Inventions….


 » faites  » par hasard !

 Les inventions découvertes par hasard :
   Il est difficile d’imaginer comment certains produits et objets ont été inventés. On peut se demander  »comment quelqu’un a t’il pu penser à inventer… »  la pâte à modeler, les chips , le slinky (jouet en forme de ressort). Il arrive que beaucoup des inventions les plus connues de notre société étaient tout simplement des erreurs commises par les scientifiques alors en quête de toutes autres alternatives.

1 ) Le   » slinky  » : Inventeur : Richard T. James, un ingénieur naval américain
Ce qu’il essayait de faire : un compteur pour contrôler la puissance des navires.
Comment il a été créé :      James travaillait avec des ressorts de traction lorsque l’un d’eux est tombé au sol. Le ressort a rebondi sur le parquet et a continuer à avancer, et le slinky est né invention erreur 1

2 ) ( plus important ) : La pénicilline 

Inventeur : Alexander Fleming (  biologiste ) Fleming

Ce qu’il essayait de faire : Ironiquement, Fleming était à la recherche d’un “médicament miracle” qui pourrait guérir les maladies. Cependant, ce n’est que lorsque Fleming laissa tomber ses expériences qu’il trouva ce qu’il cherchait.
Comment il l’a découverte : Fleming a remarqué qu’une boîte de   » Petri   » ? contaminée qu’il avait écarté contenait une moisissure qui avait dissous toutes les bactéries autour d’elle. Il isola un extrait de la moisissure, et identifia qu’elle contenait un puissant antibiotique, la pénicilline.péniclline

3 ) : Les cookies (avec pépites de chocolat)

cookies

Inventeur : Ruth Graves Wakefield, propriétaire de l’entreprise Toll House Inn
Ce qu’elle essayait de faire : des biscuits ordinaires au chocolat.
Comment ils ont été créés : Tout en préparant une fournée de biscuits, Wakefield a découvert qu’il lui manquait du chocolat boulanger. Pour le remplacer, elle a cassé du chocolat sucré en petits morceaux et les a ajoutés à la pâte à biscuits. Elle s’attendait à ce que le chocolat fonde, réalisant des biscuits au chocolat, mais les petits morceaux ne se sont pas mélangés dans les biscuits. ( humm j’aime bien avec un café noir lol)

4 ) Les chips :

ships

Inventeur : George Crum, un cuisinier au Carey Moon Lake House à Saratoga Springs, une ville des Etats-Unis.
Ce qu’il essayait de faire : Un plat de pommes de terre frites
Comment elles furent créées : Un jour, un client renvoya son assiette de pommes de terre de nombreuses fois, ne cessant de demander qu’elles soient plus frites et plus fines. Crum perdit son sang-froid, et trancha les pommes de terre incroyablement finement et les fit frire jusqu’à ce qu’elles soient dures comme un roc. À la surprise du chef, le client les aimait et en voulait plus !

5 )Le pacemaker (stimulateur cardiaque) !!!!!!

pace maker

Inventeur : John Hopps, un ingénieur électrique.
Ce qu’il essayait de faire : Hopps menait des recherches sur l’hypothermie et essayait d’utiliser la chaleur d’une fréquence radio pour rétablir la température du corps.
Comment il a été créé : Au cours de son expérience, il a réalisé que si un cœur cessait de battre à cause du froid, il pouvait être relancé par une stimulation artificielle. Cette prise de conscience a conduit au pacemaker.

6) Le micro-ondes :

micro - ondes.jpg

Inventeur : Percy Spencer, un ingénieur de la compagnie Raytheon
Ce qu’il essayait de faire : L’ingénieur effectuait un projet de recherche sur la production du magnétron, pièce principale servant à créer les micro-ondes dans les radars.
Comment il a été créé : Spencer a réalisé que la barre chocolatée dans sa poche commençait à fondre au cours de ses expériences. Il a ensuite mis du maïs dans l’appareil, et quand il a commencé à éclater, il savait qu’il avait entre ses mains un appareil révolutionnaire.

