui prient 

Dans la soufflerie des mystères .

 

Elle meurt sa mort la Mort

Elle meurt ……

 

Sur la route des jours heureux 

Dans les bielles et le courroux 

En mettant du noir sur les yeux 

Et du sang frais sur les cailloux ….

 

Elle meurt sa mort la Mort ..

Elle meurt …..

 

L’hôpital meublé de ses gens 

Dans les salles où dorment le chromes 

Avec son fils et ses gants blancs 

Dans l’anesthésique royaume…hôpital

 

Elle meurt sa mort La mort…

Elle meurt…..

 

Avec le végétal nourri

Par son détestable négoce

Avec les rires et les cris 

Qui croissent sur toutes ses fosses ……………

tombe

 

Quelques nouvelles perso.


  Tout à l’heure , j’ai enfin réussi à avoir mon père au téléphone : ( m’énerve ! il m’avait dit qu’il me  » tiendrait au courant   » pour maman ) …

 Bref ,ma mère est toujours à l’hôpital , mais selon lui , elle va mieux : Elle mange bien ,mais elle ne se déplace qu’à l’aide d’un  » déambulateur  »  ( çà , je pense que  çà ne s’arrangera pas même si elle suit des séances de rééducation ) ….Elle a atteint  84 ans le 28 juin . 

Bien entendu , mon abruti de frère est venu ( il  » gîte  » chez ma sœur  ) et lui rend visite pratiquement tous les jours ….( il n’ose pas passer chez mon père ! ) 

Ce dimanche  » en vrac « 


  Le soleil a brillé toute la journée , mais  en moi , le noir est présent . Ou plutôt il y a du noir et du moins noir ….

  Comme je n’avais pas de nouvelle ( çà m’énerve , dans ma famille , » on  » ne me téléphone pratiquement jamais  ) ….J’ai donc téléphoné chez mes parents , c’est mon père qui m’a répondu . A sa voix, j’ai tout de suite perçu que çà n’allait pas . Effectivement, ma mère est encore à l’hôpital pour cette infection pulmonaire !  

       Là ,elle n’est vraiment pas bien : Elle souffre beaucoup et ne mange presque pas .  » ils  » lui donnent des antibiotiques , mais par perfusion  ( je crois que c’est le mot ? c’est à dire qu’un médicament lui est injecté en permanence dans les veines ) .perfusion

Le  » moins noir  »  , c’est que mon père m’a parlé longtemps et….reconnu qu’il avait beaucoup de torts , a été violent envers maman et nous les  » enfants  » . Il m’a même dit n’avoir aucune excuse pour ces actes passés , qu’il buvait trop à l’époque  etc….En fait, il n’a pas dit le mot , mais il exprimait des remords  et plus encore : Il me faisait comprendre qu’il aime ma mère , a peur de la perdre …..

J’avoue ne pas avoir su quoi lui dire . Il m’a dit aussi que mon frère  était chez Anita ( ma sœur ) .

C’est bien triste qu’il faille un  » évènement  » dramatique  pour qu’une telle conversation ait lieu ……….

Encore un déballage  qui n’a aucun intérêt pour mes éventuels lecteurs……

Inquiétude +++++++


  Ma mère n’est vraiment pas bien ! Elle va peut-être bientôt sortir de l’hôpital mais ne pourra pratiquement plus se déplacer seule , sera certainement  » mise sous assistance respiratoire  » ? etc……..

Tout ceci aux dires de mon père ( qui lui aussi est inquiet ) ….

Vous comprendrez que je n’ai aucune idée de billet et peu d’inspiration quand je passe sur les blogs amis ……

 Inutile de commenter …….çà ne changera rien à mon état …..

P.S : Ceux, celles qui sont croyants ,peuvent peut-être prier pour elle ( comme elle est croyante…..?????)

Désolé pour ce déballage……

 

 

Quelques mots…..


  Bien entendu , j’ai téléphoné à ma mère tout à l’heure  à l’hôpital ….( après 16 h pour ne pas  » tomber  » sur mon frère  )….Nous ( enfin J’ai parlé ) de tout et de rien : Est ce qu’elle est bien entourée par le personnel , mange bien ? etc…Je dis  » j’ai parlé  » car elle n’a pas dit grand chose , si ce n’est des trucs négatifs ,j’ai bien essayé de lui  » booster  » le moral ( en parlant de ses petits enfants par exemple ) mais sans grand succès …..Là j’avoue être inquiet, …..j’ai peur ….

Je l’ai quitté en lui disant que je lui téléphonerais à nouveau dans la semaine …..

Sinon , si ce n’est un début de malaise épileptique  (logique ) , R.AS ….

Je reviens plus tard sur le net certainement …

  Merci à vous pour vos commentaires et…..pour supporter mes billets …..

Déballage……


  J’ai téléphoné à mon père tout à l’heure : Ma mère 002est toujours à l’hôpital ,mais elle va beaucoup mieux…Ils lui ont fait une tas d’examens et la gardent quelques temps en  » salle de repos  » ( dixit mon père ) , et lui ont prescrit un traitement …..Elle devrait rentrer assez vite …Bien entendu mon  » frère  » est venu ( il est chez ma sœur ) et met son  » grain de sel  » partout  ! Critique (insulte) mon père et….moi!

 Je me suis aperçu du fait que je ne me souviens plus de l’âge de mes parents! Après recherche , je sais maintenant que ma mère est née en 1933 => elle a eu 84 ans en juin ; mon père lui est né en 1932 => il a eu 85 ans en avril  . Donc , quand je suis né ils avaient 22 et 23 ans  lol .. ( Moi , j’avais 25 ans quand Emmanuel est né  )

 Ceci dit je ne crois pas pouvoir remonter rapidement , mais le fait de savoir que ma mère va mieux me rassure ….

