29 juillet ………………


Le 29 juillet 1987 …..

    Il y a 32 ans ( seulement ) : Lancement du chantier du tunnel sous la Manche …F.Mitterrand et Margatet Thacthcher se retrouvaient à Paris pour signer l’accord qui ratifie la contraction du tunnel …..Ce dernier sera inauguré en mai 1994 , et le 1er Eurostar traversera la Manche en novembre  ( plus de 430 millions de passagers ont empruntés l’ouvrage depuis sa mise en service  )

P.S : Je développerais peut-être , mais pour l’instant….Klik 

çà s’est passé un 6 juin ….il y a 75 ans


Impossible de ne pas mettre un semblant de billet sur cet évènement !

Le débarquement de Normandie :


Le 6 juin 1944, à l’aube, une armada de 4266 navires de transport et 722 navires de guerre s’approche des côtes normandes. La flotte transporte plus de 130 000 hommes,  ( Britanniques, Étasuniens ou Canadiens pour la plupart) , plus de 10 000 avions la protègent.
   Baptisée du nom de code Overlord (« suzerain » en français), cette opération aéronavale demeure la plus gigantesque de l’Histoire, remarquable autant par les qualités humaines de ses participants que par les prouesses en matière d’organisation logistique et d’innovation industrielle et technique. Elle était attendue depuis plus d’une année par tous les Européens , sur le continent, luttant contre l’occupation nazie.
Le Débarquement de Normandie ……