7 ) La saccharine (un édulcorant artificiel)

saccarine

Inventeur : Constantin Fahlberg, un chercheur à l’Université Johns Hopkins de Baltimore.
Ce qu’il essayait de faire : Fahlberg étudiait l’oxydation de l’o-toluènesulfonamide (peu importe ce que cela signifie).
Comment il a été créé : La découverte de Fahlberg s’est produit parce qu’il avait oublié de se laver les mains. Il avait les mains souillées de ce produit chimique et tout ce qu’il mangea par la suite (du pain notamment) avait un goût sucré. Le chercheur a immédiatement demandé un brevet et produit en masse son produit qu’il nomma saccharine.

8 ) Le feu d’articice  : 

feu d'artifice

Inventeur : Un cuisinier inconnu de Chine.
Ce qu’il essayait de faire : Selon la légende, le cuisinier expérimentait tout simplement des recettes dans sa cuisine.
Comment il a été créé : Le cuisinier a accidentellement mélangé du charbon, du soufre et du salpêtre, des produits de cuisine ordinaires il y a 2000 ans. Lorsque le mélange fut comprimé dans un tube de bambou (pourquoi le cuisinier a fait ça ? Personne n’en sait rien! ), il a explosé.

9 ) Les Corn Flakes :

cornes flakes

Inventeur : Les frères Kellogg (John et Will) (John est médecin)
Ce qu’il essayait de faire : Une casserole de céréales bouillis.
Comment il a été créé : Les frères ont accidentellement oublié la casserole de céréales bouillis pendant plusieurs jours, alors qu’ils s’occupaient de patients. Le mélange se moisit mais le produit qui s’en dégagea était sec et épais. Ils tentèrent d’expérimenter un produit similaire en omettant la partie où il moisit, et ce qu’ils obtinrent furent des grains aplatis, qui une fois grillés donnèrent des  »flocons » légers et croquants, qu’ils servirent à leurs patients.

10 ) :La LSD en tant que drogue : !!

L.S.D

Inventeur : Albert Hofmann, un chimiste
Ce qu’il essayait de faire : Il faisait des recherches sur des dérivés de l’acide lysergique dans un laboratoire à Bâle, en Suisse.
Comment il a été créé : Hofmann pris sans le vouloir (en se frottant les yeux) une petite quantité de LSD tout en recherchant ses propriétés et fit le premier voyage psychédélique de l’histoire. Il testa plus tard un dose qui selon lui était suffisante pour produire un effet.  (  A mon avis , il aurait du se taire ! F )

11 ) :L’imprimante à jet d’encre  :

imprimante

Inventeur : Un ingénieur de chez Canon.
Comment elle a été créé : Après avoir reposé son fer chaud sur son stylo par accident, l’encre fut éjectée de la bille du stylo quelques instants plus tard. Ce principe conduit à la création de l’imprimante à jet d’encre.?

12 ) Le Post-it :

post it

Inventeur : Spencer Silver, un chimiste de la société 3M
Ce qu’il essayait de faire : Un adhésif puissant
Comment il a été créé : Tout en travaillant en déplacement, Silver créa un adhésif qui était en fait plus faible que ce qui existait déjà. Il collait aux objets, mais pouvait être retiré facilement sans laisser de trace. Des années plus tard, un collègue répandit la substance que Silver avait créé sur les signets de son hymnaire (livre de chants de chœur) pour les empêcher de glisser. L’idée du Post-It vient par la suite.

13 ) : Les rayons X :

rayons X

Inventeur : Wilhelm Röntgen, un physicien
Ce qu’il essayait de faire : Il s’intéresse à l’étude des propriétés des tubes à rayons cathodiques.
Comment cela a été créé : lors de la décharge d’un tube, complètement enrobé de carton opaque, le rayonnement traverse la matière, et les éléments métalliques sont visibles en négatif. Un premier cliché est effectué sur la main d’Anna Bertha Röntgen le 22 décembre 1895. Suite à une pose de vingt minutes, le cliché affiche clairement la bague à son doigt et ses os. Il s’agit de la première radiographie.

14 ) :Le Coca-Cola :

Coca - cola

Inventeur : John Pemberton ( un pharmacien )
Ce qu’il essayait de faire : Un remède médical pour ses maux de tête.
Comment il a été créé : Pemberton a mélangé un tas d’ingrédients, et a créé une recette qui reste un secret encore aujourd’hui.

