C’était en mars …..


   Il y a environ 101 ans :

  Le 23 mars 1919 : Création des  » fascis  » , à Milan, sur la place San Sepolcro, Benito Mussolini crée les premiers Faisceaux italiens de combat (Fasci italiani di combattimento). Ces groupes paramilitaires  forment l’embryon du futur Parti national fasciste.

    L’adjectif  » fasciste  » , promis à une diffusion planétaire, va désigner à partir de 1936 et de la guerre d’Espagne tous les mouvements totalitaires d’extrême-droite, antidémocratiques et nationalistes. Mais à ses débuts, sitôt après la Grande Guerre, le fascisme de Mussolini se veut pleinement révolutionnaire, ancré dans la modernité, en rupture radicale avec la bourgeoisie, avec l’objectif de créer un Homme nouveau au service de l’État…

Un mouvement d’inspiration léniniste

   Avant la  » Grande Guerre  » , quand il était militant socialiste et révolutionnaire, le futur Duce avait fréquenté en Suisse les exilés bolcheviques. Il avait eu connaissance de la théorie de Lénine selon laquelle l’accession au pouvoir devait s’appuyer sur une organisation paramilitaire constituée de révolutionnaires  » professionnels  » .

Publication fasciste typique des années 1920Il bâtit son mouvement en prenant exemple sur le leader russe et utilise ses talents d’orateur… et de son regard fascinant pour attirer en son sein des  » arditi  », anciens combattants des troupes d’élite ou des corps-francs, qui ont de la difficulté à se reconvertir à la vie civile.

    Des syndicalistes ouvriers victimes des désordres économiques et d’autres laissés-pour compte se joignent à ces jeunes gens .

     À tous, Mussolini propose un programme politique fédérateur, vaguement socialiste et nationaliste, mais en tous points révolutionnaire. Lui-même s’inscrit dans la continuité du  » Risorgimento  », ( le mouvement d’unification de l’Italie au XIXe siècle ) .

    C’est ainsi qu’il revendique au nom de l’Italie les territoires promis par le traité de Londres, déclare la guerre aux socialistes et au bolchevisme, dénonce par ailleurs le capitalisme, exige l’abolition du Sénat et l’élection d’une Assemblée constituante, demande l’abolition du service militaire obligatoire, se prononce enfin pour une République laïque.

     Plus que tout, il ambitionne de remodeler la nature humaine et régénérer l’Homme italien pour le mettre au service d’un État divinisé. Cela implique, comme dans la Russie bolchévique, un régime totalitaire, ne laissant aucune place aux libertés individuelles.

      Programme   » révolutionnaire  »  qui va, il est vrai, beaucoup évoluer au gré du temps et des circonstances.

Une ascension rapide……….

Fin  1919, le mouvement fasciste est encore très marginal. Il ne compte que 17 000 membres et n’obtient aucun élu aux élections législatives de novembre. Mussolini lui-même n’obtient à Milan que 4 800 voix contre 170 000 pour le candidat socialiste.

   Dans la mouvance nationaliste, Mussolini est éclipsé par le prestige du poète nationaliste Gabriele d’Annunzio Annuncio, héros de l’équipée de Fiume.(Gabriele D’Annunzio se transforme en putschiste en envahissant avec des volontaires, anciens combattants, le territoire de Fiume sur le côté Adriatique (aujourd’hui Rijeka en Croatie ) 

 

Sa déception est telle qu’il songe un moment à émigrer aux États-Unis.

Tout change l’année suivante…….

    L’ancien leader socialiste continue d’utiliser une  » phraséologie révolutionnaire  » , anticapitaliste et antibourgeoise mais, pendant l’été 1920, tandis que se multiplient les troubles sociaux et les grèves dans les grandes villes industrielles du nord et les campagnes du sud, il prend le parti de la contre-révolution.

    Il crée une milice au sein de son Parti. Ce sont les squadre (escouades) dont les membres, les squadristi, se signalent par le port d’une  »Chemise noire  », d’où leur surnom.

   Mussolini emprunte sans vergogne à d’Annunzio les recettes qui ont fait son succès médiatique : le cri de guerre (A noi !), le salut, bras levé, le poignard brandi de façon martiale et jusqu’à l’uniforme, avec la chemise noire. fascistes

   En toute illégalité, ses miliciens armés d’un gourdin, motorisés et encadrés par d’anciens officiers sillonnent villes et campagnes et intimident de toutes les façons possibles (bastonnades, purges à l’huile de ricin ou assassinats…) les syndicalistes, les grévistes et les militants socialistes ou communistes.