Intox
   Au début de l’année 1944, les Soviétiques ont  envahi la Roumanie et la Bulgarie. Pour les Allemands, la défaite n’est plus que l’affaire de quelques mois. L’ouverture du « second front » à l’Ouest doit donc l’accélérer.
  D. Eisenhower et ses adjoints, les généraux américains Omar Bradley et George Patton ainsi que le maréchal britannique Bernard Montgomery, décident de débarquer en Normandie, au sud de la Seine.
   Les plages de sable qui s’étendent entre l’estuaire de la Seine et la presqu’île du Cotentin (plus précisément entre l’Orne, la rivière qui traverse Caen, et la Vire, la rivière qui traverse Saint-Lô) se prêtent à un débarquement rapide et sont moins bien défendues que les ports du nord.
   L’objectif est d’installer une tête de pont sur ces plages puis de s’emparer du port en eau profonde de Cherbourg afin d’intensifier les débarquements d’hommes et de matériels.
  Cependant , d’impressionnantes fortifications parsèment le littoral océanique des Pyrénées à la Norvège. C’est le   » mur de l’Atlantique   ». L’arrière-pays du Cotentin a aussi été inondé par les Allemands dès janvier 1944 et protégé contre d’éventuels atterrissages par des pieux, tranchées, mines etc.
   Hitler lui-même attend avec impatience le débarquement. Il croit pouvoir le repousser aisément et, de la sorte, mettre hors jeu les Anglo-Saxons avant de reporter toutes ses forces contre l’Armée rouge ! Il est convaincu qu’il aura lieu au nord de la Seine, à l’endroit le plus étroit de la Manche et à 300 kilomètres seulement du centre industriel de la Ruhr.
Les Alliés font de leur mieux pour l’en convaincre. Ils montent pour cela l’opération Fortitude (« courage » en français), avec, face au Pas-de-Calais, dans la campagne du Kent, une impressionnante concentration de blindés en baudruche gonflable et d’avions en contreplaqué. Cette intoxication permettra aux Alliés de n’affronter que 17 divisions allemandes sur les 50 présentes dans la région, les autres attendant dans le Nord un deuxième débarquement qui ne viendra jamais.
   Les forces allemandes de Normandie totalisent près de 300 000 hommes. Elles sont placées sous le haut commandement du prestigieux feld-maréchal Erwin Rommel.Rommel
   Comme le temps est mauvais sur la côte normande dans les premiers jours de juin et exclut toute tentative de débarquement, Rommel prend la liberté d’une virée automobile en Allemagne pour fêter l’anniversaire de sa femme. Il n’a pas prévu que le temps allait subitement se mettre au beau dans la nuit du 5 au 6 juin. Cette nuit-là, il n’y a que 50 000 soldats pour faire face à l’armada alliée, dont une moitié de non-Allemands engagés de force et dont la valeur guerrière n’est pas la première qualité.
    Débarquement à haut risque :
   En raison de la tempête qui sévit sur la Manche, Eisenhower a déjà reporté le débarquement du 4 au 6 juin. Le 5 juin, enfin, son service météo lui promet une accalmie de 36 heures et il décide d’engager sans délai l’opération Overlord.
  Vers minuit, trois cents éclaireurs (pathfinders) sont parachutés pour de bon derrière les marais du littoral, sur la presqu’île du Cotentin. Ils balisent les terrains d’atterrissage destinés aux planeurs qui les suivent.
23 500 parachutistes de trois divisions aéroportées (2395 avions et 867 planeurs) sont lâchés derrière les lignes allemandes. Leur mission est de dégager la plage Utah et de couper la route nationale qui relie Caen à Cherbourg à Sainte-Mère-Église.
  Certains parachutistes de la 101e Airborne tombent par erreur au centre du village où ils sont mitraillés par les Allemands avant d’avoir touché terre.
À l’intérieur des terres, les réseaux de résistance s’activent. Ils ont été avertis du débarquement par des messages codés de la radio anglaise, la BBC. Parmi eux deux vers de Verlaine :
« Les sanglots longs des violons de l’automne
Blessent mon coeur d’une langueur monotone ».
Le jour J
  Au matin du Jour J, à 5h30, les avions alliés et des cuirassés bombardent les fortifications des plages et des falaises.
  Une heure plus tard, cinq divisions (deux américaines, deux britanniques et une canadienne) commencent à débarquer sur autant de plages aux noms codés.
  De l’ouest vers l’est, Utah et Omaha (troupes américaines), Gold (troupes britanniques), Juno (troupes canadiennes) et Sword (troupes britanniques et détachement français).
Les hommes progressent sur les plages sous le feu des Allemands qui tirent du haut des blockhaus, ces derniers étant eux-mêmes pilonnés par les cuirassés alliés depuis le large.
  La résistance de la Wehrmacht est rude malgré la médiocrité des troupes, en particulier sur Omaha Beach où les Américains frôlent la catastrophe.
Une tête de pont cher payée
  La chance sourit en définitive aux Alliés. Pendant toute la journée, ils n’ont à affronter que deux avions de chasse allemands. Quant aux redoutables Panzers ou chars d’assaut allemands, ils sont inexplicablement restés en réserve à l’intérieur des terres, mis à part une contre-attaque au petit matin sur Sainte-Mère-Église.
   C’est ainsi qu’à la fin de la journée, malgré les cafouillages et les fautes du commandement, 135 000 hommes ont déjà réussi à poser le pied sur le sol français.
  Les cimetières blancs des falaisescimetierre militaire témoignent encore aujourd’hui du prix de ces actions héroïques, sanglantes et souvent désordonnées.
  Les Américains déplorent 3 400 tués et disparus, les Britanniques 3 000, les Canadiens 335 et les Allemands 4 000 à 9 000. Les trois cinquièmes des pertes alliées se sont produites sur la plage Omaha. Mais, au total, elles s’avèrent beaucoup moins importantes que prévu.
Les bombardements des villes normandes et des noeuds de communication ont par ailleurs causé la mort de 2500 civils.
   Au soir du 6 juin, les Alliés ont finalement réussi à établir une tête de pont sur la côte. Ils peuvent mettre en place toute la logistique indispensable au débarquement de millions d’hommes, en vue d’une offensive de longue haleine…

Journée de la femme suite :


çà s’est passé le 8 mars 1977 ( seulement  ?) : L’ O.N.U instaure la journée des femmes …..

L’idée d’une journée consacrée aux droits des femmes remonterait à 1910 ! Une proposition de deux femmes politiques allemandes dont Zara Zetkin Clara Zelkin….Ce ne sera pourtant qu’en 1977 que l’ O.N.U l’officialisa . drapeau-onu

En France ? 

Dans l’hexagone, il faudra attendre 1982 ! pour qu’elle soit reconnue . Chaque journée internationale de la femme est placée sous un thème comme l’égalité, le progrès social ou l’environnement . 

Tremblement de terre en France ?? !!


  La terre a tremblé à 18 h 08 mercredi aux environs de Bourg-en-Bresse. Un séisme de magnitude 4,2 sur l’échelle de Richter, dont l’épicentre serait situé à 15 kilomètres au sud-ouest, à proximité de Saint-André-sur-Vieux.

  La préfecture a confirmé officiellement le tremblement de terre qui n’a fait aucune victime. La secousse aurait été ressentie avec une forte intensité dans un triangle entre Villefranche, Macon et Ambérieu .

  Les premiers témoignages qui sont parvenus  font état d’une secousse puissante qui a secoué les maisons et fait trembler tout le mobilier. « C’est comme si un avion rasait les murs de la maison »  explique Eliott Extier qui réside à Perrex, au nord de Bourg-en-Bresse

    Plusieurs internautes on évoqué des tremblements et desvrombissements. Ils étaient nombreux à se poser des questions, pour tenter de vérifier ce qu’ils avaient ressenti.  » Ma salle de bain a tremblé, vous avez ressenti ça aussi ? » ou encore  » mes murs tremblaient, j’étais pas très sereine ».

Mes petits murs qui ont craqué pendant le tremblement de terre…………

Pourquoi le coq = La France ?


coq gauloisGrrrrrrrrrrrr! Impossible d’insérer une image ici => je mets ce billet sur mon autre blog !

 

Il est partout. À chaque événement sportif, on l’aperçoit toujours brandi avec fierté sur des banderoles colorées. Si vous demandez à un étranger d’associer un animal à la France, c’est certainement lui qu’il nommera. Mais, pourquoi le coq occupe-t-il une place si importante dans notre pays ? Comment en est-il devenu l’emblème national ?

   La faute aux Gaulois?
Le coq n’a jamais été reconnu comme l’emblème officiel de la France. En effet, les trois emblèmes officiels sont le drapeau français, La Marseillaise et la devise « Liberté, égalité, fraternité ». Pourtant, le coq est omniprésent.

  En réalité, tout serait parti d’un jeu de mots. Durant l’Antiquité, les Romains avaient pour habitude de désigner les Gaulois par le mot « gallus », qui signifie « coq » en latin. En les nommant ainsi, les Romains ne voyaient pas les Gaulois comme des êtres bruyants et prétentieux, mais plutôt comme des hommes courageux et intelligents. C’est d’ailleurs ce côté de l’animal que les Français n’hésiteront pas à mettre en avant lorsque leurs ennemis se moqueront d’eux en les traitant de coqs.

   Ce n’est que plus tard, pendant la Révolution française, que le coq prendra toute son ampleur suite à la suppression de la fleur de lys, emblème royal. Par ailleurs, Napoléon tentera d’y substituer l’aigle, animal plus noble selon lui, mais sans succès.

çà s’est passé en août…..


Le 3 août 1914 ( il y a environ 104 ans ): L’Allemagne déclarait la guerre à la France :

  Cette décision plongea le monde dans le chaos ….Deux jours après avoir déclaré la guerre à la Russie et envahi le Luxembourg , l’Allemagne met en place le  » plan Schlieffen » et attaque la France …..Quelques jours après , les anglais déclarent à leur tour  la guerre à l’Allemagne ……….Le conflit fera près de 20 millions de mort laissant l’Europe exsangue ……

Correspondance …aérienne !


Un ballon lancé dans l’Ain… et retrouvé à Chicago 648x415_ballon-lache-ain-retrouve-chicago <!–

Le tour du monde (ou presque) en 108 jours. Le 2 juillet dernier, Florian, 8 ans, avait inscrit son prénom et son adresse sur une vignette attachée à un ballon gonflé à l’hélium et lâché avec 150 autres lors de la kermesse de son école dans l’Ain . Il ne s’attendait sans doute pas à ce que son ballon parcourt quelques milliers de kilomètres… jusqu’au Etats-Unis….

Le petit garçon a en effet eu la surprise, ce 18 octobre, de voir arriver une lettre de Chicago émanant d’une certaine « Stephany » qui avait trouvé le ballon « dans un endroit cher à [son] cœur ». Une lettre pour le moins mystérieuse d’autant que le réceptrice du ballon ne donne ni nom de famille ni adresse.

La mère de Florian désespère « Nous souhaiterions la connaître, mais c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin », raconte-elle ainsi à l’AFP. Toutefois, elle garde espoir « une amie de mes collègues habite à Chicago. Elle doit faire paraître l’histoire de Florian et Stephany dans un journal local. Et puis, il y a les réseaux sociaux. Peut-être, alors, aurons-nous une réponse… ».

J’en apprends tous les jours


   La Première Guerre mondiale n’a pas causé uniquement des pertes civiles françaises en France. Des civils chinois ont été embauchés principalement par l’armée britannique pour effectuer des tâches non combattantes près des zones de combathttps://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR3naVOdFQ4LEY8pO2-KIgsK3egDr9zDh9Qb6wPIXRfeja-3QyNnA . Environ 2000 Chinois sont ainsi morts en France de la grippe espagnole, des attaques ennemies et de la pénibilité de leur travail. C’est ainsi que la France a le plus grand cimetière chinois d’Europe à Noyelles-sur-Mer.