15 : ) Le champagne :

champagne

Inventeur : Dom Pérignon, un moine bénédictin
Ce qu’il essayait de faire : Au 17ème siècle, les bouteilles étaient bouchées avec des chevilles de bois garnies d’étoupe imbibée d’huile ( »broquelet ou clavelot »). Dom Pérignon cherchait simplement un processus plus propre et eut l’idée de couler de la cire d’abeille dans le goulot des bouteilles.
Comment il a été créé : Quelques semaines plus tard, la plupart des bouteilles explosèrent sous la pression, permettant à dom Pérignon de découvrir la fermentation en bouteille, qui deviendra la méthode champenoise.

 

Le L.S.D !


Le chimiste suisse  Albert Hofmann  (né en 1906 , décédé en 2008  je crois) a découvert par hasard en 1943 , ce qui allait devenir l’une des substances les plus hallucinogènes ( symbolique des années  » hippies  » ) : Le L.S.D !

   C’est alors qu’il travaillait sous l’autorité de A.Stoll  , cherchant à synthétiser un stimulant circulaire à partir d’ergot de seigle  ? ( pour le compte du laboratoire Sandoz ) , qu’il absorba par accident  une substance qu’il venait de mettre au point …..S’ensuivirent plusieurs heures d’hallucinations vivement  » colorées  » ( on peut dire  » psychédéliques  » ) .

 

  Consciencieux , il décida de retenter l’expérience ! Mais cette fois ci en consignant tous les effets ressentis ……… Le L.S.D fut dans un premier temps utilisé pour des traitements destinés aux malades psychiatriques …..Puis fut adopté comme drogue  » récréative  »  jusqu’à son interdiction dans les années 60 ..

Hofmann 

La sérendipité ????


Après avoir lu ce mot , j’ai voulu en savoir plus ! Et …..

  C’est la capacité, l’art de faire une découverte, scientifique notamment, par hasard :… Qu’ont en commun Horace Wells, Wilhelm Röntgen, George de Mestral, Stephanie Kwolek et Alexander Fleming ?
Pas grand chose en apparence.

     Wells est considéré comme le pionnier de l’anesthésie au protoxyde d’azote en raison de sa découverte réalisée en 1844 .

    Röntgen a découvert les rayons X en 1895

 

    Fleming a découvert la pénicilline en 1928 

   de Mestral est connu pour l’invention de la bande velcro en 1941 

   Kwolek a inventé en 1965 le kevlar.
Tous ont cependant en commun d’être devenus célèbres suite à une découverte ou une invention en apparence inattendue, fortuite ou simplement chanceuse. Ce type de réussite est associé aujourd’hui au concept de « sérendipité »

Il y aurait de nombreux exemples :

1) Le four à micro-ondes

   » çà  » commence par le Magnétron: Ingénieur chez Raytheon, Percy SpencerSpencer était chargé d’améliorer un magnétron, pièce centrale du radar qui transforme l’énergie cinétique en énergie électromagnétique sous forme de micro-ondes. Un jour il constate que la barre chocolatée qui était dans sa poche s’est ramollie alors qu’il faisait fonctionner le magnétron. Il en déduit que le magnétron dégage de la chaleur en même temps que les micro-ondes.

Magnétron : illustration ? magnetron

   Il n’est pas le premier à découvrir les propriétés chauffantes des micro-ondes. Les scientifiques le savaient déjà de même que les ouvriers de l’atelier qui venaient se réchauffer les mains sur le magnétron en hiver. Il est en revanche le premier à imaginer que les micro-ondes pourraient être utilisées pour cuire des aliments.

2) la pénicilline :

La pénicilline: Le 3 septembre 1928  ,comme chacun le sait ,elle fut  découverte  par Alexander FlemingFleming . En effet, ce dernier, alors médecin au Saint Mary Hospital de Londres, mène des recherches sur les staphylocoques et cultive ces bactéries dans des  » boîtes de Petri  » ?B.Pétri . De retour de vacances, il découvre, que l’une de ses boites de pétri, qu’il a oubliée sur sa paillasse, a été contaminée par les souches d’un champignon microscopique, Penicillium notatum, de son voisin de paillasse…

3) la vulcanisation ? 

    L’histoire de la découverte du procédé de vulcanisation relève elle aussi de la sérendipité. En effet, depuis des années Charles Goodyear Good Year1tentait désespérément (il sera emprisonné plusieurs fois pour dettes) de trouver un caoutchouc qui résiste aux variations de chaleur.En 1830, il traite le caoutchouc à l’acide nitrique mais ce traitement de surface s’avère provisoire et ne résiste pas aux grandes chaleurs.

   En 1839 il présente sa nouvelle formule, un mélange de caoutchouc et de soufre, chez Woburn.

   Excédé par leurs réactions, Charles Goodyear s’agite: Le morceau de gomme qu’il a dans les mains lui échappe et atterrit sur le poêle . Confus Charles Goodyear s’empresse de le retirer et s’aperçoit que curieusement le mélange n’a pas fondu mais « vulcanisé ». Sans le vouloir, il vient d’inventer la vulcanisation du caoutchouc. L’ajout du soufre permet en effet, après cuisson, de former des ponts entre les chaînes moléculaires qui rendent la matière beaucoup plus élastique et donc plus stable à long terme.

Appareil pour la vulcanisation ! :

vulcanisation

4) Les rayons X :

Wilhelm Röntgen Röntgennaît le 27 mars 1845 à Lennep, en Allemagne. Sa famille déménage durant son enfance à Apeldoorn, aux Pays-Bas, et il entre alors à l’institut Martinus Herman van Doorn. Il intègre en 1862 l’école technique d’Utrecht, mais il en sera expulsé pour avoir caricaturé un professeur. Trois années plus tard, il entre à l’université d’Utrecht où il étudie la physique, avant d’entrer à l’école polytechnique fédérale de Zurich et de s’y consacrer au génie mécanique. C’est en 1869 qu’il soutient sa thèse avant de devenir l’assistant du professeur Kunt.
  C’est à la chaleur spécifique des gaz qu’est consacré le premier article qu’il publie en 1870.  Cependant , l’apogée de sa carrière sera marqué par ses travaux sur les rayons cathodiques qui le conduisent à faire la découverte d’une nouvelle catégorie de rayons: Les rayons X
  Il constate , le 8 novembre 1895 , qu’un carton couvert, sur une face, de baryum platinocyanide ?? devient fluorescent lorsqu’il est frappé par les rayons émis à la décharge d’un tube enrobé de carton noir scellé afin d’en exclure toute lumière. Il constate que le phénomène persiste jusqu’à une distance de 2 mètres. En plaçant divers objets entre le tube et des plaques photographiques, il se rend alors compte que certains sont plus ou moins transparents. La célèbre photographie de la main main radiode son épouse constitue le premier Röntgenogram (la première radiographie) et lui permettra d’établir que la chair est plus perméable aux rayons que l’os ou l’alliage constituant l’alliance de son épouse. Ses expériences montreront finalement que le rayonnement est produit par l’impact des rayons cathodiques sur un objet matériel, rayonnement auquel il donnera le nom de Rayons X.
  Sa carrière s’est conclue par l’attribution du prix Nobel de physique en 1901. Il est dans une certaine mesure le précurseur de nombreuses techniques d’imagerie actuelles, notamment médicales.

5 )De la nitroglycérine à la dynamite:

NobelNobel parvint à stabiliser la nitroglycérine parce qu’il était très au fait de la problématique de la maîtrise de la puissance de la nitroglycérine . Il sut en conséquence saisir le caractère anormal d’un accident :       Un flacon tombé dans la sciure sur le sol de son laboratoire n’avait pas explosé ! Cette observation lui permit d’entrevoir des perspectives nouvelles qu’il explora avec soin et donnèrent au final naissance au bâton de dynamite dynamite

( Ce qui m’intrigue toujours : Pourquoi le  » prix Nobel de la paix  » alors que Nobel a inventé un moyen de tuer !? )

  6 ) La  » bande velcro «  :

     La bande velcro est une invention due à l’ ingénieur suisse, George de Mestral en 1941.Maestral
Plus qu’une invention il s’agit plutôt d’une imitation astucieuse de la nature !
   L’idée aurait germé dans sa tête après une balade avec son chien… Dont le pelage était envahit de semences de bardane !bardane
  En effet le fruit de la bardane possède une multitude de petits crochets qu’agrippent aux poils des animaux (ce qui dans la nature permet la dissémination des semences…).
   Et voilà, ne restait plus qu’à imiter ce processus avec une bande de coton doux et une bande de polyester à crochets ! D’ailleurs le nom “vélcro” a été formé par la contraction des mots “velours” (le côté doux) et “crochets”.