Inquiet……..


   Oui , inquiet : Mon père m’a téléphoné tout à l’heure ( rare ) , il voulait m’annoncer que ma mère est hospitalisée  ! D’après lui , elle s’est évanouie en se plaignant de douleurs à la poitrine …..Bien sur, il a appelé un médecin et celui -ci à diagnostiqué une crise cardiaque et l’a fait hospitaliser d’urgence ( dans la ville la plus proche ) . A l’hôpital , il ont dit qu’elle a de l’eau dans les poumons ? 

Pour l’instant , je n’en sais pas plus , le père m’a promis de me tenir informé ….

  Bien sur, mon frère ( le fasciste militaire ) qui était chez ma sœur , s’en est pris à mon père disant que c’était de sa faute etc….( Mon père est loin d’être « parfait  » , mais il n’est tout de même pas responsable du fait que ma mère ait fait ce « malaise  » )…..Possible que je vois avec Manu pour remonter chez mes parents  si c’est possible pour lui …..

  Et moi qui lui avais envoyé une carte postale pour son anniversaire ! ( d’habitude je lui téléphone à cette occasion ) .

Tout çà pour dire que je ne suis pas du tout  » en forme  » 

 Et le  » classement  » de mes papiers que demande Manu n’est pas  » au goût du jour » ( Sauf peut-être si çà m’aide à ne pas penser  )…..

 

 

Du bien-être à l’angoisse ……


  Ce dimanche fut ensoleillé avec un ciel bleu agréable : Bien qu’éveillé assez tard , je suis sorti faire une promenade dans le village désert ….Une heure après environ , je suis rentré  . Ai fait un peu de ménage puis regardé d’un oeuil distrait la télévision ….En fait , j’hésitais : Téléphoner à mon père ou non ( pour prendre des nouvelles de ma mère  ) : Comme chacun sait , lui et moi avons des difficultés pour communiquer ….Bref , prenant mon courage à deux main et le combiné homme téléphonedans l’autre  heuu non,( je n’ai que deux mains lol ) .

  Bref , je l’ai eu et les nouvelles n’étant pas très bonnes , je lui demandais le No de la chambre de Maman et l’appelais …..Rien qu’à sa voix, je su qu’elle n’était pas bien , je commençais par lui demander si les infirmières , le personnel était gentils elle me répondit un petit  » oui çà va  » , alors j’enchainais par des questions sur le traitement pris et les examens qu’elle a passé  ….Ils lui donnent surtout des anti-douleurs , même de la morphine ; elle a passé un doppler , mais n’en sait pas plus si ce n’est qu’elle souffre toujours autant …..

En plus, elle a le moral à zéro : Ne parle que de mourir (  » j’ai assez vécue comme çà , je ne sers plus à rien etc…. » )femme hôpital…..Evidemment j’ai tenté de la  » booster  » en lui parlant de Manu , Camille  qu’elle devait voir grandir etc…. ,mais sans grand succès….Puis elle a commencé à me parler d’Alain pffff , mon frère qui lui téléphone tous les jours est venu la voir etc……J’ai alors coupé court , lui ai dit que je compte  l’ appeler à nouveau  bientôt ….

  J’avoue que j’ai eu mal , mal de sentir sa souffrance, son envie d’en finir etc….Si j’étais croyant, je prierais pour qu’elle s’en sorte vite , mais ……

Comment je vais ?


 

 Après X séjours en hôpital , je ne suis pas surpris par cette histoire drôle mais……souvent vraie ! 
Résultat de recherche d'images pour "illustrations chambres d'hôpital"
Message précédentMessage suivant

 

 

   ALLO  PITAL . . . ?
     C’est  tellement vrai !!!!!.      et vraisemblable !

-Bonjour ! C’est la réception de l’hôpital ? J’aimerai  parler avec quelqu’un à propos d’un  patient qui se trouve chez  vous.  J’aurai  souhaité connaître son état de santé, savoir s’il va mieux ou si ….. son  problème s’est aggravé. 
-Quel est le  nom du patient ? 
 –  Il  s’appelle Jean Dupont, il est dans la chambre 302. 
  – Un instant  je vous prie, je vous passe  l’infirmière du Service. 
  – Après une  longue attente : 
  – bonjour, ici  Françoise l’infirmière de service. Que  puis-je pour vous ?      – -J’aimerai connaître l’état du patient Jean  Dupont de la chambre 302. 
– Un instant  je vais essayer de trouver le médecin de garde. 
-Après une plus longue attente : 
 -Ici Le Dr.  Jean, le médecin de garde ; je vous  écoute. 
 – Bonjour Docteur, je voudrais savoir quel est l’état de santé de Monsieur Jean Dupont, qui se trouve  chez vous depuis 3 semaines Chambre  302. 
  Un instant,  je vais consulter le dossier du  patient. 
  Après  encore une autre attente : 
  Huuuummm, Le voici :
  Il a bien mangé  aujourd’hui, sa pression artérielle et  son pouls sont stables. IL réagit bien aux médicaments prescrits et normalement on va lui  enlever le monitoring cardiaque demain..
  -Si  tout se déroule bien comme cela pendant 48 heures, le médecin signera sa sortie pour le week-end à venir. 
–  Aaahhh ! Ce sont des nouvelles merveilleuses ! Je suis fou de joie. Merci. 
  -A votre façon de parler je suppose que vous  devez être quelqu’un de très proche,  certainement de la famille ? 
  – Non,  Monsieur ! Je suis Jean Dupont lui-même et je vous appelle de la chambre 302 ! Tout  le monde entre et sort de ma chambre et personne ne me dit rien…Je  voulais juste savoir comment je me porte ! Merci beaucoup !
> > > > > > > > > > >