   La police, les magistrats, les policiers et le gouvernement lui-même laissent faire. Les patrons n’hésitent pas à financer grassement le Parti fasciste.

     Passant à plus de 700 000 membres en 1922, le Parti national fasciste ne parvient  toutefois pas à séduire le corps électoral et c’est par le recours à la force et à la menace qu’en fin de compte Mussolini arrivera à conquérir le pouvoir….

J’irais voter mais après??????


Votation des crimes contre l’humanité
1 Mai 2017 , Rédigé par Patrice Faubert

C’est rigolo
Des résultats électoraux
Souvent connus
Depuis des semaines
Même si parfois le sondage fait des siennes
Il s’agit d’élire des bourreaux
Qui prennent les gens pour des idiots
Il faut pourtant être sous-informé
Pour encore vouloir voter
De plus, ma foi
Il n’y a là, comme ailleurs, aucun choix
Sinon le choix du capital
Les lois du marché, c’est fatal
L’on vote
Pour qui pense comme soi
L’on vote
Pour que force reste à la loi
Pour ses petits intérêts personnels
Pour que se taisent tous et toutes, les rebelles
Voter est contre-révolutionnaire
Voter c’est complètement réactionnaire
Et puis
Toutes les droites sont représentées
Donner l’impression de la diversité
C’est pourtant une seule et même idée
Contre la liberté
Contre l’égalité
Contre la fraternité
La réaction rassure, la révolution fait peur
Pour les riches, une droite classique
Voire même catholique
Tout un faux bonheur
Pour les pauvres, une droite nationaliste
Voire catholique intégriste
Tout un vrai malheur !
L’électeur est un sacré rigolo
Même s’il fait le beau
L’électrice est une sacrée rigolote
Et elle sera toujours mauvaise la note
Le capital
Toujours, des élections, le seul vainqueur
Avec son personnel politique, actrices et acteurs
Toujours les mêmes têtes
Ne pas le croire, c’est être bête
Extrême gauche du capital
Gauche du capital
Extrême droite du capital
Droite du capital
Que voulez-vous
Au politique, le vote est son toutou
Et puis, il y a toujours plus fasciste que soi
Du capital, c’est la principale loi
C’est donc vous, c’est tout
Voter
C’est donc comme une complicité
Des crimes contre l’humanité
C’est si peu dit
Que de l’avoir dit ou écrit
L’on est comme la première ou comme le premier !
Les élections
Il fallait y penser
Aux esclaves, faire croire qu’ils vont participer
Esclaves salariés, esclaves chômés, esclaves retraités
Voilà qui va beaucoup en indigner
Nos vies sont pourtant d’une grande pauvreté
Comme les TGV OUIGO, bestiaux à transporter
Sous le capital
Il n’y a aucune gratuité
Sous le capital
D’une façon l’autre, il faut en chier
De temps à autre
Il y a encore, et je suis des vôtres
Malgré les interdictions, des manifestations antifascistes
Mais il y a différents antifascistes
Celui que je préfère est anarchiste
Car
C’est maintenant Vichy partout
Car
C’est maintenant Pétain partout
Le contexte est différent, c’est tout
Et donc
Il y a un antifascisme d’extrême gauche
Il y a un antifascisme de gauche
Il y a un antifascisme de droite
Il y a un antifascisme d’extrême droite
Mais néanmoins pour le capital, c’est fou !
Forcément
Une révolution vraiment aboutie
Et qui de fait, ne serait jamais finie
Serait une frangine de l’anarchie
Plus besoin d’argent
Il n’y aurait plus d’argent
Plus besoin de travail
Il n’y aurait plus de travail
Mais seulement des activités
Nécessaires au fonctionnement de la cité
Par bourgade, par commune, par ville, indépendantes mais reliées
Selon les goûts et les envies
Tout est si vite appris
Plus de truands, plus de voleurs
Pas besoin de policiers, pas besoin d’armée et de maréchaussée
Une autre conception de la vie
Personne ne voulant échapper à cette harmonie
Et puis pour en revenir aux élections
C’est voter pour toute une corruption
D’ailleurs, tout résultat non souhaité, serait en annulation
Réfléchissez bien à cela, apôtres de la votation
Le capital vous prend comme couillonnes et couillons
La moindre des choses, à la moindre élection
Est dans l’abstention
Déjà un acte d’insoumission
Comme gueuler dans une manifestation
L’antifascisme libertaire bien sûr en interdiction
Comme autocoller des slogans de subversion
Tout acte de résistance contre la résignation !