7) Le Kevlar :

  Stephanie Kwolek est née le 31 juillet 1923 aux Etats-Unis  et elle est décédée dans le Delaware , le 18 juin 2014 (91 ans ! ). Stephanie Kwolek Kwolek est une chimiste américaine qui est l’inventrice du Kevlar, qui entre  dans la composition des gilets pare-balles par exemple. Le travail de cette chimiste a été récompensé à de nombreuses reprises. Sa découverte a véritablement bouleversé la conception de plusieurs produits.
      Stephanie Louise Kwolek est une fille d’immigrants polonais, Aniela « Nellie » Zajdel Kwolek (1898-1969) et John Kwolek (1892-1934). John Kwolek décède l’année des 10 ans de sa fille. Elle doit beaucoup à ses parents selon elle, car elle dit tenir son intérêt pour la science de son père, et pour la mode de sa mère. Elle a suivis un parcours scolaire scientifique, choisissant au collège de s’intéresser à la Chimie. En 1946, elle obtient le diplôme de Chimie du Margaret Morrison Carnegie College à Pittsburgh. Elle a pour principal objectif de travailler grâce à ce diplôme de chimie pour pouvoir avoir assez d’argent afin de payer ses études de médecine.
  En cette même année 1946, Stephanie Kwolek est choisie pour un poste de chimiste au sein de l’entreprise DuPont pour de la recherche.

    Elle est très vite envoyée à Buffalo (Etat de New York), au sein de l’équipe « Pioneering Research Laboratory ». En 1950, elle continue son travail dans le Delaware à Wilmington, abandonnant toute envie de devenir médecin. En effet, avec la chimie, Stephanie Kwolek a trouvé sa voie et elle s’y plaît.

   L’entreprise DuPont entreprend un programme de recherche pour diminuer la consommation d’essence des véhicules. En 1964, ce projet est proposé à Stéphanie Kwolek qui l’accepte. L’idée de base était de trouver une matière légère mais suffisamment solide pour pouvoir l’utiliser dans les pneumatiques des automobiles. Le travail de Kwolek consistait à produire une fibre légère afin de diminuer la consommation en essence des usagers. En 1965, Stephanie Kwolek par ses expériences crée une fibre synthétique résistante, avec » le poly-paraphénylène téréphtalamide  » et le polybenzamide. Elles obtenaient de ces deux polymères des cristaux liquides qu’elle devait ensuite porter en fusion à 200°C et les filer en même temps. Elle convainc le technicien Charles Smullen de tester sa nouvelle fibre (le poly(p-phénylènetéréphtalamide) (PPD-T)) ??? qui à première vu semblait fragile. Le résultat était sans appel, la fibre de Kwolek, le futur Kevlar était à masse égale, cinq fois plus solide que l’acier. Le directeur du laboratoire avait pris la mesure de la découverte de Stephanie Kwolek, et ainsi en 1971, le Kevlar est développé et commercialisé. Le Kevlar est utilisé dans de nombreux produits, grâce à sa résistance à la chaleur et au cisaillement, comme les gilets pare-balles Bulletproof vest from behind, les casques, des pneumatiques ou encore les gants.
  En 1986, Stephanie Kwolek prenait sa retraite professionnelle.
Elle décède le 18 juin 2014.( 91 ans) 

8 )Anesthésie / protoxyde d’azote : ( pas vraiment par hasard ? ) 

Le protoxyde d’azote a d’abord  été découvert en 1772 par Joseph Priestley (pasteur et chimiste). En 1798, Humphry Davy (chimiste)aurait  découvert ses propriétés  euphorisantes en l’essayant sur lui-même. Il sera ensuite utilisé en tant que gaz hilarant dans les foires dès la fin du XVIII° siècle. En 1844, le dentiste Horace Wells Wellsdécouvre ses propriétés anesthésiantes (lui-aussi par auto-administration) mais ne réussira pas à convaincre ses collègues.

  Plus tard, Colton (montreur de spectacle) et Smith (dentiste) monteront une clinique à New York et remettront à l’honneur le protoxyde d’azote anesthésie

Pfffffffff ! etc.………… lol