Patrice Faubert ( 2017 )

Marine Le Pen, vous n’êtes pas la bienvenue au Québec !


lesindignesduquebec

libres99Marine Le Pen est en visite pour six jours à Montréal. Elle se déplacera dimanche à Québec dans le cadre de la journée de la francophonie, où elle prendra la parole. Une autre conférence de presse est prévue mardi, dans un hôtel de Montréal.

Lors de son séjour la présidente du FN, rencontrera des politiciens fédéraux, mais pour l’instant le premier ministre Philippe Couillard refuse de la rencontrer de même que le chef de l’opposition Pierre Karl Péladeau.

La chef du parti d’extrême droite n’est pas la bienvenue au Québec.  Retournez chez vous Madame,  nous n’avons pas besoin de votre haine, ni de votre démagogie !

ML

Voir l’article original

Tout s’écroule…..


Ce billet , si je le publie n’est qu’un moyen de me  » confier » , il ne demande pas de commentaire….

Nous étions une famille de quatre enfants dont une fille …Je suis l’ainé  , j’ai été atteint dès l’adolescence d’une maladie  nommée épilepsie dont aucun médecins , examen n’a pu trouver l’origine ….Le résultat fut un traitement de plus en plus lourd avec le temps et l’impossibilité de me livrer à des exercices physiques et de boire de l’alcool ….=> Différents des autres….Je me suis réfugié dans la lecture et suis parvenu malgré tout à continuer mes études jusqu’au BAC Philo …

Mon père buvait beaucoup à cette époque , alors pour les médecins , c’était une  » piste  » concernant l’origine de ma maladie ….En fait , ce n’en est pas la cause ( un examen I.R.M a détecté une infime lésion au cerveau  = cause de  » décharges électriques  » => crises et perte de connaissances)….Le reste , fut des plus banal : Mariages dont un  m’offrit la joie d’avoir un fils dont j’ai obtenu la garde en 1980 ( il avait 6 mois ) après le divorce d’avec sa mère ….

Je disais donc que j’avais 2 frères et une soeur …Mon frère né un an après moi ( en 6/1956 ) a quitté la maison relativement tôt pour  » faire une école militaire  » …Ce parcours militaire l’a rendu raciste , fasciste et intolérant  ( tout le contraire de ce je crois être ) . Les deux autres se sont aussi mariés ( ma soeur avec un agriculteur ) et nous n’avons gardé que très peu de contacts ..

 Il y a quelques années , j’avais de gros problèmes financiers , mon frère militaire m’a prêté 1000 euros …

Mon père , lui , ne boit plus et a beaucoup changé ( en bien  )….Lui et moi avons fait des efforts pour nous retrouver comme père et fils ( même si on n’oublie rien , devant ses efforts , j’ai accepté )

  Un jour , le militaire m’a envoyé un mail plein de ses idées qui me répugnent …Mail auquel j’ai répondu que je ne voulait plus qu’il m’appelle si c’était pour débiter ce genre de propos …Nous ne nous sommes plus parlé …Mais restaient les 1000 euros….

Il y a environ 15 jours , j’ai reçu une lettre de lui dans la quelle il me dit que notre père  lui avait parlé au téléphone disant (en résumé ) que ma mère et lui allaient bien et moi aussi , et ajouté que j’allais lui rendre l’argent du….La lettre se termine par   » tu as bien formaté le père , il a presque les même idées que toi maintenant ,est devenu aussi anti militariste  » . Sa lettre se termine par   » je te mets mon adresse et attends mon chèque  » .

Je vais donc ( comme j’ai assez d’argent ) lui envoyer le chèque  avec un mot disant que je ne veux plus l’entendre ni le voir …..( Son épouse , elle , est très bien , gentille ….je me demande comment elle peut vivre avec lui )…..

  Tout çà pour dire qu’on ne choisit pas sa famille , qu’avec le temps les choses , sentiments changent en bien ou en mal selon les efforts de chacun ……Et que , finalement , je me sens vraiment diffèrent et ……solitaire…..

Un volet de ma vie vient de se fermer …….

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :